Les canyons de l’Arizona, les grands espaces de l’Utah, le faste du Nevada… Le Far West raconté en quelques étapes vécues lors d’un road trip à peine croyable. Je partage avec vous mon mythique voyage.

Aujourd’hui je vous présente peut-être l’un des plus beaux voyages de ma vie : un road trip dans l’Ouest américain. Au-delà des paysages incontestablement sublimes que j’ai eu la chance de voir, ce voyage a certainement été décisif dans la construction de la personne que je suis aujourd’hui. Le goût de l’aventure, de côtoyer le bitume, de respirer le grand air, de se sentir libre a toujours fait partie de mon éducation mais c’est aux États-Unis que j’ai compris que cela donnait du sens à ma vie. Allez, je vous raconte les premières étapes de cette fantastique épopée dans le Far West 😎

Bon, petit détail non négligeable : le voyage date de 2014. Conséquence directe : impossible de me souvenir de toutes les bonnes adresses, de tous les endroits vus, des logements choisis. Je raconte au maximum mais cet article prend davantage la forme d’un album-photo que d’un récit détaillé 😉

panneau utah

Road trip dans l’Ouest américain

Je vous raconte donc ici les premières étapes de mon voyage de près de 3 semaines aux USA, en 2014. S’en suivra un article sur mon périple en Californie !

Le Far West à la portée d’une étudiante

J’ai débarqué toute pimpante à Phoenix le 14 juillet 2014 pour vivre une sacrée aventure ! Il faut dire que ça avait plutôt mal commencé : ayant loupé ma correspondance à Philadelphie à 3 minutes près, je m’étais retrouvée bloquée sur le tarmac dans un avion en plein orage, du genre bataille finale de Harry Potter autour de l’avion 😯

 💡 Pour le prix : à l’époque il n’y avait pas encore de compagnies low cost qui desservaient l’Ouest américain. J’ai donc payé un maaaax mon billet, à savoir 1400€.

Je suis d’abord restée à Phoenix, la capitale de l’Arizona, où résidait depuis 6 mois mon compagnon de voyage. Deux avantages : j’ai pu loger plusieurs nuits dans sa résidence étudiante typiquement américaine (genre piscine, pour bien gérer le décalage horaire 😎 ) sans payer et surtout, Monsieur avait acheté une voiture, une Lincoln, dont j’ai pu profiter gratuitement pour le road trip. Quand on est étudiante, chaque dollar compte !

Pour les logements, j’ai oscillé entre hôtels, campings et j’ai également pu profiter de la générosité de membres de ma famille californiens pour laisser à mon dos 2 nuits de repos. En optant pour une majorité de nuits à même le sol (avec une petite tente et un tapis de sol achetés à Wallmart) et quelques nuits d’hôtels réservées au dernier moment, je m’en étais plutôt bien sortie !

tente rivière canyon

Concernant la nourriture, c’était beaucoup de restauration rapide, beaucoup moins chère, et des sandwichs fait maison. Je ne pourrais plus vous donner les noms ni mêmes les adresses mais trouver l’unique restaurant ouvert sur la route vous garantit de belles surprises et d’énormes fous rires. L’Amérique profonde quoi !

Le bon plan, à l’époque, était la chaîne « In-N-Out Burger ». 1. Le gras donne de l’énergie pour la route 2. C’est pas cher 3. Si vous donnez le nom de code (qui était dans mon guide), vous avez un supplément fromage sur les frites 😆 Ah, je ne vous ai pas dit : mon diabète a adoré les USA ! Entre les meilleures limonades de ma vie, les pâtisseries, les burritos et la chaleur…

Dernier point du budget voyage : les activités. Mon crédo : on ne se prive pas sur les activités en voyage ! Résultat : zoo, hélicoptère, parc d’attraction, mariage.. Bah en fait c’est tout ! L’essentiel est dans la nature donc à part l’essence et les entrées dans les parcs nationaux, il est possible de ne pas dépenser grand-chose durant votre road trip !

route moto amérique

Itinéraire d’un road trip dans l’Ouest américain

A noter que, même si j’avais eu une meilleure mémoire, je n’aurais pas pu vous indiquer le nom de tous les campings étant donné que j’avais le chic pour arriver et m’installer la nuit… Je faisais par conséquent moins attention aux noms qu’aux emplacements disponibles 🙄

4 jours à Tempe, la ville jouxtant Phoenix – nuits en résidence

– Route vers l’Utah puis visite du site de Monument Valley au coucher du soleil – nuit en camping juste à côté du site.

– Route vers le Grand Canyon : Antelope Canyon, lac Powell, Horseshoe Bend et Grand Canyon au coucher du soleil (enfin, à la tombée de la nuit) – nuit en camping, totalement paumée, dans le jardin d’une vieille dame asiatique, certainement sous le regard de tous les psychopathes de la terre attendant que j’aille aux toilettes (autant vous dire que je n’ai pas mis un pied hors de la tente de toute la nuit 😳 ).

Randonnée dans le Grand Canyon vers le village de Supai – nuit dans le village, en tente.

– Retour en hélicoptère – road trip sur la mythique route 66barrage Hoover – lac Mead – nuit à Vegas (vous imaginez le choc après la nuit précédente ?)

– Journée à Las Vegas

– Départ pour la Californie….

Inutile de préciser que j’ai littéralement « bouffé du bitume » et avalé des kilomètres. Je pense ne pas avoir dépassé ce record depuis.

route ciel amérique
carole canyon

L’Arizona : les incontournables du «Grand Canyon State »

Phoenix et Tempe

J’ai atterri à Phoenix, une ville que je connaissais mal mais que j’associais à la série Médium (on ne juge pas svp). Autant vous dire qu’après ce séjour en Arizona… je ne connaissais pas beaucoup plus la ville 😀

Je résidais en fait à Tempe, ville située dans la banlieue de Phoenix. De la capitale de l’Arizona je n’ai vu que deux choses : ses gratte-ciels lointains et son zoo. Il faut dire que ce dernier est le plus grand des États-Unis, il est vraiment très impressionnant ! Même moi qui aime la marche, j’ai dû accepter, à contre cœur, de prendre un petit train ! Un zoo reste un zoo, je ne vais pas vous détailler les espèces rencontrées mais j’avais été assez flippée face à la quantité astronomique de serpents présentés (« du camping, tu es sûr ? 😯  ») et émue face à mon premier cactus.

 💡 Prix du zoo : 23$ l’entrée.

Et pour Tempe, que faire ? Boire une limonade sur Mill Avenue District et acheter une tente à Wallmart pour le road trip !

zoo lézard animal

Antelope Canyon/ lac Powell/ Horseshoe Bend

J’ai quand même pu découvrir d’autres coins d’Arizona, ce qui permet de déduire que c’est juste un Etat génial ! 3 endroits que je vous conseille absolument.

Le premier est assez connu, ou au moins les photos qui y sont prises. Je vous parle du fameux Antelope Canyon, ces gorges aux couleurs incroyables. En plein cœur d’une réserve Navajo, une réserve indienne, vous prenez en groupe un 4×4 qui vous emmène à l’entrée du site. Vous suivez ensuite un guide qui vous explique l’origine et l’évolution de ce fantastique décor. Les photos parlent d’elles-même.

Second site, histoire de se reposer un peu : le lac Powell. Il s’agit d’un lac artificiel créé grâce à un barrage sur le fleuve Colorado (perso, je pense à Colorado Springs et donc à la famille Ingalls). Il faut atteindre la ville de Page puis rejoindre le lac. C’est une base de loisir très prisée et la petite baignade est appréciable étant donné la chaleur de la région.

canyon lumière

Mais en parlant du Colorado, mon spot préféré est bien évidemment le Horseshoe Bend. Ce qui est intéressant est que ce site n’était pas très fréquenté avant qu’Instagram en fasse l’une des stars des réseaux sociaux. On marche donc sur du sable brûlant, parfois à la queue leu leu, pour accéder au Graal. Bon, je me moque mais en réalité c’est juste superbe. Le fleuve Colorado d’un vert impressionnant tranche avec la paroi rocheuse rouge et forme ce méandre, un fer à cheval, qui nous paraît créé par l’homme. Mère nature, tu sauras toujours me surprendre !

 ➡ Bon par contre, évitez la surprise et anticipez la chaleur pour accéder au point de vue (chapeau, crème solaire, bouteille d’eau et pas de tongs, le sable brûle vraiment).

fer à cheval colorado

Le Grand Canyon

Je ne peux malheureusement pas dire que j’ai pleinement profité du Grand Canyon. En effet, je suis arrivée au soleil couchant et je n’ai pu le voir que quelques minutes.

De fait, je ne peux pas vous parler des nombreux points d’observation qui existent (Pima, Mohave, Hopi ou encore Mather). Je ne peux pas non plus vous décrire les randonnées possibles, les sensations d’un survol en hélicoptère… Ah si, ça je peux un peu. Je vous raconte ça ensuite. Moi je peux juste vous dire que j’ai été accueillie par deux « petites » bêtes (elles sont exposées dans le galerie, à la fin de l’article) et que ce fut l’un des paysages les plus impressionnants de ma vie.

coucher du soleil canyon

Randonnée jusqu’à Havasu Pai

Mais comme vous vous demandez dans quelles circonstances j’ai pris l’hélicoptère, je vais satisfaire votre curiosité. Je reprends quand même le contexte, d’autant que vous allez découvrir un lieu extraordinaire et encore peu connu.

J’ai eu l’occasion de découvrir un village perdu dans le canyon et voir des chutes d’eau incroyables. Et je pèse mes mots. Mais avant la récompense il y a… le malaise en plein canyon. Il faut dire que, attaquer un trek à 11h en plein été dans le canyon, n’était pas des plus brillant 🙄 Pour info, le point de départ est à Hualapai Hilltop. Mis à part ça, le trek était juste impressionnant ! On descend dans le canyon puis on sillonne entre cette roche rouge, orange, cherchant le peu d’ombre possible pour se poser et mesurer sa chance.

Mais le mieux est quand même l’arrivée… au village de Supaï ! Il faut savoir qu’environ 400 personnes vivent dans la réserve. On installe sa tente dans un camping au plus proche de la nature : toilettes sèches et douche dans le ruisseau. L’aller-retour dans la journée n’est pas autorisé, la nuit sur place est donc obligatoire mais rassurez-vous, il existe également des lodges. Il faut impérativement réserver bien en avance, il n’y a que 300 places au camping.

 💡 Prix : 55$ la nuit par personne.

trek désert canyon

Puis, on file, on court jusqu’aux fameuses cascades parce que c’est pour elles qu’on a marché 5 heures quand même (16 km seulement) ! Les photos parlent encore d’elles-même mais ce bleu… Il faut savoir qu’il est dû à une forte concentration de carbonate de calcium. Les bassins paradisiaques appellent à la baignade, dur d’y résister. Quelques noms : Upper et Lower Navajo Falls, Havasu Falls ou Money Falls (je vous en parle mais je n’ai pas eu l’énergie/le courage/la force de marcher jusqu’à cette dernière cascade 😉 ).

Après mon léger souci de santé la veille, autant vous dire que la remontée était hors de question. Plus sérieusement, il faut avoir une bonne condition physique et il est vraiment recommandé de passer au moins 1 journée complète sur place avant de reprendre la route. Fort heureusement, il y a une solution pour les feignasses comme moi (et les locaux, qui sont prioritaires pour le coup). L’hélicoptère ! Ok, on n’est jamais sûr d’embarquer, ok cela coûte 85$, ok on survole en 5 minutes ce qu’on a mis 5 heures à traverser la veille mais… Quelle paysage époustouflant !

Et puis une fois de retour à votre voiture, filez vers la mythique route 66. Courbaturés, cassés mais heureux, vous aurez certainement la chance de croiser des motards. A noter que le contraste est saisissant avec les villageois de Supaï.

carole cascade canyon

L’Utah : petit tour chez les Navajos

Je n’ai visité qu’un site en Utah (et encore, à cheval sur l’Arizona) mais quel site… Il s’agit bien évidemment de l’incroyable Monument Valley.

L’incontournable Monument Valley

Quand on arrive à proximité, on ressent le changement de décor ! On croit reconnaître les mythiques formations à plusieurs reprises mais non, ce n’est qu’un avant goût… On débarque d’abord sur un parking puis très vite, le suspens prend fin. Nous sommes devant Monument Valley quoi 😎 Les Navajos appellent ce site : la vallée des rocs. Pas difficile de deviner pourquoi 😉

 💡 Prix d’entrée : 20$ par véhicule.

Depuis le parking se dresse l’impressionnant panorama avec des rochers gigantesques et la route qui serpente en contre-bas. La couleur du lieu est extraordinaire, elle est due à des phénomènes dont j’ai bien évidemment oublié le nom mais après tout, on s’en fiche. On contemple juste ce qu’ils appellent les buttes-témoins, West Mitten Butte, East Mitten Butte et Merrick Butte. A elles trois, elles font de Monument Valley un véritable décor de cinéma. En effet, si vous fouillez dans les vieux westerns, comme La Chevauchée fantastique, vous les retrouverez. Un point de vue porte d’ailleurs le nom de John Wayne, le célèbre acteur. Pour les amateurs de cinéma plus récent, Monument Valley apparaît assez régulièrement (Forest Gump, Thelma et Louise, Transformers, etc.) 😉

route rocher panorama

N’hésitez pas à prendre la Valley Drive pour découvrir plus amplement le site, par vous-même ou avec un guide. Cette route de 28 km, entre les buttes qui ressemblent dit-on à des animaux (je cherche encore certains 🙂 ), vous permet de prendre la mesure du lieu. Attention toutefois à l’état des routes, surtout avec une voiture de location.

Si vous en avez le temps (ce ne fut pas mon cas), ne faites pas l’impasse du musée sur les Navajos dans le Visitor Centor pour apprendre leurs traditions et surtout comprendre leur génocide.

Pour ce qui est du monde, je n’en ai pas souffert puisque j’étais sur les dernières heures de la journée, pour profiter du coucher de soleil. Évidemment qui dit coucher du soleil dit nuit tombante donc j’avais planté ma tente dans un camping juste à côté !

En repartant ne louper pas une autre vue mythique du site… appelé aussi le Forrest Gump Point.

route monument valley

Le Nevada : parenthèse au « Silver State “, Vegas Baby !

On termine notre première partie de road trip par un incontournable de la région : le Nevada. Tout de suite, vous pensez à Las Vegas… Bon, moi aussi. J’ai quand même fait une pause devant le fameux lac Mead (je le voyais tellement dans les épisodes des Experts) qui alimente en eau Las Vegas, la ville sortie en plein milieu du désert des Mojaves. J’ai également découvert le Hoover Dam, à l’origine de la création du lac Mead. Néanmoins… L ‘essentiel de mon passage dans le Nevada s’est concentré en une seule ville, et je dirais même un seul quartier : le Strip de Las Vegas 😎 

casino fontaine vegas

Les clichés de Vegas : de casino en casino

1 journée, 2 nuits. C’est assez pour découvrir le Strip mais pas suffisant pour profiter de la ville plus authentique. C’est un peu mon regret à Las Vegas mais je n’avais pas le temps de tout faire. Je me suis concentrée sur le Strip, cette rue centrale dans le Vegas scintillant. C’est ici que se concentrent les casinos, les hôtels et tous les lieux de divertissement. Je n’y connais rien aux jeux de casino, et je pense que j’ai dû passer 2 minutes devant les machines à sous 😛 Néanmoins, l’intérêt des casinos va bien au-delà des jeux. Chaque casino du Strip a son thème et mérite une petite visite. : aquarium, jungle, Égypte, château de princesse, etc.

Un festival de néons, de panneaux publicitaires XXL, des artistes de rue, des femmes très peu habillées proposant aux hommes de laisser leurs femmes faire du shopping pour les accompagner, du bruit, du monde… Une ambiance à part en somme, on aime ou on déteste mais je pense que c’est à voir. Ne serait-ce que quelques heures.

carole casino jeux
statut de la liberté

De jour, de nuit, le Strip mérite plusieurs passages. L’avantage est que vous voyagez à chaque nouveau casino : Tour Eiffel ou Arc de Triomphe, gondoles de Venise, Statue de la Liberté, etc. Le soir, pensez à vous arrêtez devant le Bellagio pour admirer le spectacle des fontaines. Cliché mais ce n’est pas une raison pour louper hein ?

Pour plonger dans une autre ambiance, toute aussi lumineuse et bruyante, poussez jusqu’à Fremont Street. C’est le quartier plus historique et vintage de Vegas. J’avais réservé un hôtel dans ce quartier. Il faut savoir que se loger à Las Vegas est très abordable, y compris dans des suites avec des lits king size. Le but de Vegas est de vous faire dépenser dans les casinos, d’attirer tout public donc les hôtels sont à la portée de tous. On peut payer 80€ sa nuit dans un palace.

 💡 Petite info : je suis allée à Vegas en juillet et il faisait pas loin des 50 degrés. Certains disaient même que les chaussures pouvaient fondre au sol… Ce ne fut pas le cas heureusement ! Mais sachez que les casinos sont climatisés à fond, autour de 19 degrés donc pensez au petit tricot 😉

vegas lumière rue

Les clichés de Vegas : let’s get married !

Pour s’unir à jamais, pour célébrer l’amour, pour rigoler, pour jouer du cliché jusqu’au bout, pour dire que Elvis vous a marié… Autant de bonnes raisons de franchir le pas et de se marier à Las Vegas ! 😉 

Il faut savoir que le mariage à Vegas est reconnu par les autorités françaises donc attention à ce que vous faites après quelques coupes de champagne (et avec qui vous le faites).

Il est possible de faire les choses en grande pompe à Vegas avec limousine, survol en hélico du Grand Canyon, belle cérémonie… Avec les dizaines de packages existant, il y en a, je pense, pour tous les goûts ! L’énorme avantage est bien évidemment le prix. Pour quelques centaine de dollars vous aurez une cérémonie que vous n’auriez pas pu avoir en France (bon, sans les proches tout de même). Il y a ensuite une procédure pour faire valider votre union, il faut vous renseigner si c’est votre intention.

Vous pouvez aussi faire ce qu’on appelle un « fun wedding », quelque chose de symbolique, sobre ou déluré. La chapelle vous loue des vêtements, vous propose des salles thématiques (exemple : la Belle et de la Bête), vous demande si vous voulez Elvis, si vous voulez une cérémonie religieuse et bam ! Vous jurez fidélité, dans la santé ou la maladie, dans la richesse ou la pauvreté à votre âme sœur, votre meilleure ami ou votre chien en quelques minutes. Vous repartez avec un certificat, quelques photos et vous claquez votre argent de lune de miel dans les casinos : this is Vegas !

chapelle mariage vegas

Je conclue cette première partie du road trip par Las Vegas, même si je répète que je n’y suis que peu restée. Il y a un tout autre visage de la ville, l’authentique Vegas, les quartiers d’habitation, que j’aurais aimé découvrir. J’attends un beau tournoi de poker d’Andy pour y retourner 😎

Il n’empêche que ce road trip est l’un des plus beaux voyages de ma vie. Les espaces naturels, les villes, le désert, les heures de route… Ce sont des sensations que je n’oublierai jamais. Mais pour l’heure, je vous emmène découvrir la suite du voyage. Direction le Golden State : la Californie !

Galerie

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *