Après 3 jours dans la sensationnelle Cité de David, j’ai poursuivi ma découverte d’Israël. Au programme : un journée autour de la mer Morte et une journée à Tel-Aviv  😎

J’ai loué une voiture à Jérusalem et je l’ai déposée à l’aéroport de Tel-Aviv le lendemain. Deux choses à savoir concernant la location d’une voiture en Israël :

– J’avais lu à de nombreuses reprises qu’on ne pouvait aller en Palestine avec une voiture de location israélienne, je ne l’ai donc pas fait. Avec des recherches actualisées, il s’avère que beaucoup le font. Dans la réalité, les loueurs de voiture israéliens ont une assurance pour rouler sur les routes contrôlées par Israël (c’est le cas de l’axe qui relie Jérusalem et la mer Morte). Néanmoins, cela n’empêche pas certains touristes de dire qu’il n’y a pas de contrôle. Je vous laisse me dire !

– Il n’y a pas de péage « physique » en Israël mais la route n°6 est payante. Votre plaque d’immatriculation est en réalité prise en photo et vous êtes prélevé ensuite par l’agence de location. J’avais été prélevée en double puis remboursée donc aucun souci à ce niveau là pour ma part.

massada israël

Immersion autour de la mer Morte

La majestueuse Massada

Un site incontournable en Israël, tant pour le paysage que pour son symbole ! Au beau milieu de désert de Judée, Massada est une ville fortifiée érigée par Hérode. D’abord construite pour lui servir de résidence (pas mal la vue !), elle fut ensuite le lieu de la révolte contre les Romains à compter de 66 (en 70 tomba Jérusalem). Depuis le sommet vous pouvez voir les traces du siège pendant plus d’un an de 10 000 à 15 000 légionnaires Romains. Malgré ce siège incroyable et la construction d’une rampe pour accéder au sommet, les Romains durent faire face à un silence mortel… la quasi intégralité des zélotes, les Hébreux révoltés, s’étaient suicidés.

A mesure que vous montez, vous découvrez un panorama époustouflant ! La vue sur la mer Morte est juste incroyable ! Au-delà de ce spectacle, le décor est surprenant ! L’ancien palais d’Hérode (les fresques ! ), une église byzantines, des bains… Toute une vie à 450 mètres de hauteur ! Avec un peu d’imagination on retourne près de 2000 ans en arrière.

Informations pratiques : il y a deux entrées, du côté de la mer Morte ou du côté de la rampe Romaine, par lesquelles vous pouvez accéder en marchant (1h depuis la mer, 20 minutes depuis l’autre côté) ou en prenant en téléphérique (soulagé hein ? 😛 ). L’aller-retour en téléphérique : 80 Shk. Je vous conseille vraiment de prendre les audioguides en français pour 20 Shk supplémentaire afin de bien comprendre le lieu.

La mer Morte ou la “mer de sel”

Qui n’a jamais vu ces photos d’individus flottant dans la mer Morte ?  Ce lieu a trois particularités :

– il est le point le plus bas de la planète (400 mètres en-dessous du niveau de la mer),

cette mer n’est pas une mer mais un lac,

– il présente un taux de salinité record.

Trouvez vous une petite plage comme Ein Bokek dont les douches sont gratuites. Le décor est splendide, notamment le contraste entre le ciel bleu, les montagnes jordaniennes au loin, l’eau turquoise et les concrétions de sel sur les rivages. Mais le véritable plaisir n’est pas pour les yeux mais bien pour votre corps. N’hésitez pas à aller constater par vous même à quel point vous flotter naturellement dans cette incroyable eau. Je vous déconseille néanmoins d’y mettre la tête et prenez une bonne douche en sortant. Une autre bonne idée du coin : les bains de boue, relaxants et tellement bons pour la peau !

mer morte israel

Le site archéologique de Mamshit

Prenez une petite heure en fin de journée pour aller errer dans les vestiges de cette ancienne citée nabatéenne. Cette ville fut habitée du 1er au VIIème siècle après J.C Plusieurs édifices ont été partiellement restaurés. Entrée : 22 Shk.

Découverte de Tel-Aviv, que faire ?

Tel-Aviv, une bulle de joie de vivre

Le Miami méditerranéen est l’étape finale incontournable d’un séjour, aussi court soit-il, en Israël. La ville déborde d’énergie, elle attire d’ailleurs des milliers de Français. La fête est continue, tout comme la célébration des arts. Son bord de mer en fait une station balnéaire très agréable, bien que bondée. Vous avez le choix : Firshman, l’Aviv Beach sont des bons spots par exemple. Le petit bain de mer fut bien apprécié avant de reprendre l’avion 😎

Au-delà du bord de mer, se balader dans Tel-Aviv se révèle passionnant pour ceux qui aiment l’architecture. En effet, le mouvement Bauhaus y est omniprésent (4 000 bâtiments !).

Autour de la rue Dizangoff, les Champs-Élysées israéliens, se concentre énormément d’animation (boutiques, cafés, restaurants). Ce quartier n’a pas spécialement de charme, et c’est mon avis général sur la ville, mais la vie y est indéniable !

Un autre spot est le fameux boulevard Rothschild. Une promenade arborée et bordées de belles maisons (Bauhaus of course). Agréable !

Petit tour par Jaffa

Jaffa c’est le quartier qui domine la ville au sud, celui d’où vous prenez les plus belles photos des plages de Tel-Aviv. Mais Jaffa est bien plus que ça. Détruite, reconstruite, rénovée, elle déborde de charme (et de touristes) ! On s’immerge dans cette vieille ville ottomane après y avoir pénétré par la Clock Tower, une ancienne tour ottomane. On peut soit se diriger vers le souk soit rejoindre les rues qui longent la mer et qui donnent cette vue imprenable sur le faste de la gigantesque voisine Tel-Aviv. Dans tous les cas, prenez le temps de savourer une pita à l’incontournable boulangerie Abou Elafia !

jaffa tel aviv israel
mémoral tel aviv israel

Tel-Aviv, au cœur de l’Histoire

Mais ce que j’ai préféré à Tel-Aviv ce sont deux lieux bien spécifiques, évidemment en lien avec ma passion pour l’Histoire.

Le premier est « Kikar Rabin », la place de l’Hôtel de ville où fut assassiné en 1995 le Premier ministre Yitzhak Rabin juste après un discours sur la paix. Il bénéficie d’un discret mémorial à côté de la place.

Le second, en lien néanmoins, est l’Israeli Museum – Rabin Centre. Pour 50 Shk vous profitez de ce centre dédié à Yitzhak Rabin. Il permet, par la richesse de ses médias, de comprendre sa trajectoire personnelle passionnante, intimement liée à l’Histoire captivante d’Israël. Les archives sont vraiment dingues mais la diversité et la quantité hallucinante de matière peut parfois nous perdre. L’itinéraire vous mène jusqu’au fameux discours de Rabin, le dernier, sur la paix. Les images d’archives de l’époque sont très émouvantes. J’ai vraiment adoré ce musée qui aurait mérité que je m’y attarde davantage.

Par faute de temps j’ai dû sélectionner mais la prochaine fois j’irai au musée de la Diaspora !

Voilà, mes 5 jours en Israël sont terminés. Autant vous dire que je suis sous le charme de ce pays, et pas uniquement pour le houmous. Ce séjour a été bien trop court et j’avais encore de dizaines de choses que j’aurais voulu faire…. Il va falloir revenir ! Prochain article donc : comment Israël ne m’a laissé nul autre choix que de revenir  🙄 Et puis je ne parle même pas de la Palestine…

Mais avant de revenir il faut déjà partir et, à ce sujet, j’ai cru ne jamais pouvoir quitter le territoire. En effet, les agents de l’aéroport ont conservé pendant de longues, très longues minutes, mon passeport, sans que je ne sache véritablement pourquoi. Autant vous dire que je ne faisais pas la maligne et qu’on se sent bien impuissant dans ces moments là !

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *