iceberg glacier islande

Nous poursuivons notre découverte de l’Islande par un itinéraire au nord puis au sud, à la découverte des plus beaux sites du pays.

Après vous avoir présenté mes coups de cœur à Reykjavik et dans le Cercle d’Or, je poursuis avec le reste de mon voyage en Islande, en 2016. Comme je vous l’expliquais, étant en stage, j’ai visité le pays sur mes journées off. De fait, j’ai fait l’essentiel des visites que je vous présente dans le nord sur 2 jours tandis que le sud a été parcouru en… une journée marathon 😎 11 heures de voiture pour rejoindre les glaciers du sud-est mais ça les valait largement !

lac fumerolle islande

Les incontournables du nord de l’Islande

Nous débutons par le nord de l’Islande, isolé et tourné face au cercle polaire. Cette impression du bout du monde est d’ailleurs renforcée par la densité de population qui n’est pas bien élevée dans cette partie du pays !

La ville d’Akureyri

Principale ville du nord de l’Islande, il y fait encore plus bon vivre qu’à Reykjavik… Vous imaginez ? Avant même d’y arriver, on est sous le charme de cette route qui longe la mer. La ville d’Akureyri est elle-même située à flanc de colline, entre un fjord et un bras de mer. Le cadre est très reposant.

Pour ce qui est de la ville, la recette du charme de Reykjavik est reproduite ici : des ruelles adorables et des façades colorées. Se balader est d’ailleurs un peu l’unique chose à faire à Akureyri, mis à part quelques musées que je n’ai pas eu le temps de découvrir.

 💡 Petit détail qui tue : quand les feux passent au vert, c’est un cœur qui s’allume ❤️ Ce petit + a été mis en place au plus fort de la crise économique de 2008 que l’Islande s’est pris de plein fouet.

Au-delà de la ville elle-même, Akureyri est aussi un bon point de départ pour les plus belles excursions de la région (baleines, promenades à cheval, etc.).

ville mer islande

Les chutes d’eau : Dettifoss et Goðafoss

C’est au nord du pays que vous trouverez la plus puissante chute d’eau d’Europe, j’ai nommé : Dettifoss. Je ne vais pas assommer de chiffres mais la puissance des eaux se ressent notamment par le bruit assourdissant qui vous parvient quand vous vous en approchez. D’ailleurs, la route qui vous y amène est aussi intense puisqu’elle traverse un désert de pierres quasi lunaires et, bien sûr, vous y êtes seuls !

 💡 Petite pensée émue pour ce couple d’asiatiques qui se faisait photographier en tenue de mariés devant la chute, avec le froid et la bruine… 😛

On termine notre tour des plus belles chutes islandaises avec Godafoss, « la chute des Dieux », jolie mais moins impressionnante que sa consœur. On raconte qu’après avoir renoncé au culte de leurs dieux, les chefs de clans y jetèrent leurs effigies des dieux, d’où son nom !

cascades chutes eau islande

Les baleines d’Husavik

Si Akureyri est également réputée pour, j’ai préféré pousser jusqu’à la ville d’Husavik, capitale de l’observation des baleines, afin de tenter ma chance. Je n’ai pas regretté, tant par l’expérience en elle-même que la découverte de cette ville toute mignonne. Rien que la route qui vous y amène est superbe, longeant la mer et les sommets enneigés. Husavik est charmante, en témoigne par exemple sa petite église construite en bois qui fait très authentique. Mais on ne va pas se mentir, si on est là, c’est pour les baleines 😎

husavik islande glaciers

J’avais été un peu frustrée par mon expérience au Mozambique et en attendais donc beaucoup… j’ai été comblée ❤️ Nous avons été équipées pour faire face au froid, nous avons pu approcher au maximum les spécimens tout en les respectant et nous avons même eu droit à un chocolat chaud et un gâteau bien appréciés !

Je suis partie avec North Sailing Husavik pour un joli tour de 2 heures en goélette. C’était une magnifique expérience, dans un décor de dingue, au cœur d’un fjord islandais inoubliable. Bien qu’étant très proches du cercle polaire (une cinquantaine de kilomètres dans mon souvenir), nous n’avons pas eu froid et avons passé un super moment !

 💡 Prix : 80€ pour le tour de 2h.

J’ai pu revivre une expérience similaire au Canada, ça vous intéresse ?

baleine mer islande

La région du lac Myvatn

La région du Myvatn est certainement le point d’orgue d’une balade dans le nord de l’Islande. Tant pour cette impressionnante étendue d’eau que pour les environs, vous aurez largement de quoi satisfaire votre envie de dépaysement ! L’un des plus beaux points de vue sur le lac est depuis le Hverfell, ce volcan dont l’ascension d’une vingtaine de minutes peut être complétée par un tour d’une heure.

Autre particularité à ne pas louper : ces blocs de lave, Hofdi, qui sortent des eaux du lac comme par enchantement. Il est vraiment agréable de se balader sur les sentiers et profiter de la nature…

Dans la région, faites également un arrêt dans le champ géothermique, Hverir. Mares de boue en ébullition, sifflements, fumerolles, si ça ce n’est pas les portes de l’enfer ?! Si ce genre d’ambiance vous plait, n’hésitez pas à pousser jusqu’à Leirhnjukur, une coulée de lave solidifiée datant de 1984. On se croirait dans un film lunaire 😉

Et si votre curiosité vous amène à rester un peu plus dans le coin, allez au cratère Viti (qui signifie « enfer » d’ailleurs). Ce dernier abrite un magnifique lac aux eaux vert jade dont on peut faire le tour par les crêtes.

On termine cette journée par un bain dans la source chaude de Myvatn (Jardbodin vid Myvant), tout aussi agréable et moins touristique que le Blue Lagoon. Quoi de mieux pour assister à son dernier coucher du soleil en Islande (si on fait un peu abstraction de l’odeur d’œuf pourri) 😎

fumerolles islande

Les incontournables du sud de l’Islande

Comme je vous le disais, sur un coup de tête, nous avons traversé le pays pendant une journée de dingue que je vais vous détailler. Bien sûr, je ne vous recommande pas un tel périple, bien qu‘il fut génial. Le mieux est de bien prendre le temps de découvrir tous ces trésors nationaux et plus encore…

Les cascades : Seljalandsfoss et Skogafoss

Premier arrêt, à moins de 2 heures de Reykjavik : la cascade de Seljalandsfoss. Haute de 65 mètres, elle est très majestueuse. Il est possible de s’en approcher et même de passer derrière mais vous serez bien mouillés ! La vue y est néanmoins magnifique. Pour info, cette chute est alimentée par le fameux glacier Eyjafjallajökull, le volcan qui bloqua l’Europe pendant des jours mais qui fait gagner à tous les coups au scrabble 😎

Si vous continuez vers l’est, profitez d’un bain dans la piscine alimentée par les sources chaudes de Seljavallalaug. Le cadre de ce bassin extérieur est idyllique, entre deux montagnes, mais je ne suis pas restée (pas le temps et beaucoup de monde). Sachez qu’il s’agit tout de même de la piscine la plus ancienne d’Islande !

Si vous poursuivez toujours à l’est, vous apercevrez de loin (et n’hésitez pas à vous en approcher !) Skógafoss, une impressionnante cascade. Si elle vous dit quelque chose c’est peut-être parce qu’elle fait partie des nombreux décors islandais que Justin Bieber a mis à l’honneur dans son clip « I’ll show you ». Elle est souvent considérée comme l’une des plus belles chutes du pays (d’où le monde). Pour info, c’est d’ici que part le fameux trek de Laugavegur que je n’ai pas pu faire.

cascade islande

Solheimasandur, l’épave d’avion

Puisque Justin Bieber nous guide, autant continuer avec un autre lieu découvert par beaucoup dans son clip. Cela vous dit de voir une épave d’avion en plein milieu de nulle part ? Je veux bien évidemment parler de Solheimasandur, la carlingue abîmée mais tellement stylée d’un vieux DC-3 de l’armée américaine.

Pour y accéder, il faut entrer ce nom dans votre GPS, vous garer là où le chemin débute (beaucoup de voitures y seront stationnées) et marcher 4 km dans ce désert/sable (l’accès en voiture était avant possible). Est-ce que cet avion mérite 8 km aller-retour ? Totalement 😛 Surtout si vous avez la chance de ne pas être très nombreux autour, et que des mariées indiennes ne se font pas photographier dans toutes les positions à côté ! Vous l’aurez compris, le site est victime de son succès. Néanmoins, le paysage est magnifique et l’épave vraiment impressionnante, d’autant que vous pouvez bien vous en approcher (et faire un bel hommage à O-zone 😎 ).

avion épave islande

La péninsule de Dyrhólaey et Vík

Pour terminer cette première partie de journée, on prend le temps de contempler le paysage depuis la péninsule de Dyrhólaey. Le paysage est encore une fois époustouflant mais c’est bien les longues plages de sable noir qui attirent l’attention. Pour cela, le village de Vik y Mirdal et ses plages sont extraordinaires.

Si vous souhaitez voir des macareux, ce petit oiseau symbole du pays (le puffin), le coin est l’un des meilleurs spots pour espérer en croiser ! Néanmoins, le mieux est de participer à un puffin tour pour augmenter vos chances.

plage noir islande

Au cœur du parc national du Vatnajökull : Skaftafell

Si vous regardez une carte de l’Islande, vous comprendrez qu’à partir de là, a commencé une lutte acharnée contre la fatalité du soleil qui se couche. En effet, notre objectif était de nous approcher et de profiter un maximum du plus grand glacier islandais : le Vatnajökull. De manière générale, la route était vraiment spectaculaire et il n’y avait personne ! Les moutons, les petits villages et les glaciers au loin…

Nous avons fait un arrêt au sein du Skaftafell pour voir notre premier glacier. Après une petite route qui nous a fait bien des frayeurs pour le bas de caisse, nous avons pu profiter de la vue au pied du glacier Svinafellsjokul. Beaucoup de randonnées/excursions sont possibles dans le coin, renseignez-vous car il y en a vraiment pour tous les goûts 😉

iceberg glacier islande

Au cœur du parc national du Vatnajökull : Jokulsarlon

Le Routard décrit Jokulsarlon, ou “la lagune du glacier“, modestement comme : « l’une des merveilles de l’Islande ». Vous comprenez pourquoi il fut le couronnement de notre journée ? Enfin, si vous faites l’impasse sur les 5 heures de route pour revenir… 😛

Qu’est-ce que Jokulsarlon ? Il s’agit en fait d’un lac formé suite au recul du glacier. Le paysage est polaire, d’autant que nous y sommes arrivés lors des dernières lueurs du jour. C’est en fin de journée que le bleu est davantage accentué. C’est ici que j’ai vu mon premier iceberg, c’était vraiment émouvant… Si vous scrutez bien les eaux, vous aurez la chance de voir des phoques s’y amuser. En tout cas c’est définitivement le plus bel endroit que j’ai vu en Islande.

En face, ne loupez pas la Diamond Beach, une plage de sable noir dont les morceaux d’icebergs ressemblent à des diamants…

iceberg glacier islande

Nous terminons notre itinéraire en Islande sur ce fabuleux paysage. En 2016, l’Islande était dans un « nouvel essor touristique », notamment suite à l’Euro de foot qui l’avait mise en lumière. Depuis, j’ai l’impression que ce succès va croissant et que le pays est devenu vraiment « tendance ». Les joies d’Instagram sans doute, cette destination s’est peut-être (trop) popularisée.

Dans tous les cas, je vous encourage vraiment à découvrir ce pays qui reste superbe et dont les paysages surprenants vous marqueront à vie.

bains piscine islande
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *