route islande

L’Islande, un rêve. De par sa diversité de paysages, plus extraordinaires les uns que les autres ou l’accueil des Islandais, ce pays est un univers authentique et magistral. On vous y amène, le temps d’un magnifique voyage.

L’Islande était pour moi, jusqu’à septembre 2016, une destination lointaine et inaccessible. Tout changea grâce à un stage à réaliser dans le cadre de ma formation. C’est cette opportunité qui me poussa à choisir l’Islande, tant pour le système social que j’allais découvrir, que pour le pays en lui-même. Je suis donc partie avec une amie pendant 2 semaines, entre septembre et octobre 2016.

L’essentiel de mes visites, je les ai faites sur les week-ends puisque j’étais en stage la journée. La première partie de mon voyage fut consacrée à la découverte de Reykjavik et le fameux « Cercle d’Or ».

J’ai ensuite fait une journée de dingue pour découvrir le sud du pays avant de rejoindre le nord et la région d’Akureyri.

lac avion fleurs Islande reykjavik

Comment organiser un voyage en Islande ?

J’ai fait un voyage un peu hors-norme mais j’essaie de répondre à certaines questions, les plus récurrentes.

Quand partir en Islande ?

C’est la première question à laquelle il faut répondre car, contrairement à certaines destinations, ce choix va totalement conditionner votre voyage. Pour y répondre, je dirais qu’il faut avant tout savoir ce que vous recherchez comme type de voyage 😉

Je crois qu’on ne peut pas vraiment parler de saison touristique en Islande puisque ce pays attire du monde quasi toute l’année. Néanmoins, une majorité de touristes choisit l’été pour découvrir l’Islande, notamment du fait du climat.

Pour choisir la saison idéale, il faut prendre en compte plusieurs paramètres :

  • La température. Sachez que, même en été, il ne fera pas 30 degrés (je dis ça mais j’ai eu quasi 20 degrés dans le nord en octobre 😎 ). Bon si vous voulez de la neige, de la glace et compagnie… Testez l’hiver, je n’ai pas osé !
  • La durée d’ensoleillement : les journées sont plus courtes à mesure que vous entrez dans la saison froide (entre 3 et 5h d’ensoleillement en hiver) ;
  • L’état des routes et les conditions dans lesquelles vous voulez voyager. En effet, des routes sont fermées en hiver, de même que la location de certaines voitures est fortement conseillée durant cette période.

Pour ma part, je suis partie entre fin septembre et début octobre. Ce fut la saison parfaite car nous avons eu…

  • Quasi aucune pluie ;
  • Des températures très clémentes pour la saison (je vous ai dit, plus de 20 degrés dans le nord !) ;
  • Des couleurs superbes ;
  • Peu de touristes et…
  • Des aurores boréales !!!
parc nature rivière Islande

Combien de temps rester en Islande ?

Comme je vous l’expliquais, je suis partie 2 semaines mais je n’ai pas fait 2 semaines de visites. L’avantage est que vous pouvez vraiment moduler votre temps de voyage en fonction de vos envies et de vos possibilités. J’ai rencontré des gens qui partaient 1 mois, d’autres 1 à 2 semaines ou certains qui avaient choisi de tester l’Islande pour un week-end prolongé. Le tout est d’avoir conscience des distances et d’être cohérent. Faire autant d’avion pour juste passer 2 jours à Reykjavik sans parcourir un peu les terres, c’est dommage quand même 😉

Budget pour un voyage en Islande

Oui ! L’Islande est un pays qui coûte cher. Il y a toujours moyen de moyenner mais la vie coûte plus cher qu’en France. Je l’ai surtout ressenti dans l’alimentation. Le fait d’avoir un Airbnb m’a permis de manger quasi tout le temps à la maison et d’éviter les restaurants. 23€ la pizza 4 fromages à Akureyri… ça fait mal 🙄 De manière générale, la nourriture islandaise ne m’attirait pas beaucoup étant donné que je ne suis pas très poisson. Autant vous dire que lorsque j’en ai réellement goûté sur place, j’ai découvert ce qu’était la vraie poiscaille, la meilleure de ma vie <3

Pour le billet d’avion, je n’ai pas eu à le payer donc je ne peux pas vous dire. Des compagnies comme Transavia commencent à desservir cette destination, notamment depuis Nantes pour juillet/août mais c’est assez cher. Le mieux est de partir de Paris.

Pour les logements, nous avions pris 2 Airbnb différents et avons négocié le prix avec une de nos logeuses, extraordinaire, pour réussir à diminuer un peu comme nous restions 9 nuits.

 💡 A Reykjavik, pour un appartement dans le centre-ville, nous avons réservé 4 nuits via le site pour 412€ et avons donné le reste en liquide (je ne me souviens plus du montant). A Akureyri, nous avons payé 316€ pour 4 nuits. De mémoire, je crois que nous nous en étions sorties pour 1100€ environ pour deux.

La location de la voiture ne m’avait pas paru très élevée, ni même le prix de l’essence mais nous avions pris une voiture standard. En effet, nous ne comptions pas nous aventurer en pleine nature, hors des routes goudronnées. Faites attention à bien choisir le modèle adapté à votre programme.

Et concernant les activités, mis à part les musées à Reykjavik, les bains chauds ou les baleines, toutes les activités sont dans la nature donc gratuites, c’est l’avantage !

 💡 La monnaie islandaise est la couronne islandaise, ISK. Au moment où j’écris l’article, 1€ = 138 ISK.

façade rue reykjavik islande

Comment se déplacer en Islande ?

Comme je vous le disais, je suis venue en Islande en avion, via la compagnie Iceland Air et c’était cool car il y avait Titanic dans les films (critère de choix).

Une fois arrivées à l’aéroport de Keflavik, à 50 kilomètres de Reykjavik, nous avions pris les bus Flybus pour rejoindre la capitale. Les départs coïncident avec les horaires des vols et vous en avez pour environ 45 minutes, en traversant des paysages hors du commun, de type lunaires.

Pour la suite de nos aventures, nous avions loué des voitures (une pour le sud et une pour le nord du pays). Nous n’avons eu aucun souci particulier si ce n’est que nous n’avions pas pris d’assurance pour le « bas de caisse » et que, clairement, à certains endroits c’était tendu 😆 De manière générale, les routes étaient impeccables, bien entretenues.

Je précise que nous sommes restées sur les grands axes et n’avons pas entrepris de traverser des gués ou autre folie du genre. L’avantage est que les routes sont bien souvent désertes et les paysages presque irréels.

église reykjavik Islande
geyser fumée islande
cascade parc islande

Comment voir une aurore boréale en Islande ?

Question bonus comme ce fut l’un des bonus de notre voyage. Nous n’avions pas prévu d’en voir car c’était un peu tôt dans la saison d’après ce qu’on avait lu mais… Quelle surprise quand, en stage, on a commencé à nous demander si on allait observer ce fantastique spectacle naturel le soir même 😎

Autant vous dire qu’avec mon amie, il n’a pas fallu nous le dire 2 fois ! Emmitouflées, motivées, supra-déterminées et excitées, nous sommes parties nous poster sur un banc de Reykjavik pour attendre les grandes dames ! Et au bout d’un certain temps… qui a pu paraître assez long étant donné le froid, elles étaient là ! Ce fut un spectacle fabuleux, l’un des plus beaux de ma vie. Malheureusement, je n’avais pas le matériel pour l’immortaliser donc je vous invite à découvrir l’Islande par vous-même pour bénéficier de ce genre de souvenir 😉

Le lendemain, nous avions réservé une excursion pour chasser les aurores boréales loin de la ville. Ce ne fut pas un grand succès car :

  • C’était assez cher ;
  • Nous avons vu moins d’aurores boréales que la veille ;
  • Il faisait encore plus froid ;
  • Il y avait énormément de monde ;
  • Et comme d’habitude, mon groupe est le dernier déposé à son logement.

Rien de mieux qu’un bon banc à Reykjavik si vous voulez mon avis !

vue ville mer islande

Que faire à Reykjavik, la capitale de l’Islande ?

Pour un week-end prolongé ou pouf une étape dans votre roadtrip en Islande, Reykjavik est un arrêt à ne pas négliger tant elle est spéciale et agréable. Je vous présente les incontournables d’une visite à Reykjavik.

Où se balader à Reykjavik ?

Reykjavik est une capitale à part. Il faut savoir qu’il s’agit de la capitale la plus septentrionale au monde, cela participe certainement à cette ambiance unique. Comparer Reykjavik à Paris c’est comme comparer Saint-Malo à New-York. Qu’est-ce que la ville est calme, proprette !

De manière générale, c’est vraiment une ville où il fait bon de se balader, qu’il pleuve, neige ou vente.

Deux balades sont particulièrement agréables. La première est celle dans la vieille ville, entre le port et le lac. Les rues sont colorées, pleines de boutiques, restaurants et de vie. Le quartier est si tranquille qu’on se croirait tombé dans le jeu des Sims. J’ai adoré les maisons en bois de la rue principale, Laugavegur, elles sont vraiment pleines de charme. Les façades des boutiques sont d’une poésie…

Si vous poussez jusqu’au lac Tjörnin, la vue sur la ville est superbe ! Poussez jusqu’au sous-sol de la mairie, vous pourrez y voir la plus vieille carte d’Islande.

L’autre balade incontournable est celle qui longe la mer, à partir du vieux port et du Harpa. La star de cette promenade : Solfar, la célèbre sculpture de Reykjavik (autrement appelée « le Voyageur du Soleil »). Celle-ci représente un bateau viking, pour ceux qui se demanderaient 😉

Malgré le vent, le cadre est fantastique, l’air marin vous recharge les batteries. Pour info, c’est ici que j’ai observé les aurores boréales 😎

Dans le même coin, jetez un coup d’œil à Höfði, la maison dans laquelle Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev se sont réunis en 1986.

islande mer bateau

Que visiter à Reykjavik ?

Faites un arrêt à la Hallgrimskirkja, l’église symbole de la ville. Son architecture est originale (une fusée dit-on), comme beaucoup de choses dans ce pays, mais c’est aussi la vue depuis le sommet qui vaut le détour ! On peut distinguer les différents quartiers de la ville et à quel point les architectures sont variées.

Autrement, l’un des monuments emblématiques de Reykjavik est l’Harpa. Cette impressionnante salle de concert et son superbe kaléidoscope extérieur se contemplent de l’extérieur mais il est également possible d’entrer pour admirer l’architecture de l’intérieur.

Pour mieux comprendre l’histoire fabuleuse de l’Islande, je vous conseille le Saga Museum. Grâce à ces reconstitutions avec des statues de cire, vous balayez les grandes périodes de l’histoire, des vikings à l’époque luthérienne. Le musée, quoiqu’un peu cher (18€), est très intéressant et interactif. En plus… la salle des déguisements constitue un bouquet final bien appréciable 😆

Renseignez-vous, il existe beaucoup de musées dans la ville, avec des sujets classiques (l’art) ou plus originaux (le phallus) 😉

Pour se détendre après autant de temps passé avec les vikings, profitez de l’une des piscines thermales de la ville. Ne soyez pas étonnés, la nudité est la règle de base… Pour les plus pudiques, les étapes des vestiaires ou des saunas peut être un choc 😛 J’ai testé et adoré la piscine de Laugardaslaug mais il y en a plusieurs dans toute la ville.

Sachez que, depuis Reykjavik, plusieurs excursions sont possibles, pour aller observer les baleines par exemple ou sur les traces du tournage de la série Game of Thrones 😉

musée fenêtres islande
rue reykjavik islande

Un bain au Blue Lagoon

Difficile de ne pas entendre parler du Blue Lagoon, l’une des célébrités islandaises, à côté de Reykjavik. La première chose que vous entendrez est que c’est très cher. Il y a plusieurs prestations, la plus basique coûte désormais environ 55€. Pour ce prix, vous avez l’entrée aux bains et un masque de silice.

 💡 Pensez à réserver en ligne votre place, un système de quota a été mis en place. Sachez qu’une fois que vous y êtes, il n’y a pas de limitation de temps.

Mais qu’est-ce que le Blue Lagoon exactement ? Il s’agit d’un « hot tubs », une source chaude dans laquelle on se baigne en toute saison, avec toutes les météos. Cette source est artificielle, aménagée dans un champ de lave. On se baigne dans une eau laiteuse, riche en silice, avec une couleur incroyable. J’y suis allée de nuit et la couleur ressortait déjà beaucoup alors je pense que de jour, ça doit être encore plus incroyable.

J’avais justement privilégié une visite le soir pour éviter la foule car le lagon est bien souvent victime de son succès. Je pense que l’endroit perd de son charme quand on ne peut même pas bouger un doigt dans l’eau.

Une fois dans l’eau, vous pouvez vous balader, les bassins sont grands. Vous pouvez également prendre un verre au bar (tout en restant dans l’eau). Le but : se relaxer !

Pour résumer, l’expérience est vraiment géniale, bien que chère. Néanmoins, si c’était à refaire, le referais-je ? Oui, mais de jour. Pour avoir testé des bains dans le nord au coucher du soleil… c’était magnifique 😎

N’hésitez pas à poursuivre votre découverte de la péninsule de Reykjanes.

route nature islande

Le Cercle d’Or en Islande

Le nom est peut-être racoleur mais il n’empêche que, pour un court séjour en Islande ou pour débuter son roadtrip, le Cercle d’Or est parfait ! Vous pouvez faire le tour en une journée depuis Reykjavik, avec votre propre voiture ou grâce à des tours organisés.

Le Golden Circle est composé de 3 sites majeurs que je vais vous présenter. Au-delà de ces sites, c’est toute la route qui vous y mène qui est superbe 😉

Le parc national de Pingvellir

On commence par Pingvellir, la plaine du Parlement. Historiquement, l’endroit est très important pour le pays. En effet, c’est ici que les chefs de clan se retrouvaient, ce qui fait de Pingvellir le premier parlement d’Europe !

Et puis comme on parle d’histoire, j’en profite pour préciser qu’évidemment, vous allez découvrir à Pingvellir l’un des nombreux lieux de tournage de la série Game of Thrones (les Eyriés ou les environs de Châteaunoir).

Une fois sur place, vous n’avez qu’à vous balader et profiter du calme du lieu. Cette quiétude n’est troublée que par le bruit de la cascade Oxararfoss, la première d’une longue série en Islande !

Au passage, vous ne pourrez pas manquer le lac de Pingvellir, le plus grand lac naturel du pays.

parc nature islande

Geysir

On poursuit avec un second arrêt, à Geysir, le geyser islandais. Le mot « geyser » vient d’ailleurs d’ici. J’en avais déjà vu au nord du Chili et le spectacle est toujours impressionnant !

Que faire dans le coin ? Attendre ! En effet, il suffit d’attendre 10 minutes pour que le geyser Strokkur se mette en éruption devant un public ébahi (quasi 25 mètres de haut !). Ce qui est le plus impressionnant, c’est la bulle qui se forme avant que tout explose. Le lieu fait vraiment surnaturel, notamment avec tous ces fumerolles.

A côté du gigantesque spécimen vous en trouverez d’autres, mais j’attends toujours de les voir jaillir… 🙄

geyser islande

La cascade de Gulfoss

On termine cette journée par le dernier trésor du Cercle d’Or : la cascade de Gulfoss, les chutes d’or.

Vous l’aurez peut-être déjà lu mais les cascades et l’Islande, c’est une grande histoire d’amour ! Je ne suis pas capable de vous les classer tellement elles sont belles et toutes différentes. En tout cas, Gulfoss, du haut de ses 32 mètres, est impressionnante par sa largeur et ses différents paliers.

On termine à Gulfoss notre première visite islandaise mais on continue avec les incontournables d’un voyage en Islande, du nord au sud !

chutes islande
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *