carole désert

Pour beaucoup, la Jordanie se résume à Pétra. Certes, mais le pays est riche de trésors, au-delà de la merveilleuse cité. Je vous présente les incontournables d’un voyage d’une semaine en Jordanie.

Pour cet itinéraire d’une semaine (les visites ne sont pas présentées dans l’ordre dans lequel je les ai faites), j’ai fait l’impasse d’Aqaba. Le plus grand attrait de cette ville est la mer Rouge et les possibilités de plongée mais, en décembre, ce n’était pas la saison idéale.

Pour organiser au mieux ton voyage en Jordanie

Pour voir la vidéo de notre séjour de dingue

désert sable

Les incontournables du nord de la Jordanie

Je commence mon petit tour de Jordanie par quatre arrêts dans le nord du pays : Jerash, Amman, Madaba et Béthanie.

Se perdre dans les vestiges de Jerash

Située au nord d’Amman, Jerash est connue pour la très impressionnante conservation de ses monuments antiques. On y ressent l’influence grecque, romaine et même byzantine !

L’ancienne ville se situe au cœur de la nouvelle, le contraste est saisissant (surtout des collines où on a une très belle vue sur les deux !). Vous pénétrez sur le site par le sud, l’entrée est incluse dans le Jordan Pass. Premier vestige : le bel arc de triomphe d’Hadrien, érigé suite à sa visite (en 129 tout de même !).

Puis, vous traversez l’hippodrome qui vous mène jusqu’à la porte sud de la ville et la belle place ovale. Sa beauté est d’autant plus saisissante vue de haut donc montez jusqu’au Temple de Zeus. A ce niveau, se trouve également le magnifique théâtre sud ! Nous avons eu la chance de pouvoir assister à un petit spectacle de cornemuse jordanienne (les Bretons ont dû passer par là… 😎 ).

Poursuivez vers le nord, soit par le cardo maximus, l’artère principale bordée de colonnes, soit par les collines. Le soleil se couchant, j’ai moins pris le temps de découvrir tous les trésors de la partie nord de la ville : églises, temple d’Artémis, théâtre nord… Prévoyez vraiment 3/4h pour profiter sereinement la ville 😉

place ville ruines

Se balader à Amman

Autrefois appelée Philadelphie, la ville m’est apparue gigantesque depuis l’avion ! Amman n’a pas une très bonne réputation, notamment par rapport à la conduite. Je confirme, c’est plutôt sport.

Pour être honnête, cette ville ne m’intéressait que moyennement mais je ne me voyais pas en faire l’impasse. J’ai donc tranché : une nuit et une matinée  suffiraient. L’avantage est que les principaux lieux à visiter sont concentrés dans un quartier, au cœur du quel j’avais pris mon hôtel.

Pour la soirée, la ville était très sympa, particulièrement animée et divertissante. Les odeurs, les étales de livres, les petites boutiques… Chaque allée est pleine de surprises, gustatives notamment ! Coup de cœur pour la Rainbow street, que j’aurais aimé voir également de jour !

Hormis ses rues, le deuxième incontournable d’une visite d’Amman est son théâtre romain. De loin, il paraît gigantesque… car je ne l’ai vu que de loin. Une pluie sans fin s’est abattue sur la ville cette matinée et j’ai renoncé à effectuer cette visite (incluse dans le Jordan Pass).

Nous avons quand même poussé (en voiture), jusqu’à un autre must de la ville : la citadelle. Située sur les hauteurs, elle donne une très belle vue sur Amman. La pluie a quand même accéléré notre visite et la découverte des différents vestiges, notamment ceux du temple d’Hercule. On ne peut qu’imaginer la taille de ce bâtiment qui dominait la ville !

amman temple ville
amman théâtre pluie

Découvrir Madaba et le Mont Nébo

Madaba a un avantage : c’est une ville centrale ! Proximité de l’aéroport, d’Amman, de la mer Morte, du wadi Mujib… La plupart des gens choisissent Madaba pour résider afin de sillonner facilement dans la région. La ville offre également une belle alternative à Amman pour passer ses premières nuits en Jordanie, dans un environnement moins stressant qu’à la capitale.

La ville est vraiment calme, charmante, accueillante. Elle permet une très belle entrée en matière et parfois un agréable premier contact avec une culture différente de la nôtre (notez : appel à la prière à 4h du matin 😉 ).

Madaba a par ailleurs quelques endroits intéressants à voir, même si ce n’est pas aussi impressionnants que d’autres sites jordaniens. Le premier étant la carte de Palestine datant du VIe siècle, dans l’église Saint Georges (1 JOD/1,3€). Très endommagée, vous pourrez tenter de situer les célébrités de la Terre Sainte (Jérusalem, la mer Morte, etc.). Poursuivez ensuite au sein du parc archéologique, inclus dans le Jordan Pass, pour profiter de toutes les mosaïques et autres vestiges.

Terminez la journée par une ascension (étant donné l’espace disponible, le mot est faible) jusqu’au sommet de l’église Saint-Jean-Baptiste. La vue depuis le clocher sur la ville, au coucher du soleil, est superbe et ponctue parfaitement la journée !

tapis rue mosquée
mosquée vue

A 15 minutes de Madaba, n’oubliez pas de vous arrêter au Mont Nébo, le plus haut sommet du coin. L’entrée coûte 2,5€. C’est ici que Moïse serait mort et aurait fait jaillir de l’eau en frappant le sol avec son bâton d’où la statue chelou avec un serpent (Dieu aurait transformé le bâton en serpent). Sinon, rien que la vue sur la mer Morte, le Jourdain et les monts est superbe, quand elle est dégagée.

mon olivier paysage

Partir sur les traces de Jésus à Béthanie (Al-Maghtas)

Pour les non connaisseurs, Béthanie est le lieu du baptême de Jésus. L’Israël et la Jordanie se disputent un peu sur ce point mais, a priori, les écritures sont claires. Le Vatican a donc reconnu l’endroit en 1999. Pour se rendre sur le site même, vous pouvez assister à une visite d’une petite heure et payer 15€ (un peu cher, je trouve). On vous emmène en van jusqu’à l’entrée du site où vous découvrez le Jourdain… qui n’est, on doit se le dire, pas ultra clean.

Puis on vous emmène à l’endroit même où le baptême a/aurait eu lieu et là, surprise : elle est où l’eau ? 😯 Le guide vous explique qu’à l’époque, le Jourdain (qui a donné son nom au pays), était un fleuve impressionnant, large mais qu’il a perdu de sa superbe.

Mais rassurez-vous, vous pouvez tout de même toucher le Jourdain ! Même si c’est déconseillé à cause de la pollution de l’eau, cela n’a pas l’air de déranger la dizaine de personnes, en face (en Palestine), qui se plonge dans l’eau en chantant, priant, communiant… Un moment étrange 😯

béthanie jordanie escalier

Les incontournables, de la mer Morte à la route du Roi

Deuxième phase de mon séjour : la route qui nous a amenés vers le sud, le long de la mer Morte, sur la route du Roi.

Sillonner la route panoramique

Afin de plonger dans la mer Morte (une métaphore les gars, on ne met pas la tête 😎 ), je vous invite à emprunter la route vers le Dead Sea Panoramic Complexe. Les paysages sont magnifiques avec, en toile de fond, la célèbre mer Morte !

mer morte vue

Prendre un bain dans le mer Morte

Je vous ai déjà raconté dans notre premier article sur la Jordanie l’arnaque organisée pour que les touristes paient un max leur bain dans la mer Morte. Hormis le fait qu’on paie bien trop cher pour ce bain (sans compter celui dans la piscine très froide au mois de décembre), je trouve que l’aménagement n’est pas si bien 😐 Le site n’est absolument pas mis en valeur, contrairement à ce que j’avais pu voir en Israël.

Autrement, l’expérience reste quand même sensationnelle ! Flotter sans faire d’effort, contempler tant l Jordanie que l’Israël, avoir l’impression qu’on met de l’alcool à 90 sur toutes les petites plaies du corps… Un incontournable de la région en somme ! Si vous le souhaitez, moyennant quelques JOD, vous pouvez opter pour un petit bain de boue, c’est excellent pour la peau ! Terminez ensuite la journée sur les transats du Amman Beach Resort Hotel afin de contempler le coucher du soleil sur les montagnes israéliennes.

carole mer morte

S’émerveiller dans la vallée du wadi Mujib

La réserve naturelle du wadi Mujib fait partie de ces endroits qui vous laissent bouche bée tellement ils sont beaux. La plupart des touristes s’y rendent pour faire un trail très réputé. Ce dernier étant en partie dans l’eau, il ne se fait que d’avril à octobre donc nous étions hors période 🙁

Nous avons dû nous contenter de sillonner les routes de ce canyon, le plus profond du pays, mais c’était déjà superbe.

vallée route canyon

Monter aux châteaux de Kerak et de Shobak

Sur la route du Roi, un arrêt s’impose à Kerak et son impressionnante citadelle qui a résisté à l’homme et à la nature pendant des siècles. La visite est incluse dans le Jordan Pass. Vous faites une première partie seul, entre les vestiges et face à une superbe vue sur les environs. Un guide avec un anglais approximatif vous emmène ensuite visiter les gigantesques souterrains (« vous êtes sûr que GOT n’a pas été tourné ici ? »), vous présentant quelques éléments de la vie à l’époque de Saladin.

Plus vers le sud, vous pouvez faire une pause similaire au niveau du château de Shobak. Il est difficile à manquer, perché sur un piton rocheux. Je n’ai pas eu assez de temps pour le visiter mais je le conseille tout de même !

pierre château jordanie
citadelle vue vallée

Les incontournables du sud de la Jordanie

Je ne vais pas vous mentir, si le nord de la Jordanie est superbe, c’est avant tout pour le sud que je suis venue. Et le bilan est intraitable : c’est au sud que j’en ai pris plein les yeux 😎

Découvrir Little Petra

Arrivée la veille de nos 2 jours à Pétra, nous avons profité des dernières lueurs de jour pour nous mettre l’eau à la bouche avec le Siq Al-Barid, aussi appelé Little Petra. Je vous conseille de mettre un GPS pour arriver à cette petite merveille. Autrement, vous pouvez rejoindre le site à pied depuis Pétra 😛

 💡 L’entrée du site est gratuite, nous y sommes restés un peu moins d’une heure.

C’est une mise en bouche avant l’incroyable Pétra mais honnêtement, ça vaut le détour ! Vous avez plusieurs monuments plutôt bien conservés, ainsi qu’un « chemin» dans une faille qui vous mènera à la « best view of the world ». C’est un peu ambitieux (comme penser que je peux faire le chemin retour debout) mais c’est beau, il faut le dire ! On découvre les couleurs dans lesquelles nous allons passer les deux prochains jours… 😉

petra roche

Se perdre deux jours à Pétra

Je crois que je n’ai pas besoin d’insister, venir en Jordanie sans passer a minima 2 jours à Pétra c’est… improbable. Je rédigerai bientôt un article plus complet sur ces 2 jours exceptionnels, il y a pas mal de choses à savoir pour organiser au mieux votre visite.

Sachez juste que c’est un grand moment d’émotion de traverser le Siq pour découvrir petit à petit le fameux Trésor. Pou ceux qui connaissent, ce fut pour moi la même émotion face au Machu Picchu. Je ne m’étends pas, nous en reparlerons 😉

carole pétra
chapeau animal

Vivre une journée dans le désert à Wadi Rum

Vous le connaissez ce désert, vous l’avez déjà vu. Ok, pas forcément en personne mais au cinéma ! Ce fantastique cadre a été mis en lumière dans de nombreux films. De l’incroyable « Lawrence d’Arabie » à « Seul sur Mars » en passant par le dernier Star Wars « L’Ascension de Skywalker », vous retrouvez ce désert, ces montagnes et ces couleurs 😉 Cette palette, du rouge au jaune est d’ailleurs la première chose que je revois quand le ferme les yeux et que je pense à Wadi Ram (avec le houmous sur le pain, faut pas pousser).

Comme je l’expliquais précédemment, j’ai choisi une excursion d’une journée et d’une nuit dans le désert de Wadi Rum, à 2h au sud de Pétra. Une fois dans le désert, nous sommes amenés tout au long de la journée sur différents sites. Le premier stop est la source de Lawrence, qui tient son nom au fait que l’équipe de tournage y était basée. En montant un peu, on prend la mesure de la beauté du désert et les promesses au loin.

On poursuit vers un de ces pitons rocheux, auquel on accède par l’ascension d’une dune au sable rouge  : le décor est splendide ! On reprend ensuite le 4×4 pour rejoindre le Siq du djebel Khazali. Il s’agit d’une gorge très étroite où de nombreux touristes font la queue leu-leu. On observe les dessins gravés sur la parois (des inscriptions nabatéennes, ça fait mieux !). La foule, l’étroitesse du lieu et l’absence d’explications de notre guide ont manqué de faire de ce moment quelque chose de plus intéressant : dommage 😐

désert arbre sable

L’une des caractéristiques de ce désert sont les arches naturelles : Umm-Fruth (Rock Bridge) et Burdah Rock Bridge, plus impressionnante encore. Attention au vertige, la deuxième n’a pas été possible pour moi 🙄

Avant la petite pause repas dans le désert (délicieuse d’ailleurs !), on découvre la maison de Lawrence qui n’a rien de très intéressant (une vaste supercherie en fait) mais, ce qui vaut la peine, c’est encore une fois le cadre et la vue panoramique sur le désert.

Après une pause au Mushroom Rock, on nous dépose ensuite à l’entrée d’un Siq, notre guide nous attendra de l’autre côté. Les couleurs sont moins impressionnantes car la fin de journée approche… Mais on se prépare au clou du spectacle : le coucher du soleil !

carole sable désert

Assister à un coucher du soleil et passer la journée à Wadi Rum

Les couchers du soleil à Wad Rum sont réputés. Ai-je besoin de développer ? Après une interminable ascension d’une dune, nous y étions 😎 La claque ! Être au sommet et contempler ce gigantisme, imaginant où commence l’Arabie Saoudite… Un de ces moments mémorables entre amis (et que dire de la redescente vers le 4×4 ?). Pour savoir comment faire la petite maison dans le désert, jette un coup d’œil à notre vidéo 😎

On reprend ensuite la route (enfin… le sable), pour rejoindre notre campement pour la nuit. Nous arrivons au creux de plusieurs énormes pitons rocheux : on se sent en sécurité au moins ! Une dizaine de petites cabanes nous attendent mais nous aurons le camp pour nous tout seul ce soir !

Je vous résume, j’ai adoré :

  • la beauté de ce camp ;
  • la douche chaude après cette journée ;
  • le délicieux repas préparé par les Bédouins (chauffé sous le sable d’ailleurs… toujours pas compris comment ils font et pourquoi il nous a précisé que le renard mettait 6h à cuire 🙄 ) ;
  • la soirée « jeu des 7 familles » même si certains trichent ;
  • observer les étoiles avant de dormir (à 21h parce que tu n’as rien à faire, tu es perdu sans ton téléphone) ;
  • la nuit dans le désert, cachée sous les couvertures ;
  • le réveil, toujours dans ce magnétique désert (bon, ils auraient pu aussi te transporter dans un hôtel 4*, je n’aurais pas fait ma difficile) ;
  • Voir que Mohammed ne nous avait pas oubliés et qu’il est venu nous chercher à 8h pour nous ramener au village.

Une expérience que je conseille vraiment, voire même que je vous déconseille de ne pas faire (faites-le quoi 🙂 ).

carole sable désert
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *