Krung Thep ou « Cité des Anges », Bangkok est-elle une simple ville de transit ? Absolument pas !

Bangkok, le coup de coeur

En effet, un énorme coup de cœur pour ces premiers jours en Asie, confirmé par la dernière journée du voyage. Bangkok n’est pas qu’un aéroport pour rejoindre Phuket mais une ville incroyable, bouillonnante, fascinante ! Deux jours ne seront pas de trop pour arpenter Chinatown, découvrir les temples et manger un (trois) pad thai. Mais, avant de commencer à vous détailler le programme, je partage mes erreurs de débutante en Asie 😎 .

Le petit conseil pour ne pas démarrer d’un mauvais pied

Préférez les taxi-meters en sortant de l’aéroport, ceux qui ont des compteurs qui fonctionnent. Vous sortez, les taxis sont devant, c’est inscrit « taxi-meters ». En effet, vous paierez deux fois moins cher qu’avec un taxi normal.

Le petit conseil pour éviter de jouer l’assurance rapatriement

– Les Thaïs ont une passion pour la clim. Ainsi, même si vous partez en été là-bas, prenez une écharpe et une petite laine parce qu’une angine par 35 degrés, c’est pas folichon quand même.
– Personnellement mes pieds ont gonflé la première journée avec la chaleur. Privilégiez les baskets pour se la jouer Elephant Man discrètement.

Le petit conseil pour ne pas se rendre compte à la fin de la journée que cela va être une épopée pour rejoindre le logement et dormir

Demandez le nom de la rue de votre logement écrit sur un papier en thaï car l’alphabet est différent. Beaucoup de Thaïlandais ne connaissent pas le nôtre. Si vous voulez rentrer chez-vous le soir en vous disant que vous aviez repéré le matin que le trajet en bus durait 10 minutes, laissez tomber. Avec les embouteillages (plus de 7 millions de voitures) vous mettrez 2 heures à 19h00.

bouddha allonge wat pho bangkok

Que faire à Bangkok ?

1. Prendre le pouls de la ville, me balader pendant des heures dans les différents quartiers, me perdre dans le dédale de rues de Chinatown. Les plans de la ville dont nous disposions ne correspondaient pas (absolument pas) au temps réel de marche. En effet, nous prévoyions 10 minutes pour finalement en marcher 30.
En outre, il est relativement facile de se déplacer en bus (9 THB). Le réseau est assez simple si vous ne craignez pas de finir au Cambodge pour avoir pris la ligne 7+ et non la 7. Ne pas hésiter à emprunter le bateau-bus local (Chao Phraya River Express) pour vous déplacer, d’autant plus pour rejoindre le Wat Arun sur la rive gauche.

2. Mesurer l’incroyable beauté des temples. En effet, comme première approche de la spiritualité en Thaïlande, Bangkok met la barre haut quand même. Pensez à vous couvrir un peu ou vous pourriez être amené à payer un pantalon ou un châle.

Wat Saket

Temple mignonnet, belle vue sur Bangkok. La spiritualité 2.0 quand tu vois un moine prendre un selfie  puis continuer à texter sur son Iphone.

Wat Pho

Énorme coup de cœur pour cet ensemble de temples. Passage obligé par le temple du bouddha couché (45 mètres de long, 15 de haut) que l’on découvre au son des pièces de monnaie données aux touristes pour qu’ils les déversent dans des chaudrons en métal (20 THB) : somptueux. La succession de petits temples et de bouddhas participe à la magie de ce lieu.

Wat Phra Kaeo et le Grand Palais

Commencez par le premier, si possible tôt le matin pour éviter les touristes. Les genoux doivent être couverts. Vous êtes face à un ensemble de temples aux couleurs très vives (dorures, bouts de miroir, etc.) qui ne peut pas laisser indifférent. Le Wat Phra Kaeo abrite le fameux bouddha d’Émeraude (tout petit mais mimi). Perdez vous entre les statues et les temples. Je n’ai pas pu visiter l’intérieur du Grand Palais, ancienne résidence royale, mais le bâtiment est canon et les gardes en blanc au style très british assurent un joli spectacle.

Wat Arun

Situé de l’autre côté de la rive, il permet d’avoir une superbe vue sur la ville (bien qu’on ne puisse pas monter au sommet). Entièrement constitué de porcelaine, le tout est magistral.

 💡 Attention aux arnaques ! Si un gentil Thaïlandais, y compris s’il s’agit d’un fonctionnaire de police, vient vous dire que le temple que vous envisagez de visiter est fermé pour l’heure à cause d’une cérémonie, qu’il connaît un autre temple génial en attendant, qu’il appelle son pote Alphonse pour vous conduire en tuk-tuk… this is an arnaque.

3. Faire une croisière sur les Khlongs, ces canaux qui sillonnent la partie ouest de la ville permettent d’en percevoir un tout autre visage. Un Bangkok avec des « maisons » de bois qui continuent d’abriter des familles entières même quand il y a un trou dans le plancher ou qu’un mur s’est effondré, des enfants jouant dans l’eau sale du fleuve à une dizaine de mètres de gros « trucs » (objet non identifié, un peu petit pour être un croco et de bien trop grosses dents pour être un lézard 😯 ). 2 heures hors du temps et de l’espace. A faire absolument !

4. Manger un pad Thaï. Nouilles sautées, avec viande ou poisson, soja cru ou cuit, cacahuètes pilées, noix de cajou et sauce au poisson… la recette du bonheur est simple !

khlongs bangkok thailande

Où dormir, où manger à Bangkok ?

Lors de notre arrivée nous avons dormi au Jeesnail Guesthouse. Les chambres sont simples, sans chichi mais règne une atmosphère de routard. De plus, le quartier quartier est très sympa, plutôt bien situé ! Pour les 3 nuits, 25€ = 972 THB.

Néanmoins, pour notre dernière nuit en Thaïlande nous avons opté pour Bansabai Hostelling International. Nous avons pu profiter de leur magnifique piscine avec vue sur la ville. Nous n’avons pas été déçus pour 18€ (704 THB) ! Un quartier totalement différent, très peu de touristes donc une touche d’authenticité bienvenue avant de partir !

Fidèle au Routard, j’ai testé un pad thaï au Chote Chitr (typique, excellent) et le Royal India Restaurant (délicieux, 3 euros le plat mais attention aux épices). De manière générale, si vous n’aimez pas les épices, demandez TOUJOURS (genre, même quand ce n’est pas précisé qu’il n’y a pas d’épices) : «not spicy, please ».

Suivez-moi pour la suite de ce voyage, nous partons à la découverte des anciennes capitales du Royaume de Siam.

pad thai bangkok

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *