escale kenya

Lors de notre voyage en Tanzanie, nous avons eu l’opportunité de faire une escale à Nairobi le temps de découvrir quelques-uns des plus sites aux environs de la capitale. On vous raconte cette journée !

En septembre 2023, nous sommes partis pour 2 semaines en Tanzanie. Nous avions choisi la compagnie aérienne Kenya Airways qui offrait les meilleurs tarifs. Nous avions la possibilité de payer un peu moins cher notre vol à condition de faire une escale de 10h à Nairobi, la capitale du Kenya. On s’est dit que c’était une opportunité de mettre un pied dans ce pays fascinant que j’avais toujours voulu découvrir !

Nous avons donc fait escale à Nairobi pendant 10 heures. Nous avions trouvé quelques informations sur internet, mais finalement assez peu, pour organiser notre escale. Dans cet article de blog, on vous raconte comment sortir de l’aéroport de Nairobi quelques heures. On vous propose également quelques activités à faire dans les environs, en vous précisant le budget à chaque fois. Enfin, on vous donne notre avis sur notre escale à Nairobi et l’intérêt en général de cette journée.

Que faire à Nairobi le temps d’une escale ? On vous raconte tout cela !

Pour retrouver notre voyage en Tanzanie !

lion savane
girafe parc
zèbres parc
escale gazelle parc

Informations pratiques pour visiter le Kenya

Durée de vol : nous sommes partis depuis Paris avec la compagnie Kenya Airways. Notre vol a duré environ 8h.
Décalage horaire : très pratique, il était 1h de plus lors de notre voyage, mais comptez +2 quand nous changeons d’heure en France (fuseau GMT+3).
Santé : comme pour la Tanzanie, la fièvre jaune est très présente au Kenya. Le vaccin n’est pas obligatoire, sauf si vous avez séjourné dans certains pays. On vous recommande de faire le vaccin, et aussi de prendre un traitement contre le paludisme. N’oubliez pas les vaccinatins habituelles pour tout voyage.
Entrée / séjour : pour voyager au Kenya, il vous faut un passeport encore valable 6 mois et un visa. Vous pouvez le prendre en ligne (on vous le conseille, c’est un gain de temps) ou directement à l’aéroport, nous avons pris un visa transit à 20€.
Langue : la langue officielle est le swahili, mais la plupart des gens parlent anglais.
Monnaie : la monnaie officielle est le shilling kenyan (1€ = 163 KSh). Nous ne voulions pas retirer sur place et avons pu payer avec les quelques dollars qui nous restaient d’un précédent voyage.
Autres informations essentielles : pour les prises électriques, il vous faudra l’adaptateur pour les prises anglaises. Nous n’avons pas acheté de carte SIM pour quelques heures, mais il y avait le wifi dans l’aéroport. Attention toutefois, ils nous ont confisqué le drone à la sortie de l’aéroport. Nous n’avions pas fait les démarches pour le déclarer, c’était donc un risque. Nous avons pu le reprendre à la fin de notre escale, mais on a un peu galéré donc prévoir beaucoup de temps. Évidemment, nous n’avons pas fait voler le drone dans le parc national.

rhinoceros savane

Pourquoi faire une escale à Nairobi ?

Comme on vous le disait, c’est avant tout une opportunité qui nous a permis de visiter les environs de Nairobi. Ce n’était pas un objectif en soi, mais il s’avère que la compagnie la plus intéressante pour rejoindre la Tanzanie était Kenya Airways. Ensuite, il y avait un différentiel d’une centaine d’euros entre une escale courte et une escale longue. Mais une escale à Nairobi est-elle intéressante financièrement parlant ? Pas vraiment, on vous en reparle dans la suite de l’article.

Néanmoins, on s’est dit que cela pouvait être chouette de mettre un pied hors de l’aéroport pour découvrir un peu ce pays qu’est le Kenya. C’est toujours frustrant de ne découvrir qu’un aéroport dans un pays, et c’était donc l’occasion d’en connaître un peu plus. On est cependant bien d’accord qu’on ne prétend pas avoir visité le Kenya après seulement quelques heures dans les environs de Nairobi. Mais c’est mieux que rien…

Par ailleurs, si nous allions faire un safari en Tanzanie, nous étions aussi curieux de découvrir le parc national de Nairobi qui est très différent. De manière générale, l’escale nous a permis de faire des choses que nous n’allions pas faire en Tanzanie, on vous en reparle dans la suite de l’article.

Escale à Nairobi : un incontournable ?

Avec le recul, notamment après notre safari en Tanzanie, on peut vous répondre que non, l’escale à Nairobi n’est pas forcément incontournable. Néanmoins, on vous la conseille vraiment si vous allez ensuite dans un autre pays d’Afrique, sans safari. C’est une super première expérience !

Nous concernant, même si on a eu la chance de vivre des expériences très chouettes comme le Giraffe Centre, ou le fait de voir des rhinocéros plus facilement qu’en Tanzanie, c’était un peu redondant. Le parc n’est évidemment pas aussi spectaculaire que ses voisins en Tanzanie, même s’il a son intérêt ! Mais ce qui fait pencher la balance, c’est surtout le coût global de cette escale qu’on vous détaille dans la suite de l’article. Au final, certes les billets d’avion étaient moins chers, mais tout le reste fait rapidement monter l’addition.

Par ailleurs, cela avait un goût de trop peu. Même si nous avions 10h, le temps de sortir de l’aéroport, de vous rendre dans le parc, de rejoindre l’aéroport : c’est passé super rapidement. Bref, je ne regrette pas d’avoir passé ne serait-ce que quelques heures au Kenya, mais prenez bien tout en considération avant de prendre votre décision.

autruche
zèbre animal
chacal

Budget d’une escale à Nairobi

Comme je vous le disais, il faut bien réfléchir au coût global de la journée pour voir si cela vaut la peine de faire une escale à Nairobi. On est bien d’accord que les souvenirs n’ont pas de prix, mais il peut être dommage de beaucoup dépenser ici si vous allez ensuite faire un safari ailleurs.

Cette journée nous a coûté 375€ pour deux. Cela comprend les 310€ d’excursion à la journée, 22€ de restaurant le midi qui n’était pas inclus, 9€ de pourboire et 40€ de visa.

À noter que le prix de l’excursion n’était pas négociable, mais qu’il est certainement possible de trouver moins cher, on vous en reparle dans la suite de l’article. On a trouvé néanmoins dommage que le prix du repas ne soit pas inclus, et on n’a pas compris pourquoi la journée coûtait si cher. Néanmoins, en regardant un peu sur Getyourguide ce qui était proposé, cela semblait cohérent. Les 310€ comportaient la prise en charge à l’aéroport, les trajets en 4×4 et les entrées au parc national et au Giraffe Centre.

kenya parc
chacal
autruche savane
zèbres afrique

Que faire lors d’une escale à Nairobi ?

On vous raconte ce qu’on a pu faire lors de notre escale à Nairobi.

Partir à la journée en excursion

Clairement, nous avions pour objectif de découvrir les environs de la ville en tour organisé. Il n’était pas question de visiter par nous-mêmes. Cela peut se faire, mais nous voulions que cela soit simple. C’est aussi pour cela que nous avons tout calé de la France et non sur place. Nous avons trouvé le numéro d’un guide sur un forum et nous l’avions contacté par WhatsApp (+254 723 205067). Il travaille pour une agence : Alibaba Tours et Safaris.

Il a été réactif et nous a construit un itinéraire sur la journée. Nous arrivions à 6h30 à l’aéroport et repartions à 16h30. Néanmoins, et ils en ont l’habitude, il faut bien prendre en compte le temps pour les formalités de sortie et être au moins 2h avant votre vol à l’aéroport. Nous avons été retardés pour le problème du drone et sommes finalement sortis vers 8h. Nous voulions faire le parc national, évidemment, mais aussi les centres pour les girafes et les éléphants. Notre guide nous a cependant dit que nous n’aurions pas le temps de faire le dernier donc on a suivi ses conseils.  Gabriel nous attendait donc comme prévu à la sortie de l’aéroport, nous sommes tout de suite partis en direction du parc pour faire le safari.

Ensuite, nous avons fait une pause dans une grande boutique de souvenirs, mais nous n’étions pas intéressés. Nous avons donc rejoint le Giraffe Centre. Pour le déjeuner, Gabriel nous a amenés dans un petit restaurant où la société a certainement ses habitudes. Nous avions accès  à un buffet à volonté avec des spécialités du coin, ce qui était super sympa, pour 11€ par personne.

Comme je vous disais, nous avons fait le choix de tout réserver en amont, mais il est aussi possible de s’organiser une fois sur place. Il semblerait que certains touristes négocient un tour avec les chauffeurs à la sortie de l’aéroport, ce qui est peut-être moins cher. Vigilance toutefois à bien solliciter un 4×4 pour le parc. Certains se retrouvent bloqués, faute d’avoir un véhicule adapté, et doivent à nouveau payer.

girafe langue
parc buffle
oiseau herbe

Le parc national de Nairobi

Si nous avons choisi de faire cette escale à Nairobi, c’est avant tout pour découvrir son parc national. Ce dernier a la particularité d’être aux portes de la ville. Vous êtes encore dans les bouchons que vous voyez la savane s’étendre à perte de vue. Encore plus impressionnant, vous observez les lions avec les buildings en fond. Depuis peu, une rocade aérienne traverse le parc… Les contrastes sont saisissants, même si on ne peut que songer à l’impact sur la vie sauvage (pollution, bruits, etc.). À noter que le parc est clos sur 3 côtés, pour éviter des accidents du fait de la proximité de la ville. Une partie reste ouverte pour la migration.

Ce parc de 117 km² est une bonne mise en bouche pour un premier safari. Il est relativement petit, mais vous pouvez observer assez facilement les animaux. Pour notre passage : zèbres, gazelles, chacals, autruches, crocodiles, lionnes, rhinocéros, buffles. Il n’y a pas d’éléphants dans le parc en revanche. Le souci est que, comme le parc est petit et les touristes nombreux, cela peut faire un peu embouteillage, et donc moins authentique par moment. Mais c’est une super option pour observer la vie sauvage sans aller trop loin !

lions savane
autruche savane

Le Giraffe Centre à Langata

J’ai adoré le film Out Of Africa et connaissais donc Karen Blixen. C’est aussi pour cela que j’avais toujours eu envie de mettre un pied au Kenya. Si je n’ai pas pu aller visiter sa maison dans la banlieue désormais appelée « Karen », nous sommes allés au Langata Giraffe Centre.

Dans ce centre, on vous explique tous les efforts pour la conservation d’une certaine espèce de girafe, les girafes de Rothschild. Cet endroit est aussi et avant tout l’histoire d’un couple, les Leslie-Melville, qui s’est dédié à cette conservation, mais aussi à l’éducation écologique des enfants. De fait, vous verrez de nombreux écoliers sur place. La principale attraction est la possibilité donnée aux touristes de nourrir directement les girafes depuis une plateforme d’observation. C’est méga surprenant, à la fois la vision, mais aussi la sensation en touchant leur langue !

On vous recommande l’expérience, cela dure une petite trentaine de minutes.

girafe escale
girafe kenya
andy girafe

Que faire d’autre en escale à Nairobi ?

Il a été difficile de trouver des informations sur ce qu’il était possible de faire sur un temps court à Nairobi. Nous avions trouvé quelques tours de visite de la ville, qui peut être sympa. Les mégalopoles africaines sont très impressionnantes, je trouve. Quelques endroits notables dans la ville : le marché Maasaï, l’Uhuru Park, ou la mosquée Jamia. On nous a en revanche déconseillé de sortir la nuit à Nairobi.

Nous avons eu l’occasion de passer devant Kibera, l’un des plus grands bidonvilles d’Afrique. Cela m’a fait penser à Soweto, que j’avais eu l’occasion de visiter, aussi étrange soit-il de visiter ces endroits.

À Karen, j’aurais bien aimé visiter la maison de Karen Blixen, de même que le sanctuaire des éléphants a plutôt bonne réputation.

Ainsi s’achèvent nos 10 heures d’escale à Nairobi, au Kenya. On est transparent sur le fait que ce n’est pas une escale incontournable, surtout si vous partez faire un safari en Tanzanie ensuite. Néanmoins, si c’est votre seule option ou que vous êtes sur le continent africain pour autre chose, cette escale peut être intéressante. La proximité avec le Nairobi National Park vous permet, en quelques heures, de faire un petit safari qui saura vous émerveiller !

Pour retrouver notre voyage en Tanzanie

crocodile oiseau
animal parc
2 réponses
  1. Lalaina
    Lalaina dit :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir lors de cette escale avez-vous dû récupérer vos bagages ? Ou la compagnie aérienne se charge de les livrer à destination finale ?

    D’avance merci

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *