Après vous avoir emmené visiter les plus belles villes de pays, prenons un bon bol d’air frais. Découvrons ensemble deux joyaux croates : les parcs de Plitvice et Krka. Laissez-vous tenter par ces décors irréels et surprenants.

Le parc national des lacs de Plitvice

Cette merveille naturelle, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, est un incontournable d’un voyage en Croatie. Le temps d’une journée, plongez (au sens figuré, la baignade est interdite), dans cette succession de lacs aux eaux envoûtantes.

lacs plitvice eau

Attention, paradis en vue : que faire aux lacs de Plitvice ?

Vous l’aurez compris, le parc est tout simplement magnifique. Lacs, cascades, chutes d’eau, vous sillonnez entre ces décors incroyables sur des petites passerelles de bois ou grâce à des chemins. Ces derniers vous permettent également de contempler l’intense végétation vous entourant. Le vert des arbres contraste avec le bleu/ vert éclatant des eaux dû aux sédiments. 50 nuances de turquoise dans les terres en somme 😎 

Sur place vous pouvez rester une ou deux journées, selon votre rythme. Nous y avons chacun passé une journée et cela nous a paru suffisant. J’ai marché environ 5 heures entre les lacs inférieurs et supérieurs. Sachez qu’il y a néanmoins des solutions pour diminuer le temps de marche 😉 Ainsi, le prix d’entrée donne le droit à deux traversées d’une rive à l’autre, une longue et une courte. De même, arrivée à l’extrémité du parc (point P3), j’ai pris la navette pour rejoindre le parking. Chacun peut moduler en fonction de ses capacités, c’est assez pratique !

J’ai suivi l’itinéraire conseillé par le Routard : je suis arrivée le matin par l’entrée numéro 1 qui donne directement accès aux lacs inférieurs, puis j’ai pris le bateau pour traverser le lac Kozjak. A l’endroit où vous attendez la navette, au point P3, il y a d’ailleurs une cafeteria et tout le nécessaire pour manger. Vous profitez ensuite de cette charmante balade en bateau, subjugué par ces eaux cristallines. Débarqué au point P1, vous pouvez alors prendre la navette à l’entrée 2 ou reprendre le bateau transfert pour rejoindre P2. Cela vous permet de continuer votre chemin à pied, entre les lacs supérieurs, afin d’admirer les variations de couleur des eaux.

Cet endroit étant un peu un arrêt obligatoire en Croatie, il est évidemment victime de son succès. De manière générale en Croatie, il vaut mieux partir hors les deux mois d’été et privilégier mai, juin ou septembre. Je confirme, pour avoir fait ce parc en juillet avec des centaines de touristes 😀 

lac plantes eau
lac bassin arbre eau

Questions pratiques : comment y aller, combien ça coûte, où dormir ?

Les lacs sont accessibles depuis plusieurs villes, notamment de Zagreb ou Zadar (135 km). Vous pouvez également prendre des bus pour vous y conduire depuis Split (entre 4 et 6h de bus tout de même, contre 2h30 pour Zadar et Zagreb). En excursion à la journée ou en étape de votre road trip, tout est possible.

Vous avez 3 tarifs, dépendant de la saison :

  • en hiver, de novembre à mars, le prix est de 50 kn/7€,
  • à la mi-saison, d’avril à juin et de septembre à octobre, le prix est de 110 kn/15€,
  • en été, c’est la sympathique somme de 180 kn/ 25€ qu’il vous faudra débourser.

Vous ajoutez à cela le prix du parking qui est de 7 kn/1€ par heure… Allez, on se dit que c’est pour préserver l’environnement 🙄 Mais étant donné le prix, on y va quand même avec les sandwichs. Vous me direz, j’ai vu pire cadre pour manger son jambon-beurre !

Pour éviter la route le matin et après la journée dans le parc, j’ai résidé à Apartments Eco Forest, situé à 13 km du parc. J’ai dormi dans une chambre très simple, avec sanitaires et cuisine partagés. La chambre est toute petite, en plein milieu d’un grand jardin composé de plusieurs espaces : barbecue, enclos pour les poules ou les lapins, un âne et même une cabane perchée pour lire en fin de journée. L’ambiance était vraiment reposante et sympathique, le propriétaire charmant (il parle un peu français !).

 💡  Prix : 50€ la nuit pour deux.

cascade bassin arbre

Le parc national de Krka

Seconde petite merveille naturelle de Croatie, il offre une belle alternative ou complément aux lacs de Plitvice, on y retrouve d’ailleurs le même phénomène géologique.

Attention, paradis en vue : que faire au parc de Krka ?

Profitez des paysages à couper le souffle voyons ! Le principe est le même qu’à Plitvice, on déambule sur des passerelles dans des décors incroyables. La nature verdoyante vous en met plein les yeux mais c’est avant tout par l’eau que l’on est attiré. Cette eau claire, verte émeraude, le son des chutes d’eau ou les nombreux poissons font que l’endroit est vraiment magnifique. Le temps fort : les célèbres chutes de Skradinski, les plus spectaculaires du parc 😉 La baignade y est autorisée, et même conseillée ! Vous n’y serez malheureusement pas seul.

Un second spot sont les chutes de Roski Slap, moins impressionnantes mais qui valent tout de même le coup. La baignade y est également possible.

Pour parcourir le parc, suivez simplement les chemins très bien aménagés. Comptez 1h30 pour cette balade. La visite est d’ailleurs très agréable en cas de forte chaleur car il y a énormément d’ombre tout au long du parcours.

En somme, si Plitvice est vraiment plus grand et magnifique, Krka possède également un véritable charme et l’avantage de donner l’opportunité de se baigner dans un lieu féerique.

rivière bassin arbre

Questions pratiques : comment y aller, combien ça coûte ?

Situé à 1h20 de Split, 1h de Zadar et 15 minutes de Sibenik, vous pouvez y aller par vos propres moyens, en voiture, ou prendre le bus depuis Sibenik puis le bateau. Plusieurs agences proposent l’excursion autrement, depuis Sibenik ou Split.

Vous avez le choix entre deux entrées, à Skradin et à Lozovac. L’avantage de se garer au second parking est de terminer la balade par son point d’orgue 😉 Ce sens de visite donne un aperçu plutôt complet du parc avec plusieurs points de vue panoramiques. Une fois sur place, vous avez le choix entre attendre une navette (comprise dans le prix) qui vous amènera à l’entrée du parc tout en bas, ou descendre à pied.

💡  Petit conseil : partez à pied, la faune est si riche, cela serait dommage de ne pas en profiter ! Prévoyez de bonnes chaussures, surtout pour la descente assez raide. Bien sûr qui dit descente, dit grosse montée au retour. Vous pouvez, bien entendu, revenir en navette si vous le désirez.

 Si vous optez pour l’autre entrée, vous devrez prendre un bateau (inclus dans le prix) qui vous conduira jusqu’aux principales chutes. Il permet d’éviter le circuit de 3 km.

Vous trouverez 3 tarifs différents, en fonction de la saison :

– en hiver, de novembre à mars : 30 kn/4€.

– à la mi-saison, d’avril à juin puis de septembre à octobre : 110 kn/15€.

– l’été : 200 kn/27€ ou 145 kn/20€ si vous rentrez après 16h.

Ces billets donnent accès à la balade de 2,5 km autour des cascades Skradinski et à la visite des chutes de Roski Slap (il faut s’y rendre par ses propres moyens), ainsi que les différents transferts (bateau ou navette). Il faudra payer davantage pour accéder à l’île de Visovac par exemple.

Ce petit tour des parcs nationaux de Croatie est maintenant terminé. Nous espérons vous avoir convaincu que ces journées seraient vraiment à envisager dans votre futur voyage en Croatie.

Continuez de nous suivre dans notre périple en Croatie et partez à la découverte des plus belles villes.

Envie de mer ? Passez quelques jours sur l’une des plus belles îles de Croatie 😉

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *