Pour nourrir votre road trip ou préparer un city trip, nous vous emmenons découvrir 5 des plus belles villes de Croatie : Zagreb, Split, Dubrovnik, Zadar et Trogir. Chacune d’entre elles a sa spécificité, ses propres atouts mais toutes se rejoignent sur un critère indéniable : ce sont des incontournables !

Pour tout savoir afin de mieux organiser un road trip en Croatie, vous pouvez lire nos conseils, budget et itinéraires 😎

Zagreb, la force tranquille

Les atouts de Zagreb

Zagreb est la capitale de Croatie. Discrète, tranquille, elle déborde de charme ! J’ai passé 1 journée et demie à la parcourir et ce fut une petite bulle de douceur. On valide carrément cette architecture austro-hongroise et les toits aux tuiles colorées d’ailleurs. Prenez un peu de hauteur, vous saisirez mieux le charme de Zagreb ! C’est une capitale à taille humaine, toute petite même donc tout se fait à pied. J’ai adoré m’y promener, y faire mes courses et me sentir comme une habitante. Parce qu’à Zagreb on se sent bien, mieux que ça : on se sent à la maison.

En outre, c’est une ville très bien reliée au reste de l’Europe/monde par son aéroport mais également par sa gare ferroviaire. J’étais d’ailleurs arrivée par Venise, via la Slovénie.

zagreb eglise croatie

Que faire à Zagreb ?

Je me suis principalement baladée dans les rues de Zagreb et je n’en ai pas fait le tour mais je vous donne quelques bons plans ! Il faut déjà savoir que la ville se distingue entre « ville basse » et « ville haute ».

Les principaux lieux à visiter se situent dans le petit centre historique (ville haute). Impossible de ne pas trouver ce quartier de Kaptol beau, notamment avec, dès l’arrivée, cette grande cathédrale gothique de Zagreb (malheureusement en travaux). Mais poursuivez et montez (à pied ou en funiculaire), le meilleur est à venir… D’ailleurs, prenez le temps d’admirer la vue sur Zagreb 😉

Dans le quartier Gradec, vous allez tomber sur la fameuse église Saint-Marc, l’emblème de Zagreb ! Originale n’est-ce pas ? Son toit est reconnaissable entre mille, qu’est-ce que cette église est photogénique ! Il vous faudra vous contenter de cette vue extérieure, l’église ne se visitant pas. En face, vous trouvez la résidence présidentielle (le palais des Bans). Un autre endroit assez connu, bien qu’étrange est la fameuse Porte de pierre : un passage couvert où les gens prient face à une grille de fer qui protège un autel… Une chapelle en pleine rue.

Je vous conseille également le musée de la ville de Zagreb, un riche musée, très intéressant, qui revient sur l’histoire de la capitale ou l’évolution de la société. On n’échappe pas à un peu de propagande titiste (de Tito, l’ancien dirigeant de la Yougoslavie), parfois trop. Mais le musée vaut le coup !

Néanmoins, vous voulez connaître ma pépite à Zagreb ? Le musée des relations rompues… Un musée sur les fins de relation amoureuse avec les plus beaux symboles de ruptures : des lettres, des poèmes, une hache ayant servi… Autant de témoignages émouvants, drôles, poignants, hilarants. Le patrimoine de ce musée est dingue et en fait un incontournable 😆   Entrée : 5€.

La ville basse est la ville plus moderne, l’ambiance change. Au détour de ses rues, vous tomberez sur le Théâtre National de Croatie par exemple. On appelle ce quartier le fer à cheval, tant les monuments s’enchaînent (Pavillon des Arts, Musée Mimara, etc.) C’est joli mais ce n’est pas ce que j’ai préféré. Mon coup de cœur dans cette ville basse c’est le véritable cœur de Zagreb avec ses rues animées, notamment la rue principale Ilica ou sa place Jelasic.

Vous l’aurez compris, à Zagreb, il y en a pour tout le monde 😉

Où boire un verre à Zagreb ? Où manger à Zagreb ?

Si tous les Croates se retrouvent place Jelasic dans la ville nouvelle, j’ai adoré la rue Tkalciveva, un spot idéal de la vieille ville pour boire un verre !

La rue, piétonne et animée, offre pleins de possibilités pour boire et/ou manger. Je vous conseille d’ailleurs le Rocket Burger qui propose de délicieuses…. Salades 🙄

cathédrale zagreb croatie

Split, l’impériale

Les atouts de Split

Avant de parler de la ville en elle-même, il faut que je vous dise à quel point Split est bien située ! Sur la côte, elle fait le lien entre votre grisaille française (oui, bon, j’exagère) et les îles de rêve ! En effet, vous descendez de l’aéroport jusqu’à la gare maritime et là vous pouvez prendre un bateau pour les îles de Brac ou de Hvar. Personnellement, j’étais très pressée d’aller m’échouer sur une de ces îles donc j’ai profité de Split ensuite. Il ne faut pas en faire l’impasse, même si la tentation, et je la comprends, peut être grande 😎

C’est également depuis Split que j’ai filé passer deux jours en Bosnie-Herzégovine et j’ai adoré ! Enfin, dernière idée, des excursions sont proposées au départ de Split pour visiter les parcs nationaux. Tout est possible en Croatie !

Outre la ville historique, Split offre quelques plages, notamment celle de Bacvice. Malheureusement, nous les avons trouvées peu attirantes en raison d’un grand nombre de touristes et de la difficulté pour se garer. Personnellement je n’étais pas tentée du tout après les beautés de Hvar.

En vous rendant sur les plages de Split, vous allez surement croiser des joueurs de Picigin. Le Picigin c’est quoi ? C’est un jeu populaire en Croatie et surtout à Split, se jouant à plusieurs personnes dans la mer avec une petite balle. Le but du jeu est de se faire des passes sans faire tomber la balle dans l’eau, mais surtout en faisant des acrobaties plus folles les unes que les autres. Bien sûr, vous devez jouer dans une eau peu profonde pour réussir !

split croatie campanile

Que faire à Split et aux alentours ?

Soyons clair : Split est une magnifique ville. J’ai passé tout mon temps, soit à longer la mer, soit dans son cœur historique qui a la particularité d’être entre des murailles. En effet, au cœur de Split vous trouverez le Palais de Dioclétien, un gigantesque site romain classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. N’allez pas croire que s’y trouvent seulement des vestiges de l’époque romaine, que nenni ! Il y a de tout : les bars, restaurants, boutiques… On a adoré cette pierre blanche, si typique, qui donne un charme irrésistible aux places et petites ruelles.

N’hésitez pas à monter en haut du campanile de la Cathédrale Saint Domnius, la vue sur le port mais également les terres est splendide. Tout l’ensemble est superbe d’ailleurs, la cathédrale est imposante et belle, de jour comme de nuit. Perdrez-vous dans les rues, je n’ai d’autres conseils. Le petit plus, le sphinx égyptien  au milieu des colonnes corinthiennes devant le mausolée impérial. Ce que je vous décris là, c’est le péristyle, une cour rectangulaire (histoire de placer un mot classe). J’ai également pu visiter les salles souterraines qui sont en réalité les fondations du palais, mais sans guide donc les explications ont pu manquer (en gros, je ne comprenais pas ce que je visitais).

Pour les amateurs, le musée maritime de Croatie gagne à être davantage connu, du fait de la richesse de ses supports. Néanmoins, il se mérite, il est difficilement trouvable et ne paie pas de mine (sur les hauteurs).

Amateur de Game of Thrones, vous ne pouvez pas manquer la forteresse de Klis qui a servi de décor au tournage d’une scène de Mereen. Situé en surplomb de la ville, dans le petit village de Klis, elle offre une vue panoramique depuis les hauteurs sur toute la ville de Split. L’entrée vous coutera 8€. Malheureusement, à part la vue, la visite présentait un intérêt limité car le site était en rénovation lors de la visite d’Andy et la forteresse est plutôt mal entretenue.

Où boire un verre à Split ? Où manger à Split ?

Le Toto’s burger : lors du championnat d’Europe de football, quoi de mieux qu’un bon burger accompagné d’une bière locale devant France – Suisse ? Les burgers et les frites sont excellents, le lieu et le personnel sont vraiment agréables. Vous ne serez pas déçu !

Dubrovnik : l’indétrônable

Les atouts de Dubrovnik

La perle de l’Adriatique, cette ville fortifiée sur les bords de la Méditerranée. Impossible de ne pas en avoir entendu parler, elle a notamment servi de décor pour le tournage de Game of Thrones. Dubrovnik est belle, et ça se sait. En haute saison il vous faudra compter avec les milliers d’autres touristes. Vous ne serez pas seul à Dubrovnik mais la ville vaut vraiment le coup.

Le cadre est sublime : cette ville, accrochée à la montagne, dominant une mer d’un bleu turquoise qui envoie du rêve. Mais les rues de la vieille ville ne sont pas en reste : dallées de pierres blanches, bordées de maisons en tuile, de palais, d’églises et autres monuments de l’Histoire de la ville… Irrésistible. Je pourrais y flâner des heures (attention toutefois, il fait particulièrement chaud au mois d’août).

 💡 Petite astuce, il existe une Dubrovnik Card, valable 1 journée, 3 jours ou la semaine et qui donne accès de manière gratuite aux remparts, à différents musées et aux transports (avec un plafonnement). Pour trois jours, j’avais payé 25€ (avantageux au final).

Enfin, Dubrovnik permet de rejoindre assez rapidement les îles, notamment Korcula et Mljet, ou encore le Monténégro voisin qui offre de belles promesses.

Que faire dans la vieille ville de Dubrovnik ?

Bien que je logeais hors de la vieille ville, il faut être honnête et dire que les plus belles choses à voir sont au cœur de la cité fortifiée. Suivez-moi et pénétrez dans l’enceinte des remparts mais l’impressionnante porte Pile (et cédez en achetant une glace). Les autres portes valent également un coup d’œil (Ploce, Minceta).

Prenez un peu de hauteur avec l’incontournable promenade des remparts. Au coucher du soleil, ça envoie vraiment ! Longs de 1960 mètres, ils entourent la vieille ville et offrent une vue à 360°. Admirez le rouge des toitures contrastant avec le bleu de la mer. Comptez au moins 2 à 3h pour faire le tour et contempler la ville, la mer et l’île de Lokrum. Et puis il y a même des buvettes pour vous rafraichir 😉 Un must en somme (et gratuit avec le Dubrovnik card, 13€ autrement). Pour éviter les fortes affluences et surtout les fortes chaleurs, on vous conseille d’y aller tôt le matin.

Un énième incontournable est la balade dans la vieille ville autour de la Placa, la rue principale, entre le port et la porte Pile. Quand on prend de la hauteur, on voit bien la séparation qu’impose cette rue, autrefois un canal. Bien que bondée, le charme opère. A partir du moment où vous êtes dans la vieille ville, tout est beau : la fontaine d’Onofrio, la tour de l’Horloge, le palais des Recteurs, la cathédrale, etc. Pour les fidèles (de Game of Thrones), on retrouve même le lieu de tournage de la « marche de la honte » de Cersei. Comme je le disais, Port Royal = Dubrovnik à compter de la saison 2.

J’ai également aimé le cloître du couvent des dominicains, un havre de paix (4€).

Si vous voulez sortir un peu des remparts, empruntez les rues qui vous mènent au fort Saint-Jean, notamment pour observer les jeux des bateaux entrants et sortants. C’est assez magnétique. Si cela vous intéresse, le bâtiment abrite le musée maritime. Et Dubrovnik et la mer c’est une sacrée histoire ! Le musée est gratuit si vous avez le sésame de la Dubrovnik card.

rue croatie dubrovnik

Que faire près de Dubrovnik ?

Besoin de hauteur ? Montez au sommet du Mont Srd (la prononciation reste un mystère). Deux méthodes :

Le Mont Srd est accessible en funiculaire (17 € aller/retour) ou si vous êtes courageux à pied via une jolie randonnée (gratuit 😉 ). Andy a choisi la randonnée sous un soleil de plomb et plus de 35°. L’ascension débute à l’ombre sous les pins et continue en lacet pendant environ 1h. Prévoyez de bonnes chaussures, le sentier est assez caillouteux. Une fois atteint les 405 mètres du Mont Srd, vous pourrez admirer la vue splendide à 360° sur toute la ville de Dubrovnik ainsi que les îles et les montagnes des alentours.

La vue est imprenable et je vous conseille vraiment, totalement, absolument d’y aller ! Cette ville fortifiée, entourée par la mer avec, en face, l’île mystérieuse de Lokrum…. Sortez les appareils photos (ou téléphones portables) ! On a adoré le spectacle et bien que de nombreux touristes soient présents, le site est assez grand pour que chacun y soit sans se gêner.

Je vous conseille également de prendre 1 heure pour visiter le musée du Fort impérial (4€). La plus belle vue est d’ailleurs de la terrasse ! Construit par l’armée napoléonienne, il fut un haut lieu de résistance pendant la guerre de Yougoslavie. Le musée retrace d’ailleurs avec énormément de documentation passionnante, cette histoire sanglante.

Enfin, l’île de Lokrum est accessible à 10 minutes en bateau à partir du port de Dubrovnik. Ne ratez pas cette excursion, elle vous coûtera 13€ aller/retour. Il y a des possibilités de restauration sur place. Le charme de cette île : les paons, de nombreux petits lapins en liberté et, si vous avez un peu de chance, des tortues de terre. Autre attraction, le fort royal au sommet de l’île qui vous offre une vue imprenable sur la vieille ville. N’oubliez pas non plus votre maillot de bain, une piscine naturelle au milieu de l’île vous attend pour vous rafraîchir sous la chaleur écrasante du sud de la Croatie.

➡ Si vous avez le temps, n’hésitez pas à pousser vers les îles de Korcula et Mljet 😎

Où boire un verre à Dubrovnik ? Où manger à Dubrovnik ?

Vous trouvez toujours des enseignes se vantant d’être les meilleures pizzas de la ville mais honnêtement… Testez le Mea Culpa Dubrovnik, vous nous en direz des nouvelles ! En plein dans la vieille ville, j’ai craqué deux fois pour leurs plats savoureux et généreux.

dubrovnik lokrum croatie

Zadar et Trogir : les étapes agréables

Les atouts de Zadar, la capitale de la Dalmatie du nord

L’attraction principale est l’orgue marin ! Le seul au monde est à Zadar. Comment ça fonctionne ? Un tuyau a été construit dans la digue permettant à l’eau de s’infiltrer et de pousser l’air qui ressort sur les marches de l’orgue. Le charme de cette invention réside dans le fait que la nature joue le son qu’elle souhaite, et c’est très harmonieux à écouter ! Il y a de quoi rester un long moment, allongé sur les marches écoutant la poésie de la mer 😎

Autre œuvre architecturale : le Salut au soleil ! Se situant juste à côté de l’orgue marin et construit par le même architecte, ce disque de lumière au sol offre un spectacle époustouflant une fois le soleil couché. Toute la journée, les panneaux photovoltaïques emmagasinent l’énergie solaire pour donner place à une extraordinaire mise en scène de lumière sur la mélodie de l’orgue au rythme des vagues.

A 1h30 de Zadar, vous avez également la possibilité l’obligation de visiter le parc national des lacs de Plitvice. Pour nous, l’un des plus beaux parcs naturels d’Europe ! Autre incontournable à 1h au sud de Zadar, son petit frère le parc national de Krka (je vous laisse le soin de le prononcer 😀 ) mais nous reviendrons dessus dans un autre article.

Trogir, la médiévale

Trogir, une ville étape dans mon road trip. Un lieu parfait pour déjeuner au soleil en contemplant la mer. Cette belle cité médiévale ne manque pas de caractère, ne vous fiez pas à sa taille ! Le Routard la décrit d’ailleurs comme une ville musée, mais elle n’est pas dénuée d’animation et de vie. En témoignent d’ailleurs les nombreux yachts qui mouillent dans son port.

Particularité, la ville est reliée à la terre ferme par un pont par le nord.

L’incontournable de Trogir ? Son impressionnante cathédrale Saint-Laurent, l’une des plus belles du pays dit-on. Honnêtement, oui. Et la place de la cathédrale n’est pas en reste. Il faut ensuite se promener dans le dédale de rues, jusqu’aux remparts, plutôt bien conservés.

Une pause vraiment agréable et authentique, malgré le monde (toujours, juillet en Croatie…).

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *