Après 3 voyages en Croatie, nous en sommes convaincus : c’est LA destination idéale pour profiter de vacances méditerranéennes à petit prix ! Ce pays est plein de ressources et regorge de pépites. Démonstration !

Pourquoi choisir la Croatie ?

Plage, mer, soleil… Les destinations européennes regroupant ces critères sont nombreuses !

Maintenant, si on ajoute à notre recherche la variable « petit prix », l’étau se resserre. Quelques destinations sont possibles mais, parce qu’on les a battus à la Coupe du Monde, nous allons rendre visite à nos meilleurs adversaires 😉

Un climat parfait

En Croatie, vous avez deux climats : le continental et le méditerranéen.

Le premier, dans les terres, connaît des hivers très froids et des étés très chauds avec de forts orages. Le second, sur la côte, se caractérise par une certaine douceur en hiver et des étés secs mais qui s’accompagnent de vents marins bienvenus (sur les îles parce que, à Split ou Dubrovnik, il fait bien chaud !). Qui dit été chaud dit mer chaude ceci dit 😎 Il est fréquent de se baigner jusqu’en novembre m’avait-on dit !

A chacun ses préférences mais c’est vrai que Dubrovnik en août était vraiment sous une chaleur écrasante qui m’obligeait à faire des journées plus courtes, en étant au frais pendant les heures les plus chaudes. Par contre, les îles sont un vrai régal l’été !

crique mer arbre croatie

Le rêve à petit prix

Comparé à ses célèbres voisines (Italie et Grèce), la Croatie est vraiment abordable ! Les lignes low-cost sont nombreuses et desservent les principaux aéroports du pays. Bien évidemment, les tarifs sont bien plus intéressants avant le 10 juillet et à partir de fin août. Si vous voulez vraiment y aller pendant la haute saison, il existe d’autres moyens économiques. Personnellement, j’avais pris l’avion pour Venise (easyjet) puis le bus vers Zagreb pour 89€. Bon, par contre, le retour Dubrovnik-Milan-Paris le 10 août m’avait coûté 140€ (easyjet). Pour info, j’avais pris les billets en mai (ce qui est tard pour moi). Par contre, un aller retour Paris-Split (easyjet) pour les 10 premiers jours de juillet et pris en janvier m’était revenu à 110€.

N’hésitez pas à regarder les aéroports hors hexagone. Andy avait payé 174€ son aller-retour Bruxelles-Zadar en juin (ryanair) !

Le transport c’est fait. Et les logements ? Idem, que cela soit par booking pour les deux premiers voyages puis airbnb en 2017, se loger en Croatie n’est pas aussi cher que dans d’autres pays européens à cette saison, même si les prix ont tendance à s’aligner. Voici un récapitulatif des prix payés par personne pour nos belles nuits croates :

  • 12 nuits à Trogir (juin 2016): 160€
  • 3 nuits à Split (juillet 2015) : 46€
  • 4 nuits à Hvar (juillet 2015) : 52€
  • 2 nuits à Zagreb (juillet 2017) 18€
  • 2 nuits près des lacs de Plitvice (juillet 2017) : 25€
  • 4 nuits à Korcula (août 2017) : 80€
  • 2 nuits à Mljet (août 2017) : 70€
  • 3 nuits à Dubrovnik (août 2017) : 84€

Dubrovnik étant une ville chère, j’avais fait le choix de m’excentrer mais, même en payant le bus matin et soir, je faisais des économies par rapport à un logement dans la vieille ville.

Pour être complet, j’avais payé mes deux nuits à Mostar, en Bosnie-Herzégovine, 20€. Mais j’y reviendrai dans un article 😉

trogir place église croatie

Des décors pour tout le monde

Comme vous allez le voir avec nos articles à venir, il y en a pour tout le monde en Croatie ! Le pays se divise en trois régions : la Slavonie (nord est), l’Istrie (nord ouest) et la Dalmatie (le centre et le sud). Nul doute que vous y trouvez votre bonheur. La diversité de paysage est assez dingue ! Envie d’îles paradisiaques ? Brac, Hvar, Korcula, Mljet et j’en passe sont là pour vous servir ! Il est très facile de passer d’île en île pour tester les nombreuses criques qu’elles ont à offrir ! Les paysages sont sublimes et, contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles ne sont pas toutes bondées en plein été ! Prenez l’exemple de Hvar, le Saint-Tropez croate n’était pas encore envahi les premiers jours de juillet 😎

Bon, et admettons que les îles ne soient pas trop votre dada, peut-être les parcs nationaux entourés par les montagnes pourront-ils vous satisfaire ? Honnêtement, impossible qu’il en soit autrement… Nous allons vous emmener au cœur de deux trésors en la matière : Plitvice et Krka. Vous nous en direz des nouvelles !

Enfin, si l’Histoire vous attire particulièrement, les villes croates sauront étancher votre soif de connaissance. Aucune des villes visitées nous a laissés indifférents, elles ont toutes un petit quelque chose qui les distingue !

En amoureux, entre amis, en famille… La Croatie convient à tout le monde et sous toutes les formes. J’ai été étonnée du nombre de familles avec des enfants en bas âge sur les îles de Korcula ou Mljet !

parc lac arbres croatie

Le paradis de la fête

La Croatie fait de plus en plus parler d’elle comme une destination de fête. Honnêtement, faire la fête sur un bateau en pleine méditerranée par un soir de juillet ne vous tente pas ? Ils avaient l’air de bien s’éclater le groupe que j’ai croisé à Korcula ! Parce que j’aime bien partager les bons plans, je vous en donne quelques uns !

On commence par le plus connu : l’Ultra Music Europe en juillet, à Split. Ce festival est le pendant de la Winter Music Conference de Miami qui s’est déjà exporté un peu partout dans le monde. Le choix en Europe s’est donc porté sur la Croatie… mais quelle bonne idée ! Dans le même genre, vous avez le Hide Out Festival en juillet sur l’île de Pag.

Une autre proposition : l’Outlook Festival, en septembre, à Pula. Le plus grand festival de Bass musique en Europe. Le petit plus : le décor original d’un fort abandonné sur une presque île avec une ouverture dans un amphithéâtre romain (avouez, c’est sympa !).

Côté Hard music, vous avez Hard Island début juillet qui se déroule sur l’île de Pag ! Ambiance vacances et fêtes garantie avec les plages de rêve et les poolparty !

Fan de Hip Hop ? Foncez au Fresh Festival en juillet sur l’île de Pag ! Bon, vous avez compris, la liste est longue comme le bras… 😎 

Une situation idéale

Jetez un petit coup d’œil sur la carte, la Croatie est particulièrement bien située ! Elle peut faire l’objet d’une étape dans un road trip européen par exemple. J’ai pris un bus Venise/Zagreb pour 18€ (et 6 heures, accessoirement). Il est également possible de rejoindre l’Italie par bateau. Je suis simplement passée par la Slovénie et ce pays est définitivement à voir, notamment pour contempler de plus près ces clochers sortis de nul part !

La ville de Split, entre autre, permet une superbe échappée vers la Bosnie-Herzégovine ! Des bus amènent pour un prix très raisonnable découvrir Sarajevo. Pour ma part, je me suis arrêtée deux jours à Mostar ! Je vous en reparlerai dans un article 🙂

Et parlons du sud du pays ! Depuis Dubrovnik il est très facile de rejoindre le Monténégro (Kotor <3). Et pourquoi pas un road trip vers l'Albanie, le Kosovo et la Macédoine ? Les possibilités sont multiples !

Que faire en Croatie ?

Nous allons vous sortir trois articles sur trois des atouts majeurs de la Croatie : ses villes, ses parcs nationaux et ses îles. Que cela soit pour un long week-end, une semaine, 15 jours ou plus, la diversité des choses à faire en Croatie permet de construire des itinéraires qui conviennent à chacun !

Itinéraires en Croatie

Nous vous proposons trois itinéraires que nous avons choisi pour nos voyages en Croatie, ils n’étaient pas exhaustifs mais correspondaient à nos envies.

Mes itinéraires :

Proposition 1 : un itinéraire de 10 jours, du Saint-Tropez croate, l’île de Hvar, au charme de Split en passant par une immersion en Bosnie-Herzégovine avec :

  • 3 jours à Hvar : pour se reposer, louer un scooter et aller de criques en criques.
  • 2 jours à Mostar (Bosnie-Herzégovine) : pour plonger au cœur du dramatique conflit qui a mené à l’implosion de l’Ex-Yougoslavie.
  • 2 jours à Split : terminer en prenant le pouls de cette mythique ville impériale.
dubrovnik rempart île

Proposition 2 : un road trip de 15 jours depuis Zagreb jusqu’à Dubrovnik avec la découverte du parc de Plitvice et de deux îles : Korcula et Miljet.

  • 2 journées à Zagreb, la capitale tranquille et agréable de la Croatie.
  • 1 journée aux lacs de Plitvice pour admirer ce somptueux décor.
  • Route vers Korcula (visite de Trogir) car rien de mieux qu’un road trip avec des arrêts aussi chouettes !
  • 3 jours sur l’île de Korcula pour siroter des cocktails et plonger dans ses eaux turquoises.
  • 3 jours sur Mljet, loin de l’agitation pour ne faire qu’un avec la nature.
  • 4 jours à Dubrovnik, l’incontournable perle de l’Adriatique.

L’itinéraire d’Andy :

Proposition 3 : 12 jours, du Nord au Sud. Depuis Trogir, sillonnez les routes croates à la découverte des plus beaux lieux. En effet, de nombreuses pépites sont accessibles si vous acceptez de faire quelques kilomètres. L’orgue marin de Zadar, les parcs nationaux de Plitvice et Krka (on vous met au défi de le prononcer !)  en passant par Split et même descendre jusqu’à Dubrovnik !

Louer une voiture en Croatie

Il faut savoir que louer une voiture en Croatie est très simple et peu cher. Il faut néanmoins savoir qu’en plus de la location, on paie une assurance ferry et une assurance pour traverser les frontières. Cette dernière est notamment pratique si vous envisagez de visiter Dubrovnik. Il faut, en effet, transiter par la Bosnie-Herzégovine.

Concernant l’état des routes, rien à dire ! J’avais été très surprise car il n’y avait personne de chez personne sur l’autoroute jusqu’à Dubrovnik. Des croates m’avaient alors dit qu’ils la trouvaient trop chère. Cette solitude tronquait avec les routes côtières, bondées en été ! Un paramètre à prendre en compte quand on planifie un road trip en Croatie 🙂

Un routard, une bonne vieille carte du réseau routier (ou Waze) et c’est parti ! 😎 

hvar crique mer
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *