Nous vous emmenons cette fois à la découverte de Mostar, une ville riche de symboles et de promesses, en plein cœur des terres bosniaques.

Pourquoi visiter Mostar, ville symbole ?

Mostar est la deuxième plus grande ville du pays, après sa capitale, Sarajevo. Elle est située au sud, dans la région de l’Herzégovine, plus précisément dans la vallée de la Neretva. Mais au-delà de ces aspects géographiques, Mostar a plein d’autres intérêts que je voudrais partager avec vous 😉

En effet, Mostar est une ville d’Histoire. Alors là, forcément… j’adhère ! Je ne vais pas vous relater toute l’histoire de la ville, concentrons-nous juste sur la période sanglante qu’a connu l’Ex-Yougoslavie au début des années 90. Malheureusement, la ville a particulièrement souffert de la guerre de Bosnie, entre 1992 et 1995. Lors de ma visite, elle en portait d’ailleurs encore les stigmates, deux décennies après la fin des conflits 🙁

pont rue rivière

Le symbole de cette douloureuse histoire est le Stari Most, le fameux pont de Mostar. Ce dernier, ainsi que la ville, sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ainsi, ce pont fut détruit par les bombardements croates, lors de la guerre serbo-croate, le 9 novembre 1993. Dès 1995, un pont temporaire fut construit pour enjamber la rivière. Il ne fut reconstruit grâce aux pierres de la rivière qu’en 2004. La reconstruction était d’autant plus symbolique qu’elle portait l’espoir d’un trait tiré sur le passé et les conflits entre populations. En effet, à l’est vivait une majorité de Bosniaques tandis que les Croates étaient à l’ouest. C’est toujours un peu le cas :

  • L’ouest, à majorité croate et catholique, c’est la ville plus moderne ;
  • L’est, plutôt bosniaque et musulman avec, entre autre le vieux centre-ville.

Par ailleurs, ce que j’ai adoré à Mostar, c’est la forte présence de la magnifique culture ottomane. Ce séjour fut mon premier contact avec cette grande civilisation et j’ai été envoûtée. En effet, la ville a longtemps incarné l’hétérogénéité même, tant habitée par les Bosniaques, les Serbes que les Croates. Même si les relations ont beaucoup pâti de la guerre et qu’une certaine distance s’est installée, on peut quand même bénéficier d’un merveilleux mélange des cultures.

mur maison balles

Comment organiser un séjour à Mostar ?

Je vous précise de suite que je ne suis pas allée visiter la Bosnie-Herzégovine, ce qui se fera très certainement un jour tant ce pays est attirant. J’ai simplement profité d’un road trip en Croatie pour faire une excursion de deux jours dans le pays voisin.

 ➡ Pour suivre nos aventures en Croatie.

En 2015, j’ai donc pris le bus depuis Split pour débarquer, après quelques ballottements dans les montagnes, à Mostar. Le trajet n’était pas des plus agréables : 4 heures de minibus dans la chaleur, avec les fenêtres comme seul clim, des montagnes, des virages… 🙄  Mais ce sont les joies des vacances ! Et puis c’était la manière la plus économique de venir découvrir Mostar. Dans mon souvenir, le trajet avait coûté une petite dizaine d’euros (mais maintenant il y a bien plus de compagnies qui le proposent) pour un voyage/une épopée de quasi 4 heures.

mosquée rivière arbre

Et puis au retour, j’ai eu le droit à un chauffeur qui devait avoir un rendez-vous très important le soir pour foncer à ce point dans les virages. J’ai préféré ferme les yeux pendant une partie du trajet pour éviter de voir la probable collision  😕 (mauvaise langue, le trajet s’est parfaitement passé).

 💡 A la frontière, tamponnage de passeports aléatoire : mon compagnon de voyage a eu le droit à son tampon tandis que moi non… Autrement, la carte d’identité suffit hein.

Pour le temps sur place, 24h sont suffisantes pour découvrir la ville. Y rester une nuit est vraiment peu car la plupart des touristes venant en excursion à la journée depuis la Croatie repartent à 17h. Mais n’hésitez pas à rester plus pour explorer la région. J’avais réservé une chambre chez l’habitant dans le centre. Je ne me souviens pas du prix mais ce n’était vraiment pas cher (une dizaine d’euros la nuit).

ruelle boutique pierre
rivière mosquée maisons

Que faire à Mostar ?

Petite liste des choses qu’on peut faire dans cette ville au cœur des Balkans.

La première, de manière évidente, est d’admirer le Stari Most, son pont. De jour comme de nuit, sur le côté, dessus ou en contrebas… La vue est toujours magnifique. Le cadre est superbe, le pont se dresse au-dessus d’une Neretva aux eaux bleues/vertes. Sur le côté, les maisons sobres, sa végétation luxuriante, son minaret font de cette ville un endroit à part, que le pont permet de contempler. On a l’impression qu’un peintre a utilisé ici l’ensemble de sa palette de couleurs : le bleu du ciel, le vert de l’eau, le gris du pont, le rouge de certaines façades, le noir des blessures de la guerre. Sans oublier toutes les montagnes qui se dressent autour de Mostar ! La ville est vraiment fascinante, le pont magnétique.

Il faut savoir que s’y déroule tous les ans un concours de plongeons tous plus époustouflants les uns que les autres ! Autrement, il est plutôt fréquent que les jeunes de la ville s’essaient aux acrobaties, pour le plus grand plaisir du public en contrebas ! Dans une logique plus mercantile, ils attendent de récupérer 25€ afin de vous offrir un spectaculaire plongeon.

plongeon pont gens

Autrement, je vous conseille de vous balader dans la vieille ville qui n’est pas très étendue. Il est parfois difficile de se frayer un chemin entre la centaine de touristes donc on prend son mal en patience et on profite de l’artisanat local exposé dans les nombreuses petites boutiques (on peut payer en mark ou en euro). Point noir : certaines boutiques avec un goût douteux dans les objets proposés (insignes nazis, balles, etc.) 👿

L’avantage de rester 24h est qu’on y passe bien évidemment plusieurs fois et qu’il y a des horaires où vous pouvez quasiment avoir la ville pour vous tout seul (très tôt le matin ou après 22h). Mon plus beau souvenir ? Le premier appel à la prière entendu, alors que je me baladais dans la vieille ville. Mémorable !

Au cœur de la vieille ville, arrêtez-vous visiter la maison turque qui vous plongera dans une autre époque, dans une autre culture (elle date de 1635). Une très jolie visite pour 2€ (en 2015).

Dernière idée de visite pour la jolie Mostar : les mosquées. Pour les découvrir c’est bien simple, après avoir payé de petits droits d’entrée, on vous demande de vous couvrir (et on vous propose un vêtement), vous retirez vos chaussures et vous pouvez entrer. Ce fut une belle première pour moi ! Vous avez 2 options :

  • la mosquée Koki Mehmed Pasa qui permet, depuis son minaret, une vue imprenable sur la Neretva et le pont. Je ne l’ai pas faite.
  • J’ai choisi la mosquée Karadjozbegova, la plus ancienne. La vue sur la ville (moderne pour le coup) est magnifique depuis le minaret.
mosquée minaret
carole pont pierre minaret

 💡 Pour manger comme un roi à petit prix en Bosnie c’est assez facile. Je suis tombée sur une petite adresse, un vrai bonheur, tant par la qualité/qualité de nourriture que pour le cadre. Cette adresse incontournable est le Konoba Taurus. Vous dégustez des mets délicieux en profitant de la terrasse dominant une petite rivière. L’endroit est bucolique (et désertique le soir où j’y étais) <3

Je n’ai passé que 2 jours dans ce coin enchanteur mais la région vaut vraiment le coup semble-t-il et j’aimerais vraiment y retourner un jour. Si cela vous plaît, n’hésitez pas à ajouter cette excursion, facilement réalisable depuis Split ou Dubrovnik en Croatie.

restaurant terrasse

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *