Après l’île de Luçon, direction l’archipel des Visayas et plus particulièrement Bohol. Petite île, elle s’est révélée être un coup de coeur dont je partage les plus beaux spots avec vous.

Comment arriver jusqu’à Bohol ?

Plusieurs possibilités, par voie aérienne tout d’abord. L’aéroport se situe à Tagbilaran. Il est ensuite facile de rejoindre votre logement en tuk tuk ou en taxi. J’ai pris un vol avec Cebu Pacific depuis Manille pour 40€ (1h20 de vol).

Vous pouvez également arriver par voie maritime. Nous sommes par exemple partis depuis Tagbilaran en bateau vers Cebu pour la suite de nos aventures sur Palawan (2h). Prix : 11€. Attention toutefois, à la gare, vous devez payer 20 pesos/0,3€ de taxe et 100 pesos/1,7€ pour déposer vos gros sacs. Vous ne voyagez qu’avec votre petit sac avec vous.

plage mer sable ciel philippines

Que faire à Bohol ?

En presque 3 jours sur l’île, nous avons fait quelques uns des incontournables d’un séjour à Bohol. Néanmoins, l’île est connue pour ses fonds marins mais nous n’avons pas pris le temps de les explorer. Il est également possible de faire des sorties vers Cebu pour, notamment, aller nager avec le fameux requin-baleine, une activité plutôt controversée à ce que j’ai pu lire et entendre. Enfin, vous seront également proposés des tours pour aller voir les baleines et les dauphins. De quoi satisfaire tout le monde pendant quelques jours !

Les plages

Alona beach, je l’ai trouvée plus sympathique de nuit avec les animations en bord de plage. Il s’agit de la plus célèbre plage de Bohol, située sur la presqu’île de Panglao. C’est une grande plage de sable fin bordée par plusieurs restaurants, bars et centres de plongée. Elle est jolie mais c’est vrai que ce n’est pas le genre de plage que je préfère : beaucoup de monde, énormément de bateaux qui vont et viennent et des algues. De plus, j’ai trouvé la plage très sale, notamment au petit matin, après les soirées dans les bars. Elle est  néanmoins agréable pour bien démarrer cette phase du voyage !

Dumuluan beach : une petite perle, un peu moins connue. Il faut prendre un tricycle pendant une quinzaine de minutes (pour 150 pesos/2,6€) et vous débarquez sur le Dumuluan Beach Resort. Bon c’est vrai, comme ça , on est loin de l’idée de la plage sauvage. Les 25 pesos/0,4€ pour entrer payés, on passe des tables et chaises/ bancs remplis de personnes qui déjeunent. En effet, vous avez ici plusieurs possibilités pour manger à bas coût, très sympa ! La plage est derrière : une magnifique étendue de sable fin et un lagon d’un bleu magnifique. L’eau est chaude, transparente… tout ce que j’aime !

Bohol point de vue arbre

Les incontournables de Bohol

Bohol est particulièrement célèbre pour deux spots que je me suis bien évidemment empressée de découvrir : les Chocolate Hills et les tarsiers.

Les Chocolate Hills est un site naturel situé sur l’île de Bohol même. L’entrée coûte 50 pesos/0,8€. Vous grimpez quelques marches (qui paraissent une éternité après le trek ceci-dit) et vous arrivez devant le spectacle qu’offrent ces incroyables formations géologiques. Près de 1300 collines en forme de cône se dressent devant vous. Inutile de préciser ma déception lorsque j’ai compris qu’il n’y avait pas véritablement de rapport avec le chocolat et que ce nom leur était donné uniquement d’après la couleur qu’elles prennent à une certaine période de l’année… L’arnaque du siècle 😯 ! Néanmoins, le site est incroyable, la vue est superbe. Je pense qu’elle doit vraiment valoir le coup au lever du soleil ! D’ailleurs, pour les gens ayant l’intention de faire voler leur drone, il est strictement interdit après 8 heures du matin.

Autre incontournable : les tarsiers, ces minuscules primates aux yeux disproportionnés. Il existe un sanctuaire sur l’île de Bohol où vous pouvez les approcher, sans un bruit. En effet, ces animaux sont ultra sensibles à la lumière et surtout au bruit. Un panneau indique qu’ils ont tendance à se suicider s’ils sont touchés… Fragiles en somme. Pour 60 pesos/1€, on rentre dans espace grillagé où les guides vous indiquent 5 tarsiers sur leur branche (en tout cas c’était comme cela lors  de ma visite). Le tout est de réussir à les observer et les prendre en photo sans les déranger et donc sans toucher les feuilles… Un peu de contorsion est parfois nécessaire 😉 

Malgré le nombre de touristes, ce fut un moment à part où l’on se sent privilégié de pouvoir observer ces petits êtres vivants (et contribuer à leur protection en achetant une bouteille d’eau) (et non une casquette atroce en forme de tarsier 😐 ).

singe branche philippines

D’autres activités sur l’île de Bohol

Que dites-vous d’une croisière sur la rivière Loboc ? Il faut dire qu’elle est vraiment belle cette rivière, d’un bleu vert extraordinaire, entourée d’une nature luxuriante. Nous avons fait une croisière d’une heure avec un buffet à volonté sur le Loboc pour 500 pesos/8,6€. Un groupe de musique a fredonné des meilleurs airs d’Abba et une troupe locale a également chantonné des chansons philippines avec des danses traditionnelles. Un moment très agréable que nous n’avons pas regretté (j’étais un peu sceptique au début).

Bohol Man Made Forest ou forêt Mahogany. En amont des Chocolate Hills, n’hésitez pas à vous arrêter dans cette splendide forêt aux arbres gigantesques. Un peu de fraîcheur est d’ailleurs bienvenue !

Le pont suspendu. Les Philippines s’amusent définitivement de mon vertige ! Pour 33 pesos/0,6€, vous pouvez tester votre équilibrisme sur ce pont très branlant. Ne vous inquiétez pas, malgré les apparences, il est très solide.

L’ensemble des activités que je viens de vous décrire, nous les avons faites lors d’un tour pour 400 pesos/10€ en van avec 5 autres personnes. Je n’étais pas vraiment partante au début. Nous aurions voulu louer un scooter et faire les activités par nous-même mais il faut compter 1h45 pour rejoindre les Chocolate Hills et après ce début de voyage, nous ne nous sentions pas de le faire. Pour y aller par vous-même, je vous conseille de prendre une carte sim pour avoir une GPS, il y a vraiment moyen de se perdre.

Au final ce fut une super journée, avec du monde mais pas la foule. J’ai fait de superbes rencontres avec les autres personnes de notre groupe et c’est aussi ça l’avantage des tours organisés 😉

Parmi les autres activités proposées, nous n’avons pas fait le quad aux Chocolate Hills ni la réserve avec quelques papillons et des serpents qu’on jugeait moins intéressants. Nous avons également visité l’église de Baclayon, assez moderne.

Une activité insolite

Si vous avez l’occasion, je vous conseille vivement de tenter l’expérience du kayak de nuit pour aller observer les lucioles sur la rivière. Pour 27€, nous avons passé une soirée vraiment originale,qui s’est ponctuée par un délicieux et authentique repas. En petit groupe (6 Français et 1 Singapourien), nous nous sommes lancés à la conquête de la rivière (de nuit donc on ne faisait pas les malins). Le guide nous conduit le long de cette rivière où, assez rapidement, on voit les lucioles voler au-dessus de nos têtes. J’ai même eu la chance d’en attraper une ! Mais le vrai spectacle se situe autour des arbres de Noël, ceux qui scintillent grâce aux centaines de lucioles qui y vivent (et s’y reproduisent, a priori). Le cadre est vraiment enchanteur. J’ai adoré ce moment ! En prime, on en apprend plus sur ces étranges créatures 😉

bateau rivière bohol

Où dormir à Panglao ? Où manger à Panglao ?

J’avais choisi une petit guesthouse auprès d’Alona Beach et de ses nombreux restaurants. Sobre, je l’ai adorée ! Il y avait une vraie ambiance d’auberge de jeunesse avec des dortoirs (j’avais pris une chambre tout de même), des sanitaires en commun, un petit salon ultra lumineux et coloré pour prendre son petit-déjeuner (inclus). L’endroit était vraiment parfait et le personnel adorable. Dernier point, et pas des moindres : le wifi marchait très bien !

 💡 Moon Fool Hostels : 40€ les 2 nuits.

Nous avons testé deux adresses pour dîner :

  • L’Oasis resort : en bord de mer donc prix un peu plus élevés mais raisonnable (wifi).

  • Le buzz Café : de même, avec une terrasse donnant une belle vue sur la mer (wifi). Notez tout de même qu’il y a des frais de service.

Dans les deux, les plats étaient bons, même si je n’accroche toujours pas avec la nourriture philippine.

 

➡ Trois jours parfaits, une transition idéale entre Luçon et Palawan. Je vous recommande vraiment Bohol, notamment du fait de la variété des activités que l’île propose ! Je vous donne un aperçu dans la vidéo du séjour. Pour mon prochain voyage, je pousserai jusqu’à Siquijor 😉

 ➡ Pour suivre mes aventures à El Nido

➡ Pour suivre mes aventures à Coron

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *