Nous vous emmenons à la découverte d’un pays incroyable d’Asie du Sud-Est : les Philippines. Une destination de rêve qu’il faut bien appréhender avant d’organiser son voyage. Je vous en dis plus…

  • Informations pratiques sur les Philippines

Durée de vol : pour les plus courts, de 14 à 16h avec la compagnie Cathay Pacific. Il n’existe pas de vols directs depuis la France.
Décalage horaire : +7h en hiver, +6h en été.
Santé :
aucune vaccination obligatoire mais certaines sont recommandées, notamment en lien avec les zones où vous vous rendrez.
Entrée / séjour :
un passeport valable 6 mois après l’entrée sur le territoire. Aucun visa n’est exigé pour un séjour jusqu’à 30 jours. Il est possible d’avoir une prolongation de 29 jours, moyennant une taxe de 3030 pesos (51€).

Langue : les langues se comptent par dizaine aux Philippines. Néanmoins, le pays a deux langues officielles : le tagalog et l’anglais. C’est très agréable pour les touristes car une grande majorité des Philippins comprend et parle anglais. Concernant le tagalog, ce qui est le plus frappant sont les emprunts à la langue hispanique !

Monnaie : la monnaie est le peso philippin (PHP) : 1€ = 60 pesos environ.

arbres plage philippines

Construire un itinéraire aux Philippines

Mon itinéraire pour 16 jours aux Philippines

Jour 1 – jeudi 7 : Voyage jusqu’à Pékin

→ Départ depuis Paris CDG à 19h30

Jour 2 – vendredi 8 : Pékin – Manille

→ Arrivée à 12h35 à Pékin, départ 18h55 -23h40 à Manille

Jour 3 – samedi 9 : Manille

→  Bus vers Banaue à 22h00

Jour 4 – dimanche 10 : Banaue

→ Arrivée à 7h – Trek

Jour 5 – lundi 11 : Batad

→ Trek – bus de nuit à 19h – arrivée à 4h00 à Manille

Jour 6 – mardi 12 : Banaue – Manille – Panglao

→ Avion vers Bohol (Tagbilaran) à 8h20, arrivée 9h50

→ Alona Beach à Panglao

→ Sortie kayak et lucioles

Jour 7mercredi 13 : Bohol

→ Tour pour les Chocolates Hills et les tarsiers

Jour 8jeudi 14 : Panglao – Cebu

→ Plage de Dumuluan à Panglao

→ Bohol (Tagbilaran Pier) – Ferry vers Cebu (17h00 – 19h00)

Jour 9 – vendredi 15 : Cebu – El Nido

→ Vol Cebu – Puerto Princesa (14h15 – 15h35)

→ Trajet van à 17h30 (5h) jusqu’à El Nido

Jour 10 – samedi 16 : El Nido

→ Plage las Cabanas

Jour 11 – dimanche 17 : El Nido

→ Tour A – Island hopping

Jour 12 – lundi 18 : El Nido

→ Tour C – Island hopping

Jour 13 – mardi 19 : El Nido – Coron

→ Ferry El Nido – Coron départ à 6h00

→ Coucher du soleil au Mont Tapyas

Jour 14mercredi 20 : Coron

→ Ultimate tour en bateau privé

Jour 15jeudi 21 : Coron

→ Island Escapade C2

Jour 16vendredi 22 : Coron – Manille

→ Vol Coron (Busuanga) – Manille : 13h00 – 14h20

Jour 17 – samedi 23 : Manille – Pékin

→ Vol Manille – Pékin à 6h20

coisière bateau loboc rivière philippines

Construire un itinéraire aux Philippines : la dure réalité des choix

A moins que vous ne disposiez de 5 mois, construire un itinéraire nécessite des choix douloureux… En effet, les Philippines sont un archipel composé de 7 000 îles. Impossible de toutes les faire ! 😐

J’ai construit mon itinéraire de la manière suivante : Manille, les rizières du Nord, Bohol et Palawan. Je vous explique ces choix.

Les capitales sud asiatiques sont assez controversées j’ai l’impression. En effet, j’avais lu des commentaires très mitigés sur Bangkok lors de la préparation de mon voyage en Thaïlande, et pourtant… un énorme coup de cœur ! Bien que pas toujours positivement considérée, je ne me voyais pas faire l’impasse de la fameuse Manille. Premièrement, parce que je crois que Billy Crawford y vit. Deuxièmement, parce que j’avais vraiment été séduite par la bouillonnante Bangkok et que je recherchais la même chose aux Philippines. La question fut vite tranchée : nous resterons une journée à Manille.

J’ai ensuite fait le choix d’un trek de deux jours une nuit dans les rizières du nord de Luçon, histoire de pouvoir admirer ces fantastiques paysages mondialement connus. Néanmoins, cette organisation avait un coût : la fatigue 😯 Enchaînement : Rennes – Paris – Pékin – Manille pour une journée – bus de nuit – 2 jours de trek – bus de nuit – avion à 8h… Je vous laisse imaginer nos têtes après ce marathon ! C’était cependant le prix à payer pour pouvoir profiter d’un maximum de diversité aux Philippines. Les rizières étant accessibles depuis Manille, nous devions faire le choix d’y aller au début ou à la fin du voyage. Au final, je pense qu’enchaîner au début, même si ce fut difficile, était la meilleure option. Au moins nous allions ensuite nous reposer !

Par ailleurs, j’ai été confrontée au choix cornélien des îles : lesquelles ?! Il faut considérer le temps qu’il vous reste sur les îles, les liaisons existantes (bateau, avion, etc.). Je reviendrai sur ma sélection dans les articles concernés mais, en gros :

  • Bohol plutôt que Cebu : à grand regret, je ne pouvais faire les deux donc j’ai choisi les Chocolate Hills et les tarsiers aux requins baleines et aux chutes d’eau. Une prochaine fois !
  • Palawan : j’avais quand même l’impression que c’était un incontournable, malgré les touristes (les masses d’ailleurs).

Avis global : je ne suis certainement pas la plus objective mais le séjour m’a pleinement satisfaite. En effet, si les 4 premiers jours ont été assez sportifs et épuisants, la suite s’est composée de petites douceurs et relaxation. De plus, j’ai essayé de perdre le moins de temps possible dans les transports, même s’il y a des incompressibles (pour aller à El Nido notamment). Le rythme de trois jours sur chaque île est soutenu, il permet de voir les spots principaux mais en aucun cas faire le tour de l’île. Il nous faudrait des mois autrement…

lagoon philippines mer bleu

Conseils pour un voyage aux Philippines

La santé aux Philippines

On garde les mêmes règles de base : éviter l’eau du robinet, bien penser avant d’acheter de la nourriture dans la rue… Bon je ne pousse pas la logique jusqu’au bout, je me lave les dents à l’eau du robinet et je ne me rince pas la bouche après avec de l’eau en bouteille… Et puis je suis quasi sûre que toutes les bouteilles qui nous ont été apportées n’étaient pas très pures… Bref, je ne suis pas un exemple à suivre.

La principale difficulté en termes de santé a été l’enchaînement du vol aller, le décalage horaire, la visite de Manille, la nuit dans le bus, les 2 jours de trek et une dernière nuit dans le bus. C’était très dur physiquement et mon corps ne répondait plus sur la fin du trek. S’est ajoutée à ça une perte totale d’appétit pendant plusieurs jours.

Dernier conseil : pensez bien que le soleil tape bien plus fort qu’en France 😉

Pour info, les toilettes publiques sont souvent payantes, notamment dans le nord du pays, entre 5 et 10 pesos.

💡  Diabitude

Mon diabète n’a pas trop fait des siennes au début du séjour. J’ai préféré être en hyper (entre 2,5 et 3 au début de chaque marche) car avec la chaleur et l’effort, ma glycémie s’équilibrait toute seule. Je n’ai fait que très peu d’insuline pendant ces 2 jours. Par la suite, le diabète s’est plutôt fait discret (si ce n’est cette habitude des petites épiceries de privilégier le coca light !). Néanmoins, les trois dernières nuits du voyage ont été infernales… Des hypos injustifiées chaque nuit, je ne pouvais même plus faire d’insuline au repas du soir. De manière générale, pendant tout le voyage, mes doses n’ont cessé de diminuer… Au départ je faisais 16 de lantus, je suis tombée à 12 à la fin du voyage. Et pour la rapide du soir notamment, après 3 nuits d’hypo, je ne faisais que 3 contre 14 en France.

J’ai commencé le séjour avec le capteur freestyle qui fut bien pratique, notamment dans l’avion ou pendant le trek. J’ai préféré ne pas en remettre pour la suite, n’étant pas trop en confiance avec le combo : capteur/sable/mer. Et puis, merci la marque de bronzage ! 😎

La sécurité aux Philippines

Manille est réputée pour être assez sulfureuse, surtout la nuit. Nous n’avons pas tenté le diable. Nous avons pris un bus à 22h et donc nous avons cherché de quoi manger dans ce quartier de nuit et l’expérience nous a suffit.

Autrement dans le nord, nous n’avons rien remarqué de particulier. Pendant le trek nous laissions nos sacs sans surveillance pour aller nous baigner par exemple, nous nous sentions en confiance. Il en a été de même sur les îles où nous n’avons pas ressenti un quelconque risque. De manière générale, à aucun moment je ne me suis sentie en insécurité.

Néanmoins, quelques semaines avant mon départ, un attentat a eu lieu sur l’île de Jolo. Le 4ème en six mois. Par conséquent, les déplacements sont déconseillés sur certains archipels de cette région et dans la moitié sud de l’île de Palawan. Ce coin semble pourtant magnifique et a l’avantage d’être encore méconnu (l’île de Balabac <3).

diabète manille philippines

Budget d’un voyage aux Philippines

L’avion aux Philippines

J’ai pris les billets avec beaucoup d’anticipation (en juin 2018 pour un voyage en mars 2019) et ça a payé : 437€ l’aller-retour avec non pas une escale mais deux jours à Pékin au retour. Le prix était le même pour une escale ceci dit. Je suis partie avec la compagnie Air China. Les avions ne sont pas aussi bien que ceux d’Etihad, les tablettes tactiles plus trop tactiles notamment et les repas pas toujours des parties de plaisir.

Petit conseil en passant, prenez toujours de l’avance dans les aéroports. A Manille notamment, il faut vraiment prévoir du temps pour entrer dans le terminal 3 du fait des premiers détecteurs. Nous avons accepté de payer 200 pesos chacun pour sauter cette queue. Finalement je pense que ça l’aurait fait car les étapes suivantes étaient assez rapides pour un vol intérieur mais il faut certainement prévoir plus pour un vol international. Néanmoins, comme nous avons décollé vers la Chine depuis le terminal 1, je ne peux pas vous en dire plus.

Autre exemple, nous avons failli manquer notre avion de Busuanga (de Coron à Manille), car nous sommes arrivés trop tard dans cet aéroport que tout le monde disait petit. Avec Cebu Pacific il faut véritablement arriver 45 minutes avant le décollage.

En somme :

  • AR Philippines avec Air China : 437€
  • Manille – Tagbilaran (Bohol) avec Cebu Pacific : 40,33€
  • Cebu – Puerto Princesa avec Cebu Pacific : 33,22€
  • Coron (Busuanga) – Manille avec Cebu Pacific : 74,98 €

= 585€ par personne

Concernant l’éternel débat : faut-il prendre ses billets longtemps en avance ou au dernier moment ? Pour avoir rencontré plusieurs touristes Français adeptes du lastminute il s’est avéré que 1. nous avions payé moins chers nos billets (sauf prix équivalent pour l’AR vers Manille pris 3 semaines avant) 2. les vols depuis Coron notamment étaient souvent complets plusieurs semaines à l’avance.

Le bus et le bateau aux Philippines

De manière générale, j’ai trouvé le prix des bus et des bateaux plus chers que lors de mon voyage en Thaïlande. Je pense que payer sur place peut se révéler plus économique que de réserver en avance sur internet mais j’ai toujours du mal à voyager comme cela. Comme je vous l’expliquais, nous avons croisé plusieurs Français qui ont dû revoir leurs plans à cause de transports complets au moment de la réservation.

 💡 Si vous regardez bien mon programme, vous verrez que j’ai préféré prendre le bateau jusqu’à Cebu pour y rejoindre Palawan en avion. Cela a demandé forcément plus d’organisation mais c’était bien plus avantageux niveau prix que de prendre un bol depuis Bohol.

Concernant les bus pour aller aux rizières, nous avons pris la compagnie Ohayami. Celle-ci n’est pas très confortable mais présente un énorme avantage : le wifi pendant quasi tout le trajet ! Il fut certes capricieux mais a eu le mérite d’être présent. Néanmoins, la clim à fond et, évidemment, au retour, le diffuseur cassé positionné au-dessus de notre tête, sans compter des fauteuils assez sommaires… Deux nuits dans un bus quoi. Et puis on peut difficilement dormir avec les nombreux arrêts sur la route et la lumière qui s’allume à chaque fois. En somme, les rizières se méritent clairement 😎

rizières batad philippines riz

Le taxi et autres transports en commun aux Philippines

Pour les taxis et autres tricycles, la règle est simple : toujours négocier ! Le mieux est d’avoir une échelle de comparaison : par exemple, entre la gare de Sampaloc au nord de Manille et l’aéroport au sud il faut compter a priori 500 pesos en taxi regular (pas meter)… à partir de là, faites vos calculs !

 💡 La bonne idée : dans Manille, nous avons pu utiliser trois fois l’application Grab qui est une sorte de uber. Le principe est le même et le prix est fixé en avance, super pratique si ne voulez pas entrer dans la négociation. Les prix sont vraiment intéressants. A la sortie de l’aéroport vous trouverez des petits kiosques Grab où les agents réservent pour vous.

Autrement, les tricycles et jeepney (ce bus mille-pattes) sont des expériences à vivre, notamment à Manille si vous aimez les sensations fortes. Le tricycle a d’ailleurs été notre moyen de locomotion principal sur les îles. Nous étions vraiment motivés pour louer des scooters, je vous jure, mais il y a eu deux accidents de Français au cours de notre séjour et bon… C’est local le tricycle !

  • Le budget taxi, navette, tricycle et jeepney : 46€
  • Bus rizières : 17,8€ AR
  • Ferry Bohol – Cebu : 11€
  • Van Puerto Princesa – El Nido : 12€
  • Ferry El Nido / Coron : 31€

= 117,8€ par personne

Les logements aux Philippines

De ce que j’ai pu voir, les logements étaient également un peu plus cher qu’en Thaïlande mais j’ai pu bénéficier de tarifs vraiment intéressants car j’avais réservé dès juillet. J’aime voyage avec un petit budget mis dans les transports ou les logements et davantage dans les activités. De fait, étant donné les prix sur certaines îles, j’ai préféré prendre des logements proches des plages et des centres-villes mais simples (pas de piscine avec vue sur mer comme à Ko Lanta 🙄 )

Globalement, je trouvais que le rapport qualité-prix était plutôt moyen, avec des logements parfois très sommaires mais qui convenaient parfaitement à notre manière d’envisager notre voyage. Un petit récapitulatif, par personne :

  • 1 nuit à Manille : 16€
  • 2 nuits à Panglao : 40€
  • 1 nuit à Cebu : 23€
  • 4 nuits à El Nido : 41€
  • 3 nuits à Coron : 36€
  • 1 nuit à Manille : 15€

= 171€ par personne

plage bateau philippines

Les activités aux Philippines

Mon crédo : ne pas se priver tout en restant raisonnable ! Le bilan :

  • Le trek de deux jours avec repas inclus : 85€
  • Le kayak de nuit pour observer les lucioles : 27€
  • Le tour d’une journée sur l’île de Bohol : 17€ repas inclus
  • Les deux tours d’El Nido : 50€ pour deux journées avec le repas inclus
  • Le premier tour Coron en privatisant un bateau : 30€ la journée sans la nourriture (33€ avec)
  • Le tour public pour les plages à Coron : 25€, certains l’avaient payé 21…. C’est vrai que nous n’avons pas négocié, le tour opérator offrait des tarifs déjà moins chers que certains de ses voisins. Toujours négocier !

= 237€ par personne

La nourriture aux Philippines

Concernant les prix, je n’ai pas recensé toutes mes dépenses mais je vous partage mes impressions :

  • La nourriture à Manille est vraiment peu chère avec des repas classiques (plat et boisson) entre 2 et 5€.
  • La nourriture est un peu plus chère dans le nord, du fait des difficultés pour l’acheminer jusqu’à certains villages.
  • Il faut compter entre 7 et 8€ pour manger au restaurant à Bohol et entre 3 et 4€ pour manger sur le pouce.
  • La nourriture à El Nido est la plus chère, entre 9 et 10€ au restaurant.
  • Coron est très abordable, entre 3 et 6€.

En Thaïlande, la nourriture avait vraiment été un coup de cœur. Cela a été différent ici, il y a énormément de riz nature et les plats proposés ne me tentaient pas forcément tous. De plus, j’ai été assez étonnée du nombre de fast-food et conséquence directe, de personnes en surpoids à Manille. Ils mangent assez gras, beaucoup de friture. J’ai goûté quelques spécialités que j’ai adorées, comme le gâteau au manioc (le cassava cake), le poulet adobo, le pancit (des nouilles et des légumes) et, découverte des derniers jours, le sisig (du porc, des oignons, une sauce blanche, du riz, un peu de piment) 🙂

manille philippine statue

Internet aux Philippines

Deux choix s’offrent à vous : acheter une carte sim ou résister et vivre dépendamment du wifi. Ce fut mon choix premier, estimant que lorsque je n’avais pas internet, cela me faisait une vraie pause. Bon, ça a été mon discours pendant 1 semaine et j’ai craqué. En effet, les 5 heures de van et mes lectures sur les difficultés de wifi à El Nido et Coron ont eu raison de mon bon sens. J’ai pris une carte sim pour 5€ avec 8 GO d’internet pour 7 jours chez Globe. Il y a des kiosques dans les aéroports notamment, ils s’occupent de tout… Cela a été très pratique, notamment pour s’orienter (et vérifier que le van nous emmenait bien à El Nido et non pas au Japon).

Les bons plans dans les villes : les Starbucks (pas tous), les McDonald’s (pas tous) ou les aéroports. Ils ont un système où on doit donner notre numéro de téléphone et ils nous envoient un SMS. Pendant le trek : no wifi et tant mieux ! Néanmoins, nous avons le wifi dans le bus et dans le petit restaurant que je vous donnerai dans l’article.

En outre, Wifi impeccable dans notre hôtel à Manille, Bohol, El Nido (pas évident pourtant là-bas) et même à Coron (avec quelques coupures).

Budget global pour 2 semaines aux Philippines

 

Budget
ObjetMontant

Avion

585 €

Activités

237 €

Hébergement

171 €

Autres transports

118 €

Ce budget ne contient pas les dépenses d’alimentation.

rizières philippines luçon

Bilan du voyage aux Philippines

Ce que j’ai adoré : les gens, adorables, ouverts, souriants, toujours au petit soin. C’est vraiment un coup de cœur pour ce voyage. J’ai notamment pu partager des moments inoubliables avec les gens qui habitaient dans le village où nous avons dormi lors de notre trek.

Ce trek est d’ailleurs un moment vraiment marquant dans ma vie. Beaucoup font l’impasse du nord : trop compliqué d’y accéder, trop de fatigue… Je vous conseille de ne pas vous arrêter à ces impression. En effet, les paysages sont vraiment à couper le souffle, parmi les plus beaux que j’ai eu la chance de voir !

Je n’oublie évidemment pas les décors paradisiaques des îles, cette végétation luxuriante, ces 50 nuances de bleu… Les Philippines offrent une variété assez incroyable de paysages !

Ce que j’ai moins aimé : la nourriture ne m’a pas vraiment séduite et le fait de parfois attendre très longtemps, voire d’être oubliée, au restaurant n’a fait que confirmer ce ressenti. J’ai également eu plus de difficulté avec les vendeurs, les guides et les chauffeurs qui nous alpaguent à peine sorti du bus, ne nous permettant parfois même pas de récupérer nos affaires. On en devient mal aimable et on finit par ne même plus répondre aux sollicitations à force…

Enfin, j’ai adoré El Nido qui offre des paysages somptueux mais j’ai vraiment trouvé pesant le nombre de touristes sur quelques spots des Island Hopping, notamment les plages. J’y reviendrai mais je conseille vraiment de passer par des tours privés.

Mais la chose que j’ai le moins aimé c’est l’absence de Guide du Routard pour ce voyage 😕 J’ai dû me contenter du Lonely Planet et, clairement, je n’adhère pas ! Donc énorme appel du pied là.

Pour me suivre sur l’île de Luçon

Pour me suivre à Bohol

Pour me suivre à El Nido

Pour me suivre à Coron

 💡  La grande majorité des photos a été prise par mon fidèle compagnon de voyage, James 😉

bateau coron philippines
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *