S’il y a un endroit en France où on vous conseille d’aller en automne, c’est bien le Jura ! Souvent appelée « le petit Canada français », cette région offre un nombre incroyable de paysages grandioses. Alors, que faire dans le Jura en automne ? Restez avec nous pour le découvrir !

Maintenant que nous vivons à Lyon, nous avons facilement accès à énormément de coins incroyables qui nous faisaient de l’œil depuis très longtemps. Et, tout en haut de cette liste, se trouvait le Jura, et plus particulièrement le Jura en automne ! Profitant d’un week-end en octobre 2022, nous avons filé nous balader dans cette région énigmatique, entre lacs et cascades.

Lorsqu’on parle du Jura, on pense avant tout au département et c’est ce dernier que nous sommes allés découvrir pendant 2 jours. Mais le Jura désigne également la chaîne de montagne qui s’étend sur 3 départements : le Jura, le Doubs et l’Ain. Il nous tarde d’aller arpenter cette région, à n’importe quelle saison. On a pu déjà faire plusieurs visites dans l’Ain qui est un département extraordinaire…

Mais pour l’heure, on vous emmène découvrir le Haut Jura et la région des lacs le temps d’un week-end. On vous partage nos conseils pour se balader pendant 2 jours et on vous dresse la liste de nos incontournables !

jura lacs

L’automne dans le Jura : tout savoir !

Si vous prévoyez un séjour dans le Jura, on vous donne quelques conseils qui peuvent s’avérer utiles 😉

Quand partir dans le Jura ?

Bien sûr, on pense sincèrement que le Jura est magnifique toutes les saisons. Nous nous sommes d’ailleurs décidés à y aller l’été prochain, si nous en avons l’occasion. Attention toutefois, les cascades ne sont pas aussi impressionnantes en été, au regard de la faiblesse du débit des rivières. Et puis, cette première visite, nous avions vraiment envie de voir les couleurs automnales.

Le Jura est surnommé « le Petit Canada français » et ce n’est pas un hasard quand on voit les paysages… Nous avions donc ciblé un week-end fin octobre pour mettre toutes les chances de notre côté. Car la difficulté est bien là : le timing. Il ne faut pas arriver trop tard car, si l’hiver est installé, le décor change totalement.

Et bien sûr, il ne faut pas arriver trop tôt. Évidemment, ce fut notre cas. Nous pensions arriver pile au bon moment, mais les températures exceptionnellement élevées sur les semaines précédentes ont retardé l’arrivée de l’automne. Nous étions un peu déçus, mais on s’est simplement dit qu’on reviendrait… Le Jura n’est qu’à 2 heures de Lyon !

On a tellement aimé notre séjour au Canada pendant l’été indien que la barre était placée bien haut, il faut l’avouer !

lacets route

Où loger dans le Jura ?

Pour notre escapade, et afin de réduire quand même le nombre de kilomètres avalés, nous avons choisi un logement à proximité des lieux visités.

Nous avons eu un vrai coup de cœur pour Catherine et Patrick qui nous ont accueillis dans leur chambre d’hôte à Fontenu. L’endroit était idéal pour sillonner le coin, la maison très agréable, et surtout, nous avons énormément partagé avec le couple. Entre apéro local, petit-déjeuner et conseils… C’est tout ce qu’on aime alors on vous conseille leur adresse ❤️

Si vous logez à Fontenu, ne manquez pas de faire un tour au belvédère qui vous offre un beau panorama sur la région, et surtout sur le lac de Chalain.

Que manger dans le Jura ?

Justement, grâce à nos hôtes, on a pu découvrir et tester des spécialités jurassiennes qu’on vous conseille. Il y a tout d’abord le fromage, évidemment : comté, morbier, mont d’or, l’édel de cléron et bien sûr, la cancoillotte !

Et tous ces petits fromages se déclinent en plat : morbiflette, saucisse de Morteau à la cancoillotte, suprême de poulet à la sauce au comté, etc. Et puis, pour arroser tout ça, encore du choix : vin d‘Arbois, crémant du Jura ou, coup de cœur, du Macvin.

💡 Pour tester quelques-uns de ces mets, on vous conseille de dîner La Sarrazine à Doucier. Vigilance par contre, ils arrêtent de servir relativement tôt (19h30 en octobre). Autrement, vous pouvez faire quelques emplettes dans une fruitière, mais attention, elles sont fermées le dimanche après-midi.

lac jura

Itinéraire pour 2 jours dans le Jura

Nous sommes partis un week-end dans le Jura depuis Lyon. L’avantage, c’est que les premiers sites visités étaient à moins de 2h de route. En revanche, on a finalement avalé pas mal de kilomètres en 2 jours, mais ça valait carrément le coup…

Pour ce premier week-end dans le Jura en automne, on a fait une première journée dans le Haut-Jura, autour de Saint-Claude. On a bien sûr dû faire des choix étant donné le nombre incroyable de sites d’intérêt à proximité. Nous avons ensuite remonté vers la région des lacs en commençant par les cascades du Hérisson.

Pour la seconde journée, nous sommes restés dans la région des lacs qui est également riche en incontournables. Impossible de tout faire en 2 jours. On sait qu’on reviendra…

lac

Que faire dans le Haut-Jura ?

Nous avons commencé notre découverte du Jura par le Haut-Jura, terre de contrastes. Nous en avons visité qu’une infime partie et nous avons déjà hâte d’y retourner ! Pour situer le Haut-Jura, il suffit de viser la ville de Saint-Claude qui nous mérite un arrêt. Nous n’avons pas eu le temps de la visiter, mais nous reviendrons, c’est sûr !

Les lacets de Septmoncel et le chapeau de gendarme

Nous avons commencé par un lieu qui n’était pas vraiment au programme 😉 J’avais bien repéré les lacets de Septmoncel, mais je pensais que nous n’aurions pas le temps de tout faire. Une erreur d’aiguillage dans le GPS et nous nous sommes retrouvés par hasard sur cette route à lacets comme on les aime. On en a profité pour faire un arrêt au niveau de la cascade en dessous du chapeau de Gendarme.

Cette route nous a un peu fait penser à la fameuse couleuvre de Majorque !

route automne

Les gorges de Flumen

Après ce petit détour vers les lacets de Septmoncel, nous avons enfin trouvé le chemin vers les gorges de Flumen et les impressionnantes cascades.

Une fois garés, vous longez pendant 1,5 km les gorges dans un décor automnal qui ne fera que confirmer que cette région est superbe. Arrivés à proximité des cascades, vous pourrez choisir le petit chemin qui vous amène à leurs pieds. Attention, vous frôlez l’eau et ça mouille pas mal, mais le spectacle est au rendez-vous. Vous pouvez également suivre la pancarte qui vous indique comment arriver plus en hauteur et avoir une autre perspective sur les cascades de Flumen.

On a beaucoup aimé cette ambiance avec des cascades dans un décor totalement préservé. Une visite incontournable dans le Haut-Jura !

💡 Comme repère GPS, vous pouvez mettre l’usine hydraulique de Flumen. À partir de là, comptez environ 1h aller-retour, mais il est également possible de se garer plus loin et de faire une balade plus longue.

cascades

La cascade des Combes

Toujours dans les environs de Saint-Claude, nous avons poussé jusqu’à la cascade des Combes. Après vous être garés sur un petit parking qui dessert également les gorges et le trou de l’abîme, vous descendez quelques marches avant de rejoindre la cascade. Nous sommes carrément tombés sous le charme de l’endroit car, à peine arrivés, nous avons été subjugués par la lumière… Ne faites pas l’impasse sur cette jolie cascade dans un environnement incroyable.

💡 Comptez une vingtaine de minutes sur place.

carole pont nature
carole pont
cascade

Les gorges et le trou de l’abîme

Profitez d’être sur le petit parking pour faire la petite balade jusqu’au trou de l’abîme. Le chemin est spectaculaire, vous longez les gorges tumultueuses (en tout cas lors de notre passage) sur un sentier de découverte, très bien aménagé. Escaliers et passerelles vous font enjamber les marmites des géants, découvrir une cascade et des bassins aux eaux envoûtantes.

Après une petite montée (attention ça glisse), vous vous baladez dans la forêt pour rejoindre le trou de l’abîme. Si cette partie est moins spectaculaire, elle est néanmoins intéressante puisque vous découvrez le trou de l’abîme. Ne loupez pas la lecture des panneaux pour percer le mystère de ce lieu…

💡 Comptez entre 45 minutes et 1 heure l’aller-retour jusqu’au trou de l’abîme (environ 2,8 km et +82 mètres de dénivelé).

rivière passerelles
carole rivière
rivière eau

Que faire dans la région des lacs ?

Après le Haut-Hura, c’est dans la jolie région des lacs qu’on vous emmène pour découvrir quelques-uns des sites les plus incontournables !

Le belvédère des 4 lacs

On commence par l’un des points de vue les plus célèbres du Jura : le belvédère des 4 lacs ! J’avais hâte d’y aller, ayant vu à de nombreuses reprises des photos depuis ce belvédère exceptionnel. Comme son nom l’indique, vous avez la chance de pouvoir y apercevoir 4 des lacs de la région : le lac de Narlay, celui d’Ilay, le Petit et le Grand Maclu. Malheureusement, le temps était couvert quand nous y étions et les couleurs forcément différentes de ce à quoi je m’attendais. Ce n’est pas grave, nous reviendrons !

💡 Pour y aller en voiture, attention à bien mettre « parking du belvédère des 4 lacs » dans le GPS ou ce dernier vous amènera au Pic de l’Aigle. C’est également possible de relier les deux sites à pied, soit en longeant la falaise pendant 2h30, soit par la route. Une idée pour cet été !

Une fois sur le bon parking, vous marchez 5 minutes sur un sentier sans difficulté pour rejoindre le belvédère.

lacs automne

Le Pic de l’Aigle

Toujours dans le même secteur, on vous conseille un arrêt au Pic de l’Aigle ! Il s’agit d’un sommet situé à 993 mètres de hauteur et qui domine la vallée des 4 lacs. Il offre un point de vue différent du belvédère des 4 lacs, mais aussi, si le temps le permet, une vue imprenable sur le Mont-Blanc !

💡 Pour y accéder, vous pouvez vous garer sur le parking et marcher sur un sentier d’environ 2 km. Il y a 90 mères de dénivelé positif, notamment avec des escaliers sur une partie. C’est un peu sportif, surtout si vous avez bien gambadé comme nous avant, mais tout à fait faisable !

carole belvédère

Le lac de Bonlieu

On termine la série des lacs du Jura avec un cinquième, et pas des moindres : le lac de Bonlieu. Il est idéal pour une petite pause douceur automnale avant de reprendre la route pour Lyon. Les couleurs commençaient timidement à faire leur apparition lors de notre passage, mais le lac est superbe.

lac
lac arbres drone

Les gorges de Langouette

Nous avions repéré les gorges de Langouette, mais les avions écartées du programme, pensant que nous n’aurions pas le temps de tout faire. C’est grâce à Catherine et Patrick, de la chambre d’hôte, que nous avons finalement intégré ces petites beautés tumultueuses dans notre journée. Et nous avons bien fait ! Qui aurait imaginé qu’il y avait un tel canyon dans le Jura ?

À peine garés, vous débutez un chemin qui commence par longer ces impressionnantes dames de la nature. Nous avons été vraiment impressionnés par la hauteur de ces gorges et la puissance de l’eau de la Saine (avec un « a » 😉 ). Encore une fois, un sentier super bien aménagé permet de longer la rivière, au gré de points de vue sensationnels. Et pour compléter ce cadre inédit, vous découvrez une cascade au sein d’un ancien site industriel. La surprise est totale !

N’hésitez pas à continuer le sentier pour découvrir le village des Planches-en-Montagne. Vous pourrez revenir par le même chemin ou par la route, le cadre restant bien agréable !

💡 Comptez une petite heure pour bien profiter du site et faire la promenade dans son intégralité.

carole gorges automne
carole gorges

La cascade de la Billaude

En voilà une qui se mérite : la cascade de la Billaude, autrement appelée Saut Claude-Roy ! Vous avez 3 points de vue pour en bénéficier. Le premier est situé à, à peine 5 minutes, du parking. Sans aucune difficulté, vous pourrez accéder à ce belvédère qui permet une vue de hauteur sur la cascade. On découvre alors ce décor extraordinaire avec une cascade nichée au cœur d’un amphithéâtre de roche et de verdure.

Vous devez ensuite revenir vers la route pour partir vers la droite (quand vous avez le belvédère derrière vous – la gauche si vous venez du parking). Ainsi, commence la descente pour rejoindre le pied des chutes qu’on vous encourage vivement à faire. Il y a, entre deux, un second belvédère qui donne une vue encore différente sur la cascade.

Mais le mieux est encore d’emprunter les escaliers jusqu’en bas de la chute, la sensation n’est que plus belle. On se sent minuscule face à cette cascade de 28 mètres de haut et le bruit est vite assourdissant. Ajoutez à cela les couleurs automnales et vous avez devant vous l’une des plus belles cascades de France 😎

cascade nature
carole cascade

Les cascades du Hérisson

On poursuit ensuite avec les cascades du Hérisson, certainement le site le plus connu du Jura. Et ce n’est pas nous qui dirons le contraire : on ne peut pas aller dans le Jura sans découvrir quelques-unes de ces cascades. Car, effectivement, si beaucoup ne connaissent que la cascade de l’Éventail, elles sont en réalité 7. Précisons, avant de vous parler du site, que le Hérisson est en fait le nom de la rivière 😎

Nous n’avions malheureusement pas le temps de faire la randonnée de 3 heures qui vous emmène toutes les découvrir. On a trouvé une alternative… Rendez-vous au parking à côté de la maison des cascades (payant de juin à septembre). D’ici, vous pouvez accéder à la première cascade, celle de l’Éventail. En effet, elle est à moins de 200 mètres de l’entrée du site. Culminant à plus de 65 mètres, c’est la plus haute du site, certainement la plus belle, et en tout cas la plus célèbre. Les photos parlent d’elles-mêmes, je crois…

C’est ici que débute la randonnée qui vous fera découvrir toutes les cascades, sur 7 kilomètres. La suivante, la cascade du Grand Saut, se situe par exemple à 35 minutes de marche de l’Éventail. Mais, s’il vous plaît, si vous envisagez de la faire, prenez de bonnes chaussures. Le terrain peut être glissant et donc dangereux.

Pour le coup, nous avons repris la voiture pour nous garer sur les hauteurs des cascades, ce parking étant gratuit. À partir de là, et en 5 minutes de marche, vous rejoindrez la cascade du Saut Girard, impressionnante elle aussi.

💡 Le meilleur moment pour découvrir n’importe quelle cascade reste certainement le printemps, après la fonte des neiges. Quand nous y sommes allés, il avait beaucoup plu dans les jours précédents donc il y avait pas mal d’eau. En revanche, je suis déjà allée aux cascades du Hérisson en été et il n’y avait quasi pas d’eau…

carole cascade
cascade
couple cascade

La cascade des Tufs

On termine notre week-end d’automne dans le Jura par la découverte d’une cascade incontournable : la cascade de Baume-les-Messieurs ou cascade des Tufs. Un peu excentrée par rapport aux autres sites, elle veut carrément le coup. Nichée au fond d’une vallée, elle est située dans le superbe village de Baume-les-Messieurs. La route pour y accéder est très belle et participe à la magie de sa découverte. Puis vous arrivez sur le parking de la cascade, avec une jolie église et cette gigantesque cascade derrière : coup de cœur !

N’hésitez pas à suivre les escaliers qui vous permettent de grimper au-dessus de la cascade, vous aurez encore une perspective différente sur ce superbe coin. Plusieurs randonnées sont possibles dans les environs, si vous voulez rester davantage.

jura automne cascade
couple cascade

Que faire dans le Jura en automne ? Tellement de choses… On se quitte au cœur de Jura après un bien joli week-end à la découverte de quelques-unes des cascades les plus impressionnantes de la région, mais également de points de vue exceptionnels et de lacs fantastiques. Il nous tarde déjà d’y revenir, en automne toujours, mais aussi un été pour profiter davantage des lacs du coin. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous donner des idées d’incontournables qu’on aurait manqués !

vallée nature
village
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *