Entre le charme citadin de Québec city et les routes longeant le fleuve Saint-Laurent puis le Saguenay, immersion au cœur de l’automne québecois, le vrai !

Nous quittons Montréal et ses alentours pour vous emmener un peu plus au nord, dans une région magique ! Ici, l’été indien canadien prend tout son sens, on assiste à une véritable explosion de couleurs 😎 Par ailleurs, en quelques heures de voiture, vous pouvez passer de la contemplation d’une belle chute d’eau à celle de bélugas. Qui dit mieux ?

fleuve arbres

Une journée à Québec City : que faire ?

A vrai dire, c’était plutôt une demi-journée puisque nous faisions la route depuis Montréal. Mais cela donne le temps suffisant pour découvrir cette petite ville qui tranche carrément avec la première ! Nous avions pris un logement plutôt excentré, car beaucoup moins cher, et surtout plutôt pratique pour la suite de nos aventures. Le centre de Québec se rejoint facilement en bus mais pensez à avoir le compte juste (1,75$ par personne) 😉 Autrement, au sein de la ville, tout peut se faire à pied !

Visite du vieux-Québec

Avant de pénétrer l’intra-muros (par la porte Saint-Jean par exemple), faites un tour vers les quais animés du Vieux-Port.

Ensuite, il suffit de monter, le vieux Québec, se mérite ! On finit par arriver à la charmante place de l’Hôtel de ville et ses bancs où toutes les générations se retrouvent (certainement pour parler de la poutine). Les hivers sont tellement rudes dans la région qu’on a l’impression que les habitants profitent un maximum avant d’hiberner 😀 En passant, jetez un coup d’œil à la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec avant d’emprunter la ruelle du Trésor et sillonner de entre ses marchants ambulants.

Le cœur de Québec se situe de l’autre côté, vous arrivez au château Frontenac, emblème de la ville. Sachez qu’il ne se visite pas, on se contente d’une contemplation depuis la terrasse Dufferin. Cet espace est vraiment l’atout charme de la ville ! Un petit air de Deauville, sans la mer, non ? 😎 Depuis la terrasse, assis sur un banc ou adossé à un kiosque, on profite tant du château que de la vue sur le fleuve Saint-Laurent, un petit bonheur !

Pour une belle vue depuis les hauteurs, visez le parc du Bastion-de-la-Reine.

vue couple château

Coup de cœur pour le petit Champlain

Depuis la terrasse, par le funiculaire ou l’escalier Casse-Cou, on accède à ce petit quartier vraiment charmant (et touristique !). Mais pour débuter cette découverte dans de bonnes conditions, il est impératif de s’arrêter au Mary’s Popcorn Shop afin dacheter de la salade… Ou du pop-corn (un bon gros sachet moitié sirop d’érable – moitié caramel).

Pour compenser cet achat (quel diabète ? 😎 ), descendez dans la rue du petit Champlain, slalomez entre les Chinois et admirez les décorations Halloween. Autre endroit incontournable du quartier : les parapluies de la rue du cul-de-sac <3 Avant de repartir, ne loupez pas l'une des fresques trompe l’œil du quartier, la fresque des Québecois, et essayez de repérer les grands personnages de l’histoire canadienne.

cercueil citrouilles
parapluie rue

Quelques balades à Québec

Si vous souhaitez vous éloigner un peu de la ville, de ses bâtiments, de la foule, on vous conseille une première balade au niveau du parc des champs-de-Bataille ou plaines d’Abraham. Il s’agit de l’un des plus grands parcs urbains au monde qu’il est très agréable d’arpenter.

Depuis l’extrémité nord-est du parc, rejoignez la terrasse Dufferin grâce à la promenade des gouverneurs, une balade des plus charmantes !

Une journée au parc de la Jacques Cartier

Situé à 50 minutes de la ville de Québec, ce magnifique parc est une bulle d’air en plein cœur des Laurentides.

 💡 Prix : L’entrée est à 12€ pour 2.

Au centre d’informations, vous pourrez récupérer la liste des randonnées avec le temps, le dénivelé et la difficulté. La grande star du parc c’est le sentier des Loups, une randonnée difficile (11 km, 450 mètres de dénivelé) mais certainement superbe !

On a été plus modeste, on a choisi le sentier de l’Éperon pendant 5,4 kilomètres, avec 250 mètres de dénivelé. Après avoir parcouru une forêt (et rencontré une tripotée d’écureuils), vous passez de panoramas en panoramas, tous plus beaux les uns que les autres. La vue finale sur cette rivière qui serpente entre les arbres aux couleurs flamboyantes vaut vraiment le détour !

Autrement, le parc propose d’autres activités comme la descente de la rivière Jacques-Cartier en kayak, rivière que vous pouvez également longer en voiture #passionrouteauCanada.

randonnée rivière arbres

Les plus beaux sites le long du Saint-Laurent

Récit d’une journée à la poursuite du Saint-Laurent, à la recherche des plus beaux sites sur cette route hors du temps.

La chute de Montmorency

Premier arrêt, à la sortie nord de Québec city : la chute de Montmorency. Vous pouvez compter 2 bonnes heures sur place, surtout si vous descendez.

 💡 Attention aux prix : depuis peu, l’entrée est payante (11€ pour deux !).

Le Routard la décrit ainsi « plus haute de 30 mètres mais moins impressionnante que les chutes Niagara ». Il n’empêche qu’elle est vraiment canon cette chute ! Vous pouvez l’admirer depuis la passerelle qui la surplombe ou remonter la rivière par un sentier bordé de magnifiques arbres. Expérience ultime (non, je ne parle pas de la tyrolienne…) : descendre au pied de la chute par une centaine de marches. Expérience rafraîchissante et revigorante 😎 Il est également possible, moyennant quelques dollars, de descendre et remonter par un téléphérique.

Nous l’avons découverte à l’automne, et c’était splendide, mais le spectacle de la chute enneigée, notamment avec le « pain de sucre » qui se forme, doit être magnifique !

chute eau passerelle

Sur la route de Charlevoix

Au nord de Québec, on entre dans la superbe région de Charlevoix. Vous lirez qu’une météorite s’y est écrasée il y a plusieurs millions d’années, ce qui façonne le paysage. On vous conseille un premier arrêt à Baie-Saint-Paul et ses clochers argentés. Le temps d’une balade le long du fleuve, vous ressentez déjà un changement d’ambiance (et de température !).

La route se poursuit, longeant le magnétique Saint-Laurent. Les Éboulements, la Malbaie… Nous ne nous sommes pas arrêtés à chaque endroit conseillé par le Routard mais si vous avez le temps, n’hésitez pas ! On partage néanmoins nos deux coups de cœur :

– le charmant hameaux de Port-au-Persil qu’il ne faut pas louper, même si les panneaux ne nous aident pas ! Une jetée, des bancs-balançoires, des rochers, une chapelle en bois au bord d’une petite plage, une ambiance à part ! Nous étions sous le charme 😎

la baie des rochers, juste avant Saint-Siméon. Oubliez la route de 4 kilomètres qui semble interminable et concentrez vous sur le but ultime : cette baie. Nous y étions alors que le soleil se couchait et l’ambiance était vraiment magique. N’hésitez pas à y rester pour profiter de plusieurs sentiers de promenade !

chapelle tronc sable
couple banc arbres

La visite de Tadoussac

Les gens s’arrêtent à Tadoussac pour une raison en particulier : l’observation des baleines. Néanmoins, la ville mérite vraiment qu’on s’y attarde ! Pour y accéder, il faut cependant traverser la rivière Saguenay ! Pas de panique, il y a un bac ! C’est gratuit, rapide (moins de 15 minutes), efficace 😉

Pour la visite, il y a tout d’abord le centre de la ville même, avec notamment l’Hôtel Tadoussac, reconnaissable à son toit rouge. Il fait face à la mer avec un certain standing, il faut le dire ! On a aussi aimé la chapelle des Indiens, plus ancienne chapelle en bois encore existante au Canada !

Ensuite, vous prenez un bon sandwich au brie A l’Emportée et vous partez direction deux balades idéales pour une matinée d’automne !

On vous recommande le sentier de la colline-de-l’Anse-à-l’eau (anciennement sentier de la Coupe), qui, après une rapide montée par des escaliers, vous fait admirer de splendides panoramas !

Ensuite, on a adoré le sentier de la pointe de l’Islet qui longe la presqu’île sur 900 mètres. Nous étions quasi seuls et le cadre était magnifique. Vous êtes à la confluence entre la rivière Saguenay et le fleuve Saint-Laurent. Et le clou du spectacle ? On a pu observer des bélugas au loin 😉

maison rue

L’observation des baleines

Si vous cherchez un peu, vous lirez que la plupart des gens embarquent à Tadoussac pour aller observer les baleines. Nous avons privilégié une agence des Escoumins, à 24 kilomètres au nord de Tadoussac.

Même si, au final, nous avons rejoins des zodiacs qui partaient certainement de Tadoussac, nous avons davantage profité du fleuve (avec une petite pointe de vitesse au retour), c’était moins cher et la route pour y aller était sublime ! Vous imaginez les arbres se reflétant dans les lacs et des cabanes sorties de nul part ?

Ainsi, nous sommes partis un peu plus de 2h avec Croisières Escoumins pour 90€ pour deux. Nous avions réservé la veille (ils annulent les sorties selon les conditions météorologiques). Étrangement, nous n’avons pas eu si froid ! Bon, il faut dire qu’on partait déjà avec des couches et qu’ils nous en ont rajouté une supplémentaire 😀 Pensez quand même aux gants, écharpes et bonnets (et lunettes de soleil !).

Cette observation a été un festival : des phoques en veux-tu en voilà, des baleines (rorqual, baleines à bosse) à 10h, à 3h, derrière nous ! Nous avons même eu le droit à un saut de baleine avant de repartir <3 Pour avoir vécu des expériences similaires au Mozambique et en Islande, j’ai vraiment été impressionnée par cette excursion (et les explications en français c’est pas mal non plus !).

queue baleine fleuve

Du Fjord du Saguenay au lac Saint-Jean

On poursuit notre route du bonheur en suivant la rivière Saguenay. Les routes se font plus rares, la température baisse encore, l’accent québecois se fait plus ferme. Nous avons privilégié la rive sud du fjord et n’avons pas eu le temps d’explorer celle plus au nord.

Le Fjord du Saguenay

Notre première journée au Saguenay commence par une randonnée dans le parc national du Fjord-du-Saguenay.

 💡 L’entrée du parc coûte 12€ pour 2.

Comme pour le parc de la Jacques Cartier, on vous y donnera un listing détaillé des randonnées possibles avec le temps nécessaire et leur niveau de difficulté. Nous avons choisi le must du parc : le sentier de la Statue : 7,6 kilomètres aller-retour, entre 3 et 4h (sur le papier). En réalité, nous avons pris notre temps, pour les photos, pour retrouver sa respiration ou pour manger un wrap à 7$ donc on était plus sur du 5h de randonnée 🙄 Il est réputé difficile mais c’est surtout la première partie du retour qui demande de bonnes jambes et du cardio.

arbre rivière vue

Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de ne faire que la première partie de 3,6 kilomètres jusqu’à la halte Bellevue. Le panorama sur le fjord y est déjà splendide ! Néanmoins, si vous continuez jusqu’à la fameuse statue, vous ne le regretterez pas ! Tout d’abord, une bonne partie est plus facile car assez plate. En plus, vous aurez l’occasion de découvrir un refuge sorti de nul part et bien charmant. Profitez-en pour prendre des forces, s’en suit une descente vers la fameuse statue de Notre-Dame-du-Saguenay (et donc une remontée…). J’ai envie de dire que la beauté du paysage vous fait oublier les marches mais non, faut pas rêver. Mais on s’en fiche, on surplombe le fjord du Saguenay et c’est magnifique !

couple rivière arbres
rivière fjord arbres

Une nuit à l’Anse-Saint-Jean

Pour vous remettre de vos émotions, on vous conseille de trouver un logement à l’Anse-Saint-Jean, charmante bourgade au bord de la rivière Saguenay. Nous avons beaucoup apprécié notre expérience chez Gilles, au gîte Le Nid de l’Anse, pour la décoration authentique de la maison et les pancakes aux bleuets du petit-déjeuner ! Bien nourris, vous pourrez ensuite vous balader sur le port, niché au cœur du magistrale fjord 😉

banc arbre rivière

Balade autour du lac Saint-Jean

Pour cette seconde journée le long de la rivière du Saguenay, nous avons décidé de dormir à Chicoutimi. Nous n’avons pas visité la ville, qui nous est apparue gigantesque après l’Anse-Saint-Jean ! On pourrait vous conseiller le Burger King mais ça ne fait pas très gastronomique 🙄

Autrement, Chicoutimi est un bon point de départ pour explorer la région. Nous avons opté pour une journée plus tranquille après la randonnée de la veille. Nous avons rejoint le gigantesque lac Saint-Jean, quasi une mer intérieure ! Sachez toutefois qu’il est difficile de l’approcher tant les abords sont aménagés en campings ou privés. Il est plus facile d’en profiter avec la véloroute des bleuets ! Après avoir enfin trouvé un point de vue, nous avons bifurqué pour rejoindre l’une des plus belles routes du Canada : la route 155 !

Il y a néanmoins d’autres sites à visiter le long du lac comme le village historique de Val-Jalbert ou le zoo sauvage de Saint-Félicien. Si vous avez une envie subite d’animaux, on vous conseille cependant un petit tour au parc Oméga !

route arbres

Vous l’aurez compris, cette partie du Québec regorge de paysages sensationnels et vous offrira tout le dépaysement que vous cherchez !

 ➡ Pour retrouver nos conseils, notre budget et notre itinéraire pour ces 12 jours à Canada

 ➡ On vous emmène avec nous vers Montréal, le parc de la Mauricie et le parc Oméga

 💡 Pour tomber amoureux des incroyables paysages de ce road trip au Canada

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *