Comment organiser un voyage de dingue au Canada ? Combien ça coûte ? Que voir ? On vous détaille notre magnifique expérience canadienne durant la plus belle des saisons : l’automne.

Le Canada c’est cher ? Oui, mais tu peux t’organiser pour dépenser moins. Le Canada c’est super touristique ? Oui, mais si tu choisis une bonne période tu auras des trésors nationaux rien que pour toi. Le Québécois est difficile à comprendre ? Oui, surtout quand tu remontes le Saint-Laurent mais si tu pars avec un Ch’timi, il traduira pour toi 😛 Vous l’aurez compris, on vous donne toutes nos astuces pour passer un séjour de rêve au pays des caribous (et de Céline Dion !).

Informations pratiques sur le Canada

Durée de vol : nous avons mis 7h depuis Paris avec Level.
Décalage horaire : entre -5 ou -6h par rapport à la France.
Santé : aucune vaccination obligatoire mais certaines sont recommandées.
Entrée / séjour: j’en reparle après mais l’obtention d’une autorisation de voyage électronique est nécessaire.
Langue  : il y a 2 langues officielles au Canada : l’anglais et le français. Le français est majoritairement parlé au Québec (on en parle de leur accent ?) tandis qu’il vous faudra sûrement sortir votre plus bel anglais en Ontario.
Monnaie : la monnaie est le dollar canadien. Il est actuellement assez avantageux puisque, 1€ = 1,45$.

S’agissant des prises électriques, pensez à l’adaptateur type A ou type B 😉

drone parc rivière

Comment organiser un road trip sur la côte Est du Canada ?

Quand partir ? Quelle est la meilleure saison pour visiter la côte Est du Canada ?

Évidemment, toutes les saisons valent le coup. Dans des villes comme Montréal, les étés peuvent être étouffants et les hivers sont rudes (et longs…). La saison de votre voyage doit dépendre de vos envies, et de votre condition physique. Pour nous, le choix était vite fait. En effet, je voulais voir le Canada à l’automne, le Canada durant l’été indien (couleurs orangées, redoux, ciel bleu… vous voyez le topo ?). Et autant vous dire qu’à aucun moment nous l’avons regretté. Il n’y a que des avantages !

Primo, partir du 5 au 17 octobre signifie visiter le Canada hors haute saison touristique donc les prix sont moins élevés (les logements mais également les parcs qui peuvent pratiquer des prix de basse-saison). En plus, les touristes sont beaucoup moins présents dans plusieurs sites majeurs ! Néanmoins, il faut avoir un peu de chance au niveau de la météo. Visiter les parcs sous la pluie c’est pas tip top ! Nous avons eu un voyage quasi ( 😥 ) idéal à ce niveau là !

En effet, nous avons eu un peu froid par moment, mais pas trop. On a eu de la pluie, mais au bon moment (adieu néanmoins le survol des chutes Niagara en hélicoptère). Pour la majorité des journées, on a bénéficié d’un magnifique ciel bleu et de températures clémentes. Cependant, soyez conscient que le froid est différent chez nos amis les Canadiens. Même si le thermomètre indique 14°C, le bonnet et l’écharpe sont bien utiles !

Deuzio, et j’en reviens à la raison de mon obsession pour l’été indien de Joe Dassin : l’énorme avantage de partir à l’automne est que… les paysages sont juste magnifiques ! Une simple route, un petit parc ou un lac se transforment en décor de dingue ! Les images parlent d’elles-mêmes. Ainsi, la meilleure saison, si vous ne souhaitez pas affronter la neige, est vraiment de mi-septembre à mi-octobre 😎

quebec esplanade drapeau

Quelles démarches faut-il faire pour partir au Canada ?

Pour un séjour touristique ou d’affaire de moins de 6 mois, le visa n’est pas nécessaire pour les ressortissants Français. Vous devez par contre demander une autorisation de voyage électronique (AVE) en avance sur le site officiel du gouvernement du Canada. Faites attention aux arnaques, commandez vraiment votre AVE sur ce site. L’AVE coûte 7$ canadien, et est valable pendant 5 ans ou jusqu’à la péremption de votre passeport. Vous répondez à quelques questions, vous payez et vous aurez la réponse sous 72 heures.

 💡 Pensez à imprimer l’autorisation, on nous l’a demandée à l’aéroport 😉

Par ailleurs, si vous ne concevez pas la digitale détox, renseignez-vous auprès de votre opérateur pour bénéficier d’une option internationale. Les cartes sim prépayées sur place sont hors de prix tandis que Sosh proposait, par exemple, une option 30 jours Pass USA/Canada avec appels, sms illimités et 3 GO d’internet. Sachez néanmoins que tous nos logements disposaient du wifi, de même qu’il était facilement accessible dans les grandes villes et les centres d’information des parcs nationaux.

drone arbre canada

Autre démarche, primordiale : se renseigner sur la base du vocabulaire québécois 😀  Quelques éléments de survie :

– le “sous-marin” se mange, il s’agit des sandwichs longs ;

– le “chum” n’est pas obligatoirement moche, il s’agit de ton mec (donc, par définition, il est beau) ;

– ta petite amie a beau être brune, au Québec on dit « ta blonde » ;

– si tu as besoin d’une course et qu’on t’indique un “dépanneur”, ne t’énerve pas. Le dépanneur est l’équivalent de l’épicerie ;

– “il fait frette” = il fait froid (merci les Cowboys Fringants) ;

– les “ustensiles” sont les couverts ;

– Si le petit-déjeuner se dit “déjeuner”, le déjeuner va s’appeler “dîner” et donc le dîner… le “souper” (qu’il y ait de la soupe ou non).

Autrement, le Canada s’envisage très facilement, de 7 à 77 ans. Vous retrouverez beaucoup de similitudes avec notre pays !

toronto horloge
graffiti rue visages

Comment se déplacer sur la côte Est du Canada ?

On vous conseille vraiment de passer par le site Authentik Canada qui offre de bons prix via un comparateur. Grâce à ce site, nous avons pu réserver une voiture à sens unique (prise à Montréal et retour à Toronto). Attention à bien lire toutes les modalités pour ne pas payer de frais supplémentaires à la remise du véhicule. Nous avons réservé sur ce site via Avis dont les professionnels sont révélés très sympathiques et surtout, avec une prise en charge sans surprise ! D’ailleurs, sachez que même si vous louez le modèle le plus basique, vous serez surclassé (a priori, les modèles basiques n’existent pas !). Pour preuve, nous avions loué une classe économique et nous avons eu une Golf 7 ultra confortable. Enfin, la quasi majorité des voitures sont des automatiques, très pratique pour enchaîner les kilomètres !

Kit de survie pour conduire au Canada :

– La règle la plus importante : il faut immobiliser son véhicule lorsqu’un bus scolaire est à l’arrêt. Vous les repérez facilement, ce sont les gros bus jaunes. Lorsqu’il s’arrête, ses feux clignotent et même les véhicules de la voie de sens contraire doivent s’arrêter sous peine d’une grosse infraction 🙄

– Autre point différent de chez nous : hormis sur l’île de Montréal, vous pouvez tourner à droite à un feu lorsqu’il est rouge, sauf si un panneau l’interdit. C’est un peu comme notre flèche clignotante orange en France ! Au début, vous n’osez pas passer au rouge, mais ça va vite rentrer lorsque vous vous ferez klaxonner ! 😎

La limitation de vitesse sur autoroute est à 100 km/h mais rouler à 118 km/h est autorisé (parait-il d’après l’agence). Au début, Andy roulait à 100, et puis après nous être fait doubler pendant une semaine, il a fait comme tout le monde !

Autre avantage du road trop canadien : le prix de l’essence. Au Canada il n’y a quasiment que de l’essence (le diesel est rare !). Au moment de notre voyage, l’essence coûtait entre 1.10 et 1.20$ le litre soit 0.80€ ! Le rêve !

chutes eau

Quel budget pour un road trip sur la côte Est du Canada ?

On vous présente notre budget pour 12 jours de road trip sur la Côte Est du Canada.

Les transports

Avion : il y a moyen de trouver moins cher que nos billets, surtout à la saison à laquelle nous sommes partis et ayant pris les billets quasi 11 mois avant. Néanmoins, pour un Paris-Montréal puis Toronto – New-York et New-York – Paris, on a payé 430€ chacun. Enfin, je dis « on » mais ce voyage était un cadeau pour les 30 ans d’Andy donc sa super famille et ses formidables amis ont participé au financement de sa part 😉

Voiture : nous avons loué pendant 9 jours une voiture pour 312€ + 124,3€ d’essence.

Autrement, les principales dépenses de transport ont été à Montréal. En effet, nous avons payé 33,7€ pour 2 dans les transports en commun. A savoir : 6,7€ de taxi le soir de notre arrivée (pour rejoindre le logement depuis l’arrêt de bus, même si au final nous aurions pu prendre le métro) et 27€ de carte de transport. Nous avons des cartes avec transports illimités pour les deux jours (donc 13,5€ par jours, pour 2).

Dans le poste de dépense, nous comptons également les 8,7€ de bus à Québec City et les 16,9€ de navette jusqu’à l’aéroport de Toronto.

Au total : 1355,6€

cerf route canada

Le trio gagnant : dormir – manger – profiter

Logement : l’ensemble des logements pour le Canada nous a coûté 461€. Nous sommes passés par Airbnb pour quasi tous, excepté au Saguenay car il n’y avait pas énormément de choix. Ces régions sont d’ailleurs plus chères (Saguenay, Tadoussac, parc Oméga) mais au final, étant donné que le petit-déjeuner était compris, c’était assez avantageux (et pas n’importe quel petit-déjeuner 😳 ).

Nourriture : vaaaste sujet ! Il faut savoir qu’au Canada, les produits coûtent plus cher qu’en France. Vous avez votre prix en dollar canadien, vous le convertissez et vous vous dites que vous vous y retrouvez mais ERREUR ! Il faut ensuite ajouter les taxes puis les pourboires pour les lieux de restauration. En gros, on va vous demander si vous souhaitez donner mais sachez que c’est mal vu de refuser (donc comptez 15%) 😐

Au total : 142,3€ pour les courses (avec des sous-marins à 5€ et des plats tout fait à 6€ c’est difficile de réguler ses dépenses) et 202,5€ pour les restaurants (oui bon, on s’est fait aussi fait plaisir mais quasi aucun cocktail, promis !).

Donc : 344,8€.

arbre lac canada

Mais les chiffres on s’en fiche ! Que faut-il manger au Canada ? De la poutine, vous n’y manquerez pas, il faut goûter (on vous donne la meilleure adresse dans l’article sur Montréal) ! Autrement, nous avons testé pour vous le burger de cerf rouge ou les pancakes aux myrtilles (bleuets) avec du sirop d’érable… En somme, soyez rassurés, vous ne serez pas malheureux !

Activités : notre total comprend en grande partie les entrées des parcs nationaux qui ne sont pas gratuites (généralement 8,75$/6€ par personne). On s’est également fait plaisir avec d’autres activités (excursion pour voir les baleines, match de foot à Montréal, hydravion au parc de la Mauricie, etc.).

Au total : 410,81€

A vos calculettes, à 2, pour 12 jours de road trip nous arrivons à la modique somme de… 2572,21€.

Budget
ObjetMontant

Transport

1355

Logement

461 €

Alimentation

433

Activités

410

arbre lac barque

Comment réduire les dépenses ?

– Vérifier avec votre banque si vous avez des prélèvements pour les paiements à l’étranger, ça peut être intéressant de payer un maximum en carte bleue (mais toujours avoir un peu de liquide) ;

– arriver et repartir du même aéroport vous fait réduire le prix de l’avion mais également de la location de la voiture ;

– de manière générale, lisez nos conseils pour trouver les meilleurs billets d’avion ;

– bien réfléchir à vos vêtements pour emporter ce qu’il faut et investir dans les supers sac-à-dos décathlon de 40 ou 50 litres qui ont été suffisants pour nos affaires lors de ce voyage, nous évitant de payer un bagage en soute ;

– partir hors-saison pour bénéficier de tarifs de basse saison ;

– prendre des logements avec cuisine pour pouvoir éviter les restaurants ;

– partir avec de bonnes chaussures pour éviter les transports en commun au maximum ;

– que l’un des 2 se cache dans le coffre pour ne payer qu’une entrée dans le parc (pas testé, je vous jure) ;

– faire une analyse comparative des stations-service, certaines ont vraiment des prix plus intéressants que d’autres ;

– rester chez soi et arrêter de voyager.

montréal building lapadaire

Quel itinéraire pour un road trip sur la côte Est du Canada ?

Pourquoi ce programme ?

J’ai construit l’itinéraire (c’était un voyage surprise, je le rappelle), en fonction des incontournables de la région et de nos goûts. Principale conséquence : moins de temps dans les villes et surtout beaucoup de nature ! Andy aurait souhaité également aller en Gaspésie mais en 12 jours c’était impossible de tout faire. Les choix, toujours les choix…

L’idée était d’alterner les journées de route, qu’on agrémentait toujours de charmantes pauses, avec la découverte des sites majeurs. On ne restait jamais plus de 2 jours au même endroit mais ce ne fut pas frustrant pour autant ! Nous n’avons pas eu l’impression d’être pressés et de manquer de temps pour faire ce que nous voulions.

Petit coup d’œil sur notre périple (en réalité, la facture de Avis indique 2684 kilomètres) :

carte canada itinéraire
  • Jour 1 : Paris – Montréal (19h30 – 21h15)
  • Jours 2 et 3 : Visite de Montréal
  • Jour 4 – Route vers Québec et visite de la ville
  • Jour 5 – Parc de la Jacques Cartier
  • Jour 6 – Chutes Montmorency et route vers Charlevoix
  • Jour 7 – Découverte de Tadoussac et excursion pour observer les baleines
  • Jour 8 – Parc national du Fjord du Saguenay
  • Jour 9 – Lac Saint-Jean et route 155 vers le parc de la Mauricie
  • Jour 10 – Parc de la Mauricie
  • Jour 11 – Parc Oméga puis route vers Toronto
  • Jour 12 – Chutes Niagara
  • Jour 13 – Visite de Toronto et avion pour…. New-York !

Bilan de cette aventure au Canada

Ce qu’on a aimé : les paysages de dingue, les couleurs automnales, cette nature omniprésente, la poutine, les endroits quasi déserts, la poutine, la gentillesse des gens, les routes bordées de lacs et de forêts, je vous ai déjà dit « la poutine » ?, le sirop d’érable sur des crêpes ou des pancakes, l’accennnnnt des Québécois, regarder où est né Justin Bieber, les animaux croisés, etc.

Ce qu’on a moins aimé : bon, forcément, le coût de la vie (les taxes + les pourboires ça fait quand même beaucoup). Autrement on a tout adoré (hormis peut-être ces gens qui ne profitent pas de la randonnée pour se connecter avec la nature et qui se racontent leurs vies, bien fort).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *