drone lagon

La Polynésie française, le rêve ultime pour beaucoup. Nous avons passé 3 semaines au paradis, à l’autre bout de la terre, et on en a encore des étoiles plein les yeux. On vous raconte tout ce qu’il faut savoir pour organiser un voyage de 3 semaines en Polynésie française. Vous n’êtes pas prêts…

J’en rêvais depuis mes 10 ans, et je m’étais fixé de faire ce voyage à 30 ans. Ce fut chose faite le 6 mai 2022, lorsque nous avons décollé pour passer 3 semaines en Polynésie française. Il m’est difficile de décrire tout ce que j’ai pu ressentir pendant ce voyage, je crois qu’il n’y a pas le mot parfait pour cela. La Polynésie a été bien au-delà de ce que j’attendais, bien au-delà du fantasme et des représentations que je pouvais en avoir. La Polynésie est un monde à part et nous sommes extrêmement chanceux d’avoir pu y passer ces quelques jours. On vous souhaite un jour d’y aller et de vivre tout ce qu’on y a vécu 😉

Il n’empêche que passer 3 semaines en Polynésie française est un sacré voyage qu’il convient de bien préparer en amont. Dans cet article, on vous raconte comment nous avons construit notre itinéraire, avec les choix faits pour découvrir au mieux l’archipel. On vous partage également nos conseils pour réussir ce voyage, mais aussi le budget pour un circuit de 3 semaines en Polynésie française. Car, on ne va pas se mentir, la Polynésie représente un coût. Mais ne désespérez pas, il y a des astuces pour réussir à garder au moins un de ses reins 😀

Bref, on vous dit tout ce qu’il y a à savoir pour organiser un voyage de 3 semaines en Polynésie française. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions qui ne seront pas traitées ici !

carole montagne
fleur
carole cascade

Tout savoir pour organiser un circuit de 3 semaines en Polynésie

On vous guide pour préparer votre futur voyage en Polynésie française en répondant à toutes les questions que vous pourriez vous poser 😎

Quelle est la meilleure saison pour partir ?

Il y a deux saisons en Polynésie française  :

  • L’hiver austral, ou saison sèche : de mi-avril à octobre. C’est la saison à favoriser, car il pleut moins, il fait moins chaud (entre 25 et 30 degrés). Bien sûr, il y aura plus de touristes et les prix seront plus élevés.
  • A contrario, la saison des pluies connaît des températures plus hautes et, surtout des pluies plus conséquentes, sans parler du taux d’humidité. Il n’empêche que les locaux nous ont beaucoup dit que cette distinction ne valait plus grand-chose, que les pluies avaient lieu tout au long de l’année.

Ce qui ne change pas, c’est la température de la mer : entre 26 et 29 degrés. Je n’ai jamais connu une eau aussi chaude que celle du lagon !

Pour le coup, nous sommes partis en mai et avons eu une météo idéale tout au long du voyage. Nous n’avons eu que deux jours gris sur l’ensemble du séjour et les pluies avaient toujours lieu la nuit ou quand nous étions abrités. Comme c’était le début de la saison touristique, et surtout au début de la lente reprise des voyages post-covid, nous avons eu des prix intéressants.

Et puis, on va quand même se dire que, ce que les Polynésiens appellent un afflux de touristes, ne correspond en rien à nos standards 😛 Il n’y a personne en Polynésie, c’est dingue. On peut avoir des plages rien que pour soi !

On vous recommande donc de partir entre mai et octobre, en évitant si possible les vacances scolaires 😉

mer bateau

Combien de temps rester ?

Au regard du temps de trajet (22h de vol entre Paris et Papeete), du décalage horaire (12h), on vous invite à rester à minima 2 semaines sur place. Aller en Polynésie française pour 10 jours sera surtout très frustrant pour vous. Après, nous avons conscience que tout le monde ne peut pas se permettre de prendre autant de congés.

Nous sommes partis 3 semaines et c’était la durée idéale pour découvrir l’archipel de la Société. Je vous en reparle plus tard, mais ce sont les îles principales, que vous connaissez certainement. Nous n’avons pas pu faire Maupiti, ce qui nous a permis de rester un peu plus sur chaque île. En 3 semaines, nous n’avons eu aucune frustration quant au temps passé sur place.

En revanche, si vous voulez découvrir d’autres îles, il faudra rester davantage… Si vous pouvez rester toute votre vie, c’est pas mal par exemple 😎

couple ponton

Comment partir en Polynésie ?

Il y a deux choses à voir, avant de partir en Polynésie française. La première est la question des formalités administratives. Il faut bien sûr être vigilants par rapport aux conditions d’entrée liées au COVID, en Polynésie française, mais également dans le pays dans lequel vous allez faire escale. Car il n’existe pas de vol direct entre la France et la Polynésie française. Les escales se font aux USA ou au Canada. De fait, que votre escale se fasse dans l’un ou l’autre de ces pays, pensez bien à prendre l’ESTA ou l’AVE pour être autorisés à rentrer sur le territoire.

Concernant le COVID, les règles bougeront certainement d’ici à ce que vous partiez, mais nous devions avoir les deux doses + le rappel du vaccin, un test antigénique ou PCR de maximum 24h avant le départ, des déclarations sur l’honneur. Je ne vous raconte pas le bordel à l’aéroport quand il a fallu tout sortir… Et anticipez bien les formalités du retour, notamment pour l’impression des documents et la réalisation des tests sur place.

Le deuxième élément à voir pour partir en Polynésie est le choix de la compagnie aérienne. Nous avons décidé de partir avec French Bee qui offrait les billets les plus intéressants. Il y a quelques vols par semaine et les escales se font à San Francisco ou Los Angeles. Si le personnel était relativement sympa, on était quand même un peu blasés de la prestation pour le prix payé. Nous avions le droit à un petit plateau-repas par vol (parce que nous avions pris une formule supplémentaire qui donnait le droit à ces repas et à un bagage, en soute), et tout le reste est payant.

Autrement, nous avons été surpris de constater que les 22h de vol sont passées relativement rapidement. En fait, nous avons eu un premier vol de 12h à destination de San Francisco puis une escale technique qui a été infernale, car il a fallu sortir de l’avion, passer la frontière, la douane, etc. Pour ceux qui sont déjà allés aux USA, vous savez que ces moments ne sont jamais bien agréables 😀 Nous avons ensuite repris un second avion pour 8h. De fait, nous sommes partis à 18h30 le vendredi d’Orly et sommes arrivés à 4h45 le samedi matin à Papeete.

Au retour, départ à 7h le samedi matin de Papeete et arrivée à 16h20 le dimanche à Orly. Nous n’étions pas bien frais, mais on s’attendait à pire !

mer montagne

Que manger, que boire en Polynésie ?

La Polynésie française regorge évidemment de spécialités qu’on vous invite à découvrir le plus rapidement possible. Il faut néanmoins avoir conscience que les prix des produits alimentaires, mais également ceux dans les restaurants, sont bien plus élevés qu’en Métropole. L’alimentation constitue un véritable budget dans un voyage en Polynésie française. Mais ce n’est pas une raison pour se priver sans arrêt 😎

On a aussi été assez surpris de voir le nombre de snacks et les quantités qui y sont servies. C’est simple : si vous voulez manger de manière conséquente sans payer trop cher, c’est vers les snacks qu’il vous faudra vous diriger. Bonjour la prise de poids… Au-delà de ces considérations médicales, cela serait dommage de manquer quelques-uns des incontournables dans la gastronomie polynésienne ! On vous donne quelques exemples :

  • L’incontournable poisson cru au lait de coco ❤️ Pour bien vous faire comprendre la qualité de ce repas, sachez je ne mange quasi pas de poisson en France, et certainement pas de poisson cru… En Polynésie, j’ai mangé du thon cru, rouge et blanc, de l’espadon, etc. Je vous recommande de tester, mais vous allez forcément adorer ! Le mieux est d’assister à sa préparation, ce qui est notamment possible lors des excursions.
  • Le pan coco (en fait tout ce qui est à base de coco quoi…) ;
  • Le Po’e, même si les Polynésiens ne sont pas tous d’accord sur le fait qu’il faille le manger en dessert ou en plat. On a goûté au potiron, c’était une tuerie !
  • Tous les poissons de manière générale, notamment avec une bonne sauce vanille !
  • Les chevrettes, ou crevettes locales ;
  • Les légumes locaux : le uru, le taro, la patate douce (umara).

Pour boire, on a été plutôt raisonnables au regard des prix de l’alcool, mais ne vous privez sur les Virgin Colada, elles ont une saveur particulière ! Andy a eu à cœur de tester à plusieurs reprises la Hinano, la bière locale. Pour un petit apéro alcoolisé, il vous faudra tester le Tahiti Drink, l’original de préférence ! Mais le mieux reste le simple jus d’ananas, ou tout autre jus de fruits Rotui 😉

assiette nourriture

La santé en Polynésie

Je vous en parle, car, bien que vous soyez en France, vous n’êtes pas à l’abri de quelques petits pépins. Justement, nous étions partis un peu tranquilles en nous disant qu’on achèterait sur place si besoin. Et autant vous dire qu’on a eu besoin 🙄

La première chose à savoir c’est qu’il ne sert à rien de prendre votre carte vitale. La Polynésie a un système à part, vous devrez avancer les sommes et vous vous ferez rembourser avec une feuille de soin ensuite. Par ailleurs, on vous confirme qu’il y a bien des pharmacies et des médecins, même de garde en Polynésie. Comme on voulait vous guider au maximum, on a décidé d’expérimenter par nous-mêmes tout ce petit système. Enfin… Andy, qui a voulu refaire Koh Lanta et qui s’est ouvert le pied à 6 endroits et dont l’une des blessures s’est infectée deux jours plus tard…. Donc les pharmacies et les médecins, c’est ok. Mais si vous pouvez éviter d’y avoir recours…

Quelques conseils autres :

  • Prenez bien de la crème solaire et appliquez-la régulièrement (le mieux restant de prendre des vêtements antiUV, en guise de protection pour vous-même, mais également l’environnement) ;
  • Ne vous exposez pas trop les premiers jours, ça ne tape pas comme en Normandie là-bas !
  • La casquette et le chapeau sont des incontournables, surtout quand vous êtes en plein cagnard. Nous avons tous les deux fait des insolations et c’était sacrément violent.
  • Partez avec votre gourde et buvez régulièrement de l’eau (toujours cette satanée insolation) ;
  • Attention toutefois à vérifier si l’eau est potable. Le mieux, dans le doute, est d’acheter des bouteilles ;
  • Partez avec des chaussures d’eau : coraux, poissons-pierre, rochers… Je ne vous fais pas un dessin, vous aurez compris. Et puis ne tentez pas de faire les poteaux de Koh Lanta, de manière générale 👿
  • Prenez un stock de dolipranes, ça sert toujours et puis des pansements, si vous dérapez en ouvrant une coco !
lagon polynésie
carole mer

Que prendre dans sa valise ?

Vous aurez compris que la trousse médicale fait partie des incontournables quand vous partez en Polynésie. Ne la négligez pas, mais dites-vous que vous pourrez toujours acheter sur place si besoin. Autrement, que prendre dans son sac pour 3 semaines en Polynésie française ? Petit tour d’horizon :

  • Assez peu de vêtements au final. Non seulement vous passez votre vie en maillot de bain, mais vous aurez certainement des machines à laver mises à disposition dans chaque logement ;
  • Une petite dizaine de maillots de bain, car c’est la vie ;
  • Nous sommes partis avec 3 paires de chaussures chacun : des chaussures fermées pour le voyage, nos indétrônables Quechuas et des tongs. Les Quechuas étaient idéales, tant pour les randonnées faites que pour nager ;
  • Un poncho pour la pluie ;
  • Un petit pull, mais pas beaucoup + ;
  • Casquette/chapeau/bob/bonnet/cagoule : il faut vous protéger du soleil ;
  • Une gourde ;
  • Nous avons investi dans les merveilleux masques de snorkellng Décathlon pour ce voyage et ça a été notre meilleure décision !
  • Une crème solaire respectueuse de la faune et de la flore ;
  • Un spray antimoustique, évidemment ;
  • Votre meilleur matériel photo et vidéo !
poisson raie requin

Itinéraire pour 3 semaines en Polynésie française

Nous sommes donc partis pour 3 semaines en Polynésie, découvrir l’archipel de la Société. On vous donne nos conseils et notre ressenti sur cet itinéraire.

Quel archipel voir en Polynésie ?

La géographie de la Polynésie est une donnée à avoir en tête. Beaucoup de personnes, dont je faisais partie, ont la vision de Tahiti, de Bora Bora… Mais la Polynésie est tellement plus grande que ça ! Il y a en effet 5 archipels et près de 118 îles dont seulement 76 sont habitées. Clairement, en 3 semaines ou en un an, vous ne pourrez pas toutes les voir.

La première question à laquelle il faut répondre, pour organiser votre itinéraire général et prendre le pass multi-îles qui correspond : quel(s) archipel(s) souhaitez-vous découvrir ? Je vous disais, il y en a 5 :

  • L’archipel de la Société sur lequel nous sommes restés : Tahiti, Moorea, Maiao, Mehetia et l’atoll de Tetiaroa qui sont les îles du vent et Huahine, Raiatea et Tahaa, Bora Bora, Maupiti et les atolls de Manuae, Maupihaa, Motu One et Tupai qui sont les Îles Sous-le-Vent ;
  • L’archipel des Tuamotus (Rangiroa, Tikehau, Fakarava, etc.) ;
  • L’archipel des Gambiers (Mangareva, Taravai, etc.) ;
  • L’archipel des Australes (Tubuai, Rurutu, etc.) ;
  • Les îles Marquises (Nuka Hiva, Hiva Oa, etc.).

Pour un premier voyage, je ne peux que vous conseiller de vous concentrer sur l’archipel de la Société qui constitue une parfaite entrée en matière. En revanche, si vous venez plus longtemps, que vous cherchiez un véritable isolement ou des spots de plongée mondialement connus, les autres archipels sont très intéressants. Il est assez courant que les gens intègrent dans leur itinéraire une ou deux îles des Tuamotus par exemple.

carole île
main polynésie
carole plage

Le choix des îles

Nous avons tous en tête les îles que nous souhaitons voir en Polynésie française, avant même de réserver ! Nous allons vous présenter chaque île de notre itinéraire dans des articles spécifiques, mais sachez que nous les avons toutes aimées, avec leurs différences et leurs spécificités. Si je devais résumer :

  • Tahiti : souvent laissée pour compte, elle est surprenante et superbe ;
  • Moorea : la plus complète ;
  • Bora Bora : personnellement totalement conquise, je n’envisage pas un voyage en Polynésie française sans y aller ;
  • Raiatea : très différente, car vous êtes moins centrés sur la mer (il n’y a pas de plage), mais plus sur la nature, les montagnes, etc. Tahaa est une petite pépite ;
  • Huahine : l’authentique porte bien son nom et offre un mix entre la nature de Raiatea et le lagon sur les autres îles.

Combien d’îles pouvez-vous faire en 3 semaines ? Je ne peux pas vraiment répondre pour vous, car vous devez déterminer le nombre de jours que vous souhaitez rester sur chaque île. La moyenne que j’ai observée sur les itinéraires est de 3 jours par île.

Clairement, en 3 semaines, je trouve que les îles de la Société sont vraiment suffisantes. Je n’ai malheureusement pas pu intégrer Maupiti dans notre itinéraire (je vous explique ensuite), donc cela m’a laissé un peu plus de temps sur les autres îles. Je n’avais pas envie de changer d’île tous les deux jours et on a été très satisfaits de ce timing.

andy velo

La construction de l’itinéraire

Maintenant que vous avez vos billets d’avion et que vous savez combien de temps vous avez sur place, il vous faut construire votre itinéraire. La première étape est celle développée plus haut, à savoir la détermination des îles que vous voulez faire et le timing sur place.

Néanmoins, il y a un élément à ne pas oublier : le pass multi-îles. En effet, en plus des vols internationaux, vous devrez réserver le pass multi-îles qui vous permettra de prendre l’avion entre elles. Cela a un certain coût qui dépend du pass que vous prenez et de la période à laquelle vous partez. Évidemment, plus vous ajouterez des îles, plus le prix grimpe. Ce pass n’est pas une obligation, vous pouvez également prendre des billets séparés, mais le calcul est vite fait, je crois.

Il y a donc son pass à choisir, mais il faut également construire son itinéraire à partir des vols possibles. Et c’est là que le casse-tête démarre et qu’on doit faire des compromis. À titre d’exemple, je n’ai pas réussi à intégrer Maupiti dans notre itinéraire, car il n’y a pas de vols qui correspondaient et parce que nombre d’entre eux comportaient des escales, or ce n’est pas possible avec le pass.

Donc vous avez votre durée de voyage, les îles que vous souhaitez visiter, le pass multi-îles et les vols réservés. Il ne vous reste plus qu’à profiter !

Les règles du pass multi-îles

  • Vous avez plusieurs pass que vous retrouverez sur le site d’Air Tahiti qui a le monopole ;
  • Il faut visiter au moins 2 îles proposées par le pass ;
  • Chaque île ne peut être visitée qu’une fois, les escales ne sont donc pas possibles ;
  • La durée totale du voyage ne doit pas excéder 28 jours à compter du 1er vol ;
  • Il y a de multiples possibilités, notamment avec les extensions ;
  • Vous devez faire une demande de réservation en sélectionnant les vols que vous voulez, la compagnie vous répond si cela est possible en vous indiquant que vous avez un certain délai pour payer (j’ai réservé le 5 janvier et je devais payer avant le 15 mars) ;
  • Attention toutefois à ne pas réserver trop tard, car il n’y a pas énormément de places dans les avions et, en fonction des saisons, vous pourriez devoir refaire tout votre itinéraire si un vol est complet ;
  • Pour les vols, vous aurez le droit à un sac cabine et un sac en soute de maximum 23 kg.
carole avion

Itinéraire pour 3 semaines en Polynésie

Jour 1 – vol à 18h30 depuis Paris Orly jusqu’à Papeete avec une escale technique à San Francisco

Jour 2 – TAHITI

Arrivée à 4h45 à Tahiti et journée à la plage de Vaiava (PK18)

Jour 3 – MOOREA

Visite du marché de Papeete à 5h du matin et bateau depuis Tahiti à 7h35

Découverte de Moorea, plage publique de Ta’ahiamanu et plage des Tipaniers

Jour 4

Randonnée à Magic Mountain, tour de Moorea en voiture et retour à la plage publique de Ta’ahiamanu

Jour 5

Excursion dans le lagon avec Moorea Miti Tour

Jour 6

Randonnée vers le col des 3 cocotiers et belvédère d’Opunohu

Dégustation de confitures au lycée agricole et route des ananas

Jour 7

Visite du jardin botanique de Moorea puis arrêt à la distillerie Manutea avant de découvrir la plage de Temae

Jour 8 – BORA BORA

Avion de 9h55 à 10h45 puis après-midi à l’hôtel

Jour 9

Changement d’hôtel et tour en vélo jusqu’à la plage de Matira

Jour 10

Tour en hélicoptère à 10h30 puis tour de l’île en vélo

Jour 11

Journée excursion dans le lagon avec Bora Bora Lagoon Tour

Jour 12

Journée repos à la plage de Matira

Jour 13 – RAIATEA

Vol de 8h55 à 9h15 et tour de l’île en voiture

Jour 14

Tour de l’île en voiture et baignade au niveau du logement

Jour 15 – TAHAA

Excursion à la journée à Tahaa avec Tahaa Tour Excursion

Jour 16 – HUAHINE

Vol de 14h45 à 15h05

Premier tour de l’île en voiture et fin de journée au logement

Jour 17

Tour de Huahine Nui en voiture, baignade à la plage de l’ancien Sofitel puis celle de Fare

Jour 18

Tour de l’île sud en voiture

Jour 19

Excursion à la journée dans le lagon avec Huahine Nautique

Jour 20 – TAHITI

Retour à Tahiti par le vol de 10h15 (arrivée 10h55) et découverte de la côte ouest de Tahiti jusqu’à Teahupoo

Jour 21

Journée dans la vallée de Papenoo avec Ciaotahiti

Jour 22

Balade à Papeete et découverte du nord de Tahiti (plage Lafayette, phare de la pointe Venus, Trou du Souffleur et les cascades de Faarumai)

Jour 23

Vol à 7h à Papeete et arrivée à 16h20 le lendemain (escale à San Francisco)

lagon hotel
carole mer

Carte de notre itinéraire de 3 semaines en Polynésie française

Budget pour 3 semaines en Polynésie française

Tout ce qu’il faut savoir sur le budget pour un voyage de 3 semaines en Polynésie française.

Quel budget pour voyager en Polynésie française ?

Pour information, la monnaie locale est le Franc Pacifique. 1€ valait 119 XPF lors de notre voyage. De fait, le montant de certaines factures peut hérisser le poil avec des milliers de francs 😎 Pour ma part, j’utilise l’application « Currency », car je suis en quiche en maths.

On va établir clairement les choses : la Polynésie française est chère. On peut même dire qu’elle est hors de prix si vous le souhaitez. Cela dépend de vous, car, si une partie des coûts est incompressible, l’autre peut s’ajuster et c’est ça qui est intéressant. Vous pouvez avoir un voyage de luxe type lune de miel en Polynésie si tel est votre souhait tout comme vous pouvez préférer une formule plus abordable type back packers. Pour le coup, c’est difficile de comparer les expériences, car elles sont très différentes les unes des autres.

Par ailleurs, notre propre budget ne reflète pas celui d’un couple en Polynésie, car nous sommes partis à 4, avec deux amis. De fait, cela nous a permis de diviser de nombreux coûts (logement, véhicules, taxis, essence, etc.).

En tout état de cause, nous sommes partis dans l’idée, comme toujours, de ne pas nous priver sur les activités en Polynésie. Nous avons donc, par exemple, fait une excursion sur chaque île et un tour en hélicoptère. À côté de ça, on n’a pas fait de quad ou de jet ski par exemple. En revanche, on a essayé de contrebalancer le prix des restaurants avec des repas à la maison les moins chers possibles. Pour les logements, on s’est fait plaisir parce que le fait de partir à 4 le permettait. Au final, on a eu un logement très simple à Bora et des logements plus confortables ailleurs, sans pour autant exploser le budget.

Mais alors, combien avons-nous dépensé en 3 semaines ?

carole moorea
plage mer

Mon budget pour 3 semaines en Polynésie française

Budget
ObjetMontant

Transport

1860 €

Logement

812 €

Activités

682 €

Nourriture

471 €

Autre

46 €

Notre budget pour un voyage de 3 semaines en Polynésie française, donc sur place, a été d’environ 3886€ par personne. Ce budget comprend :

  • 812€ pour les logements (attention, nous étions 4) ;
  • 1875€ de transports (vols internationaux, pass multi-îles, location de voitures et essence, location de vélos, taxis) ;
  • 682€ d’activités (tour en hélicoptère, excursions à la journée, entrée sur des sites) ;
  • 471€ pour l’alimentation (courses et restaurants).
  • 46€ de dépenses autres (carte SIM, pharmacie, photocopies et tests antigéniques pour le retour).

Nous ne comptons pas l’aller-retour pour Paris (train + Uber + Orlyval), le prix du médecin (mais on devrait être remboursés) et les dépenses relatives aux cadeaux pour nous-mêmes et nos proches, car cela dépend de chacun. De fait, notre voyage nous a certainement coûté autour de 4200/4300€ par personne. Vous trouvez ça raisonnable ? Nous oui ! On s’attendait à tellement pire quand on voyait les prix 😀

On vous détaillera les coûts par île dans chaque article.

mer palmier

Comment réduire son budget ?

Peut-être ce qui peut le plus vous servir, nos conseils pour maîtriser son budget en Polynésie française. Je liste nos astuces :

  • Organisez vous-même votre voyage, ne passez par pas une agence ;
  • Réservez le plus tôt possible pour bénéficier des meilleurs tarifs ;
  • Soyez flexibles sur vos dates. À quelques semaines près, vous pouvez gagner des centaines d’euros (sur les vols internationaux, mais aussi le pass multi-îles) ;
  • Partez à plusieurs, sous-entendu, des adultes qui peuvent payer leur part 😎
  • Renoncez à certaines habitudes, notamment alimentaires ;
  • Limitez un maximum les restaurants en vous faisant à manger soi-même (rien de mieux que 3 semaines de soupes en sachet) ;
  • Certaines îles coûtent plus cher, même au niveau de l’alimentation. Pensez à acheter quelques produits sur Moorea avant d’aller à Bora Bora par exemple. Certains entrent même sur le territoire avec des produits de Métropole, comme de l’alcool 😀
  • Voyez avec vos logements s’ils n’ont pas des tarifs négociés pour les excursions ou les locations de voiture ;
  • Avant de réserver vos logements, comparez l’offre sur Booking et Airbnb ;
  • Pensez à ne pas forcément louer de voiture sur tout votre séjour, en fonction de votre programme, voire à ne pas en louer du tout. Bora Bora peut se faire en vélo. Pensez également à l’alternative scooter ;
  • Ne prenez pas les navettes des hôtels, préférez les taxis qui sont beaucoup moins chers ;

À la fin, la différence est notable.

polynésie avion
carole bateau
polynésie vélo

Bilan de notre voyage en Polynésie française

Comment faire le bilan d’un rêve ? La Polynésie française était dans ma tête depuis presque 20 ans et ces 3 semaines n’ont fait que confirmer à quel point cet endroit était extraordinaire. Je pense que je n’ai pas à vous convaincre, si vous lisez cet article c’est que la destination vous attire. Et vous avez bien raison, je vous encourage à y aller pour vivre ces instants magiques. C’est un voyage inoubliable qui nous a profondément marqués (notre banquier aussi).

On se prête tout de même au difficile exercice de résumer notre séjour de 3 semaines en Polynésie française.

Ce qu’on a aimé en Polynésie française : la beauté des paysages, c’est sans pareil. Mais également l’art et la douceur de vivre, entre accueil des locaux, gastronomies, découverte d’une autre culture.

Ce qu’on a moins aimé en Polynésie française : forcément, les prix… C’est un peu frustrant d’aller jusqu’à constater les différences de prix entre îles, prix qui sont déjà bien au-dessus de ceux pratiqués en Métropole. Et puis les tarifs des taxis : à Bora, 20€ pour un trajet d’à peine 3 minutes par exemple, c’est clairement abusé.

Notre circuit nous a permis de découvrir de très nombreux trésors de l’archipel de la Société, mais il y en a encore de nombreux, n’hésitez pas à nous les faire connaître. On vous emmène parcourir les îles pour vous faire voir tout ce qu’il y a à faire en Polynésie française !

sunset arbre
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.