chili rivière

Cap sur une autre région du Chili, celle qui vous mène de Concepcion à Valdivia en passant par Temuco. Quels sont les incontournables de cette partie centrale du Chili ? Je vous partage tout ça !

Au Chili, les voyageurs « pressés » priorisent souvent le Nord, et le désert d’Atacama, Valparaiso ou la Patagonie. Pour les chanceux qui restent davantage dans le pays, certains font le choix de découvrir d’autres régions, peut-être moins touristiques mais tout aussi belles !

Comme vous le savez peut-être, j’ai eu l’énorme chance d’aller vivre presqu’un an au Chili. Cela m’a donné l’occasion de découvrir quelques-uns des joyaux de cette partie, entre le centre et le sud du pays. Car Concepcion est surnommée « la porte du sud du Chili » ! Donc direction les villes de Concepcion, Temuco et Valdivia, ainsi que leurs environs surprenants, je vous liste mes incontournables dans cette partie du Chili 😉

volcan route
mer rochers
phare
carte chili

Visiter Concepcion et la région du Bio Bio

C’est lors des Fiestas Patrias, en septembre 2012, que je suis partie au sud du Chili pour la première fois. Ce n’était peut-être pas l’idée la plus brillante du siècle, étant donné que c’était encore l’hiver et qu’on s’est pris de la pluie pendant une bonne partie du séjour 🙄 Bref, la première étape de mon périple a été la ville de Concepcion, « Conce » pour les intimes.

Que faire à Concepcion ?

Pour être honnête, Concepcion n’est pas une ville dont on peut facilement tomber amoureux. Je l’ai trouvée plutôt banale, sans charme particulier. J’ai d’ailleurs souvenir d’un guide qui la décrivait comme ne valant pas la peine de s’arrêter 😛 Néanmoins, pour être parfaitement honnête, mon témoignage n’a que peu de valeur car j’y suis surtout allée pour retrouver des amis…

Mais Conce est une ville assez dynamique car il y a une grande université. Le centre, et ses rues quadrillées à l’américaine, tranche avec le grand port industriel. Sachez que c’est par ici qu’eut lieu l’épicentre du grand séisme de 2010 qui provoqua, entre autres, un tsunami meurtrier. Les stigmates du tremblement de terre étaient d’ailleurs encore visibles sur les murs de la ville en 2012.

A Conce, j’ai surtout souvenir de l’université en fait. Mais si vous vous baladez, allez à la Plaza de Armas et mangez au Mercado Principal. Et si vous voulez des musées, vous aurez le choix entre la Galeria de la Historia, la Pinacothèque de l’université, un musée d’art, ou el Museo de Historia Natural. En fait, ce sont surtout les environs qui sont sympas !

port mer

Le port de Lirquen et la Punta de Parra

A 17 km, au nord de Conce, j’ai bien aimé le port de Lirquen. Visuellement, ce n’est pas le plus bel endroit de la terre car il s’agit en fait d’un port industriel mais l’atmosphère est sympa. Pour déjeuner, ne manquez pas les incontournables petits restaurants, très simples mais parfaits pour manger des fruits de mer. C’est en me baladant dans ce coin, et notamment à la Punta de Parra, que j’ai retrouvé un peu de ma Bretagne 😎

Vous y verrez une jolie plage au sable fin, idéale pour se détendre et pique-niquer en bord de mer.

chili mer sable

La mina du Chiflon del Diablo

A 42 km au sud de Concepcion, dans la ville de Lota, n’hésitez pas à visiter la mine « Chiflon del Diablo ». Il est possible de la rejoindre en bus, depuis Conce. Pendant 1h, vous visitez cette incroyable mine et vous comprenez le fonctionnement de cette industrie clé au Chili.

On vous fournit le matériel nécessaire mais, si vous êtes claustrophobes, abstenez-vous peut-être de descendre 😀 Si vous n’avez pas confiance dans les ascenseurs de mine également, abstenez-vous aussi en fait 😀 Une fois dans les galeries souterraines vous découvrez les conditions de travail de ces hommes et les risques qu’ils encouraient. C’est très impressionnant ! Une visite que je vous recommande particulièrement.

💡 Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de la mine.

mine terre

Visiter Temuco, au cœur de l’Araucanie

On continue un peu plus au sud du Chili, à Temuco. J’y retrouvais encore des amis alors on ne peut pas dire que j’ai fait une visite assidue de la ville 😎 Temuco est pratique pour faire une pause dans son trajet avant de rejoindre les grands espaces.

Les Fiestas Patrias à Temuco

Je vous disais avoir rejoint le sud du Chili pour les « Fiestas Patrias », la fête nationale au Chili. Celle-ci se déroule tous les ans, pendant 2 jours, les 18 et 19 septembre. Toutes les familles cuisinent ensemble, les villes sont décorées, c’est la fête.

J’étais allée les passer dans la famille d’une copine et c’était vraiment super. Cela m’a permis de découvrir une autre facette de Temuco, plus traditionnelle. Pour le coup, pour être honnête, j’ai passé 2 jours à manger et je n’ai pas pris le temps de visiter les incontournables de Temuco :

J’ai par contre pris le temps de me balader dans la Feria Anibal Pinto, ce marché coloré où les Mapuches vendent leurs fruits et légumes.

Qui sont les Mapuches ?

De manière générale, c’est dans cette partie du Chili que vous en apprendrez plus sur les Mapuches et la lutte qu’ils mènent pour protéger leur identité et leurs terres. Voyager au Chili c’est aussi comprendre ces enjeux-là 😉 Mais qui sont les Mapuches ?

Il s’agit d’un peuple indien, majoritaire au Chili, on en dénombre près d’un million, mais également en Argentine. Leur nom signifie « peuple de la terre ». Ce peuple a vécu et affronté l’arrivée des conquistadors espagnols, la guerre dura près de 100 ans et se termina par la victoire des Mapuches. Depuis le XIXe, les Mapuches se retrouvent de nouveau dans la position de devoir défendre leur histoire et leur culture mais cette fois-ci, face aux républiques chiliennes et argentines. Massacres, confinement, exode, spoliation, discrimination… ce peuple ne cesse de lutter pour sa reconnaissance.

temuco fiestas patrias

Les parcs nationaux : Tolhuaca et Conguillio

Temuco est un bon point de départ pour découvrir la région des lacs, plus au sud, mais également les parcs nationaux de Tohuaca et Conguillio. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller m’y balader mais il existe de nombreux sentiers de randonnée. Cela sera l’occasion d’aller observer les araucarias, les arbres symboles de la région 😉

Une dernière idée, si vous voulez rejoindre la mer : un arrêt au lac Budi. Je n’y suis pas allée mais il est réputé !

Visiter Valdivia et la région des lacs

Je suis venue à deux reprises dans cette région. Lors de la semaine des Fiestas Patrias, en septembre, et pour un stage de 6 semaines entre janvier et mars. Région peut-être un peu moins connue, elle réserve de jolies surprises à ceux qui veulent bien prendre le temps de la découvrir.

parc arbres

Valdivia

J’ai passé 6 semaines à Valdivia, mais je n’ai pas vraiment pris le temps de me balader dans la ville en réalité. J’y étais en stage, dans une ONG, et je passais mes journées dans une maison à m’occuper d’enfants (de monstres). Alors le soir, je n’avais qu’une hâte : lire mes Harry Potter en espagnol… C’est sur les week-ends, et grâce à ma logeuse qui était géniale, que j’ai pu mieux découvrir la région.

Ce qu’on retient en premier de Valdivia, c’est sa situation géographique extraordinaire. Sachez tout d’abord qu’elle est pile à mi-chemin entre ma jolie Valpo et le détroit de Magellan. C’est là qu’on se rend compte de la taille du Chili… Mais Valdivia, ou “Valdi-lluvia” comme certains l’appellent, en référence à la pluie qui y est abondante, est aussi un point de rencontre de différentes rivières. L’eau est omniprésente à Valdivia. On le perçoit d’ailleurs très bien quand on randonne au parc Oncol, et qu’on monte à son sommet. La vue sur Valdivia, le Pacifique et la Cordillère est superbe ❤️

Pour manger, une recommandation, la Ultima Frontera pour l’ambiance, l’accueil et la nourriture bien sûr.

Et que visiter à Valdivia ? La feria fluvial, le jardin botanique ou le parc Saval. Dernier incontournable : les forts de la baie de Corral, accessibles en bateau depuis Valdivia.

oncol paysage

Villarica

Villarica et particulièrement célèbre et attire de nombreux vacanciers, tout au long de l’année. L’été, les familles se pressent pour dans ce coin pour profiter des lacs. Favorisez néanmoins la rive du côté de Pucon, plus sympa.

Depuis Villarica, la vue sur le volcan éponyme est magnifique ! J’aime beaucoup l’ambiance de cette ville qui fait un peu village de montagne avec des chalets.

Faites également un tour au niveau de la feria artesanal, qui m’avait abritée alors que la pluie ne cessait de battre ! Celle-ci a un petit plus, la reconstitution d’une « ruca », l’habitat traditionnel en chaume des Indiens mapuches.

Pucon

De l’autre côté du lac Villarica, se trouve donc la ville très touristique de Pucon. Vous pouvez également partir d’ici pour explorer la région. Pensez néanmoins à réserver votre hébergement en avance, surtout si vous partez en été.

Pour la bronzette les pieds dans l’eau, ciblez playa Grande, même s’il ne faut pas hésiter à s’éloigner pour trouver du calme. Mais l’activité phare de Pucon c’est le volcan Villarica. Sachez que son ascension peut se faire à la journée mais il vous faudra vous lever tôt. Je veux bien croire que le paysage époustouflant peut faire oublier l’effort physique… Mais, une bonne condition physique est quand même nécessaire.

Il est impératif de partir avec une agence et renseignez-vous bien sur les prestations proposées. Pensez à réserver le plus tôt possible. Et privilégiez une ascension d’octobre à avril, histoire d’avoir le climat de votre côté !

Et si le sport n’est pas trop fait pour vous, ou que les courbatures de l’ascension sont trop fortes, détendez-vous dans des thermes ! Il en existe quasi une dizaine dans le coin, vous serez servis ! J’ai eu la chance de passer une après-midi à Los Pozones, un petit paradis. Imaginez des bains extérieurs chauffés où on passe d’un bassin à l’autre en nageant, idéal en été comme en hiver.

Enfin, sachez que vous pouvez également rejoindre l’Argentine depuis Pucon.

lac thermes chili

Los ojos del Caburgua

Je vous propose une jolie excursion à la journée, si vous êtes à Pucon ou Villarica : les ojos del Caburgua.  Situés à une vingtaine de kilomètres de Pucon, vous pourrez vous y rendre en bus. Une rivière souterraine ressort à cet endroit, ce qui donne un très beau décor : des bassins alimentés par de jolies cascades. L’eau est magnifique, même sous la pluie. Enfin, ne faites pas comme moi et mon légendaire équilibre : la baignade est interdite 😆

Parmi les incontournables du Chili, la région de Valdivia a une jolie place. Elle est peut-être moins spectaculaire que Valpo, Atacama ou la Patagonie mais elle a tellement de charme et de visages différents. Non seulement les paysages sont variés, mais il y a également des activités pour s’occuper à toutes les saisons. Je n’ai pas eu le temps de tout faire, bien évidemment, ou je suis passée trop vite à certains endroits. Des noms comme « Lican Ray » me restent en tête, preuve que je dois y retourner un jour ! Je vous recommande également un arrêt à Temuco et Concepcion, même si ces villes m’ont moins marquée.

Bien sûr, quand je retournerai au Chili, cela sera pour continuer la route du sud. J’aimerais beaucoup voir l’île de Chiloé mais surtout, la Patagonie. Objectif 2023, 10 ans après ma première venue au Chili ? 😉

chili rivière
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *