couple campeche rue

Nous continuons de vous faire découvrir la belle province du Yucatan au Mexique. Cap cette fois-ci sur le sud de la péninsule, entre la magnifique lagune de Bacalar et la jolie Campeche, en passant par l’impressionnant site de Calakmul. Que faire entre Bacalar et Campeche ? Restez avec nous pour le savoir 😎

Après avoir découvert les îles du Yucatan, Holbox et Isla Mujeres, et profité de la région de Tulum, nous poursuivons notre road trip. Au programme cette fois-ci, 2 des plus célèbres sites de la région, dont la beauté et le calme font le plus grand des biens après le tumulte de la Riviera Maya. Je veux bien évidemment parler de l’incroyable lagune de Bacalar dans un premier temps. Si elle n’était pas dans son plus bel état lors de notre passage, on ne peut lui nier tous les atouts qu’elle possède pour attirer les touristes avides de simplicité et d’authenticité.

Après Campeche, nous sommes partis découvrir Mérida. Vous connaissez ?

drone rivière yucatan

On vous invite ensuite à continuer à travers la jungle pour découvrir l’un des plus beaux temples de la région : le site de Calakmul. Nous n’avons pas connu d’endroit plus calme et apaisant que les instants passés au sommet de ses pyramides, contemplant la jungle à perte de vue.

On vous propose enfin de terminer ce petit tour au sud du Yucatan par un arrêt dans la jolie ville colorée de Campeche. Elle est idéale pour un retour en douceur à la civilisation et une transition parfaite vers les villes coloniales du nord de la péninsule. Vous êtes prêts à nous suivre ? 😉 Alors, que faire à Bacalar, Campeche ou Calakmul ? On vous partage tout ça !

Si vous voulez tout savoir sur notre road trip de 2 semaines au Yucatan.

andy temple

Que faire à Bacalar ?

Lors de notre road trip au Mexique, nous sommes restés 2 jours au niveau de la célèbre lagune de Bacalar. Nous savions, avant d’y aller, que nous n’allions pas retrouver les paysages qui font la renommée de cet endroit. En effet, suite à différents ouragans, la lagune a perdu de son incroyable couleur, ses fameuses « 7 nuances de bleu ». Elle était différente, mais tout de même très belle. On vous raconte tout ce qu’on a fait à Bacalar 😉

canoé rivière

Comment visiter Bacalar ?

Nous sommes arrivés à Bacalar en voiture, on vous donne d’ailleurs tous les conseils pour envisager sereinement un road trip dans le Yucatan ! Il est néanmoins possible de rejoindre le village avec les bus ADO.

Nous ne sommes restés que 2 jours et 1 nuit, ce qui représentait un bon timing étant donné la météo mitigée et l’état de la lagune. Néanmoins, si vous voyagez à une période où les eaux sont magnifiques, je pense que 3 jours ne sont pas de trop.

Nous ne vous recommandons pas spécialement notre logement qui était certes atypique, mais assez sommaire (bon, pour 12€ la nuit, on pouvait s’y attendre). Vous aurez un large choix de toute façon.

Pour déjeuner ou diner, on vous conseille deux adresses :

  • Les Aluxes, on vous en reparle ensuite 😉
  • Le Bote de Leche, un super restaurant qui sert des plats plutôt originaux et délicieux (goûtez le thon, une tuerie) !
  • Et pour un petit déjeuner typique : le Manati bien sûr ! Nous y avons goûté les fameuses chilaquiles qui font partie de la liste des incontournables à tester au Mexique !
andy lac

Les balançoires de los Aluxes

C’est le premier endroit où nous sommes allés à Bacalar pour profiter de la lagune. En fait, l’accès à celle-ci ne se fait pas aussi naturellement que si c’était une plage. Vous avez plusieurs possibilités :

  • Prendre un logement avec un accès privé à la lagune ;
  • Accéder par un balneario municipal et profiter, par la même occasion, du cadre magnifique offert par les pontons. Il y en a un gratuit, el Aserradero, et d’autres payants mais les prix sont très raisonnables ;
  • Louer un canoé ou faire une excursion en bateau, on vous raconte d’ailleurs notre expérience dans la suite de l’article ;
  • Déjeuner dans un restaurant avec un accès à la mer comme à los Aluxes.

C’est cette option que nous avons choisie, même si celle du balneario municipal a l’air plutôt sympa ! Nous avions été attirés par les balançoires sur la lagune, les « columpios ». Los Aluxes est donc un restaurant/bar où, si vous consommez (nous avons déjeuné), vous avez accès de manière illimitée aux balançoires.

Bien que les couleurs ne soient pas aussi belles que d’habitude, aussi parce que la météo n’était pas de notre côté, le coin est vraiment joli, apaisant. Une manière idéale de découvrir pour la première fois cette fameuse lagune.

bacalar balançoires

Une croisière sur la lagune

Un autre incontournable à faire sur la lagune de Bacalar est une croisière. Vous avez le choix entre :

  • Croisière en groupe ou privative ;
  • Croisière en voilier, catamaran ou bateau à moteur ;

Nous sommes passés par une compagnie qui était recommandée sur TripAdvisor, Sailing Colibri, mais nous avons eu une expérience un peu mitigée. Nous avions choisi la croisière romantique privative, de 14h à 18h. Les points positifs sont néanmoins nombreux :

  • Nous étions quasi toujours seuls sur la lagune et on a pu prendre le temps de la contempler ;
  • On a pu s’approcher au plus près de certains cénotes ou du canal des pirates ;
  • Le tour prévoyait du vin, de la bière, du guacamole, du fromage et des fruits… tout cela au coucher du soleil, le rêve !
  • Passer un après-midi en amoureux sur un voilier, c’est quand même chouette ❤️
bacalar excursion voilier

Mais on a été un peu moins convaincu par d’autres éléments :

  • Le prix : 130€ pour deux, on a trouvé cela excessif ;
  • Les tours se font avec Alex, un Roumain installé à Bacalar depuis 5 ans. Il est très gentil et attentionné mais franchement pas bavard. Nous aurions voulu échanger davantage sur la lagune, le Mexique mais c’était toujours nous qui devions entamer la conversation.
  • Nous aurions davantage profité de ce moment si les couleurs de la lagune avaient été celles qu’elles sont habituellement mais ce ne fut pas le cas.

Pour résumer, si c’était à refaire, nous n’aurions pas opté pour cette excursion étant donné la météo et l’état de la lagune. Mais les commentaires sur TripAdvisor sont très positifs donc n’hésitez pas à vous faire votre propre avis et à nous le partager 😉

Comme nous avons été un peu déçu de notre sortie, vous pouvez réservez plutôt cette excursion en petit groupe ou alors celle-ci en catamaran sur la lagune de Bacalar.

bacalar lagune eau

Los Rapidos

Pour voir l’eau telle qu’elle est censée être, il y a un endroit, incontournable : los Rapidos ! Il se situe à une vingtaine de minutes du centre du village, vous pourrez le trouver en l’indiquant dans votre GPS. Sachez que vous devrez vous acquitter de 300 pesos, soit 12,5€, pour rentrer (prix pour deux).

⚠️ Attention, on nous a dit qu’il y avait régulièrement des vols sur le parking.

Alors pourquoi payer ce prix ? Tout simplement pour profiter d’un cadre idyllique, autour d’une rivière aux eaux cristallines. Sur des hamacs, un lit, un ponton ou les pieds dans l’eau, tout est bon pour admirer l’endroit. Le must est bien sûr de se laisser porter par le courant, en faisant du snorkeling ! Il est également possible de louer des canoés sur place et de se balader dans les environs.

Et pour prolonger le moment, n’hésitez pas à déjeuner au Rapidos Lagoon Club, notre repas était délicieux ! Il n’y avait pas énormément de monde lors de notre visite mais c’était sûrement l’effet COVID.

rivière rapidos bacalar

Le village de Bacalar

Nous nous sommes promenés un peu dans le village de Bacalar, après notre petit-déjeuner au Manati. C’est mignon, coloré. Il y a quelques œuvres de street art et le fort San Felipe, que vous pouvez visiter. On peut d’ailleurs se demander pourquoi une telle construction défensive est ici. Tout simplement parce que Bacalar faisait l’objet d’attaques par les pirates ! Allez, qui n’a pas la musique de Pirates des Caraïbes en tête là ? 😎

bacalar fort village

Que faire d’autre à Bacalar ?

Il existe d’autres spots pour se baigner dans la lagune mais nous n’y sommes pas allés, étant donné l’état de cette dernière. Nous avions par exemple repéré l’incroyable anse de Cocalitos, un petit paradis !

Avant de repartir, allez également vers le cénote Azul et l’impressionnante démarcation entre ce cénote et le lac. Il est tellement grand, seul le drone nous permet de le capturer en entier !

cenote bacalar

Que faire à Calakmul ?

Pour cette nouvelle journée dans le sud du Yucatan, on vous emmène découvrir l’un des plus beaux trésors mexicains : le site de Calakmul ! C’est une journée qui se mérite mais on vous donne tous nos meilleurs conseils pour qu’elle se passe à merveille 😎

Comment visiter Calakmul ?

La plupart des gens qui voyagent au Yucatan décident de s’arrêter à Calakmul, notamment pour couper la longue route entre Campeche et Bacalar. D’autres peuvent préférer le site de Becan, plus accessible.

Néanmoins, la première chose à considérer pour organiser votre visite, est le temps de route justement. On recommande vraiment de ne pas faire ce trajet dans son intégralité + la visite de Calakmul en une seule journée. Vous vous presserez, serez fatigués et cela n’en vaut pas la peine. Il y a une bonne alternative : dormir à Xpujil. Dans le sens Bacalar > Campeche, le mieux est de prendre la route en fin de journée, pour dormir à Xpujil, à 1h30 de route de Bacalar.

⚠️ Attention, vous changez d’heure en passant vers Xpujil (il est 1h plus tôt).

Sur la route, nous avons voulu visiter des temples qu’on nous avait conseillés : Kohunlich – mais ils étaient fermés quand nous sommes arrivés. Heureusement, les environs, de la jungle à perte de vue, sont magnifiques !

jungle arbres

Nous avions pris un logement simple mais pratique : l’hôtel Chaac Calakmul. Pour 15€ la nuit, c’était très bien (enfin, si on avait eu de l’eau chaude…). Le petit + : la très bonne pizzeria de l’hôtel, La Pizzeta, certainement la meilleure solution pour dîner à Xpujil.

⚠️ Nous avons voulu nous acheter des sandwichs pour la journée du lendemain qui s’annonçait longue. Nous n’en avons pas trouvé mais on a fait avec ce qu’il y avait dans la supérette.

Depuis Xpujil, il faut compter environ 2h pour arriver jusqu’aux ruines. Après la visite, vous ferez demi-tour pendant 1h30 avant de rejoindre la route principale et ensuite Campeche après environ 3h30 de route. Si vous faites le calcul… vous comprenez pourquoi il est judicieux de ne pas tout faire en une journée 😀

pyramides jungle

L’excursion avec Secretoo

Il y a plusieurs manières de visiter Calakmul, notamment par soi-même, mais la meilleure est sans nul doute l’excursion proposée par Secretoo. Vous vous souvenez de cette plateforme ? On vous en a déjà dit énormément de bien dans notre article sur l’organisation d’un road trip au Mexique.

Forts de notre magnifique expérience dans la réserve de Sian Ka’an, nous sommes repartis avec eux pour visiter Calakmul. Notre guide était Luis, un Mexicain qui parle très bien français. C’était génial, passionnant, on a tellement ri sur cette journée. Non seulement il peut vous parler de tout, de la nature comme des temples, mais en plus, il s’intéresse énormément à vous, à notre pays, notre culture. Un guide en or ❤️

Pour l’occasion, un de mes amis nous avait rejoints donc nous étions 3. Luis est donc monté dans notre voiture à 6h du matin, à la première entrée du site. En effet, la journée démarre très tôt car il y a, au programme, l’observation des animaux dans la jungle… Magique !

Vous payez un acompte sur le site de Secretoo (15€) puis Maryline et Marc vous confirment le montant à payer en liquide à Luis, le jour de l’excursion. Au total, nous avons payé 52€ pour 2 l’excursion qui allait de 6h à 12h. A ce tarif, il faut également ajouter le paiement aux diverses portes du site des droits d’entrée (environ 10€ par personne). Et puis n’oubliez pas, dans la mesure de vos possibilités, le pourboire pour l’extraordinaire Luis 😉

Vous l’aurez compris, on vous recommande chaudement de passer par Secretoo pour visiter le site de Calakmul, tout comme la réserve de Sian Ka’an d’ailleurs !

pyramide jungle

Les animaux de Calakmul

Donc rendez-vous à 6h à la première entrée du site avec le nécessaire :

  • Une collation et notre déjeuner ;
  • De l’eau ;
  • De l’anti-moustique ;
  • Des vêtements qui permettent de s’enfoncer dans la jungle (donc pantalon, c’est mieux) mais qui pourront s’enlever à mesure que la température va monter ;
  • De bonnes chaussures, etc.

Vous prenez ensuite la route vers les ruines en passant par d’autres postes de surveillance où vous réglez des droits d’entrée. La première partie de la journée consiste à rouler les yeux grands ouverts, à la recherche d’animaux qui seraient dans les parages. Mais ne vous inquiétez pas… Luis veille pour vous. Nous avons vécu une matinée incroyable et Luis se souviendra certainement de nous car nous avons eu la chance d’apercevoir 2 jaguars sur la route ❤️❤️ Bon, le premier était au loin et a filé en nous voyant (mais on l’a vu) tandis que seuls Luis et mon ami ont vu le second. Mais il y a quand même de quoi se la péter je crois 😀

singe faisan forêt

⚠️Faites vraiment attention à ne pas rouler trop vite, les animaux peuvent surgir de n’importe où. On a d’ailleurs vu des dindes écrasées au retour, après le passage d’une voiture qui allait bien trop vite 🙁

Au niveau d’un étang, nous sommes descendus de la voiture pour aller nous balader pendant plus d’une heure dans la jungle et observer les animaux. Et on ne peut pas dire que ces derniers aient un mauvais sens de l’accueil… Nous sommes sortis de la voiture sous les cris des singes hurleurs. C’est très impressionnant, notamment la portée de leurs cris, d’autant plus quand on les voit ensuite et qu’ils ne sont pas si grands que ça. Nous avons donc suivi le bruit jusqu’à les apercevoir dans les hauteurs, sur les branches. Et en cherchant bien, nous avons également vu des singes araignées. C’était vraiment génial !

Luis en connait un rayon, sur la faune et la flore, il a énormément d’histoires ou anecdotes à vous raconter. Et puis il a des yeux de lynx, il nous a déniché plein d’animaux : faisans, dindes (magnifiques), cochons sauvages, toucans, agoutis, etc. On n’a pas pu tous les prendre en photos mais les souvenirs sont bien là !

vautour fourmi calakmul

Les temples de Calakmul

Luis nous propose un tour, non pas sur tout le site, car il est immense, mais sur l’axe principal. Nous étions totalement satisfaits de ce programme et on a trouvé cela suffisant.

Luis a commencé par nous expliquer l’histoire de Calakmul et comment son destin s’articule avec d’autres destins, ceux des cités légendaires du Mexique. Nous avons ensuite rejoint la plaza central, après une vingtaine de minutes de marche depuis l’entrée. Luis nous a fait visiter une maison, une occasion supplémentaire pour en apprendre plus sur les us et coutumes de l’époque. Mais il faut avouer que si nous sommes à Calakmul… C’est pour grimper 😎

ruines forêt

En effet, Calakmul est l’un des derniers sites où nous sommes encore autorisés à monter au sommet des pyramides. Nous avons donc saisi notre chance, d’autant qu’il y a 3 pyramides à Calakmul ! Non seulement elles sont magnifiques mais vous aurez, à leur sommet, une vue incroyable… Et je pèse mes mots ! Imaginez un panorama à 360° sur la jungle ? Imaginez que vous puissiez voir au loin les montagnes du Guatemala ? Et bien le site de Calakmul permet tout ça, dans un calme absolu puisque les touristes n’y sont finalement pas si nombreux au m² étant donné la taille du site.

Vous l’aurez compris, nous sommes tombés amoureux de ce site, de Luis, des animaux, etc.

carole jungle

Que faire à Campeche ?

On termine notre road trip dans la partie sud du Yucatan avec 1 journée à Campeche, une ville haute en couleur ! Vous verrez que cette ville fortifiée a beaucoup à offrir et permet une belle transition entre la jungle de Calakmul et le nord du Yucatan. Alors, que faire à Campeche ?

andy rue maisons

Comment visiter Campeche ?

Après notre jolie excursion à Calakmul, nous avons poursuivi notre route jusqu’à Campeche où nous sommes arrivés sur les coups de 18h. Nous avions choisi un logement qui ne se situe pas dans la ville fortifiée mais qui est tout à côté. L’AMBAR Rooms était parfait pour nous reposer après la journée mouvementée que nous avions eue : la chambre était très grande et confortable. Nous n’étions pas dans le centre mais à proximité du grand marché, qui nous a permis de nous mêler un peu plus avec la population de Campeche 😉 Et puis nous avons payé 18€ la nuit, qui dit mieux ?

Pour déjeuner ou diner, honnêtement, il suffit d’aller dans la rue principale, calle 59. Vous trouverez forcément votre bonheur. C’est par ici qu’on a pris de délicieux pancakes au petit-déjeuner d’ailleurs (au Fresh’n Green) ❤️

Nous avons fait le choix de ne rester qu’une matinée à Campeche car nous préférions profiter davantage sur des sites naturels. Même si c’était peut-être un peu trop court, une journée entière est l’idéal.

💡 Pour info, c’est en repartant de Campeche que nous nous sommes fait arrêter par la police. Vous voulez en savoir plus ? Allez lire notre article avec nos conseils pour conduire au Yucatan !

cathédrale campeche yucatan

Que faire à Campeche ?

Il y a deux principaux centres d’intérêt :

  • Le bord de mer
  • Le centre historique

Nous avons passé une partie de la soirée et le début de la matinée le long du Malecon, qui borde la mer du Golfe du Mexique. L’ambiance est très agréable, le spectacle des pélicans plongeant dans la mer tellement hypnotique.

Il y a, normalement, un spectacle de son et lumière à cet endroit le soir mais, pour cause de défaillance technique, nous n’avons pas pu y assister.

campeche mer

Mais le principal intérêt de Campeche est quand même la magnifique ville historique et ses couleurs. Ses façades colorées font la renommée de la ville. Le must est que sa rue principale, la calle 59, a été piétonnisée. C’est quand même l’idéal de pouvoir se balader, prendre des photos sans être dérangé par les voitures. Nous n’avons pas pris le temps de le faire mais n’hésitez pas à rentrer dans les cours intérieures si vous en avez l’occasion. On a adoré cette architecture et l’ambiance générale de la ville.

Pour l’animation, rendez-vous calle 59 avec les restaurants et sur la place de l’indépendance où trône majestueusement la cathédrale de Campeche. Vous l’aurez peut-être remarqué mais, en Amérique du Sud, et du coup au Mexique aussi apparemment, il y a toujours un petit parc devant la cathédrale. Non seulement la place est magnifique, avec les beaux bâtiments qui la bordent, mais il y a vraiment une ambiance unique autour de son kiosque.

Le mieux est de se balader dans la ville quand elle se réveille. Vous serez quasi seul dans les rues, découvrant une petite église ou une cour. Mais restez jusqu’à ce que le soleil soit au zénith, pour photographier Campeche sous un nouvel angle 😉

porte
porte
porte
porte rue
porte rue
porte rue

On se quitte dans les rues colorées de Campeche. On espère vous avoir donné envie de visiter cette partie sud du Yucatan, entre Bacalar, Calakmul et Campeche. Ces 3 lieux résument un peu à eux seuls toute la beauté et la diversité des paysages du Yucatan. Vous pouvez lézarder auprès d’une incroyable lagune, grimper des ruines mayas et vous perdre dans des ruelles d’une des plus jolies villes de la région en quelques heures. C’est toute la beauté d’un voyage au Mexique et c’est pour ça qu’on a adoré ce pays !

Suivez-nous dans la région de Tulum, à Mérida ou sur Isla Mujeres et Holbox, les deux incroyables îles du Yucatan !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *