mer plage couple

On vous emmène visiter Porquerolles, cette magnifique île du Var, sur la Côte d’Azur. Nous y avons passé une journée magique en septembre 2020. Comment visiter Porquerolles, que faire à Porquerolles ? On vous dit tout !

Lors de notre road trip dans le sud de la France, en septembre 2020, nous avons relié Toulouse à Porquerolles, avant de remonter vers l’Auvergne, puis de rentrer à la maison, en Bretagne. Je rêvais de découvrir cette petite île emblématique donc nous l’avons intégrée dans notre itinéraire qui était déjà bien riche. Pour être honnête, la fatigue, notamment due à 2 journées à randonner dans les calanques de Marseille, ne m’a pas permis de profiter un maximum de l’île. De plus, nous avons eu une météo un peu menaçante toute la journée.

Il n’empêche que j’ai beaucoup aimé Porquerolles et que nous avons eu énormément de chance de pouvoir la découvrir pendant une journée. L’avantage à visiter Porquerolles fin septembre est qu’une bonne majorité des touristes est partie et que vous avez des pans entiers de l’île pour vous ! On vous raconte donc notre journée, vous guidant pour organiser la vôtre, en vous partageant nos incontournables d’une visite de Porquerolles.

plage mer arbres

Comment visiter Porquerolles ?

Nous avons passé une journée à Porquerolles, en partant par le premier bateau le matin depuis Hyères et en revenant sur le continent le soir, avant de rejoindre Aix-en-Provence.

Combien de temps rester à Porquerolles ?

Nous n’avons pas vraiment eu le choix sur ce point : il nous restait qu’une journée dans notre planning. Mais, clairement, si vous en avez l’occasion, restez davantage ! Même en y arrivant à 8h le matin et en repartant vers 17h, nous n’avions pas le temps de tout voir et de tout faire.

L’idéal est donc de se prévoir 2 jours pour visiter Porquerolles. Et plus encore si vous le pouvez 😉

andy plage mer

Comment se rendre à Porquerolles ?

Nous nous sommes rendus à Porquerolles en bateau, depuis Hyères et plus spécifiquement depuis la presqu’île de Giens, à l’endroit nommé « La Tour Fondue ». Nous avons voyagé avec la compagnie TLV-TVM qui offre de nombreuses traversées toute l’année. N’hésitez pas à aller regarder les horaires et les prix sur leur site officiel. En moins de 30 minutes, nous étions arrivés et la traversée avec le lever du soleil a été un moment magique !

L’aller-retour nous a coûté 39€ pour deux. Particularité sans doute liée au COVID, nous ne pouvions pas réserver nos tickets en avance et avons dû les prendre sur place. Cela n’a posé aucune difficulté, il y avait largement de la place. Ajoutez à cela les 9,6€ de parking pour la journée. En effet, nous avons laissé notre voiture à la journée sur l’un des parkings de la presqu’île de Giens.

Cette organisation nous est apparue idéale car il n’y avait pas trop de monde en cette fin de mois de septembre. Je n’ose pas, par contre imaginer la foule en plein été… Et notamment l’embouteillage au niveau de « la Tour Fondue ».

Il existe néanmoins diverses possibilités pour rejoindre Porquerolles, et ce depuis d’autres communes de la Côte d’Azur : Toulon, Bormes-les-Mimosas, Bandol, Sanary, etc. Le temps de traversée dépend évidemment de votre point de départ 😉

Il est également possible d’aller à Porquerolles en bateau taxi. Vous retrouverez toutes ces informations sur un site très bien construit et qui vous sera d’une grande aide.

moulin porquerolles

Comment se déplacer à Porquerolles ?

Les voitures ne peuvent pas circuler sur l’île. Enfin, il y en a, mais pas pour les touristes. Il vous reste donc 2 moyens de locomotion : vos pieds ou le vélo.

Comme nous y étions qu’une journée, nous avons opté pour le vélo, qui nous a permis quand même de découvrir une bonne partie de Porquerolles en un rien de temps. A peine débarqués, vous aurez le choix pour louer vos vélos avec plusieurs enseignes qui ont pignon sur rue. Nous n’avons pas vraiment comparé les prix mais on a trouvé la dépense raisonnable. Ils proposent des tarifs à la journée ou à la demi-journée, en fonction également du type de vélo que vous choisissez. Vous avez le VTC, le VTT bien pratique sur les routes caillouteuses et le vélo électrique. Nous avons payé 34€ pour la journée, avec un VTC et un VTT.

J’avais cru comprendre que Porquerolles était « plate » et que ça allait être une balade… Ma plus belle erreur 🙄 Je ne sais pas si c’est la fatigue accumulée mais mon corps a carrément refusé la moindre côte à Porquerolles, et il y en a des côtes… Réfléchissez bien au temps dont vous disposez et ce dont vous vous sentez capable. Ce n’est pas si mal un vélo électrique non 😎 Dans tous les cas, vous aurez le droit à un plan de l’île et de précieux conseils pour organiser votre journée.

Sachez néanmoins que les randonnées permettent d’accéder à des zones où les vélos ne peuvent pas aller. Mais je vous conseille de réserver les randonnées à une visite plus longue de Porquerolles.

Si vous le souhaitez, il est également possible de louer un bateau pour découvrir Porquerolles autrement 😉

Où manger et où dormir à Porquerolles ?

Nous ne l’avons pas fait mais il est bien évidemment possible de loger à Porquerolles. De fait, on ne peut pas vous conseiller d’adresse en particulier. Retrouvez une sélection sur le site officiel ou sur Airbnb. On n’imagine pas le bonheur de se réveiller sur une telle île un matin. C’est vraiment à tester ! Si vous venez en haute saison, pensez toutefois à réserver bien en avance. Les hébergements sont pris d’assaut l’été.

Pour les restaurants, tout ce que je peux vous dire c’est qu’on a été extrêmement déçus ! Nous avons testé une adresse qui nous semblait correcte. Situé dans le bourg même, le restaurant La Calanque est vraiment à éviter 👿 Arnaque sur le prix, mauvaise foi, attente et qualité douteuse des produits. Renseignez-vous bien avant de choisir un restaurant, d’autant qu’ils gonflent quand même pas mal leurs prix. Un sandwich aurait bien plus été apprécié !

maison fleurs

Que faire à Porquerolles ?

Ce qu’on peut d’ores et déjà vous dire de Porquerolles est qu’on a été très étonné par la diversité des paysages ! Bien sûr, on avait l’image d’une île « carte postale » avec son sable fin et ses eaux translucides. Mais on a découvert des zones plus sauvages, des rochers battus par les vents, des petites criques perdues, des champs d’oliviers, etc. On avait l’impression de changer de région à mesure qu’on pédalait, et c’était super agréable !

Pour vous résumer ce qu’on a vu à Porquerolles :

  • La côte sud de Porquerolles est plus sauvage, nature. Il y a comme un petit air de Bretagne.
  • Les plages tournées vers le nord sont superbes, notamment la plage d’Argent et la plage Notre-Dame.
  • L’extrémité ouest de l’île est magnifique, on a apprécié le calme et l’isolement.
  • L’intérieur de l’île est plein de surprises : vignobles, champs d’oliviers, etc.
crique mer

La côte sud de Porquerolles : le phare du cap d’Armes et la calanque de l’indienne

Suivant les conseils de notre loueur de vélo, nous avons commencé par rejoindre la partie sud de l’île, plus sauvage. Nous avions la nature pour nous tout seul, un vrai délice.

Depuis le village de Porquerolles, nous avons pédalé en direction de la calanque de l’indienne, un exceptionnel point de vue au petit matin. Les falaises sont d’une hauteur impressionnante. On s‘est contenté d’observer d’en haut et nous n’avons pas poussé jusqu’à la calanque en elle-même, peu motivés par une baignade à 8h30 du matin !

Puis nous nous sommes dirigés vers le phare du cap d’Armes. On a été un peu déçus car nous n’avions pas réussi à bien nous en approcher, comme il est privé. Il y avait certainement un autre angle, notamment pour admirer la vue sur la mer. Attention pour les vélos, les routes sont un peu chaotiques par endroit mais dans l’ensemble, c’est très faisable. Comptez 15 minutes de vélo jusqu’à la calanque et 5 de plus pour rejoindre le phare.

Après un saut aux gorges du Loup, superbes encore une fois, nous avons fait chemin inverse pour rejoindre la partie nord de l’île, en passant par des décors vraiment magnifiques.

mer falaises andy

La plage d’Argent

Pour faire une pause dans notre matinée bien entamée, nous avons choisi la plage d’Argent. Elle fait indéniablement partie des incontournables d’une visite à Porquerolles et mérite largement sa réputation. Le soleil a pu se faire timide à ce moment-là mais le cadre est superbe ! Privilégiez une venue le matin, il y a certainement moins de monde, d’autant que la plage est étroite.

Comptez 15 minutes en vélo pour rejoindre la plage depuis le bourg et une petite trentaine de minutes pour y accéder depuis la pointe sud de l’île (le cap d’Armes), en prenant son temps. Il y a de nombreux endroits prévus pour laisser son vélo, c’est très pratique !

Il y a également un petit restaurant sur la plage, nous n’avons pas testé.

mer plage porquerolles

La pointe ouest de l’île : la presqu’île du Langoustier

Après cette agréable pause sur la plage d’Argent, on a repris nos vélos pour rejoindre l’extrémité ouest de Porquerolles. Et c’est ici que les choses se sont compliquées 😀 Le loueur de vélos nous avait pourtant prévenus… Non mais, si la route est superbe, les enchaînements de côtes et descentes m’ont usée. Je ne dirais pas que je les ai toutes faites sur ma selle 😎 Comptez 45 minutes depuis Porquerolles, 30 minutes depuis la plage d’Argent.

Comme nous n’avions pas trop géré notre timing et que l’essentiel des restaurants se situe au village de Porquerolles, nous ne sommes pas restés assez longtemps sur place. Nous avons quand même pris le temps de profiter de la très jolie plage blanche du Langoustier (car il y a aussi la noire), à l’abri des flots touristiques qui débarquent progressivement sur l’île sur les coups de 10/11h. Prenez le temps d’observer les pécheurs, les petites criques et même le fort du Petit-Langoustier, isolé sur un rocher au loin. Une partie de l’île qui mérite vraiment qu’on s’y attarde davantage.

fort mer chemin

Le fort Saint-Agathe et le moulin du bonheur

Après notre pause déjeuner au village de Porquerolles, nous reprenons les vélos pour repartir un peu plus au centre de l’île, en passant devant la jolie église Saint-Anne. Direction, dans un premier temps, le fort Saint-Agathe. S’il est tout à côté du village, attention toutefois, car ça grimpe ! Après avoir quand même pesté longuement et menacé d’abandonner mon vélo si la route ne redevenait pas plate, nous sommes arrivés au fort à l’heure de sa réouverture !

Vous pouvez rentrer dans l’enceinte à tout moment, vous aurez d’ailleurs une très belle vue depuis les meurtrières mais le clou du spectacle se situe dans le fort. Je vous conseille donc de vérifier les horaires de visite.

En effet, ce fort surplombant l’île, il offre un panorama époustouflant sur Porquerolles (et je pèse mes mots). C’est également un lieu d’exposition, revenant notamment sur l’histoire de l’île de Porquerolles. Il y a aussi accès à une galerie percée dans le rocher avec une exposition sur les chauves-souris qui me tentait moyennement. Je vous avoue que nous étions un peu courts au niveau timing, donc on a priorisé la vue panoramique, au sommet de la tour. Il est d’ailleurs indiqué que la visite est payante mais nous n’avons rien payé pour entrer ! Des guides sont présents pour répondre à vos questions, c’est très bien pensé.

Cette visite peut se coupler avec celle du moulin du bonheur (bonheur de lâcher ce satané vélo oui), situé à 2 minutes du fort. Nous nous sommes contentés de rester à l’extérieur mais on a beaucoup aimé l’endroit !

fort mer vue

La plage Notre-Dame

Nous filons pour le reste de l’après-midi vers la plus célèbre plage de Porquerolles : la plage Notre-Dame. Sachez qu’elle a été élue « plus belle plage d’Europe », en 2015, quand même ! Mais elle se mérite la dame : 30 minutes en vélo depuis le village ou 1 heure de marche. Il y a quand même pire comme trajet, puisqu’on longe la côte nord de l’île, passant devant la plage de la Courtade puis, devinant la pointe du Lequin, avant de finalement rejoindre la plage Notre-Dame.

Alors, que vaut cette fameuse plage Notre-Dame ? On ne va pas le nier, elle est magnifique ! On vous conseille néanmoins d’y aller en début de journée pour éviter qu’elle ne soit bondée et que le soleil se reflète bien dans la mer. La météo a recommencé à faire des siennes quand on y était mais cette pause a quand même été l’occasion de constater à quel point la plage était belle et agréable. Les eaux chaudes, peu profondes, sont propices à la détente. Un moment de régal, parfait avant de quitter Porquerolles !

plage mer arbres

Que faire d’autre à Porquerolles ?

On n’a pas eu le temps de poursuivre car il fallait calculer le temps de trajet et ne pas louper notre bateau du retour. Mais si vous en avez l’occasion, continuez de pousser vers le cap de Mèdes qui semble magnifique ! De manière générale, c’est toute la côte est de Porquerolles que nous avons moins visitée. En une journée, il est impossible de tout voir mais nous reviendrons !

Nous avons également fait une croix sur d’autres endroits emblématiques de l’île : le fort Alycastre ou le fort de la Repentance, le jardin d’Emmanuel Lopez ou la fondation Carmignac. Pour les amateurs, il y a également 4 principaux circuits de randonnée, si vous restez davantage : le circuit des forts, celui des crêtes, la randonnée de l’eau et le chemin des paysages.

Un dernier regard sur le village de Porquerolles et le charme de son port, un smoothie en main, nous avons repris le bateau direction le continent. Visiter Porquerolles en une journée n’est pas de tout repos mais on peut désormais le confirmer : c’est une île merveilleuse ! Vous serez étonnés du nombre de choses à faire et de la variété des paysages.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *