Fidèle à sa réputation, la Sérénissime Venise est idéale pour passer un long week-end en amoureux. Venez vibrer 3 jours au doux son des mandolines dans l’incroyable Cité des Doges.

J’ai eu la chance de visiter la capitale vénitienne à deux reprises, le temps d’une journée en 2009 et pendant trois jours en 2017. Andy y avait également passé 3 jours en 2014. Nous mêlons nos souvenirs pour vous présenter cette magnifique ville qui ne dort jamais.

Venise, ville cliché et idées reçues

Sylvain Tesson a dit « On a fait couler tellement d’encre sur Venise qu’elle se noie ». Pas faux, tout le monde connait Venise, tout le monde a un avis. Nous partageons le nôtre autour de quelques idées reçues  😎 

Venise est bondée, trop de monde

Vrai, en partie. Comme toutes les villes européennes, il y a des périodes de plus forte influence. J’y étais fin juillet et il y avait énormément de monde. Mais cela est-ce gênant ? Si vous restez scotché à la Place Saint-Marc c’est sûr. Il y a toujours moyen de se perdre dans les petites rues désertes ou explorer des quartiers où vous ne rencontrez que des Vénitiens. Évidemment, je conseille d’y aller en semaine et hors saison.

Venise est chère

Le logement

Le prix de mes 3 nuits à Venise : 140€ pour deux. Exorbitant ?  Je vous conseille vivement de vous excentrer. En effet, le logement était à 30 min du centre-ville de Venise mais les bus étaient très fréquents. Vous allez me dire : « oui mais tu paies les transports qui sont hors de prix  😯  ».

Les transports

La ville a pensé à tout en nous permettant d’acheter la « « Rolling Venice », carte de réduction pour les jeunes de moins de 29 ans. En effet, le Pass de 72 heures (22€) permet la gratuité totale des transports pendant ce laps de temps. Énorme avantage puisque cela inclut le fameux vaporetto (le bateau) dont le billet valable 75 minutes vaut à lui seul 7,5€ 🙂 Elle donne également des réductions sur certains musées, dont le Palais des Doges. Pour 12€ de plus vous pouvez ajouter un aller-retour vers l’aéroport Marco Polo. Vous pouvez d’ailleurs l’acheter là-bas comme à plusieurs bornes indiquées sur le site.

Les activités

Un petit tour en gondoles à Venise ? BAM 80€ les 40 minutes, 120€ l’heure ! En somme, il est plus avantageux de le faire en groupe. Il y en a partout, même trop et, pour ma part, je me suis contentée de les regarder passer. Néanmoins, il est possible de passer d’une rive du grand Canal à l’autre pour 2€ seulement. Autrement les palais et les églises sont bien souvent gratuits ou à des prix très raisonnables.

La nourriture

Fidèle aux bonnes adresses du Routard, les prix étaient tout à fait abordable.

Venise = attrape-touristes

Certes, il faut payer pour nourrir et poser avec les pigeons de la Place Saint-Marc sur sa tête, payer une fortune pour un tour en gondoles mais l’authenticité réside dans les détails, les moments privilégiés que l’on peut vivre dans n’importe quelle ville. Une peinture dans un musée, la pièce d’un splendide palais, des pâtes mangées dans un tout petit restaurant qui ne paie pas de mine.

Venise, il pleut !

Pas faux, j’y suis allée en février et il y a eu les grandes eaux (la acqua alta) où une bonne partie de la ville est inondée. J’y suis allée en juillet et tous les jours les orages étaient plus impressionnants les uns que les autres. Le temps changeait en un instant ! Les photos de ces moments sont d’ailleurs magnifiques je trouve. Venise a un charme fou par temps de pluie ou de brouillard <3 En revanche, Andy y est allé fin août et le temps était splendide.

orage grand canal Venise

Que faire à Venise ?

L’incontournable vaporetto et le Grand Canal

4 km de long, 50 m de large : il serpente la ville tel un boulevard. Les plus belles familles de la riche Venise y possédaient un palais. De fait, il m’était impossible de ne pas penser à cette splendide scène finale de Casino Royale et l’effondrement de l’un de ces palais. Autant de joyaux que l’on peut découvrir au rythme du vaporetto (le 1 et le 2), de jour comme de nuit. Il ne faut pas hésiter à descendre pour en admirer de plus près et en visiter certains. Je vous recommande le Ca’d’Oro, un exemple du raffinement du XVème siècle qui donne une vue incroyable sur le canal depuis ses balcons, le Palazzo Grimani qui abrite le siège de la Cour d’Appel ou encore le Palazzio Dario (il serait maudit  😯 ). Prenez également le temps de visiter le Ca’Rezzonico dont le luxe et le faste qu’il révèle va vous éblouir.

Un autre spectacle de ce canal ? Le Pont du Rialto bien évidemment ! Connu, archi-connu, il est le pont le plus photographié de Venise avec le Pont des Soupirs. La foule empêche un peu de lui trouver du charme en journée, les boutiques dessus aussi, mais la magie opère à la nuit tombée. J’ai également eu la chance de l’avoir pour moi toute seule alors que l’orage allait gronder !

Une dernière valeur sûre est l’incontournable prise de vue depuis depuis le Pont de l’Académie. Vous reconnaîtrez l’une des images les plus célèbres de la ville 😉 

L’immanquable Place Saint-Marc

Le cœur de Venise où brille encore la splendeur de sa fabuleuse histoire. Je vous invite à vous perdre dans la foule de la Place Saint-Marc, la « Piazza San Marco ».

Votre regard est irrémédiablement attiré par son joyau : la Basilique Saint-Marc. Il y a toujours une foule immense mais la circulation se fait plutôt bien à l’intérieur. Elle est gratuite mais il vous faudra débourser 6€ pour monter aux loggias et visiter le musée. Attention toutefois, il faut vous couvrir les bras et les jambes. Andy s’est vu refuser l’accès en short après avoir fait toute la file d’attente…

En face de la basilique se dresse mon monument préféré de la ville : le Campanile. Monter vous coûtera 8€. Andy l’a fait, moi non, préférant une autre vue (je vous en reparle ensuite). Contempler la silhouette du campanile d’en bas m’a suffit, me rappelant un puzzle que j’avais fait et qui avait suscité cette envie de découvrir Venise (un tableau de Canaletto).

Un autre endroit à ne pas louper est la Piazzeta San Marco, perpendiculaire à la Place Saint-Marc. Elle est bordée par le Palais des Doges et la bibliothèque Marciana et offre une vue splendide sur l’île San Giorgio Maggiore et la Punta della Dogana. Ce qui est intéressant sur cette place se trouve entre les deux colonnes entre lesquelles il ne faut pas passer. En effet, c’est ici que furent exécutés les condamnés à mort !

basilique saint marc venise

Visiter le Palais des Doges : Venise insolite !

Le fameux palais, le Palazzo Ducale. Celui qui est sur toutes les gravures, photos ou tableaux du cœur de Venise. Le palais des Doges était le lieu de résidence des Doges, le siège des organes judiciaires et politiques de l’État, le siège de la police secrète et la prison de Venise… Mais qu’est-ce que le Doge déjà ? Il s’agissait d’un magistrat qui était le dirigeant de la République de Venise.

Pour en revenir au bâtiment. Je pense qu’il s’agit vraiment de mon préféré à Venise, un chef d’œuvre du gothique vénitien !

Une grande partie du palais se visite, des appartements du Doges, aux salles institutionnelles jusqu’à la prison. D’ailleurs, vous devez connaître le passage qui mène à la prison… Il s’agit du fameux Pont des Soupirs ! Son nom ne fait donc pas référence aux soupirs des amoureux (merci Casanova) mais bien aux soupirs des prisonniers qui rejoignaient leurs geôles en regardant une dernière fois Venise. A cette visite classique j’ai ajouté une visite insolite que je recommande vivement : « les secrets du palais des Doges ». Pour 15€ vous visitez en petit groupe les passages secrets et les dessous de l’administration de Venise. J’ai pu découvrir les cachots, la salle de torture mais j’ai également appris un tas d’anecdotes drôles et surprenantes sur l’histoire de la ville et notamment l’évasion de son plus célèbre détenu : Casanova. Pensez à réserver bien en avance !

💡 La bonne adresse

J’ai eu la chance de bénéficier d’un livre drôle et insolite qui m’a permis de découvrir la ville autrement. Il s’agit du livre « Venise insolite et secrète » de Thomas Jonglez. Plein d’anecdotes, il décortique la ville à travers des petites histoires de vie, des symboles parsemés qu’on ne remarque pas à première vue. Concernant le palais des Doges, je me suis amusée à déchiffrer les piliers et leurs symboles : une colonne avec les signes du zodiaque, une avec les péchés capitaux, une avec des grands rois, avec les mois de l’année, etc. Je pense que les passants ont cru que j’étais folle à tourner autour des colonnes mais le jeu en valait la chandelle ! D’ailleurs, si vous remarquez deux colonnes d’une couleur différente sur la galerie supérieure du palais c’est parce que le Doge se tenait ici lors pour annoncer les sentences des condamnés.

Pour rendre votre découverte de Venise originale je vous conseille vivement cet ouvrage ! Il vous fera lever les yeux dans les petites ruelles pour vous faire découvrir les secrets de cette ville…

palais des doges venise

Venise c’est aussi prendre le temps

Le temps de manger une bonne pizza, des pâtes carbonara en buvant du Spritz. Enfin non, personnellement je n’aime pas cette boisson traditionnelle assez amère. Andy n’est généralement pas fan des boissons amères comme celle-ci mais il garde un très bon souvenir du meilleur Spritz de Venise au Caffe Al Ponte del Lovo d’après le Guide évasion (Hachette).

Passer trois jours à Venise c’est également prendre le temps d’admirer le coucher du soleil sur le parvis de la Santa Maria della Salute dans le quartier du Dorsoduro. Aux dernières heures du jour, la lumière est étincelante à la fois sur la Place Saint-Marc, sur San Giorgio Maggiore mais également sur le Grand Canal. Profitez-en pour contempler la Santa Maria della Salute, une monumentale église !

Pour aller plus loin

L’île San Giorgio Maggiore

Si vous voulez quitter le centre historique de Venise je vous conseille tout d’abord de tenter une échappée vers l’île San Giorgio Maggiore. Sa situation privilégiée (en face du Palais des Doges) et son accessibilité (vaporetto n°2), en fait un spot idéal. Montez en haut du campanile et… contemplez ! Pour moi l’une des plus belles vues d’Europe. Venise est à vos pieds  😎 Plus tranquille que le campanile de la Place Saint-Marc, moins cher (5€), le panorama est incroyable ! Ne repartez pas sans jeter un petit coup d’œil à l’église juste à côté.

Burano et Murano

Pour aller encore un peu plus loin, je vous conseille d’aller vous balader quelques heures sur les îles de Murano et Burano, au nord de Venise. Leur point commun : les couleurs ! Même si mes photos ne leur rendent pas justice puisque le ciel était couvert ce jour-là.

Murano est une île tranquille, si vous faites abstraction de la horde de touristes. Hormis les couleurs des maisons, Murano est célèbre pour son travail sur le verre. En vous baladant le long des canaux, vous pourrez certainement admirer le travail des artisans dont les portes des ateliers sont bien souvent ouvertes. Dirigez-vous également vers la superbe Basilica dei Santi Maria e Donato.

Prévoyez également quelques heures à Burano, île plus éloignée dans la lagune. Ici encore ils sont abonnés aux façades donnant un patchwork de couleur assez incroyable ! La spécialité de Burano est cette fois-ci la dentelle à l’aiguille. Au fur et à mesure les touristes reprennent le bateau et vous pouvez déambuler tranquillement dans les petites ruelles pleines de charme de la ville.

Notre avis sur Venise

J’avais énormément d’attente vis-à-vis de la ville. Je voulais ressentir la magie du lieu dont j’avais rêvé en faisant mon puzzle pendant des heures (années) ! Par ailleurs, une grande partie de l’intrigue de mon livre préféré, “L’Oracle della Luna“, de Frédéric Lenoir, s’y déroule. Alors forcément… Mais j’ai été conquise ! Malgré le temps capricieux j’ai été charmée par la cité et pas du tout dérangée par l’aspect commercial. Je ne demande qu’à y retourner, sous la neige cette fois-ci !

Si je suis restée dans le centre, Andy a beaucoup plus marché pour explorer les quartiers excentrés et moins connus. Il ne s’est pas lassé d’avoir parcouru les ruelles calmes et moins touristiques.

En somme, nous ne pouvons que vous conseiller 3 jours à Venise (et même plus si vous êtes adepte des musées) !

Envie de poursuivre la dolce vita ? Filez passer 4 jours à Naples, vous ne serez pas déçu !

Galerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *