Sable fin, cocotiers, mer translucide… Ne résument pas complètement Grande-Terre ! Revivons ensemble des journées plus étonnantes les unes que les autres sur ce paradis sur terre.

Située à l’est de la Guadeloupe, Grande-Terre est l’île la plus peuplée de l’archipel. Bien que connue et reconnue pour ses lagons turquoise, il ne faut pas s’arrêter à ces paysages de carte postale. Au final, nous avons passé 5 jours à arpenter ses routes (pas droite, beaucoup de dos d’âne et il manque parfois des morceaux). D’ailleurs, n’imaginez pas circuler en bus en Guadeloupe. Le budget location de voiture est un incontournable ! Pour davantage d’informations sur notre location, retrouvez notre article sur le budget et les bons conseils pour 12 jours en Guadeloupe.

Nous partageons avec vous nos coups de <3.

petite terre guadeloupe

La côte bretonne : de la Pointe des Châteaux à la Grande Vigie

La Pointe des Châteaux

Un peu nostalgique de notre Bretagne, la découverte de la Guadeloupe commence par sa péninsule à l’est. Allez-y aux premières heures de la journée (au lever du soleil si vous pouvez), le spectacle en vaut la peine ! Il faut suivre le petit sentier qui mène à la fameuse croix (le belvédère de Morne Pavillon), repère pour les marins. Sur la route, le spectacle est superbe avec cet océan qui se déchaîne et heurte les rochers. Au sommet, profitez de la vue imprenable sur toute la péninsule mais également la Désirade !

Porte d’Enfer et la Grande Vigie

Nous poursuivons la côte pour aller découvrir le nord de l’île. Le décor change : champs de canne à sucre et superbes maisons coloniales s’enchaînent. Nous suivons les virages pour rejoindre ce littoral escarpé et ses falaises abruptes. Après 1h de route (ne pas se fier aux distances), nous voilà à la Porte d’Enfer. Nous prenons un peu de hauteur pour contempler la mer qui se heurte contre les falaises battures par le vent et… les sargasses.

 💡  Kézako : plusieurs origines sont évoquées concernant ces algues brunes qui plombent les Caraïbes. On nous a dit qu’elles provenaient du Brésil et plus précisément de l’embouchure du fleuve Amazone. Dans l’eau, elles ne sont pas spécialement dangereuses mais c’est une fois sur la terre, quand elles se décomposent, qu’elles deviennent gênantes. En effet, très forte odeur, picotements et irritations… Elles sont extrêmement toxiques et ont porté un coup au tourisme dans les Antilles ! Nous avons eu la chance de ne pas tomber sur une période où elles étaient très présentes.

Un bras de mer s’engouffre dans la terre avec plusieurs nuances de bleu jusqu’à une petite plage, désertée, à cause des sargasses. Au cœur de ce lagon un petit restaurant, « Chez Coco », qui a dû être fermé plusieurs semaines à cause des fameuses algues. Après les langoustes, le poulet boucané et le délicieux cocktail de fruits savourés dans ce cadre super sympa, nous partons faire les 15 minutes de marche jusqu’au « Trou de Madame Coco », une cavité souterraine naturelle. La légende dit que Madame Coco aurait vendu son âme au diable dans un pacte qu’elle n’aurait pas respecté. Le diable l’aurait alors emportée à cet endroit.

Poursuivez ensuite sur cette route panoramique jusqu’à la Pointe de la Grande Vigie, à l’extrémité nord de Grande-Terre. Encore une fois, la vue est juste superbe ! Un petit air de cap Fréhel (Côtes d’Armor)  😎 Cependant, parce que je suis contrainte de l’admettre, la température de l’eau n’est pas la même…

porte d'enfer guadeloupe

La ligne d’or : Saint-François – Saint-Anne – Le Gosier

Il est impensable d’envisager de séjourner à Grande-Terre sans passer par l’une de ses villes ou plages ! La carte postale de la Guadeloupe, vous la trouvez sans aucun doute ici. Il y en a pour tous les goûts : grandes et longues plages, criques, palmiers, cocotiers, lagons, etc.

Les villes côtières de Grande-Terre

De manière générale, les villes de Saint-François, Saint-Anne et Le Gosier m’ont un peu déçue car je les imaginais plus grandes et plus animées. C’est vrai que nous étions hors saison mais je m’attendais à davantage d’ambiance.

Néanmoins, la petite ville de Sainte-Anne est mignonne comme tout avec sa place de l’église et surtout son marché en bord de mer. Minuscule marché mais quel charme !

Deux petits coups de cœur à Saint-Anne :

– « Chez Tatie Clotilde » et son assiette créole avec toutes ses saveurs (accras et avocat <3)

– un petit cocktail au coucher du soleil (mais à 9h c’est plutôt sympa aussi, malgré la surprise du staff) à la Toubana. En effet, ce magnifique hôtel sur les hauteurs (= vue imprenable) ne vous laissera pas de marbre notamment grâce à sa piscine à débordement. Enfin, il vous faudra débourser 40€ pour la trempette si vous n’êtes pas client. Le cocktail sans alcool est à 9€, 12 avec alcool !

On nous a dit que du bien du restaurant éco responsable « la Casa Datcha » au Gosier et du « Zagaya » à Saint-François !

restaurant guadeloupe

Les plus belles plages de Grande-Terre

Parce que Guadeloupe = plage, on s’est vraiment concentré pour faire un maximum de plages, afin de vous satisfaire. Nous avons donc pu tester deux styles de plages.

Les plages Club Med. En effet, bien que rattachées à des Clubs Med ou des hôtels, elles sont totalement libre d’accès. Nous avons beaucoup aimé celle du Canella Beach (malgré le petit bisou de la méduse sur le poignet) et adoré la belle mais bondée plage de la Caravelle !

Les plages plus authentiques et sauvages. Vous avez tout d’abord l’incontournable plage du Bois Jolan, celle du premier lever du soleil 🙂 Les mots ne suffiront pas à traduire le charme de cette plage, il vous reste les photos ! Également une petite pépite découverte le dernier jour : la plage du Petit Havre. Ne nous demandez pas de choisir, on les aime toutes et il faut toutes les faire (et les autres aussi) !

 💡  Une petite initiative sympathique : deux français se sont lancés dans le projet de photographier les gens qui le souhaitent sur les plages de Guadeloupe. Un peu surprenant au début, on se laisse finalement tenter par la perspective d’un beau portrait sur une plage paradisiaque ! Le travail réalisé par Pierre et Philippe est génial ! On a craqué sur 4 photos à 15€ chacune, un beau cadeau de Noël 😉 N’hésitez pas à les contacter (www.photographie.world) si vous voulez un souvenir impérissable de votre séjour.

Moins connues mais tout aussi charmantes, n’hésitez pas à aller voir les plages de Basse-Terre.

bois jolan guadeloupe

Une pause à l’îlet du Gosier

Pour en terminer avec les meilleurs spots cocotier/snorkelling/drone, nous vous conseillons de prendre le bateau au Gosier (5€ par personne) et d’aller juste en face, sur l’îlet du Gosier. A quelques encablures du continent (si tant est la Guadeloupe en soit un), vous débarquez sur une toute petite île dominée par un superbe petit phare. Les courants se rencontrent, les poissons sont là, les iguanes également et c’est le bonheur 😎

 💡  Pour voir toutes nos images de drone, on vous invite à découvrir notre vidéo Guadeloupe 2018.

plage petit havre guadeloupe

Petite Terre : la perle des Caraïbes

Autant planter le décor dès à présent : sans conteste notre meilleure journée en Guadeloupe ! Et pourtant ce fut mal barré (se prendre une énorme pluie sur un bateau sans toit, en pleine mer, à 8h30 du matin…). Nous avons réservé avec Poul’do pour une journée sur Petite-Terre entre Marie-Galante et la Désirade (80€ par personne, hors saison). Il s’agit d’une réserve naturelle donc le nombre de visiteurs par jour est limité. Nous vous conseillons de réserver en avance. Au programme : snorkeling, iguanes, bananes, rhum et accras. Que demander de plus ? Récit d’une journée extraordinaire !

Nous sommes donc partis en bateau vers 8h00 du matin, longeant la côte jusqu’à la Pointe des Châteaux. Nous ne faisions pas les malins car nous allions pile vers les gros nuages… et ça n’a pas loupé  😮 Arrivés trempés, nous avons à peine posé le pied sur l’île que le soleil est apparu pour nous dévoiler ce somptueux décor. Encore une fois, la carte postale ! Les couleurs du lagon, rencontrant celles de la végétation reste un souvenir assez marquant (tout comme accroché son débardeur à un palmier pour qu’il sèche après la dégelée).

Le premier intérêt de Petite Terre réside dans son incroyable lagon ! Nous avons pu nager avec des tortues, des dizaines de poissons différents, des requins citron ou des raies manta ! Nous étions bouche bée (ce qui s’avère plutôt pratique avec un tuba) !

Mais Petite Terre c’est bien d’autre bêbêtes comme quelques-uns des 12 000 iguanes qui vivent dans ce refuge ou les énormes bernards l’hermite (nous ne sommes toujours pas sûrs de l’identité de ce truc). Une journée sans équivalent dans nos vies !

Un énorme merci à Nicard pour la journée, le délicieux repas (on en parle du gratin de bananes ?), le(s) petit(s) rhum(s) et le cours de zouk ! Pour un petit récap de cette excursion 😉

iguane petite terre guadeloupe

Pointe-à-Pitre : une Guadeloupe à ne pas négliger

Chef-lieu de la Guadeloupe, la tentation pourrait être grande d’en faire l’impasse pour rejoindre rapidement les joyaux naturels de l’île. Don’t ! Pointe-à-Pitre vaut le détour, ne serait-ce que pour découvrir son tout petit centre-ville. Il faut se perdre entre ses rues très animées et celles plus désertes, découvrant les points centraux (son marché, sa place de la Victoire, son église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (il faut choisir les gars) ou le musée Saint-John-Perse.

Ne ratez pas la visite du passionnant Mémorial ACTe ou « Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage ». Le magnifique bâtiment est situé dans la rade de Pointe-à-Pitre (à côté de l’arrivée de la route du Rhum). Une seule visite n’est pas suffisante pour lire/écouter/voir de toutes les informations qui nous sont présentées. La variété des médias (panneaux, films, maquettes, cartes, reconstitution…) et la richesse des explications en font un lieu incontournable de l’île. A ne pas manquer (15,90€)! Attention, le musée est fermé le lundi.

Autre atout de Pointe-à-Pitre : on peut y prendre le bateau pour aller à Marie-Galante !

Pour plus de Grande-Terre

N’hésitez pas à pousser davantage vers le nord de Grande Terre et ses plages. Nous nous sommes laissés tenter par la anse du Souffleur et on valide carrément ! Avant 16h toutefois, après vous êtes attaqués par des yens-yens, des moucherons particulièrement voraces.

En redescendant vers le sud, arrêtez-vous dans l’impressionnant cimetière de Morne-à-l’Eau. Nous l’avons fait à la fin, après avoir été intrigués pendant 12 jours par les cimetières guadeloupéens. Ce qui est surprenant : les caveaux, plus joliment ornés les uns que les autres, avec des carrelages de faïence. Un gigantesque échiquier !

cimetière guadeloupe grande terre

Galerie

2 réponses
  1. James
    James dit :

    J’aime me rappeler la plage de bois Jolan (une de mes préférées), l’ilet Gosier, mais aussi la plage du petit havre.

    C’est avec plaisir que je me suis rappelé la bonne assiette de tatie Clotilde.

    Encore un très bon article 😉

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *