couple rivière yucatan

Partons découvrir ensemble l’une des plus célèbres régions du Mexique : la péninsule du Yucatan ! Pour un extraordinaire road trip de plus de 15 jours, on vous donne tous nos conseils, notre itinéraire et notre budget.

Pour commencer, il faut être précis sur les termes. On parle souvent du Yucatan, comme une destination incontournable au Mexique. Il s’avère néanmoins que nous devrions parler de la péninsule du Yucatan puisque le Yucatan est, en effet, l’un des états qui composent cette péninsule, avec le Quintana Roo et Campeche. Nous vous partageons donc bien les conseils pour un road trip dans la péninsule du Yucatan, qui nous a amenés à découvrir ces 3 états mexicains !

Premier voyage de 2021, première fois que nous prenions l’avion depuis le COVID et c’était pour réaliser l’un de mes rêves : voir le Mexique. Depuis quelques années, j’avais comme objectif de découvrir Chichen Itza et de plonger dans des cénotes… Mais vous verrez que la péninsule du Yucatan c’est bien plus que ça !

En attendant, on vous propose cet article qui recense tout ce qu’on doit savoir afin d’organiser un road trip dans la péninsule du Yucatan, au Mexique : quel itinéraire, quel budget, quels conseils ?

temple andy saut

Informations pratiques sur le Mexique (Yucatan)

Durée de vol :  il y a des vols directs entre Paris et Cancun (11h) avec Air France ou d’autres possibilités avec des escales.
Décalage horaire : il y a 4 fuseaux horaires au Mexique mais la grande majorité du pays, et du Yucatan, est calée sur -7 heures par rapport à Paris. Attention néanmoins, vous changez de fuseau quand vous franchissez une ligne qui va de Valladolid à Xpujil. Vous avez une heure de moins à droite de cette ligne. Il y a donc -6 heures quand vous êtes à Cancun, Tulum et Bacalar. Pensez-y pour ne pas louper un rendez-vous, comme un avion 😉
Santé : aucun vaccin n’est obligatoire mais soyez à jour dans vos vaccins « universels ». Les vaccins contre la fièvre jaune et les hépatites A et B peuvent être recommandés en fonction des endroits où vous irez.
Entrée / séjour : les ressortissants français peuvent rester sur le territoire mexicain jusqu’à 180 jours sans nécessiter de visa. Il faut impérativement présenter un billet retour quand on arrive sur le territoire. Vous serez également questionné sur votre itinéraire, vos logements. Ayez une adresse en tête à indiquer quand vous arriverez.
Langue :  les Mexicains parlent espagnol, avec leurs spécificités bien sûr. Dans le Yucatan, il est possible de s’en sortir avec l’anglais, la région étant touristique.
Monnaie : le peso mexicain, actuellement 1€ = 24 MXN ou $ME. Prévoyez du liquide car les cartes bleues ne fonctionnent pas partout ou avec une charge supplémentaire. Si vous n’avez pas d’accord spécifique avec votre banque, privilégiez le retrait en ATM.

couple cenote

Quand partir ?

Il y a deux saisons au Mexique :

  • La saison des pluies : d’avril à novembre
  • La saison sèche : de novembre à avril – qui est privilégiée par les touristes

Les pluies ne sont pas vraiment comme la mousson en Asie, elles n’empêchent pas de voyager. Néanmoins, il fait plus chaud à cette période, surtout vers le mois de mai. De septembre à novembre, il est courant qu’il y ait des tempêtes, cyclones et autres cataclysmes du genre. Les ouragans de novembre 2020 ont été particulièrement forts et ont causé beaucoup de dégâts !

Nous y étions en janvier 2021 et avons eu plus ou moins de chance avec la météo. Nous avons eu beaucoup de pluie au début et quelques journées de ciel couvert. Les Mexicains nous ont dit que c’était étonnant pour la saison… Cela ne nous a pas empêchés de profiter de notre road trip mais on vous le redit : la météo n’est pas une science exacte. On ne pouvait d’ailleurs pas se fier à ce qu’elle disait.

Une majorité de touristes favorise la période de décembre à mars donc la fréquentation est bien plus importante à ce moment de l’année. Nous ne pouvons pas en témoigner puisque nous avons voyagé en période « COVID » et qu’il y avait relativement peu de touristes.

Dernière chose, on vous conseille d’éviter la période de fin mars pour cause de Spring Break : des hordes d’étudiants américains débarquent à Cancun et sur toute la Riviera Maya pour faire la fête. Les prix explosent, entre autres conséquences négatives.

Combien de temps rester ?

Cela dépend de vos envies bien sûr. Nous sommes partis 18 jours, dont 17 jours sur place. Ce timing est idéal pour découvrir le Yucatan sans trop se presser. Et pourtant, nous avons quand même dû faire des choix dans notre programme.

De manière générale, étant donné le temps de trajet et le décalage horaire, on vous recommande de partir a minima 10 jours. Mais chacun sa conception et ses possibilités 😉

dessins mur

Itinéraire pour 2 semaines de road trip dans le Yucatan

Quel itinéraire pour 2 semaines ?

Pour bien construire votre itinéraire, il vous faut répondre à plusieurs questions en amont :

  • De combien de temps je dispose ?
  • Comment vais-je me déplacer ?
  • Quels sont les incontournables que je veux voir ?
  • Quel rythme de voyage ai-je envie d’avoir ?

Pour vous résumer : nous avions 17 jours sur place, nous comptions louer une voiture, nous avions une liste de ce qu’on voulait voir et nous voulions un bon rythme, tout en nous ménageant des journées plus tranquilles.

Sur la construction d’un itinéraire dans le Yucatan, vous verrez que beaucoup de blogs ou guides vous conseillent les mêmes itinéraires. Ils sont plus ou moins grands en fonction de la durée du séjour et vont dans un sens ou dans un autre. Je vous explique : puisque vous arrivez à Cancun, vous allez ensuite, soit au sud, soit au nord de la ville. A partir de là, l’itinéraire coule un peu de source.

Nous concernant, je voulais terminer notre road trip par quelques jours sur l’île d’Holbox, au nord de Cancun, donc nous avons commencé par le sud et la Riviera Maya.

L’itinéraire qu’on a conçu pour visiter le Yucatan nous a parfaitement convenu, même si on aurait toujours voulu en faire et voir plus. On a également eu quelques contrariétés qui nous ont empêchés de profiter comme on le voulait de certains endroits (pluie à Isla Mujeres, temps couverts à Bacalar, test PCR à intégrer, intoxication alimentaire à Holbox) mais on reste vraiment satisfaits de notre programme 😉

campeche carole rue

Notre itinéraire pour 2 semaines dans le Yucatan

Jour 0

Départ à 10h55 depuis Roissy – arrivée à 16h15 à Cancun

Nuit à Cancun

Jours 1 et 2

Isla Mujeres

Nuit à Playa del Carmen

Jour 3

Route vers Tulum avec les cénotes Azul et Jardin del Eden, déjeuner à Akumal et cénote Dos Ojos

Nuit à Tulum

Jour 4

Journée dans la réserve de Sian Ka’an avec Secretoo

Nuit à Tulum

Jour 5

Journée à Tulum avec le Gran Cenote puis visite des ruines de Tulum et fin de journée à la plage Las Palmas

Nuit à Tulum

Jour 6

Route vers Bacalar puis déjeuner à Los Aluxes avant de faire une croisière de 14h à 19h sur le lac avec Sailing Colibri

Nuit à Bacalar

Jour 7

Visite du village de Bacalar et reste de la journée à Los Rapidos.

Nuit à Xpujil

Jour 8

Journée à Calakmul avec Secretoo puis route vers Campeche

Nuit à Campeche

Jour 9

Visite de Campeche le matin et cénotes X’batun et Dzonbakal l’après-midi

Nuit à Mérida

Jour 10

Visite d’Uxmal le matin et cénote Noh Mozon l’après-midi puis visite de Mérida

Nuit à Mérida

Jour 11

Visite d’Izamal puis cénote Suytun avant de visiter Valladolid

Nuit à Valladolid

Jour 12

Chichen Itza puis cénotes Ik Kil et Yokdzonot

Nuit à Valladolid

Jour 13

Test PCR à Cancun puis route vers Holbox

Nuit à Holbox

Jours 14, 15 et 16 au matin

Holbox puis avion à 18h25 pour une arrivée à Paris à 10h le lendemain

andy mer voilier

Carte de notre itinéraire au Mexique

carte road trip yucatan

Road trip Yucatan : itinéraire pour 10 jours ou 12 jours

On nous pose souvent la question de savoir ce qu’on peut faire en moins de temps au Yucatan. C’est vrai que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir partir 15 jours et, je vous rassure : il est tout de même possible de passer un super voyage plus court ! Il y a un magnifique itinéraire à suivre en 10 jours au Yucatan 😉

Nous déconseillons néanmoins de partir qu’une semaine : pour le décalage horaire bien sûr mais surtout pour le sens. Après cela se fait : une semaine de resort à Tulum. Mais on ne vous encourage pas du tout à choisir cette formule.

La clé, si vous partez 10 ou 12 jours, est de faire des choix dans le programme. Vous ne pourrez pas tout faire, et vous devez impérativement éviter de passer la moitié de votre voyage sur la route. Par conséquent, nous vous proposons un itinéraire de 10 à 12 jours au Yucatan 😉

Jours 1 à 4 : Filez directement à Tulum et oubliez Cancun et Isla Mujeres. Même si les deux ont des atouts. Sur la route : profitez de Playa del Carmen et des cénotes, voire d’Akumal si cela vous tente. N’oubliez pas d’inclure Sian Kaan !

Jours 5 à 7 : Profitez de Valladolid et de sa région : Chichen Itza, les cénotes, et vous pouvez même remonter jusqu’à Las Coloradas ou découvrir le temple d’Ek Balam.

Jours 8 à 10 : Foncer à Isla Holbox, le petit paradis mexicain, avant de reprendre l’avion.

Et si vous avez 2 jours de plus : on vous invite à pousser vers Mérida car c’est là-bas que nous avons vu les plus beaux cénotes ❤️

rivière rapidos bacalar

Nos conseils pour passer un super voyage

On vous partage nos conseils pour organiser au mieux votre voyage dans le Yucatan.

Le premier d’entre eux : profitez à fond, vous allez vivre un voyage de dingue ! Le second, pensez à un adaptateur type B (prises 110 volts et prise à fiches plates) 😎 Enfin, on a trouvé un groupe très pratique sur Facebook, qu’on vous conseille : les Français au Mexique. Il nous permettait de poser nos questions et de récupérer des informations essentielles (surtout en période COVID).

Comment se déplacer au Mexique ?

Nous sommes allés au Mexique avec la compagnie Air France. Nous avions préféré un vol direct pour éviter une escale dans un pays qui pouvait se refermer à cause du COVID. Au moment de notre voyage par exemple, les escales aux USA n’étaient pas possibles. Rien à dire sur le vol, c’était très bien. Exception faite que nous avons dû payer le prix fort (57€ par trajet) pour la valise en soute car nous n’avions pas pu réserver en ligne.

Andy a rédigé un article spécifique sur la conduite au Mexique. Il vous donne toutes nos astuces et vous précise ce qu’il est nécessaire de savoir quand on y conduit.

Pour circuler au Mexique, vous avez également les bus. Le réseau ADO est particulièrement présent et pratique pour relier les villes entre elles. Je ne peux pas vous en parler plus dans la mesure où nous avons pris le bus seulement pour nous rendre à la gare de Cancun depuis l’aéroport.

On a pris une fois un taxi, pour relier Puerto Juarez à Cancun à l’agence Avis où nous devions récupérer notre voiture. Nous avions négocié le prix en amont (et encore, je pense qu’on aurait pu négocier plus). Notez qu’il n’y a pas de Uber à Cancun. Il y a également la possibilité de prendre un « colectivo » pour vous déplacer. Pratique, peu chers et « locaux », ces mini-vans sont incontournables dans les villes. Nous n’avons pas eu l’occasion de les tester.

Pas de recommandations particulières pour le bateau, nous en avons pris pour rejoindre les îles du Yucatan, Isla Mujeres et Holbox.

Je termine avec le vélo le plus étrange au monde, pour moi : celui où tu dois pédaler en arrière pour freiner… Du jamais vu (expérience vécue à Tulum) !

carole voiture

Où dormir au Mexique ?

Nous allons vous préciser dans les articles concernés quels ont été les logements que nous avions choisis. Pour rappel, nous cherchons à mettre le moins d’argent possible dans les logements et plus dans les activités. Bien sûr, nous avons un minimum de critères (localisation, confort, parking, wifi).

Nous avions réservé assez tard nos logements, compte tenu de la situation sanitaire, mais nous avons eu la chance d’avoir relativement le choix. Bien sûr, si vous partez une fois que la crise sera terminée, essayez d’anticiper un maximum.

Autre bonne nouvelle, il y a vraiment moyen de se loger pour pas cher, et avec un certain confort en plus ! Et pour les grands budgets, il y a souvent de très beaux hôtels à des prix défiant toute concurrence.

Nous avons essentiellement réservé sur Booking, à l’exception d’un Airbnb à Playa Del Carmen. On voulait éviter la zone hôtelière. De même, à Tulum ou Cancun, on a ciblé des logements éloignés des centres ultra-touristiques car ce n’est pas ces coins qui nous intéressaient. Bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses au Yucatan.

couple sable mer

Où manger dans le Yucatan ?

Vaste sujet, je pense que cela nécessiterait un article entier 😀 Mais pour cela, il aurait fallu qu’on prenne davantage de photos avant de s’empiffrer à chaque repas ! Car soyons clairs, on a explosé le budget et nos estomacs pendant 15 jours. Il faut dire qu’en France, nous étions privés de restaurant depuis des mois… Et puis les prix sont tellement accessibles ! Attention toutefois à des zones comme Tulum ou Holbox, ils sont bien plus élevés que dans le reste de la péninsule.

Nous avons également fait plusieurs fois nos courses au supermarché, dans des AKI, sur le marché ou dans des OXXO où le choix reste quand même très limité.

On vous recommandera nos meilleurs restaurants dans les articles mais il y a tout de même des spécialités à ne pas manquer quand on voyage au Mexique, et plus particulièrement au Yucatan. Vous êtes prêts à grossir rien qu’en lisant ces lignes ? Oui parce qu’on ne peut pas dire que la nourriture mexicaine soit la plus diet au monde…

Les spécialités mexicaines

De manière générale, attention aux épices, le fameux « chile » mexicain. Notez que les Mexicains n’ont pas le même sens des proportions que nous. Un « peu épicé » arrache littéralement la gueule, je vous aurais prévenus 😀 Tentez quand même, ne serait-ce dans les sauces servies en apéritif !

Le numéro 1 des numéros 1 : la tortilla évidemment, qui est à la base d’une grande majorité des plats proposés au Mexique. Elle se décline en tacos, enchiladas, quesadillas, chilaquilès, burritos, etc.

Forcément, il vous faudra commander un extra de guacamole parce que c’est l’un des mets les plus délicieux au monde ❤️ Testez également les tamales, même si nous avons moins accroché, le mole (une sauce à base de cacao et autres, genre piment !), les esquites (du maïs avec de la mayonnaise, du fromage et du piment), la cochinita pibil (une spécialité yucatèque à base de porc mariné), les papadzules (des tacos mous farcis aux œufs) et des marquesitas en dessert (une sorte de crêpe avec du Nutella, sucre, banane – au choix – et du fromage).

Et pour boire ? De la tequila, on vous en proposera d’ailleurs partout ! Vous aurez aussi du choix en matière de bière (Modelo, Bohemia, Pacifico et bien sûr la Corona !). Mais on peut aussi profiter d’un bon jus de fruits frais, d’une « agua fresca », de l’eau avec des goûts comme celle à la fleur d’hibiscus (jamaica), d’un licuado (smoothie), d’une limonade ou d’un cocktail. Sachez également que les Mexicains sont de gros consommateurs de soda.

nourriture mexique yucatan
chili piment

Santé et sécurité

Je vais vous donner des conseils mais sachez qu’on est quand même revenus malades comme des chiens. Insolation ? Intoxication alimentaire ? On n’a pas vraiment su. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a des choses à faire pour éviter de tomber malade au Mexique :

  • Ne pas boire l’eau du robinet et toujours acheter des bouteilles ;
  • Penser à s’hydrater régulièrement ;
  • Ne pas oublier la crème solaire, qui ne dégrade pas les coraux évidemment ;
  • Prendre un anti-moustique efficace ;
  • Avoir une petite trousse à pharmacie avec quelques médicaments pour être paré en cas de… tout.

Point important en matière de santé, bien être au Mexique : il y a des toilettes partout et elles sont souvent propres. On vous demandera parfois de payer quelques pesos. Faites attention à respecter les consignes, et ne rien jeter dans la cuvette contrairement à chez nous.

Concernant la sécurité, nous n’avons eu aucun souci spécifique, si ce n’est une petite discussion avec un policier qu’on vous raconte dans l’article sur « comment conduire au Mexique ». On a été très vigilants à la question des vols, ne laissant rien de valeur dans nos véhicules quand on partait. Bien sûr, on ne peut pas écarter totalement le risque de se voir forcer sa voiture avec ses affaires dedans. Ayez toujours des photocopies de vos passeports et permis de conduire, gardant vos originaux cachés dans votre chambre.

andy ruines pyramide

Point COVID

En espérant que ce paragraphe ne soit plus qu’un mauvais souvenir dans quelques mois… Ce qu’on peut vous dire pour un voyage au Yucatan en janvier 2021 :

  • Pour savoir si vous pouvez organiser un voyage au Mexique, consultez bien le site du Ministère des Affaires Etrangères. Forcément, tous les voyages dits de « tourisme » sont actuellement déconseillés. Si vous partez, c’est en votre âme et conscience.
  • Le Mexique a un système de « feux » (semaforo) pour déterminer le niveau de mesures prises. Ces mesures sont adaptées à chaque région : confinement, couvre-feux, etc. Lorsque nous sommes partis, la région du Quintana Roo était en orange, ce qui signifiait, par exemple, que les musées, hôtels ou restaurants ne pouvaient pas accueillir au maximum de leur capacité, il y avait des quotas. L’état de Campeche ou celui du Yucatan était en jaune tandis que Mexico City était en rouge (magasins, sites touristiques, musées fermés).
  • Le test PCR pour entrer sur le territoire mexicain n’est pas obligatoire, il ne nous a pas été demandé ;
  • Le test PCR a été rendu obligatoire pour rentrer en France au cours de notre séjour. Je ne vous raconte pas la galère pour trouver un laboratoire, nous enregistrer, revoir notre itinéraire. Nous avons choisi de le faire dans le laboratoire Laclicsa qui dispose de plusieurs succursales à Cancun. De fait, ce n’était pas le laboratoire le moins cher (118€ par personne) mais il est plutôt bien réputé et nous avons eu les résultats par mail en moins de 48h (en sachant qu’il y avait un dimanche au milieu).
  • Nous avons été agréablement surpris par le respect des gestes barrières et autres précautions par les Mexicains. Quasi tous les Mexicains rencontrés portaient le masque, et en toute circonstance (même pour faire du vélo ou courir). On nous a demandé de garder le masque dans un temple maya où nous étions quasi seuls par exemple. Seuls les touristes, et notamment dans des endroits comme Tulum ne respectaient pas cette règle. Nous avons porté le masque en permanence, exception faite de la plage.
  • Pour rentrer dans les supermarchés, restaurants ou musées, votre température est prise et on vous met du gel hydroalcoolique sur les mains. On peut également désinfecter vos pieds, vos valises, parfois vos vêtements. Bref, ça ne rigole pas.

De manière générale, nous nous sommes sentis en sécurité et nettement moins « pressurisés » qu’en France. Nous avons été vigilants, avons évité les endroits à forte concentration touristique, avons uniquement mangé en extérieur, ne sommes pas allés dans les bars ou boîtes de nuit. Il s’agit de voyager mais de manière responsable.

couple cenote

Comment avoir internet ?

Nous avions deux options pour avoir internet sur place :

  • Prendre une extension de notre forfait Sosh à 29€ pour 10 Go ;
  • Prendre une carte SIM sur place.

Nous avons privilégié la seconde option, je l’avais fait en Asie et j’étais pleinement satisfaite. Une fois sur place, nous nous sommes simplement rendus dans un OXXO pour commander une carte et un forfait TELCEL. Il est également possible de prendre chez AT&T mais la couverture de TELCEL était présentée comme meilleure par les utilisateurs qu’on a interrogés. Nous avons payé notre carte 29 pesos (1,2€) et pris deux forfaits internet à 300 pesos chacun (12,4€) qui donnaient le droit à 4 Go chacun, avec utilisation des réseaux sociaux de manière illimitée. Nous n’avons pas pu contrôler notre solde mais cela a couvert le séjour.

oiseau

Le pourboire au Mexique

C’est vraiment très important de respecter ces « règles » tacites, d’autant plus dans une période où, économiquement, les Mexicains trinquent un max. Vous n’êtes pas sans savoir que leur revenu moyen n’est absolument pas le même que le nôtre et qu’une partie de l’économie est informelle, avec du travail au noir. De fait, il est d’usage de compléter les paiements avec des pourboires. Cela vaut pour tout service rendu : le serveur du bar ou du restaurant, la femme de ménage, le pompiste, etc.

Avant de partir, j’avais lu un super article de Secretoo, bien utile. Il précise qu’il est recommandé de donner entre 15 et 25 pesos pour des employés comme la femme de chambre ou le pompiste. Pour les restaurants, vous verrez souvent indiqué l’échelle suivante :

  • 10% si vous êtes satisfait
  • 15% si vous êtes très satisfait
  • 20% si le service fut excellent

Nous avons toujours donné au moins 10%, sauf quand on a vraiment eu de super échanges avec le serveur ou qu’il fallait 15% pour arrondir la somme.

Pour les excursions enfin, on a essayé de donner un maximum de pourboire. On a été ravis de nos journées avec les guides de Secretoo (on vous en reparle plus bas) alors on a essayé d’être reconnaissants avec le guide mais aussi les éventuels accompagnants (le chauffeur, la personne qui conduit le bateau, etc.). Bref, libre à chacun, en fonction de ses moyens et de ses possibilités.

carole jaune izamal

Le drone au Mexique

Comme avant chaque voyage, Andy s’est renseigné sur la législation dans le pays. Il est tombé sur plusieurs sources indiquant qu’il fallait enregistrer son drone via un formulaire et que ce formulaire était uniquement réservé aux citoyens mexicains. Il a donc pris des renseignements sur les différents groupes de drone, et pour être honnête, il a pris le drone et l’a fait volé sans l’avoir enregistré auprès des autorités mexicaines.

Si vous faites attention un minimum et que vous respectez les mêmes lois qu’en France, vous n’aurez pas de problème. Ne volez pas au sein des sites mayas, et ne survolez pas les personnes ou les agglomérations. Bref, faites preuve de bon sens.

Durant tout le séjour, il a pu voler à Bacalar au-dessus de la lagune sur un voilier, au milieu de la jungle à l’écart de tout, et enfin à Holbox où un garde de la réserve naturelle est venu gentiment nous dire que c’était interdit. De fait, on a immédiatement arrêté et n’avons pas ressorti le drone.

drone mer sable

Les activités au Mexique

On va revenir dans différents articles sur toutes les activités qu’on a faites et adorées dans le Yucatan. On va aussi être honnête sur celles qui nous ont moins plu.

Dans tous les cas, on a été assez étonnés, voire déçus par le prix que le Yucatan faisait payer pour certaines activités. On cible directement cet état car, à l’entrée des sites, la part reversée à la commune et celle de l’état sont précisées. Par exemple, pour le célèbre Chichen Itza :

  • Vous payez 80 pesos de parking, soit 3,3€
  • L’entrée, pour les étrangers, coûte 497 pesos (20,5€), contre 80 pesos (3,3€) pour les Mexicains
  • Sur les 497 pesos, 80 (3,3€) sont dus à une taxe municipale et 417 (17,2€) à la taxe qu’impose le Yucatan…

Et attention, l’état a annoncé vouloir augmenter les prix début 2021 😯

Notre étonnement a également concerné 2 ou 3 cénotes dans la région de Tulum. Nous avons dû payer 350 pesos, soit environ 14,5€ pour profiter du cénotes Dos Ojos alors que certains dans la région de Mérida ne coûtent que 2€… D’autant que Dos Ojos n’est absolument pas le plus beau ! On a également été déçus par le nombre d’accès à la mer privatisés par des hôtels et qu’il faut payer.

On vous le redira en conclusion mais la place qu’a le « business » au Yucatan, nous a vraiment déplu. Prenez l’exemple d’Akumal, le célèbre spot pour voir les tortues. Nous n’avons pas participé à cette activité qui consiste à payer le parking, puis payer le droit d’accès à la plage et enfin payer pour aller voir les tortues dans des conditions peu agréables. Rien à voir avec notre superbe souvenir à Petite-Terre en Guadeloupe.

Heureusement, certaines activités sont gratuites, ou très peu chères, dans le Yucatan : se balader dans une jolie ville coloniale, profiter de la jungle, certaines plages. Mais, de manière générale, soyez prêts à sortir le porte-monnaie.

balançoire lac

Notre expérience avec Secretoo

Nous n’avons fait que peu d’activités organisées au Mexique et on a vraiment été attentifs aux prestations proposées. Pour le coup, on est tombé sur une perle rare. Secretoo emploie des guides non seulement francophones mais qui, en plus, sont géniaux !

Nous sommes partis avec Murielle, une Française installée au Mexique depuis 16 ans, passer une journée incroyable dans la réserve de Sian Kaan. On vous détaille notre journée à Sian Ka’an dans l’article en question mais on a adoré ces moments passés avec une guide passionnante et passionnée !

Nous avons fait de nouveau confiance à Secretoo pour passer une demi-journée à Calakmul. C’est donc avec Luis, un Mexicain parlant divinement bien français, qu’on a vécu une expérience géniale au cœur de la jungle. Retrouvez bientôt le détail de notre journée à Calakmul.

Nous ne sommes pas adeptes des excursions organisées mais là, on peut dire que c’était idéal. L’équipe est sympa, ultra accessible et disponible pour vous conseiller. Le principe est que le prix de base est fixé, quand on part à deux, mais il peut baisser en fonction du nombre de personnes concernées par le tour. Nous étions 4 à Sian Kaan par exemple et avons payé 184€ pour 2 (+ le pourboire). A Calakmul, un ami nous a rejoints donc nous avons payé 52€ pour deux + le pourboire + le fait que nous ayons utilisé notre voiture pour la journée.

andy temple jungle

Quel budget pour un road trip dans le Yucatan ?

Budget
ObjetMontant

Transport

1630 €

Activités

711 €

Hébergement

484 €

Alimentation

408 €

Quelques précisions sur notre budget pour 2 semaines au Mexique qui s’élève donc à 3233€ pour 2 :

  • Nous avons dépensé 1630€ dans les transports, dont 1190€ pour l’avion, 180€ pour la location de voiture et 135€ d’essence. Ce poste inclut également les autres moyens de transport et les péages.
  • Nous avons dépensé 711€ dans les activités : excursions, visites, parking, etc.
  • Le budget alimentation de 408€ comprend les restaurants et les courses.
  • Ne figurent pas dans ce graphique les dépenses autres mais on a ramené quelques souvenirs, payé nos cartes SIM et surtout fait deux tests PCR à 118€ chacun…

Aurions-nous pu réduire ce budget ? Carrément, en mangeant moins au restaurant principalement ! Pour le reste, nous avons toujours cherché les meilleurs prix quand on le pouvait. Et puis, comme je vous le disais, les activités sont plutôt chères. Nous avons eu des billets à 535€ chacun, ce qui était plutôt raisonnable puisque nous avons pris les billets un peu plus d’un mois avant et qu’il s’agissait d’un vol direct avec Air France. On a, par contre, fait le choix de prendre un bagage en soute, pour une fois (114€ pour l’aller-retour) 😉

Pour connaître toutes nos astuces pour trouver des billets d’avion moins chers 

carole ruines tulum

Conclusion sur notre voyage au Mexique

Ce qu’on a aimé au Mexique

La diversité des activités et la beauté des paysages. On a l’impression d’avoir fait plusieurs voyages en un, c’est vraiment dingue. Il y en a vraiment pour tous les goûts au Yucatan : amateur d’histoire, de farniente, de fête, de calme, etc.

On a également eu un gros coup de cœur pour les Mexicains. Ils sont toujours prêts à vous aider, vous conseiller, vous guider, discuter. De nombreuses conversations dans la rue ont commencé à partir d’un simple geste ou une question de ma part. Un vrai bonheur, qui nous a permis d’en apprendre bien plus sur le pays. Bien sûr, parler espagnol est un avantage considérable.

Enfin, forcément… La cuisine. On en a longuement parlé mais quel régal pour nos sens !

Ce qu’on a moins aimé au Mexique

Vous l’avez sans doute compris mais on a été déçus, voire énervés par le surinvestissement touristique de certains coins du Yucatan. La Riviera Maya est un parfait exemple de ce que le tourisme de masse peut faire. Cette zone est bien sûr magnifique, mais vous devez faire votre place entre ces gigantesques complexes hôteliers qui parasitent l’espace. On a d’ailleurs volontairement évité Cancun et Playa del Carmen pour cette raison. C’est vraiment du gâchis. Et puis le corollaire ce sont les prix, des activités comme mentionné plus haut, ou de la nourriture parfois.

Et puis, dernier point : le contraste entre des zones protégées et d’autres où les déchets sont légion. Forcément, cela fait mal au cœur d’observer ce spectacle dont les Mexicains et les touristes au Mexique ne sont pas les uniques responsables puisque des études ont prouvé que la mer ramenait des déchets d’autres parties du monde. Dans le même ordre d’idée, le Mexique, à l’instar de la Guadeloupe, souffre de l’arrivée de plus en plus massive et gênante des sargasses.

plage sable arbres
6 réponses
  1. Cecilia
    Cecilia dit :

    Bonjour Carole!

    Merci infiniment pour vos articles très détaillés qui aident grandement à préparer un circuit au Yucatan.
    Je me demandais pour quelle raison il n’y avait pas d’articles spécifique sur Mérida, Villadoid, Chichen Itza, etc. Est-ce parce que cela vous a moins plu ou parce que vous avez pris le temps d’écrire de longs articles pour d’autres destinations? Je me pose la question car comme je suis en train de faire l’itinéraire, je préférerais ne pas aller dans des endroits qui ne valent pas la peine. Merci beaucoup!

    En tous les cas félicitations pour vos contenus et les magnifiques photos!

    Répondre
    • Carole
      Carole dit :

      Merci beaucoup, cela nous fait chaud au cœur ton retour sur nos articlez ! Tu as tellement de chance d’aller au Mexique..
      Alors si, pour te répondre nous allons bien sortir un article sur Mérida et un autre sur Valladolid avec Chichen. Ils sortiront courant avril. Si tu veux on peut parler de ces endroits sur Instagram, si tu veux nos conseils avant 😉

      Répondre
  2. Laurence ROC
    Laurence ROC dit :

    Bonjour, bravo pour ce blog ! j’ai lu dans votre itinéraire que vous faisiez des arrêts cénote sur la route vers tulum, avez-vous laissé vos bagages dans la voiture ? Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *