plage couple

On vous emmène découvrir le sud de la Corse le temps d’un petit tour des incontournables : plages, rivières, villages, restaurants. Alors, que faire en Corse-du-Sud ? On vous dit tout !

Il y a deux Corse : la Haute-Corse avec Bastia et la Corse-du-Sud, avec Ajaccio. On vous fait un petit tour d’horizon de cette seconde partie de l’île de beauté, souvent privilégiée par les touristes. Et on ne va pas se mentir : la Corse-du-Sud est grandiose. On a aimé les plages, dont la beauté n’est plus à prouver, mais tellement en plus encore. Que faire lors d’un road trip en Corse-du-Sud ? Découvrir Porto, Cargèse, Ajaccio, Bonifacio, Porto-Vecchio, Zonza et tous les merveilleux endroits à proximité bien sûr ! On vous présente tout ça !

Pour tout savoir sur notre road trip de 2 semaines en Corse 😎

Et puis, si vous passez par la Haute-Corse

carole port

Que faire à Porto ?

Vous commencez votre découverte de la Corse-du-Sud par Porto et vous ne savez pas encore tout ce que vous pouvez y faire ? On vous guide avec nos 4 incontournables de la région et nos conseils pour passer un super séjour !

Visiter Porto

Porto est assez étonnante comme ville, enfin village ? Ce n’est pas très grand et il n’y a pas vraiment de choses à visiter, mais on s’y sent bien, malgré une architecture parfois grossière. C’est sur la route depuis les calanques que l’on aperçoit en premier lieu Porto, et qu’on a envie d’y aller !

Porto est l’exemple parfait de petite ville en bord de mer dans laquelle il est agréable de se balader, notamment au moment du coucher du soleil. Les couleurs, d’ordinaire lumineuses, le sont encore plus lors de la golden hour. On vous conseille d’ailleurs d’en profiter depuis la terrasse du restaurant Le Palmier, un cadre exceptionnel.

Le panorama depuis la tour génoise doit l’être tout autant, mais nous n’avons pas pris le temps d’y aller. Vous avez également la plage de Porto, qui a le mérite d’être accessible, mais qui n’a pas vraiment de charme 😉

C’est également au camping Funtana a l’Ora, situé à Porto, que nous avons posé la tente pendant 3 nuits (107€). On vous le conseille vraiment, pour son cadre, son restaurant, la soirée chants corse et la piscine ❤️

sunset mer

Quelles plages faire à Porto ?

Nous en avions repéré plusieurs dans le golfe de Porto, notamment la plage d’Arone qui avait l’air très jolie. Pour une raison que je ne souhaite pas développer (la piscine du camping 🙄 ), nous en avons choisi qu’une seule qu’on vous conseille : la plage de Ficaghjola. Celle-ci est accessible dans un premier temps en voiture, après une petite route avec plusieurs lacets. Une fois garés en bas, il faut poursuivre à pied pendant une petite quinzaine de minutes.

Nous avons beaucoup apprécié cette plage car elle avait un premier avantage d’être en partie ombragée quand nous y sommes arrivés pour pique-niquer. Les falaises vous protègent en effet des rayons du soleil sur une partie de la plage. Attention, il ne s’agit pas d’une plage de sable fin, mais de galets et quand la mer est agitée (comme ce fut notre cas), la descente dans l’eau n’est pas des plus aisées. Il y avait beaucoup de monde lorsque nous étions et Ficaghjola est assez petite donc le mieux est d’arriver tôt.

Nous y sommes également passés en bateau lors de l’excursion dont on vous parle ensuite.

corse mer

Visiter les calanques de Piana

Ah les calanques de Piana… L’un des paysages que je voulais le plus voir en Corse. Alors, même si on parle de « calanques », elles n’ont pas grand-chose à voir avec les calanques de Marseille et Cassis. D’ailleurs, là-bas, ils disent « calanches ». On vous propose 3 manières de profiter de ce joyau corse.

Le premier est de rouler le long de la fameuse route qui va de Piana à Porto. Autant vous dire qu’on l’a empruntée cette route car les points de vue sont superbes, par tout temps. Alors par contre, il faut savoir que vous ne serez pas souvent seuls à garer la voiture le long de la roche pour prendre des photos.

💡 Une petite astuce qui a marché pour nous : ne pas venir spécifiquement tôt le matin car le soleil se lève de l’autre côté et la route sera à l’ombre, mais par contre en plein milieu de l’après-midi, quand les gens sont à la plage. Nous avons eu une petite fenêtre où nous étions seuls dans ce cadre hallucinant !

Pour mieux comprendre ce paysage, on vous conseille de prendre une brochure à l’office du tourisme de Porto. Vous pourrez plus facilement trouver le cœur, la bergère ou le château fort.

route carole

Une autre manière de s’approcher au plus près de ces roches sculptées par le vent : une randonnée. Il y a évidemment la plus connue, qui mène vers le Capo Rosso, mais qui se mérite (environ 3h30 temps de marche). On a préféré une marche plus modeste depuis le parking de la tête de chien vers le château fort.

Il faut compter 30 minutes de temps pour y aller, la plupart du temps à l’ombre, mais le mieux est de partir le matin. Cela permet également d’avoir moins de monde. La randonnée est sans difficulté et puis le panorama au bout du chemin est vraiment magnifique, sur le golfe, mais également la réserve de Scandola.

Notre troisième manière de profiter des calanques est par la mer, je vous en parle tout de suite !

mer corse

Découvrir la réserve naturelle de Scandola et le golfe de Girolata

On termine par un incontournable de la région : la réserve de Scandola. Nous avons opté pour une excursion avec Getyourguide qui prévoyait un tour en bateau de 3h. Globalement, on a aimé le tour car on s’est approché de plus près de cette fameuse réserve, du golfe de Girolata, mais également des calanques. Néanmoins, on a trouvé cela cher pour la prestation globale et avons été un peu déçus de ne pas nous arrêter au fameux village de Girolata. Ce village de pécheur est un peu coupé du monde, vous pouvez y accéder en randonnant ou en bateau.

Il n’en demeure pas moins que nous avons apprécié cette incursion dans cette réserve naturelle, maritime, mais aussi terrestre. Le capitaine du bateau semi-rigide sur lequel nous étions nous a bien expliqué son histoire et ses particularités (notamment des chèvres sauvages dont certaines se sont montrées pour nous !). Les couleurs y sont incroyables, notamment le contraste entre les falaises de granit rouge, le bleu profond ou le turquoise de la mer.

Là où je suis également un peu mitigée également est que le capitaine nous a bien sensibilisés sur les différentes espèces endémiques qu’il fallait protéger, tant les oiseaux (les balbuzards), les poissons que les plantes marines. Néanmoins, j’ai pu regarder par la suite une vidéo qui montrait à quel point cette réserve, bien que protégée, était menacée par la présence humaine. La succession de bateaux dans ces eaux continue de détériorer et de détruire cette nature. La réserve a d’ailleurs perdu son label « diplôme européen des espaces protégés ». Bref, je vous laisse juger.

bateau réserve

Que faire à Cargèse ?

Nous avons fait une halte à Cargèse, mais honnêtement, nous n’avons pas été vraiment séduits. Peut-être faut-il rester davantage… On lui reconnaît néanmoins de beaux panoramas sur la Méditerranée et deux jolies églises : l’Église catholique latine et l’Église catholique grecque.

Nous avons également passé quelques heures sur la jolie plage du Péru. Ce n’est pas la plus jolie plage de Corse, mais elle a le mérite d’être moins bondée tout en ayant beaucoup de jolis atouts : du sable fin, une eau claire… Un bon choix si vous êtes du côté de Cargèse.

village plage

Que faire à Ajaccio ?

Nous avons débarqué à Ajaccio puis nous y sommes restés 2 jours. C’est rapide, mais suffisant pour avoir une petite idée de ce qu’il y a à voir dans cette jolie ville. Alors, que visiter à Ajaccio en 2 jours ? On vous dit tout 😉

corse mer ville

Visiter Ajaccio

Il y a deux parties dans Ajaccio : la vieille ville, où se concentrent les principaux sites touristiques, et la ville plus moderne dans laquelle nous ne sommes pas allés. Il est possible de faire un itinéraire de plusieurs heures dans la vieille ville d’Ajaccio, voire d’y passer la journée. On vous donne nos meilleurs spots :

  • La balade le long du boulevard Rossini, jusqu’à la citadelle : entre la mer et les palmiers, c’est une belle entrée en matière !
  • Les plages du centre-ville ;
  • La place d’Austerlitz avec la statue de Napoléon et sa grotte (un peu décevante tout de même) ;
  • Se perdre dans les rues colorées de la vieille ville avec des arrêts obligatoires : la maison Bonaparte, la cathédrale, la place du Général de Gaulle ;
  • Une balade le long du port Tino Rossi.

Et pour manger ? Une spécialité corse sur le marché d’Ajaccio (des bastelles aux blettes ou un moelleux à la châtaigne ?) ou un repas sur le port, au restaurant Côté Port, qu’on valide carrément !

napoléon ajaccio

Les îles Sanguinaires

Notre spot préféré à Ajaccio ! Nous y sommes allés face aux îles Sanguinaires, à la pointe de la Parata au coucher et au lever du soleil, un souvenir mémorable ❤️ il est possible d’y accéder en voiture, en bus ou en petit train. Il y a un parking, payant en journée, à 5 minutes à pied du bout de la pointe.

Pour le plus beau point de vue, vous pouvez monter depuis le parking. Nous ne l’avons pas fait, mais ça doit être superbe avec le panorama sur les îles d’un côté et la montagne derrière. Nous sommes allés, quant à nous, au niveau de la tour génoise. Il y a un peu de grimpette mais c’est facilement accessible !

île mer

Quelle plage faire à Ajaccio ?

Quand on tape « plus belle plage d’Ajaccio », beaucoup de sites renvoient directement vers la plage Capo di Feno.

Mais avant d’en profiter, il faut déjà y accéder. Quand on suit cette route, en partie en travaux lors de notre passage, on se demande où est-ce qu’on arrive… Mais on retrouve bien un parking gratuit et une jolie et longue plage. C’était notre première plage corse et on l’a bien appréciée, malgré le monde. Il y a des possibilités pour déjeuner ou boire un verre sur place. Une jolie manière de passer un après-midi près d’Ajaccio !

plage mer

Que faire à Bonifacio ?

Peut-être l’un des noms et l’une des cartes postales les plus célèbres de Corse : Bonifacio et ses falaises. Et on ne va pas se mentir, cet endroit est incroyable ! Mais il y a tellement de choses à faire dans cette partie du sud de la Corse qu’on vous donne nos incontournables.

carole ruelle
cimetière corse
carole ruelle
carole tombes

Visiter la ville de Bonifacio

On commence bien sûr par Bonifacio, la ville elle-même que vous devez impérativement visiter, et même plusieurs fois. Nous y sommes allés une première fois un matin pour découvrir Bonifacio et deux soirs ensuite. La première soirée dans la partie basse de la ville, au niveau de port. Nous n’avons pas pu y manger personnellement, mais on vous recommande le restaurant Del Ferro qui a l’air dingue !

Mais, à Bonifacio, vous avez le port et, surtout, la citadelle, la fameuse. On vous recommande d’y aller assez tôt le matin, pour éviter la grosse chaleur, mais également la foule. Les arrêts incontournables à Bonifacio selon nous :

  • La vue depuis les hauteurs sur la mer, les falaises… Un panorama époustouflant !
  • Le cimetière marin ;
  • Une pause à l’église Saint-Dominique ;
  • La balade dans les ruelles pentues de la ville haute : perdez-vous, il n’y a que ça de vrai ;
  • La descente de l’escalier du Roy d’Aragon : nous ne l’avons pas faite car le prix commence à devenir un peu abusé (5€ en 2021 contre 3,5€ l’été d’avant). Nous avons eu une jolie perspective en bateau par contre.
  • Un dîner à l’Archivolto pour les exquises lasagnes aubergines-chèvre (réservez avant).
escalier mer bonifacio

Si vous grimpez depuis le port avec la montée Rastello (ce qui tire un peu sur les mollets, mais c’est très faisable), ne loupez pas la vue sur le port ou de l’autre côté, sur les falaises et l’eau turquoise depuis le col Saint-Roch. Entrez ensuite dans la ville haute par la porte de Gênes. À proximité, il y a également le bastion de l’Étendard, mais nous n’y sommes pas allés.

Vous avez également des balades qui doivent être grandioses, le long des falaises, notamment jusqu’à phare de Pertusato. Nous n’avons pas eu le temps de les faire, mais on reviendra certainement pour ça !

falaise mer

Visiter Bonifacio : nos 2 conseils

Où se garer à Bonifacio ? C’est peut-être l’une des questions les plus importantes 😉 Les parkings sont payants et assez chers (genre 14€ les 5 heures un soir où la France perd l’Euro de foot….), surtout sur le port. Il y a un parking gratuit à l’extérieur de la ville, Les Vallis, mais il faut pas mal marcher. Nous avons également réussi à nous garer gratuitement sur un petit parking improvisé situé sur la route des falaises. Et pour la ville haute, nous nous sommes garés sur le parking près du cimetière marin et le prix était raisonnable.

Où dormir à Bonifacio ? Vous trouverez des hôtels sur place, mais on ne peut pas dire que le rapport qualité-prix soit dingue, comme partout en Corse d’ailleurs. Pour maîtriser votre budget, la meilleure solution reste le camping.

Nous avons d’ailleurs trouvé un super endroit pour poser notre tente à Bonifacio : le camping Campo Di Liccia. Il est très bien situé (proche de Bonifacio, mais aussi sur la route de Porto-Vecchio), les emplacements sont agréables, les sanitaires propres, la piscine sympa, le restaurant assez bon et surtout… tellement pas cher ! Nous avons payé 145€ pour 5 nuits dans ce camping. On vous le recommande carrément !

corse ville

Les falaises de Bonifacio : comment en profiter ?

Les falaises sont indissociables de Bonifacio et tous les moyens sont bons pour les observer de plus près. Nous vous avons déjà parlé des jolies balades le long des falaises que nous n’avons pas eu le temps de faire.

Ce qu’on vous conseille également de faire, c’est de vous en approcher depuis la mer, avec les excursions en bateau qui sont proposées. Nous n’avons pas choisi un tour spécifiquement dédié aux falaises, mais nous les avons quand même vues de plus près en revenant des îles Lavezzi.

Au retour de la plage Saint-Antoine, nous avons également fait un arrêt au niveau d’un petit chemin qui mène de la route aux pieds des falaises. 💡 Pour retrouver le spot parfait, il faut descendre dix minutes vers la mer depuis ce point. L’objectif était de nous baigner, mais la mer était trop agitée ce jour-là. Par contre, la vue sur Bonifacio en contrebas était magnifique !

andy mer falaises

Et puis on termine par un incontournable de Bonifacio : le coucher de soleil sur les falaises. Il y a plusieurs endroits où vous pouvez vous garer le long de la route afin de vous rapprocher et d’avoir la vue imprenable sur Bonifacio. Faites toutefois attention si vous traînez tard dans le coin et tenez-vous éloignés du bord… Bien sûr, vous ne serez pas seuls car le spot est connu, mais la beauté du lieu n’en sera pas troublée, je vous le promets 😉

falaise couple

Une journée aux îles Lavezzi

Les îles Lavezzi sont présentées comme un incontournable du sud de la Corse et on ne va pas aller jusqu’à dire que c’est faux. Néanmoins, on peut vous dire que ce n’est absolument pas la journée que nous avons préférée, même si l’archipel vaut tout de même le coup d’œil.

Nous sommes partis depuis le port de Bonifacio et n’avions pas réservé avant notre traversée. Il y en a toutes les demi-heures donc c’est assez pratique. Nous avons choisi cette formule qui est la moins chère : 37€ l’aller-retour par personne. Ce n’est pas si donné, mais vous avez une traversée aller d’une vingtaine de minutes et une visite commentée d’une heure au retour.

Celle-ci était d’ailleurs très intéressante avec des commentaires humoristiques sur les différentes îles qui composent l’archipel (et la folie des grandeurs de certains), mais également sur les falaises dont on s’approche un peu. Par contre… en fonction de là où vous êtes assis dans le bateau, vous prendrez littéralement une douche. Monsieur vous préviendra gentiment à propos des embruns, vous conseillera de mettre votre sac à l’abri… Faites-le, une douche. Littéralement 😆

On en revient à notre début de journée où nous avons pris la mer. Ce qui est agréable aux îles Lavezzi, au-delà du fait que vous êtes en plein milieu de la mer, est que vous êtes entre la Corse et l’Italie, tout proche de la Sardaigne. Je suis allée deux fois en Sardaigne, dont une fois au nord, et ça m’a rappelé de bons souvenirs.

💡 Il faut d’ailleurs prévoir de l’eau en abondance pour votre journée, ainsi qu’un pique-nique, de quoi se protéger de la chaleur, et du vent. Nous y étions lors d’une journée très venteuse.

île mer corse

Une fois arrivés sur place, nous avons choisi un spot sur lequel nous sommes finalement restés toute la journée.

Vous avez plusieurs plages sur l’île, mais celle que je voulais absolument voir était celle de la Cala Achiarina, à l’opposé de l’embarcadère (donc une bonne quinzaine de minutes de marche). Cette plage est vraiment sympa, avec tout ce qu’on peut rechercher : un sable blanc et fin, une eau limpide, de gros rochers dignes des Seychelles ou de la Côte de granit rose. Car oui, j’ai aimé les îles Lavezzi aussi parce que j’ai retrouvé un peu de Bretagne (pas la température de l’eau, soit). Mais si je voulais à tout prix voir cette plage, c’était pour un tout autre élément : le monument en hommage à l’agonie de la Sémillante !

Petite, j’étais fan de cette nouvelle d’Alphonse Daudet qui relate un naufrage, véridique, sur les rochers des îles Lavezzi. Autant vous dire que, rien que pour ça, je suis heureuse d’y être allée. Faites également un petit tour au cimetière.

Nous n’avons pas vraiment eu le temps de faire toute l’île car il y a plusieurs criques, mais les quelques coins où nous nous sommes baladés étaient vraiment sympas. Je trouve néanmoins que c’est une journée assez chère au final (surtout pour une famille), qu’il y a beaucoup de monde, et que certaines plages du sud de la Corse m’ont plus scotchée. Mais je vous le conseille quand même !

lavezzi plage

La plage du petit Spérone

Le petit Spérone, une plage qu’on a adorée, mais qui peut vite être un enfer quand elle est bondée. Pour cela, on vous conseille vraiment d’y aller tôt, ou hors saison. Vous pouvez vous garer gratuitement le long du chemin qui mène jusqu’à la mer. Il vous faudra peut-être attendre d’avoir une place, ou accepter de vous garer assez loin, mais ça vaut le coup, je vous le promets !

Une fois garés, vous devez marcher une vingtaine de minutes le long de la mer et notamment de la plage de Piantarella. La tentation est grande de s’y arrêter car elle est déjà très belle, avec son lagon et sa vue sur l’île Piana. Mais on vous conseille de poursuivre et de vous enfoncer un peu dans la végétation. La plage du petit Spérone n’est pas indiquée, mais vous la trouverez assez naturellement. Et une fois que vous y êtes… Un petit bijou, mais petit, d’où l’idée d’y arriver tôt.

Si vous continuez à longer la mer, vous arriverez à la plage du grand Spérone, que nous n’avons pas faite. Comme son nom l’indique, elle est plus grande 😉

plage mer

La plage Saint Antoine

Nous sommes également allés à la plage Saint Antoine, pour voir son bateau et son fameux trou ! Une fois garés sur le parking (gratuit), il vous faut descendre une trentaine de minutes pour rejoindre la plage. Attention si vous y allez en plein après-midi, ça tape fort. La première partie de la marche peut se faire le long d’une route, mais coupez à travers le maquis, vous gagnez du temps. Il y a ensuite un chemin qui descend vers la droite, un peu avant le phare de Pertusato. Je vous conseille toujours d’avoir de bonnes chaussures pour faire ce genre de marche, une blessure est si vite arrivée.

Nous ne nous sommes pas posés sur la plage Saint-Antoine, bien qu’elle offre un cadre vraiment sympa, car il y avait beaucoup de vent. Nous sommes, par contre, allés sur les rochers à gauche pour avoir une jolie perspective sur le fameux bateau : le gouvernail de la Corse. À proximité, vous trouverez également la grotte Saint-Antoine (pas dingue), et le trou Saint-Antoine, qu’il peut être sympa de rejoindre à la nage.

Ce qu’on retient de ce coin, c’est surtout le cadre extraordinaire dans lequel il est, un terrain quasi lunaire. Comme quoi, la Corse est vraiment diverse et variée…

mer grotte bateau

La plage de Roccapina

La plage de Roccapina… Toute une histoire. Pour y arriver déjà : une piste de 2,5 km qu’il faut prendre très doucement, et qu’avec certains véhicules qui pourront en ressortir vivants. Ça nous a rappelé une fameuse route au Mexique 😀 Si vous avez peur, vous pouvez toujours vous garer avant cette piste et faire la route à pied, ou demander à être pris en stop.

Puis vous arrivez à un parking gratuit, avant de marcher 2 minutes et de découvrir le sable fin… Pour en prendre plein la vue. La plage de Roccapina a été notre première plage coup de ❤️ en Corse, nous y avons passé une après-midi formidable.

Puis, quand nous étions un peu rafraîchis, nous avons entamé la courte, mais intense ascension jusqu’à la tour génoise. Ce n’est pas bien indiqué, il faut prendre un chemin qui part vers la droite juste avant d’arriver sur le sable. Puis vous montez, vous montez… Il existe certainement plusieurs chemins, mais vous arriverez tôt ou tard au sommet pour une jolie claque !

D’un côté, vous avez la splendide plage de Roccapina, de l’autre, la grande et belle plage d’Erbaju, et derrière : les montagnes ! C’est vraiment l’un des plus beaux points de vue de Corse. Comptez donc une vingtaine de minutes pour monter jusqu’à la tour, et vous pouvez également poursuivre jusqu’au lion de Roccapina (environ 40 minutes depuis la tour a priori).

carole plage

Visiter Sartène

Je termine avec les incontournables à faire à Bonifacio par un petit village que nous avons fait en venant d’Ajaccio. Sartène est situé à 1h de Bonifacio et 1h30 d’Ajaccio. C’est un bon endroit pour faire une pause sur la route et déjeuner. Mais je vous avoue que j’ai été un peu déçue par le village globalement.

Oui, la vue en arrivant est jolie, mais je m’attendais à un peu plus de charme. Il faut peut-être le visiter quand le soleil est au zénith, pour que les ruelles soient ensoleillées.

En fait, je crois que je m’attendais à trouver des villages de caractère et de charme comme dans le Luberon 😉

village église

Que faire à Porto-Vecchio ?

On continue notre visite de la Corse-du-Sud avec la découverte de Porto-Vecchio et de ses environs incroyables. Nous y avons passé 2 jours, tout en séjournant à Bonifacio car les distances sont vraiment courtes. Alors, que faire à Porto-Vecchio et autour ? On vous dit tout !

Visiter Porto-Vecchio

J’ai trouvé Porto-Vecchio très jolie, mais vraiment petite. Je m’imaginais une ville comme Bonifacio, mais la ville haute est sur quelques rues uniquement. De fait, nous avons fait le tour de Porto-Vecchio en moins d’une heure et demie. Nous n’y sommes pas restés pour déjeuner, mais il y a plein de choix. La vieille ville est pleine de charme, notamment sa place centrale avec son carrousel, ses terrasses et l’église.

À proximité, vous trouverez la citadelle de Porto-Vecchio que nous n’avons pas faite, mais qui semble offrir une vue panoramique assez dingue. Si vous avez le temps, faites également un petit tour au niveau du port de plaisance.

💡 On s’était garés au parking Santa Catalina (payant, mais zone verte donc un des moins chers), à une dizaine de minutes à pied de la vieille ville.

village église

La plage de Santa Giulia

On commence avec les fameuses plages de rêve du sud de la Corse. J’en avais beaucoup entendu parler et je dois dire que la réalité était à la hauteur de mes espérances. Les plages de Corse sont sans doute les plus belles d’Europe que j’ai pu voir. On vous prépare d’ailleurs un article sur les plus belles plages de Corse 😉

Je débute par Santa Giulia parce qu’il s’agit, je pense, de la plus incroyable. Et pourtant, on ne peut pas dire que nous avions les meilleures conditions pour la découvrir, il y avait énormément de vent.

Pour y accéder, il y a plusieurs parkings payants sur le chemin. Nous avons payé 5€ pour la journée. On a tout de même remarqué qu’il n’y avait plus de surveillance à partir de 17h alors peut-être est-il possible d’y aller gratuitement en fin de journée… Une fois sur la plage, ça a été un peu la déconvenue car il y avait énormément de monde.

andy mer

Une solution pour être un peu seuls : aller aux extrémités qui, par ailleurs, sont tout simplement magnifiques. Avec les rochers, vous avez comme une impression de Seychelles. Nous sommes partis à l’extrémité droite, mais ce jour-là, le vent a un peu gâché le paysage de carte postale. De même, l’eau était vraiment froide (et c’est une Bretonne qui dit ça)…

J’ai lu qu’il fallait aller le long des rochers et trouver de jolies criques, mais, lorsque nous y étions, l’eau par là-bas était un peu verte (une rivière débouche pas loin). Mais ne vous inquiétez pas, même sur la plage « traditionnelle », l’eau est superbe.

mer ponton

La plage de Palombaggia

Autre plage célébrissime de Porto-Vecchio : la Palombaggia ! La bonne nouvelle est que le parking est gratuit pour une fois. Il existe des parkings payants mais il faut continuer jusqu’au bout du chemin et se rapprocher de la plage, ici les places sont gratuites. Une fois que vous êtes garés, vous rejoignez assez facilement la plage qui sera certainement bondée. La solution est une nouvelle fois de partir aux extrémités ou en tout cas loin des clubs et des transats. Les plages corses sont suffisamment grandes pour accueillir du monde. Et puis une fois posés, vous ne pourrez que constater à quel point Palombaggia est belle : sable fin et blanc, eau turquoise, végétation autour.

plage mer

La plage de Rondinara

Un petit coup de ❤️ cette plage qui est bien connue et qui attirent donc de nombreuses personnes. Deux astuces pour éviter la foule : venir tôt (bien sûr), et venir par un petit chemin qui vous donnera accès à une petite crique plus isolée.

Il est possible de trouver des places gratuites si vous venez tôt. Pour ce faire, vous arrivez à un embranchement avec à droite un beau chemin et à gauche, ce qui pourrait ressembler à une entrée d’une propriété privée. Prenez à gauche, et continuez jusqu’à la fin du chemin. Ce parking est gratuit, vous marchez 5 minutes et vous arrivez au sud de la plage de Rondinara. À 10h, nous étions 5 sur ce coin (un peu plus à 12h hein). Il y avait beaucoup de vent ce jour-là, mais on a quand même profité de cette magnifique plage. Tout ce qu’on aime : une eau turquoise, du sable fin et une roche rouge qui tranche avec le bleu de l’eau et de la mer.

plage mer

Que faire à Zonza ?

On termine notre road trip en Corse-du-Sud par une pépite qu’on a clairement adorée. Elle tranche clairement avec les plages paradisiaques du sud, mais vous verrez que Zonza a de nombreux atouts. Bienvenue dans l’Alta Rocca, au cœur de la Corse !

drone village

Visiter Zonza

Je commence par Zonza car c’est ici que nous étions basés. Nous avions pris un camping très simple, mais qu’on vous recommande chaudement : La Rivière. Pourquoi camper là-bas ? Parce que c’est un prix imbattable (10€ par personne et par nuit), pour la gentillesse des propriétaires, pour la localisation centrale, et pour la rivière… Vous verrez, c’est un endroit magique, loin de tout, de l’agitation, du bruit, etc.

Dormir à Zonza deux nuits est une bonne solution pour visiter la région, mais également prendre le temps de découvrir le village. La balade sera rapide, et on vous conseille de l’agrémenter avec un repas à l’Eternisula, original et délicieux.

clocher corse
corse rivière carole

Le lac de l’Ospedale

Sur la route depuis Porto-Vecchio jusqu’à Zonza, nous avons fait un court arrêt au lac de l’Ospedale. Il donne une première idée de ce qu’a à offrir l’Alta Rocca : du mystère et de l’authenticité.

corse lac

Les Aiguilles de Bavella

Les Aiguilles de Bavella sont l’une de ces silhouettes qu’on rêve de voir, qu’on cherche le long de la route et qui nous donnent un sourire incroyable quand on les aperçoit enfin ! L’avantage avec les Aiguilles de Bavella est qu’on les voit de loin…

D’ailleurs, nous avons cherché le fameux spot où on les voit derrière le village comme nous indiquaient les Best Jobers. Fausse bonne idée 😀 Ou alors pour les casse-cous ! Car oui il y a bien un gros rocher qui donne une jolie vue, mais, pour y accéder, il faut grimper sur une palette à moitié cassée. Bref, le drone a fait le travail pour nous 😆

Il y a des randonnées qui vous permettront d’apprécier au mieux ce décor incroyable, mais nous nous sommes contentés de les contempler depuis le point de vue panoramique. Magnifiques, y a pas à dire !

montagnes corse

Les cascades de Purcaraccia

Attention, à l’heure où nous écrivons cet article, l’accès aux cascades est limité aux groupes avec un guide expérimenté. En même temps, on s’est dit à de nombreuses reprises que le site était plutôt dangereux.

Mais pour l’instant, on vous raconte tout de même notre formidable journée aux cascades de Purcaraccia. On vous conseille vraiment, mais vraiment, d’y aller tôt. Le mieux est d’être au départ de la randonnée avant 9h. Il y a un parking à proximité ou vous pouvez vous garer sur le bord de la route. Commence ensuite environ 30 minutes pour atteindre la rivière. Cette portion de la randonnée est relativement facile, même si je vous recommande vraiment d’avoir de bonnes chaussures. Vous aurez, en plus, une vue imprenable sur les Aiguilles de Bavella.

Sachez que la randonnée dont on vous parle vous mènera aux cascades du haut, les plus connues, mais qu’il y en a, en fait, tout le long de la rivière. Cela peut être intéressant si vous passez la journée entière sur le site ou si vous n’êtes pas en capacité d’aller plus haut. Car je le redis, si la randonnée peut être décrite comme familiale, ce n’est absolument pas le cas.

andy montagne

Une fois que vous arrivez au niveau de la rivière, il faut la traverser et ensuite entamer la lente ascension. Nous avions suivi ces indications pour trouver les cascades de Purcaraccia. Comptez une bonne vingtaine de minutes pour rejoindre les premiers bassins, soit environ 1h depuis le début de la randonnée. Bien sûr, ce temps est variable et dépend de votre condition physique. Dans tous les cas, on oublie tout ça dès qu’on arrive là-haut ❤️

Le cadre est enchanteur, les bassins magnifiques, les montagnes envoûtantes… Tout est beau à Purcaraccia, même si le nombre impressionnant de personnes sur place gâche vraiment le plaisir. Si vous arrivez tôt, vous pourrez peut-être profiter de cet endroit sans les cris et les rires des gens, sans les groupes qui font du canyoning. Pensez également à pousser la curiosité en allant jusqu’en haut des cascades, il y a plusieurs bassins, parfois moins bondés.

cascade corse

En parlant des bassins, sachez tout de même que si les couleurs sont dingues, l’eau est froide (une quinzaine de degrés). Et puis, vous allez me trouver relou, mais faites attention, le site peut être dangereux. Il est courant de faire du toboggan, voire de sauter d’un bassin à l’autre. C’est tentant, mais après avoir vu une personne glisser sous mes yeux et tomber sur la tête et le dos, je peux vous dire que le paradis sur terre peut vite se transformer en cauchemar.

Nous sommes restés près de 2 heures sur place, avant de redescendre en 1h environ. Si la montée est physique, la descente n’est pas évidente et il est très facile de se blesser en glissant.

💡 Pensez au pique-nique et à de l’eau !

Ainsi s’achève notre petit tour des incontournables à voir et à faire en Corse-du-Sud. Bien sûr, il y en a bien d’autres, de ces endroits merveilleux connus ou mystérieux. Nous n’avons pas pu tout voir en 2 semaines, mais nous reviendrons !

Pour tout savoir sur l’organisation de notre road trip en Corse 😉

Vous voulez connaître nos incontournables de Haute-Corse ?

rivière montagne
carole rivière
2 réponses
  1. damande
    damande dit :

    article toujours bien fait nous revenons de 3 jours en baie de somme une region magnifique
    votre article nous a bien aide nous etions à saint valery puis mers cayeux treport ault bois de cise
    visite commentee avec le train jusqu’au crotoy nous sommes alles jusqu a abbeville et amiens
    amicalement

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *