couple chichen itza

Dernière étape de notre road trip dans le Yucatan, au Mexique : Valladolid ! On vous fait découvrir cette charmante ville ainsi que ses environs avec l’incroyable Chichen Itza et de magnifiques cénotes. Alors, que faire à Valladolid ? On vous dit tout ça !

Avant de rejoindre la magnétique île d’Holbox, nous avons passé 2 jours à Valladolid, un point de chute idéal pour sillonner la région. La ville se situe d’ailleurs à mi-chemin entre Mérida et Cancun.

Plus petite que Mérida, Valladolid nous a vraiment plu mais c’est encore une fois ses environs que nous avons préférés. Nous avons bien sûr visité l’unique Chichen Itza, l’une des sept merveilles du monde moderne. On vous raconte donc tout ce qu’il faut savoir pour profiter un maximum du célèbre temple maya ! Et puis, Yucatan oblige, nous continuons de vous présenter les cénotes que nous avons eu la chance de faire : Suytun, Ik Kil et Yokdzonot. Vous êtes prêts à nous suivre ? 😉

Vous savez quelles sont les 7 merveilles du monde moderne ? Il ne m’en manque plus qu’une à faire, je vous laisse deviner laquelle 😉

Chichen Itza au Mexique – Pétra en Jordanie – le Machu Picchu au Pérou – le Christ Rédempteur au Brésil – le Colisée à Rome – le Taj Mahal en Inde – la Grande Muraille de Chine.

couvent valladolid

Visiter Valladolid

Si nous avons beaucoup aimé les environs de Valladolid, nous n’avons pas négligé de visiter la « sultane de l’Est » en raison de son architecture. Cap sur cette ville au passé colonial qu’on espère vous faire apprécier.

Comment visiter Valladolid ?

Nous sommes arrivés en voiture à Valladolid mais il est possible de la rejoindre en bus, avec le réseau ADO. Si vous louez une voiture, on vous partage d’ailleurs nos conseils pour conduire sereinement au Mexique.

Une fois garés à notre hôtel, nous avons circulé dans Valladolid à pied. Cela se fait très bien, la ville étant à taille humaine. Nous avons par contre repris la voiture pour visiter les sites autour.

Combien de temps rester à Valladolid ? L’idéal est de visiter la ville pendant une journée, puis rester au moins 2 jours de plus pour découvrir les environs. Après une après-midi à Valladolid, nous avons fait une deuxième journée avec Chichen Itza le matin et deux cénotes ensuite. On vous conseille de rester à minima une troisième journée pour partir découvrir d’autres joyaux locaux : le site archéologique d’Ek Balam, Rios Lagartos et las Coloradas. Pour passer plus de temps à Holbox, nous avons malheureusement dû renoncer à cette journée… Malgré tout le bien qu’on nous a dit de ces endroits. La dure réalité des voyages !

Nous avons dormi au Gayser Apartements, qu’on vous recommande : bien situé, pas cher (38€ les 2 nuits), personnel agréable, chambre confortable.

Comme restaurant, on vous conseille le très simple mais bon Oasis Familiar. Pour plus de standing, on valide le Yakunaj Cocina ou le Mézon del Marquès. Retrouvez tout les incontournables à manger au Mexique dans notre article sur l’organisation du road trip.

💡 Pensez au changement d’heure quand vous êtes à Valladolid (-1h par rapport à Cancun).

cathédrale valladolid

Que faire à Valladolid ?

Dans le centre-ville, vous ne pourrez pas louper la cathédrale qui se dresse au-dessus d’une jolie place, le Zocalo. On a beau avoir fait plusieurs places du genre, à Mérida ou Campeche par exemple, on ne s’en lasse pas !

Nous n’avons pas eu le temps de le faire, à cause des horaires d’ouverture mais Valladolid possède son propre cénote, intra-muros ! En plein centre-ville, le cénote Zaci est un incontournable. Faites néanmoins attention à y aller tôt le matin pour éviter l’effet « piscine municipale ».

Mais notre coin préféré à Valladolid est lorsqu’on remonte le long des rues 41 et 41A, bordées de maisons aux façades colorées. On dirait un peu Campeche mais en miniature. Nous y étions à la golden hour et les couleurs sur les façades sont tout simplement magnifiques !

Et puis, non seulement vous découvrez de jolies boutiques et faites de belles photos, mais en plus, vous marchez également direction le couvent de San Bernardino… Nous ne l’avons pas visité, nous contentant de l’admirer au coucher du soleil. Le bâtiment est très imposant, superbe. Et petit plus : restez pour le spectacle de son et lumière du soir. Si vous comprenez l’anglais ou l’espagnol, vous apprendrez pleins de choses sur l’histoire fascinante de la ville !

rue maisons

Visiter Chichen Itza

On s’attaque maintenant à une merveille, au sens propre : l’une des 7 merveilles du monde moderne ! On vous raconte tout ce qu’on sait pour que vous puissiez passer une incroyable journée à Chichen Itza, au cœur des civilisations mayas et toltèques.

Pour ceux qui hésitent à venir à Chichen Itza car elle est trop touristique, peut-être surcotée, on vous partage notre avis : on a trouvé la pyramide aussi belle et impressionnante qu’on l’imaginait et on a été surpris par le nombre de choses à faire sur le site. Même si on a bénéficié de circonstances exceptionnelles pour la visiter, avec le COVID, on vous conseille vivement de l’inclure dans votre programme 😉

Nous avons également beaucoup apprécié les temples d’Uxmal 😉

carole pyramide

Quand venir à Chichen Itza ?

Vous avez un peu 3 écoles pour venir à Chichen Itza :

  • Ceux qui viennent à la première heure pour avoir la pyramide rien que pour eux pendant un temps. Ce fut notre choix et c’était génial. Pendant plus d’une demi-heure, on était quasi seuls de notre côté de la pyramide. Si le site ouvre à 8h, nous avons pu nous garer dès 7h45.
  • Ceux qui viennent au coucher du soleil pour bénéficier de la lumière spectaculaire.
  • Ceux qui s’en fichent et viennent quand ils peuvent/veulent.

Il y a, en plus, un spectacle, « les nuits de Kukulkan », qui est organisé tous les soirs à 19h ou 20h. Vous pouvez prendre les billets en avance sur le site internet. Nous n’y sommes pas allés mais ça a l’air grandiose !

Dernier évènement, lors des soirées « équinoxe » donc en mars et en septembre. Grâce à un jeu de sons et lumières, le dieu Kukulcan descend du sommet de la pyramide… Je ne peux pas vous en dire plus mais rien que ça, j’en frissonne !

pyramide soleil

Comment venir à Chichen Itza ?

⚠️ Tout d’abord, faites attention aux jours d’ouverture : du mardi au dimanche, de 8h à 17h.

Nous nous y sommes rendus en voiture, le site de Chichen Itza étant situé à 40 minutes de la ville de Valladolid.

Sachez qu’il y a 2 arrêts de bus situés dans le village de Piste. Vous pouvez y arriver depuis Valladolid, Mérida, Tulum, Cancun ou Playa del Carmen. Il existe également de nombreuses excursions à la journée pour découvrir Chichen Itza, Secretoo en propose d’ailleurs.

Pour se garer, rien de plus simple : il y a un parking sur le site. Nous avons payé 3€ (80 pesos), prix fixe.

Combien coûte Chichen Itza ?

Et puis il y a également le prix d’entrée qu’on a trouvé un peu excessif… 500 pesos par personne, soit 21€. On vous détaillait un peu ce prix sur notre article avec nos conseils pour un voyage au Yucatan. Ce qui est le plus frustrant, c’est que l’état du Yucatan a mis une grosse taxe sur l’entrée, que ne paient pas les Mexicains. On trouve cela normal de payer plus cher que les locaux mais 20€ une visite, au Mexique, c’est vraiment cher. D’autant que cela a doublé en 2019 donc vous n’êtes pas à l’abri d’une autre augmentation prochainement… Le billet d’entrée peut se prendre en arrivant ou en avance sur internet.

Nous n’avons pas pris de guide car le Routard nous a suffi. Il peut être néanmoins intéressant de s’offrir ces services, surtout si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire de ce site mystérieux. Vous pouvez passer par une excursion guidée ou choisir un guide à l’entrée de Chichen Itza.

masques bois

Autres informations pratiques sur Chichen Itza

Nous n’avons pas pu rentrer avec le trépied et notre drone sur le site. Il est d’ailleurs formellement interdit de volet sans autorisation au-dessus des temples, comme pour tous les sites archéologiques.

Vous aurez de quoi vous restaurer sur le site, il y a des snacks et des toilettes également. De notre côté, nous avons préféré nous arrêter dans un petit village pour manger une bonne assiette de riz avec un poulet grillé dans un boui-boui, une super expérience !

Et combien de temps rester à Chichen Itza ? Le temps que vous voudrez bien sûr mais on vous invite à vous balader sur tout le site. Vous allez voir, il y a pas mal de choses à faire. Nous sommes restés près de 3 heures au total.

Que faire à Chichen Itza ?

Mais tellement de choses… Chichen Itza est bien plus qu’une simple pyramide. Le site se décompose en deux parties :

  • La zone nord autour de la pyramide, el Castillo ;
  • La zone sud

On vous présente les bâtiments principaux mais il en existe d’autres… Chichen Itza est vraiment très grand !

ruines valladolid

El Castillo : la pyramide

On commence par l’incomparable pyramide. En arrivant sur site dès l’ouverture, nous l’avons eu pendant plus de 30 minutes rien que pour nous, ou presque. En tout cas ce fut suffisant pour la photographier mille fois, tenter des photos en couple sans trépied, taper des mains pour vérifier l’acoustique. C’était un rêve de se retrouver devant cette pyramide. J’ai essayé de la regarder sous toutes les coutures pour garder en tête un maximum de détails. Elle est aussi magnifique que je l’imaginais et encore plus fascinante, je crois.

Sachez qu’on ne peut pas monter dessus, et heureusement ! Mais jusqu’en 2006 et le décès d’une touriste après une chute, c’était encore possible. On savoure notre chance de pouvoir photographier la pyramide sans touristes dessus. On ne peut pas non plus rentrer dedans, même s’il y a une crypte avec un jaguar aux yeux de jade…

Le jeu de pelote et le temple des jaguars

Nous avions déjà vu un vestige de terrain pour ce sport à Uxmal mais celui de Chichen Itza est bien plus grand. Enfin, celui qui est encore visible car il y en avait 13 à l’époque ! En se baladant sur ce terrain, on arrive à peu près de se représenter ce que cela pouvait donner à cette époque. Et puis les bas-reliefs sont d’une précision étonnante, j’ai adoré !

On quitte cette zone par le temple des jaguars et son spécimen, présent entre deux colonnes.

pyramide végétation

Le temple des guerriers et le groupe de mille colonnes

L’un des édifices les plus imposants du site ! Le guide du Routard est assez sympa pour vous guider, vous racontant qu’en fait, il n’y a que 499 colonnes par exemple ! On ne peut pas s’en approcher mais on aperçoit les gravures dessus, des guerriers emplumés. De manière générale, les dessins et gravures nous transportent tellement à Chichen Itza, c’est incroyable !

Le cénote des sacrifices

On termine cette partie nord du site par le cénote des sacrifices. On y accède par un chemin qu’on empreinte à pied, entre les vendeurs ambulants… Je vous reparle d’ailleurs de cet aspect de Chichen Itza dans la suite de l’article 😉

Au bout de la route, on arrive devant un gigantesque gouffre avec de l’eau au fond. On a déjà moyennement envie de s’y baigner au départ, d’autant plus quand on comprend qu’il y avait ici des sacrifices humains et qu’on y a découvert des crânes d’enfants… Heureusement, la baignade est interdite.

temple valladolid chichen

La zone sud de Chichen Itza

Cette partie est moins connue peut-être mais on l’a trouvé très belle, d’autant que nous n’y étions pas très nombreux. S’y succède tout un tas d’édifices fascinants : la tombe du grand sacerdote, l’observatoire ou encore le temple des Nonnes. Nous n’avons pas pu entrer dans ce dernier, comme c’est normalement prévu, mais il n’en reste pas moins très beau !

Échapper aux vendeurs ambulants

Oui car Chichen Itza est indissociable de ses vendeurs ambulants… Il faut quand même noter le courage de ces personnes. Elles arrivent tous les jours à la première heure, avec leurs charriots ou brouettes, et installent méticuleusement leurs stands. Le problème est qu’il y en a trop, partout. Ils vous alpaguent, vous font le coup du « cri du jaguar », testent toutes les langues pour deviner la vôtre… C’est trop, mais c’est le jeu.

Nous avons choisi d’acheter un souvenir sur ce site, un calendrier maya en pierre et avons passé un chouette moment avec le vendeur 😉

chichen itza ruines

Les cénotes près de Valladolid

Si vous avez suivi notre road trip au Yucatan, vous savez que les cénotes sont indissociables de cette région mexicaine. Nous en avons testé 3 à côté de Valladolid, on vous donne notre avis !

Pour tout savoir sur les cénotes près de Tulum

Et pour connaître quelques-uns des cénotes près de Mérida

Le cénote Suytun

L’un des cénotes les plus célèbres du Yucatan, le cénote Suytun. Pour y aller, nous l’avons simplement cherché dans notre GPS. Il est situé à vingt minutes à l’est de Valladolid. Une fois arrivés et le paiement effectué (130 pesos par personne/5,5€), vous poursuivez le long d’un chemin jusqu’à la récupération de votre gilet de sauvetage, obligatoire dans ce cénote.

Puis vous rejoignez l’entrée du cénote, avant de descendre un escalier qui s’enfonce dans les profondeurs de la terre… Comment décrire le cénote Suytun ? Le terme « mystique » lui correspond parfaitement ! Il s’agit d’un cénote fermé avec un seul puits de lumière, au-dessus d’une plateforme. Celle-ci était sous l’eau lors de notre venue, à cause des fortes pluies dans les semaines précédentes qui ont fait monter le niveau des eaux.

Le cénote est beau et vraiment original mais nous ne sommes pas restés très longtemps. Il y avait du monde et puis l’endroit est un peu austère quand même. Ne vous privez pas du plaisir d’une petite baignade ceci dit, surtout pour s’approcher des stalactites et stalagmites !

cenote eau yucatan

Le cénote Ik Kil

Nous sommes également allés au cénote Ik Kil, situé à 40 minutes de Valladolid et à 10 minutes de Chichen Itza. C’est d’ailleurs l’occasion parfaite pour faire trempette après avoir découvert le site archéologique. De fait, la majorité des touristes y vont dans la foulée, donc entre 11h et 13h. Raison supplémentaire d’y aller à ce moment-là : c’est au moment où le soleil est au plus haut que la lumière pénètre le plus dans le cénote. C’est aussi à cette heure là que nous nous y sommes rendus mais nous avons eu la chance de ne pas avoir trop de monde.

L’entrée coûte 150 pesos, soit environ 6,5€, et le cénote se situe dans un complexe hôtelier très luxuriant, magnifique. On se faisait d’ailleurs la réflexion que les cénotes sont vraiment dans des cadres très différents à chaque fois. Rien à voir entre le petit chemin qui mène à Noh Mozon et cet hôtel par exemple 😀

Comme l’eau était assez haute lorsque nous sommes venus, nous avons dû laisser nos affaires dans des casiers gratuits avant de descendre vers le cénote. Le gilet de sauvetage est obligatoire pour nager à l’intérieur.

Une fois prêts, nous avons descendu les escaliers qui mènent au cénote avec un premier palier qui offre la meilleure vue sur le bassin et ses gigantesques racines/lianes qui plongent dedans depuis la surface ! L’escalier se poursuit ensuite jusqu’à ce qu’on arrive pieds dans l’eau. Quand celle-ci est plus basse, il est possible de se poser sur une plateforme avant de sauter ou d’emprunter une petite échelle pour nager. Une fois dans l’eau, on peut encore mieux observer l’originalité d’Ik Kil.

cenote eau valladolid

Le cénote Yokdzonot

Après deux cénotes très touristiques, nous avons voulu découvrir un cénote un peu plus au calme et authentique : le cénote Yokdzonot. En fait, nous devions aller au cénote Oxman mais une personne s’étant noyée dedans quelques jours avant, celui-ci était encore fermé. Il est vraiment important de respecter les consignes de sécurité, notamment le port du gilet de sauvetage.

Le cénote Yokdzonot est situé à 20 minutes de Chichen Itza et 45 minutes de Valladolid. Moins connu que les autres, nous l’avions quasi rien que pour nous : un bonheur ! Au cœur d’un village, vous découvrez ce cénote ouvert dans un écrin de verdure. L’eau est d’un bleu magnifique, la végétation luxuriante et sauvage. Il est même possible de le survoler en tyrolienne (celle-ci était fermée au moment de notre venue).

Le prix d’entrée est de 80 pesos par personne, soit 3€.

Nous nous quittons au cœur de ce superbe cénote isolé. On espère que vous avez apprécié notre présentation de Valladolid et de ses environs. Alors, que faire à Valladolid ? Découvrir une ville colorée et pleine de charme, s’émerveiller à Chichen Itza, et parfaire sa connaissance des cénotes mexicains. Rien que ça…

Pour tout savoir de notre road trip de 2 semaines au Yucatan

Autour de Valladolid, vous pouvez découvrir Mérida ou poursuivre vers Holbox

cenote eau
2 réponses
  1. Judith Voyage
    Judith Voyage dit :

    Encore un super article ! Valladolid a l’air d’être très sympa aussi comme ville. 🙂
    Pour le Chichén Itzá, on a fait parti de ceux qui y sont allés quand ils pouvaient/voulaient ahah 😅 Mais au matin à l’ouverture ça devait être juste génial ! Vous avez bien fait.
    Et sinon le Cenote Suytun a l’air splendide ! C’est marrant parce que quand on est allés au Mexique personne ne parlait de ce cenote… Et en ce moment j’ai l’impression qu’il est “tendance” ahah 😃

    Répondre
    • Carole
      Carole dit :

      Et pas trop de monde pour vous à Chichen ? Parce que ça peut être impressionnant la foule ! C’est vrai pour les cénotes, je l’ai aussi constaté ! J’ai l’impression que les réseaux sociaux s’en sont un peu emparés, notamment Insta ! Encore une raison d’y retourner…

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *