andy eau

Bienvenue au cœur de l’une des merveilles du Mexique, la spécificité du Yucatan : le cénote. On vous donne tous nos conseils mais également notre classement des meilleurs cénotes à voir au Yucatan.

En préparant votre voyage au Yucatan, vous ne pourrez probablement pas passer à côté d’eux. Et en visitant le Yucatan, vous ne pourrez certainement pas passer à côté d’eux. Je parle évidemment des cénotes. Mais de quoi s’agit-il ? Les cénotes sont de grandes fosses naturelles remplies d’eau. Comme ça, ça donne moyennement envie, je vous l’accorde. Mais imaginez des gouffres aux eaux translucides, dans une nature luxuriante…

Ces puits sont l’une des spécificités du Yucatan, la province du Mexique que nous avons eu le bonheur de visiter en janvier 2021. Le mot même « cénotes », vient de la langue maya et signifie « puits sacrés ». On ne vous détaille pas l’explication géologique de ces formations pour plutôt vous expliquer comment visiter les cénotes du Yucatan. Et puis vous verrez qu’ils sont vraiment différents les uns des autres alors on vous partage notre top 10 de nos cénotes préférés 😉

bassin eau cénote

Nos conseils pour visiter les cénotes du Yucatan

On profite de notre expérience pour vous partager quelques conseils utiles à savoir pour visiter les cénotes du Yucatan.

Quel cénote choisir ?

Car c’est notre premier conseil : choisir ses cénotes. En effet, on estime à plusieurs milliers de cénotes au Mexique (10 000 dit-on), principalement au Yucatan. Et parmi eux, une infime partie seulement a été découverte/explorée. Et quand bien même, vous ne pourrez pas tous les faires lors d’un itinéraire de 2 semaines au Yucatan 😀

Nous vous conseillons donc de réfléchir à un itinéraire global, puis de repérer les cénotes sur votre route. Pour cela tout est bon : articles de blog, guides de voyage, discussions avec les locaux, etc. Il y a une liste de cénotes dits « incontournables », et on vous conseille d’aller en voir un grand nombre. Mais ce qui est chouette c’est également de chercher des pépites un peu moins connues !

De plus, profitez de votre séjour pour voir différents types de cénotes : à ciel ouvert, semi-ouvert, pratiquement fermés, en pleine nature ou dans un cadre plus aménagé. Vous trouverez sans aucun doute votre bonheur parmi tous les choix possibles.

Vous savez que nous avons nos cénotes en France ? Le gouffre de l’œil doux, près de Béziers 😉

carole cenote mérida

Quand visiter les cénotes ?

Il faut d’abord poser la question : quand partir au Yucatan ? On vous donne tous nos conseils dans notre article sur notre road trip de 2 semaines. L’idéal est de partir lors de la saison plus sèche, de novembre à avril, afin d’éviter les grosses pluies.

Pour ce qui est des cénotes en eux-mêmes, il est important de se renseigner sur les horaires d’ouverture. Ils peuvent fermer relativement tôt dans certains cas (17h). Nous avons eu le coup en arrivant à 16h au cénote Dos Ojos qui fermait à 17h, ce qui a fait un peu court pour bien en profiter.

Autrement, il y a quelques petites choses à avoir en tête pour une baignade optimale :

  • Il y a moins de monde aux heures d’ouverture. Forcément, les eaux sont généralement moins chaudes 😀
  • Nous avons eu la chance d’avoir des cénotes rien que pour nous en y allant juste avant la fermeture également !
  • Sur certains cénotes, on nous a annoncé que le temps sur place était limité, à cause du COVID mais, moyennant un petit pourboire que nous avons proposé, nous avons pu rester plus.
  • On conseille souvent de visiter les cénotes avec des puits de lumière à midi, pour que le soleil soit bien haut 😉
couple cénote
cénote arbres

Combien coûte un cénote ?

Nous avons déjà eu l’occasion d’en parler mais on a été très étonnés, et même choqués, par le prix de certains cénotes. En effet, on ne s’attendait pas à payer près de 15€ une entrée dans un cénote au Mexique 😕

Je nuance néanmoins puisque tous les cénotes n’ont pas le même prix. Je ne peux pas vous fournir plus d’explications mais les prix sont certainement fixés par les propriétaires. Pour vous donner un ordre d’idée, nous avons payé un peu plus de 115€ pour 2 les entrées dans 10 cénotes. Les moins chers coûtaient 5€ pour 2 tandis que les plus chers, dans la région de Tulum, coûtaient 29€ pour 2.

Que prendre dans un cénote ?

Un maillot de bain ? A part ça, il y a plusieurs choses à savoir pour faire votre sac. La première est que dans un cénote nous n’avons pas pu entrer avec notre matériel photo hormis la caméra (Gran Cenote). Mais nous étions vite repérés avec notre sac photo. Nous avons pu échanger avec d’autres voyageurs qui étaient rentrés sans souci avec leur appareil photo.

De même, vous avez des casiers, gratuits ou payants, pour ranger vos affaires dans la plupart des cénotes. C’est d’autant plus intéressant quand l’eau dans les cénotes est haute. C’était notre cas, la pluie ayant causé une montée des eaux qui pouvait parfois recouvrir les passerelles. Dans certains cénotes, vous avez aussi des cabines/toilettes pour vous changer.

On ne peut que vous rappeler l’importance de préserver ces espaces uniques en repartant avec vos déchets et en ne mangeant pas sur place. Vous pouvez également vous alléger en ne prenant pas de crème solaire ou produit auto-bronzant, c’est généralement interdit pour protéger les eaux et tant mieux ! Vous devez d’ailleurs impérativement prendre une douche (froide) avant de rentrer dans le cénote.

💡 Petit + : des chaussures d’eau, si vous en avez, cela peut être pratique et surtout votre matériel de snorkeling, indispensable !

andy cénote yucatan

Les cénotes sont-ils dangereux ?

C’est une question qu’on peut se poser, et pas uniquement pour les cénotes isolés en pleine nature. En effet, lors de notre voyage, un touriste est décédé dans l’un des cénotes que nous souhaitions faire. Pourquoi ? Cette personne s’est noyée. Le cénote a ensuite été fermé quelques jours puis il a réouvert, avec le port obligatoire de gilet de sauvetage. Il est très important de respecter les consignes de sécurité. Vous pouvez être un bon nageur et il peut ne pas y avoir de courant mais il y a toujours des facteurs de risque :

  • L’eau est froide et il faut souvent chaud ;
  • Les cénotes sont souvent extrêmement profonds et vous pouvez ne pas avoir pied d’un coup ;
  • Les sols peuvent être glissants ;
  • Vous pouvez vous cogner contre la roche.

Bref, les cénotes ne sont pas des endroits particulièrement dangereux mais quelques précautions s’imposent. Des employés sont parfois là pour vous les rappeler donc écoutez-les.

Il y a également un cas à part : les cénotes perdus au milieu de nulle part. Là encore, on ne peut pas vraiment parler de danger. Mais on va dire que vous pouvez avoir quelques enquiquinements à conduire sur une route caillouteuse, isolée et qui vous mène à un gouffre d’eau non surveillé. Mais c’était notre meilleur souvenir, je vous en reparle 😀 Dans ces cénotes, par ailleurs, les aménagements peuvent être un peu sommaire mais bon, d’autres l’ont bien descendu cet escalier hein ?

Dernier point, il est possible et même recommandé de faire de la plongée dans les cénotes. Nous ne l’avons pas fait mais renseignez-vous et surtout, passez par des agences agréées qui sont à même de garantir votre sécurité.

couple cenote

Top 10 des cénotes au Yucatan

Maintenant que vous savez tout ce qu’il y a à savoir pour visiter les cénotes du Yucatan, on vous partage nos expériences préférées. Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive alors n’hésitez pas à nous donner vos coups de ❤️ !

Cénote Noh Mozon

Notre cénote favori au Mexique, et vous allez vite comprendre pourquoi ! Cet endroit est tout simplement unique en son genre… Mais avant ça, encore faut-il y accéder ! Nous avions lu sur des blogs qu’il était très difficile à trouver, perdu au milieu de nulle part, pas indiqué du tout. Pour le coup, on l’a juste tapé dans notre GPS et nous y sommes arrivés. Noh Mozon est à 1h10 au sud-est de Mérida.

Il parait qu’une fois que vous arrivez dans le village de Pixya, des enfants vous proposent de vous guider jusqu’au cénote. Certains ont d’ailleurs pu louer des vélos pour rejoindre Noh Mozon. Pour le coup, on l’a tenté en voiture et ce fut une sacrée expérience. Il y a 20 minutes pour 4 km d’un chemin extrêmement caillouteux. L’important est de prendre son temps, de rouler doucement pour éviter d’abimer la voiture de location. Nous avions une Nissan March et c’est passé donc pas de panique !

cénote yucatan

Et puis l’avantage d’avoir un cénote loin de tout est qu’il y a forcément moins de monde ! Nous avons été seuls quasi tout le long et c’était incroyable ! Heureusement d’ailleurs car je ne sais pas comment on aurait pu se croiser sur cette route… Bref. Vous percevez d’abord le gouffre donc vous vous rapprochez, avant de voir l’eau au fond. Quand le soleil est bien au-dessus du cénote, cette eau est d’une couleur incroyable et on peut voir au fond ! La nature a gardé ses droits et des racines plongent depuis la surface de la Terre jusqu’à presque toucher l’eau.

Bon et puis vous commencez à regarder comment rejoindre le fond du cénote et là vous rigolez moins car vous voyez l’escalier. Quand vous le voyez ou que vous commencez à le descendre, on va dire que le niveau de confiance n’est pas très élevé : il est branlant et semble suspendu dans l’air. Mais on se rend compte qu’il est quand même solide 😉 On ne vous en dit pas trop sur les sensations ressenties au cœur de Noh Mozon et les petites rencontres, on vous laisse la surprise…

💡 L’entrée coûte 120 pesos pour 2, soit 5€.

Le + du cénote Noh Mozon : le caractère extraordinaire de l’endroit bien sûr !

Le – du cénote Noh Mozon : l’accès… Même si ça fait partie de l’aventure, cela n’est pas le moment le plus agréable de la journée !

liane eau

Cénote X-Batun

X-Batun mérite incontestablement sa place de n°2 parmi nos cénotes préférés au Yucatan ! Très différent de Noh-Mozon, il s’agit d’un cénote ouvert. Pour y aller, rien de plus simple puisque vous pouvez l’inscrire dans votre GPS. X-Batun est à 50 km au sud de Mérida, dans le village de San Antonio de Mulix. Juste à côté, vous pourrez également profiter du cénote Dzonbakal, dont on vous parle plus loin. De fait, le prix d’entrée est pour les deux : 100 pesos par personne, soit 4€.

Nous sommes arrivés à X-Batun 1 heure avant la fermeture mais on a eu la mauvaise surprise d’apprendre que nous ne pouvions pas rester plus de 30 minutes dans chaque cénote. Après, nous avons donné un petit pourboire, volontairement, au Monsieur qui nous surveillait et il nous a laissés rester plus. Cela aurait été dommage de se priver car on était seuls dans le cénote, ce qui a renforcé le caractère incroyable de ce moment. Les eaux sont translucides mais c’est surtout la végétation qui évolue autour de cette eau qui nous a marqués. Il y a des lianes qui descendent de partout, des racines qui rejoignent l’eau, des nénuphars…

On vous conseille d’y aller quand le soleil est bien haut mais y être tôt le matin ou en fin de journée permet d’avoir le lieu rien que pour soi 😉

Le + du cénote X-Batun : le cadre extraordinaire avec cette nature époustouflante

Le – du cénote X-Batun : lors de notre venue, du fait du COVID, on n’était pas censés rester plus de 30 minutes, ce qui était dommage.

cénote yucatan

Cénote Azul

Le cénote Azul a été notre premier cénote et on a démarré fort ! Il est situé sur la route entre Playa del Carmen et Tulum et constitue le cadre parfait pour une pause baignade !

Il est facilement trouvable, avec le GPS ou le grand panneau qui l’indique depuis la route. Vous rentrez avec votre voiture jusqu’à un premier guichet pour payer les droits d’entrée qui sont de 120 pesos par personne, soit 5€. Puis vous poursuivez jusqu’au parking du cénote. Après 2/3 minutes de marche, vous arrivez sur les hauteurs des bassins et déjà, cela annonce la couleur : l’endroit est magnifique !

Ce cénote ouvert est au milieu d’une nature luxuriante et constitue une sorte de petite piscine idyllique. Il y a un dégradé de couleurs, du bleu au vert et vous n’avez qu’une envie : plonger dans cette eau ! Il y a deux principaux bassins, dans lesquels vous pouvez rentrer à plusieurs endroits, et que vous pouvez relier à la nage par un petit passage. C’est difficile à décrire tellement l’endroit est incroyable. Et puis vous ajoutez à cela les iguanes qui se cachent dans la roche ou les poissons qui vous proposent une fish-pédicure gratuite ! Enfin, l’endroit est très touristique donc on vous conseille d’y aller assez tôt le matin pour en profiter un maximum.

Le + du cénote Azul : les couleurs et la beauté du lieu.

Le – du cénote Azul : il est très touristique donc privilégiez certains horaires.

cenote yucatan

Gran Cenote

On vous propose un cénote encore différent : un cénote semi-ouvert ! Ces derniers sont en partie dans des grottes mais les rayons du soleil trouvent le moyen de passer pour illuminer les eaux turquoise.

Gran Cenote est également situé dans la région de Tulum. Nous n’étions pas très partants pour y aller, après avoir subi une déconvenue dans un autre cénote de la région à cause du prix. Gran Cenote est le deuxième cénote le plus cher de Tulum : 14€ l’entrée, soit 330 pesos. Cela nous avait franchement refroidis mais en lisant sa description, et avec le beau soleil de cette journée, nous nous sommes laissés tentés… Et pourtant, ça a encore failli mal commencer cette histoire ! A l’entrée, on nous a demandé de laisser notre sac photo à l’intérieur de notre voiture. Nous n’avons pu rentrer qu’avec notre caméra 😐

Bref, nous avons persévéré et on a bien fait ! Grand Cenote est vraiment magnifique. Il y a deux bassins séparés mais que vous pouvez relier, à la surface ou par l’eau. Nous avons commencé par le premier bassin, en descendant par des escaliers jusqu’à rejoindre des passerelles aménagées. Vous pouvez laisser vos affaires dans des casiers ou dans un coin, comme nous (mais gardez toujours un œil dessus). La couleur de l’eau fait qu’on ne résiste pas longtemps à y plonger, masque et tuba à l’appui, pour observer. Que peut-on voir ? Des formations rocheuses très impressionnantes mais aussi des petites tortues de terre. C’est vraiment super sympa !

Et puis vous trouverez un passage dans la roche, que vous pouvez emprunter en marchant ou en nageant, jusqu’au deuxième bassin. Il est plus petit mais tout aussi charmant. Et pour faire une pause entre deux baignades, les pelouses à la surface sont idéales.

Le + du Gran cenote : les tortues !

Le – du Gran cenote : le prix…

cenote tulum tortue

Cénote Suytun

On poursuit avec l’un des cénotes les plus célèbres du Yucatan : le cénote Suytun. Celui-ci est situé à une vingtaine de minutes à l’est de Mérida. Quand vous préparez votre itinéraire au Yucatan, vous le verrez probablement partout car tout le monde y va ! Il faut dire qu’il est vraiment original… Encore un exemple de cénote bien différent !

Vous arrivez en premier lieu aux portes d’un espace aménagé, avec restaurant, boutique, etc. C’est ici que vous payez l’entrée qui était de 130 pesos par personne, soit 5,5€, lors de notre passage. Puis vous vous avancez vers le cénote, en vous arrêtant à la case « gilet de sauvetage » qui est obligatoire dans le cénote. Il y a également des cabines pour se changer, au niveau des toilettes. Enfin, vous descendez des escaliers qui vous mènent sous terre, dans le cénote. Et la première vue que vous avez de Suytun est la plus connue, et on doit bien admettre qu’elle est incroyable ! Un puits de lumière qui arrive sur une plateforme (hasard ou main de l’homme ?), une eau d’un bleu profond, une grotte aux formations rocheuses impressionnantes.

Lorsque nous y étions, l’eau était plus haute que d’habitude et donc la plateforme recouverte. Nous nous sommes quand même baignés, notamment pour nous approcher de ce puits de lumière et des parois de la grotte.

Je dois quand même dire que le cénote Suytun n’est pas l’endroit le plus agréable : il fait froid, humide, tous les bruits résonnent, et c’est très touristique. C’est un peu chacun à la queue-le-le pour prendre sa photo sous la lumière. Bref, nous ne sommes pas restés très longtemps mais on vous le conseille quand même pour son originalité.

Le + du cénote Suytun : un cénote unique en son genre.

Le – du cénote Suytun : un cénote pas forcément agréable, dans lequel on n’a pas envie de rester très longtemps.

cenote eau yucatan

Cénote Jardin del Eden

A 2 minutes au nord du cénote Azul, au nord de Tulum, ne manquez pas le cénote Jardin del Eden. Vous pouvez le mettre dans votre GPS ou capter le panneau sur la route. Vous avez un premier poste de paiement où vous vous acquittez de la somme de 190 pesos par personne, soit 8€. Nous n’avons pas compris pourquoi il était plus cher que le cénote Azul, d’autant qu’il est beaucoup moins touristique. Je crois qu’il faut renoncer à saisir toute la logique des prix au Yucatan…

Une fois le paiement effectué, vous poursuivez en voiture jusqu’à un parking. A partir de là, vous pouvez contourner le cénote à gauche ou à droite pour rejoindre l’un des escaliers qui y descend. Vous pourrez croiser des hommes grenouille, c’est un bon spot de plongée a priori !

Le + du cénote Jardin del Eden : on est en pleine nature et la faune et la flore sont magnifiques.

Le – du cénote Jardin del Eden : c’est un très joli bassin mais la couleur de l’eau n’est pas extraordinaire.

cénote yucatan

Cénote Dzonbakal

On repart du côté de Mérida, pour profiter du cénote à côté de celui d’X-Batun dont on vous a parlé précédemment. Pour rappel, l’entrée coûte 4€, soit 100 pesos et est valable pour les 2 cénotes.  Nous avions commencé par le cénote Dzonbakal, dans lequel nous ne pouvions pas rester plus de 30 minutes. Nous avons respecté ce timing, sachant que ce n’était pas notre premier cénote semi-ouvert. Il ressemble un peu à Dos Ojos, près de Tulum, mais en beaucoup plus petit.

Le principe est le même, vous descendez un escalier en bois avant de rejoindre une petite passerelle qui borde une eau turquoise. On vous conseille d’y aller quand le soleil est bien haut, pour que les rayons se reflètent dans l’eau. Nous ne nous sommes pas baignés mais le coin est vraiment apaisant, d’autant quand il n’y a pas trop de monde.

Le + du cénote Dzonbakal : l’endroit est vraiment charmant, avec la végétation autour.

Le – du cénote Dzonbakal : un cénote assez petit au final, pas le plus impressionnant.

carole andy cenote

Cénote Yokdzonot

Encore une idée de cénote différent de ceux qu’on a l’habitude de voir. Yokdzonot ressemble un peu, en plus petit, au cénote Jardin del Eden. Il est perdu dans un petit village, à 45 minutes de Valladolid et 20 minutes de Chichen Itza. Il offre une bonne opportunité pour se baigner après la visite du site maya 😉

L’entrée coûte 80 pesos, soit 3€ et tout est fait simplement. Vous payez, une dame vous amène au niveau des douches (attention à ne pas marcher sur les iguanes qui bronzent au soleil), puis vous descendez jusqu’au cénote. C’est encore un beau spécimen de cénote en pleine nature, un cadre idyllique pour se baigner ! Masque et tuba sont obligatoires pour profiter des nombreux poissons sous l’eau. Il y a également possibilité de faire de la tyrolienne au-dessus du bassin, mais elle était fermée lors de notre venue.

Et l’énorme avantage de ce cénote et que nous y étions quasi seuls. Il est moins connu, un peu perdu alors c’est tout bénef !

Le + du cénote Yokdzonot : le fait qu’il soit hors des sentiers touristiques, vous avez la nature pour vous.

Le – du cénote Yokdzonot : hormis ce nom imprononçable, je dirais qu’il n’est pas spectaculaire non plus.

cenote yucatan

Cénote Ik Kil

Ik Kil est le cénote situé à 10 minutes de Chichen Itza et donc à 40 minutes à l’est de Valladolid. De fait, la majorité des touristes y va pour se baigner après la visite du site archéologique. Conclusion : entre 10h30 et 13h00, il y a souvent beaucoup de monde ! Ce ne fut pas vraiment notre cas car nous avons voyagé lors d’une période particulière.

Pour découvrir le cénote, vous rentrez tout d’abord dans un grand et beau complexe hôtelier. L’entrée coûte 150 pesos par personne, soit 6,5€. Vous trouverez également de quoi vous restaurer dans cet hôtel, même si on a trouvé cela hors de prix. Nous avons préféré manger dans un petit boui-boui dans un village à côté !

C’est très encadré au niveau d’Ik Kil : vous ne pouvez pas descendre dans le cénote sans être passé au niveau des cabines et des casiers. Vous y prenez une clé afin de ranger vos affaires dans un casier. Ne perdez pas la clé, cela vous coûtera 200 pesos (8€). Le gilet de sauvetage est obligatoire si vous voulez nager dans le cénote.

Lorsque nous étions à Ik Kil, l’eau était tellement haute que la plateforme prévue pour poser ses affaires était totalement inondée. De fait, il était demandé par un employé de tout laisser dans les casiers, même sa serviette. Vous prenez ensuite une petite douche, froide comme toujours, avant de descendre vers le cénote.

Vous avez la meilleure vue sur un premier palier, qui permet de saisir toute la beauté du lieu ! Un gouffre circulaire de plus de 20 mètres de profondeur où des dizaines de lianes plongent depuis la surface ! Nos photos ne rendent pas hommage à la beauté du lieu, la lumière n’étant pas facile à capturer. Puis vous continuez l’escalier jusqu’au cœur du cénote. Habituellement, il est possible de rester sur la plateforme avant d’aller nager. Pour le coup, nous avons été direct les pieds dans l’eau. On rejoint ensuite le centre du cénote pour apercevoir le ciel bleu, ces fameuses lianes et autres curiosités. Il est également possible de sauter depuis le côté, un employé surveille le respect des consignes de sécurité.

Le + du cénote Ik Kil : il permet de se rafraichir avec Chichen Itza.

Le – du cénote Ik Kil : il y a quand même beaucoup de monde et souvent de grands groupes. Cela casse la quiétude espérée dans un tel lieu.

cenote eau valladolid

Cénote Dos Ojos

Le cénote Dos Ojos est situé à côté de Tulum. Nous le classons en ultime position car on a été très déçus par notre expérience. La première raison : le prix. On a été choqués de payer quasi 30 euros, soit 700 pesos, nos 2 entrées. Cela fait partie des prix au Yucatan que nous n’avons pas compris, à l’image des temples d’Uxmal ou de Chichen Itza. C’est clairement abusé et cela risque encore d’augmenter dans les années à venir.

Ensuite, nous n’avions pas vraiment fait attention aux horaires d’ouverture et sommes arrivés 1h avant la fermeture. Étant donné le temps pour rejoindre le cénote depuis le guichet, quasi 10 minutes, et considérant le fait qu’il y a en réalité 2 cénotes : ce n’était pas assez. Mais on ne peut s’en prendre qu’à nous même pour le coup. Enfin, dernière chose : il pleuvait et il n’y avait pas de soleil donc pour un cénote semi-ouvert… Ce fut dommage car on a moins apprécié la beauté du site.

cenote yucatan

Je tiens néanmoins à nuancer mon propos car le site du cénote Dos Ojos est magnifique. Quand vous descendez au niveau des deux bassins, la nature est luxuriante et abondante. Les deux grottes sont similaires : il y a des passerelles sur lesquelles se poser, entre deux baignades dans des eaux qui restent tout de même très belles. Néanmoins, le manque de lumière faisait qu’une bonne partie du cénote était dans le noir. On vous conseille de vous balader tout le long de la grotte car il y a plusieurs spots très jolis et avec moins de monde.

On a eu des retours très différents de personnes qui ont plongé dans ce cénote, à vous de voir !

Le + du cénote Dos Ojos : le cadre global des cénotes, avec l’environnement naturel.

Le – du cénote Dos Ojos : le prix !

végétation dos ojos

Vous avez pu le constater par vous-même : les cénotes sont un incontournable du Yucatan et en même temps, pourquoi s’en passer ? On vous a donné quelques conseils pour en profiter un maximum, on espère qu’ils vous serviront… N’hésitez pas à nous faire découvrir d’autres cénotes car, comme vous pouvez le constater, il y en a des centaines possibles ! Nous avions d’ailleurs également repéré les cénotes Xaci et Oxman à Valladolid, cela sera pour un prochain passage 😉

Et puis nous avons pu voir d’autres types de cénotes : celui dans lequel on n’a pas du tout envie de se baigner. On vous en parle davantage, c’était à Chichen Itza ! Et également les jolis cénotes de Bacalar qui n’ont rien à avoir avec ceux dont on vous a parlé mais qui s’appellent également cénotes. Tout est cénote au Yucatan 😀

cénote lac eau
2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *