verdon couple

2020 se termine et je crois qu’on est tous d’accord pour dire qu’il était temps. L’année fut éprouvante, pour certains bien plus que pour nous, alors on ressent le besoin de faire le bilan d’une année pas comme les autres. Prêt pour notre bilan 2020 ? 

C’est avec un gros sourire narquois qu’on reprend les vœux du 31 décembre 2019, quand nous faisions le bilan d’une année dingue, remplie d’amour et de voyages. Nous nous sommes souhaités une belle année, pleine d’aventure et de nouveauté… Pour de la nouveauté, nous en avons eu 🙄 Moi qui passe mon temps à bouger, partir, découvrir, j’ai passé des semaines enfermées dans un appartement… La loose, on peut le dire !

Mais cette année 2020 nous a bien plus bousculés que cela, je vous raconte 😉

couple tréport falaises

Bilan 2020, une année qui commençait si bien

Des voyages… jusqu’au confinement

Au 1er janvier nous avions tout pour être heureux avec, entre autres, de très beaux voyages prévus. Pourtant, dès mon départ pour un week-end en Andalousie, fin janvier, je ressens que l’ambiance a changé. Les infos tournent en boucle, les personnes asiatiques sont montrées du doigt en Espagne. Mais je reste insouciante. On commence à me dire que le Cambodge en mars va être compromis mais je peine à y croire. Nous en avons connu d’autres des épidémies par le passé et nous nous en sommes toujours sortis.

Au moment de fêter mon anniversaire, en février, à Berlin, l’ambiance se fait toujours plus pesante mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il paraît que ce n’est “qu’une petite grippette“. Dans un mois nous partirons au Cambodge, puis à Dubaï, comme c’est prévu depuis le mois d’août…

A peine de retour à Rennes, des clusters éclatent en France, puis chez nous, l’Italie se ferme, l’Espagne aussi, les gens commencent à parler… Je vous passe les détails, vous l’avez connu comme nous. Le 16 mars, nous sommes confinés. Nous ne partons pas au Cambodge le 22 mars, nous ne partirons pas à Rome le 8 mai 😕

Nous avons vécu le 11 mai comme une vraie libération et l’espoir était de nouveau là…. pour quelques semaines seulement. Je vous avoue que le deuxième confinement a été bien plus dur à digérer car nous étions sur le point d’embarquer pour la Martinique.

En effet, nous faisons le test PCR le lundi et le résultat, négatif pour nous deux, mais pas pour notre ami, tombe le lendemain. Nous commençons les sacs le mardi midi pour comprendre le mardi soir que nous allons être reconfinés en fin de semaine. Le verdict implacable tombe le mercredi soir. Nous devions prendre notre train le lendemain à 7h… Je ne vous raconte pas notre état émotionnel pendant ces quelques jours. C’était trop : colère, frustration, incompréhension 🙄

carole séville espagne

Un blog qui attire de plus en plus… jusqu’au confinement

En décembre 2019, nous avons une jolie surprise : le blog attire de plus en plus de visiteurs. Nous n’avons absolument pas créé notre blog dans cette optique mais c’est vraiment valorisant de voir que notre travail plaît. Depuis juin 2018 et la création Carandbag, les visiteurs se font quand même timides mais on ne s’y intéresse pas réellement. On se dit que, plus nous voyagerons et ferons de bons articles, plus les lecteurs se multiplierons 😆

Et début 2020 semble être ce tournant. Cela nous incite à poursuivre dans ce sens, on travaille beaucoup le soir et les week-ends à améliorer notre blog et ses articles. Cela paie, les visiteurs se font de plus en plus nombreux… jusqu’au confinement. Forcément, le monde ne voyage plus alors il consulte peu les blogs voyage 🙄

Ce n’est pas très grave vous me direz, nous ne gagnons pas notre vie grâce au blog. Et vous avez raison. C’était juste une satisfaction personnelle que de constater tout cela.

Encore un exemple pour dire que, décidemment, 2020 partait quand même drôlement bien !

avion hublot carole
baiser couple josselin

Toutes ces choses positives stoppées net

Il y a les voyages bien sûr, le blog, mais tellement de choses dans nos vies ont été brutalement arrêtées, parfois avec des lourdes conséquences.

Je parle bien évidemment de conséquence matière de santé. J’avais lancé des démarches concernant mon diabète et d’autres sujets en janvier qui se sont retrouvées brutalement interrompues ou retardées. En effet, je devais, par exemple, me faire hospitaliser pour améliorer toujours un peu plus la gestion de mon diabète et faciliter mon quotidien. Nous sommes fin décembre et cette hospitalisation n’est toujours pas programmée. Encore une fois, je ne suis pas à plaindre et il y a des gens qui sont ou ont été dans une situation bien pire. Mais cela joue quand même sur le moral.

La fermeture des piscines et des salles de sport a aussi beaucoup joué sur notre quotidien. Moralement pour Andy et physiquement pour moi car la piscine faisait vraiment partie de ma vie. J’ai voulu la remplacer, mal, et je me suis blessée. J’en paie encore les conséquences aujourd’hui…

Et puis il y a également la vie professionnelle. Comme beaucoup de français, nous sommes plus ou moins en télétravail et nous ne pouvons pas nous plaindre de cette situation. Nous sommes conscients du drame qui se joue pour certaines personnes, certaines familles. Néanmoins, je m’étais lancée début mars dans une démarche de mobilité afin de changer de vie, poursuivre de nouveaux projets. Cela n’a pas abouti et je l’ai su après plusieurs semaines à nous être projetés. Tout cela en partie à cause du COVID….

Bref, une année 2020 qui partait si bien, pleine de promesses inachevées.

couple parc berlin

Bilan 2020, Savoir rebondir, espérer, avancer

Car 2020 a également été le moment de se poser pour réfléchir, se remettre en question et prévoir des plans A, B, C…. Tout n’est pas à jeter dans cette année et c’est ainsi qu’on veut conclure notre bilan, sur une note positive.

Considérer les voyages autrement

Je me suis arrêtée à Rome annulé en mai mais il y en a eu d’autres…

  • Ibiza en juin car l’Espagne a réouvert ses frontières un jour après notre arrivée prévue ;
  • Le Portugal en septembre qu’Andy attendait avec impatience ;
  • Un week-end à Madrid en octobre ;
  • 2 semaines en Martinique en novembre à cause d’un confinement annoncé la veille de notre départ.

Je vais être honnête mais vous savez ce qui était le pire pour moi ? Non pas le fait de voir ces voyages annulés les uns après les autres et devoir sans arrêt accuser le coup. Non pas la gestion des remboursements (toujours en cours pour certains). Le pire pour moi c’était ma foutue liste ! Cette liste que j’ai faite un soir, en attendant mon bus. La liste des voyages que je voulais absolument faire dans les prochaines années. Sous-entendu : les voyages que je voulais absolument faire avant de passer à une autre étape de ma vie, celle de la maternité par exemple 🙄

Cette liste faite innocemment m’a inconsciemment mis une pression de dingue… Ces voyages non faits en 2020 allaient devoir être reportés à 2021, ce qui compliquait toutes mes prévisions, mon planning si bien calé. Et tout cela ? Et bien cela m’angoissait. J’en ai presque honte de le dire car je pense que cela devenait vraiment obsessionnel. Et quand j’en suis arrivée à cette conclusion, j’ai su que je déconnais, qu’il fallait que j’arrête. J’ai supprimé la liste et je ne la referai pas. Advienne que pourra…

Le voyage est ma passion et je vais continuer de voyager à chaque occasion possible, cela ne changera pas. Néanmoins, je veux voyager parce que j’aime ça, parce que j’en ai besoin. Je ne veux pas voyager parce qu’une liste définit ce que je dois faire et quand je dois le faire.

Merci 2020 pour cela.

couple calanque mer

Voyager autrement

Vous l’avez vu, 2020 a été chaotique mais nous avons voyagé, tant bien que mal !

  • Un week-end entre Séville et Cordoue en janvier : la belle époque de l’insouciance ;
  • Un week-end à Berlin en février ;
  • Le garage, le balcon et le canapé entre mars et mi-mai ;
  • Des week-ends en Bretagne, en Normandie et dans le Nord entre mi-mai et août ;
  • Un magnifique road trip dans le Verdon, le Vaucluse, l’Ardèche et l’Auvergne en juillet ;
  • Un superbe road trip dans le Sud de la France, entre Toulouse et Porquerolles, en septembre ;
  • Le canapé, la chambre et de nouveau le canapé entre octobre et décembre.

Nous avons voyagé autrement, en anticipant moins, en attendant de voir l’évolution des choses. Il y a eu néanmoins quelques loupés puisque, confiants, nous avons pris des billets pour la Martinique fin septembre pour un voyage un mois plus tard… Mais nous y étions presque 😎

Fatigués par les annulations de vols, nous avons privilégié la voiture cet été, plus sûr ! En effet, nous étions échaudés car les billets pour le Portugal et Madrid ont été pris lors du déconfinement, quand nous avions espoir de passer au travers d’une seconde vague… Preuve que nous avions raison de nous en tenir à notre première résolution : rester en France cet été !

C’est avec plaisir que nous avons découvert et redécouvert des coins de France fantastiques, notamment ceux qui faisaient parties de la liste des incontournables à voir en France (encore une liste 😀 ) !

Non seulement on a vu des paysages magnifiques dans notre beau pays mais, en plus, nous sommes ravis d’avoir participé à son économie plus que fragilisée.

Merci 2020 pour cela également.

couple tournesols

Travailler le blog

Malgré la diminution drastique des visiteurs sur le blog à partir du confinement, nous n’avons pas lâché. Nous avons travaillé d’arrache-pied sur le blog : nouveau logo, nouvelle identité, mise en place de cartes, travail sur les photos, sur le référencement… Nous avons suivi des formations, Andy a investi 20 mois de salaire dans du matériel photo, on s’est posé 10 000 questions mais on commence à savoir où on va et ce qu’on veut. Et le plus important : on aime faire tout cela !

Il peut être difficile de s’imaginer ce que ça représente mais avec une centaine d’articles sur le blog, c’est un travail colossal que nous menons à deux depuis plusieurs mois. Cela demande du temps mais on voit la plus-value. Déjà, on sait que cela paiera, quand le monde reprendra sa vie d’avant (ou presque). Et puis surtout, cela nous rapproche, on partage d’autant plus. On évolue ensemble, et c’est génial !

Il y a aussi Instagram avec qui on a un rapport assez particulier. Autant notre communauté grandit depuis le premier confinement et cela nous fait plaisir, autant avoir de plus en plus de followers n’est clairement pas notre objectif. Les confinements nous ont permis d’observer beaucoup de comptes se créer, évoluer et, clairement, on sait ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas avec ce réseau social. On prend du plaisir à partager dessus, à nous améliorer, à nous renouveler, mais on veut rester nous-même et non pas pas « paraître » pour « être ».

Merci 2020 pour cela aussi.

couple lac salagou couple

Forcément, face à tout ce qui se passe dans le monde, on relativise, on positive même. Nous avons l’essentiel et le reste est secondaire. On attendait mieux de 2020 et on continue d’espérer que 2021 sera meilleure. En même temps, elle pourra difficilement être pire non ? 😛

En tout cas, on espère que cette année commencera de la plus belle manière. Nous avons de nouveau pris des billets d’avion pour nous envoler quelque part le 10 janvier, après avoir célébré notre PACS. Ah oui, parce que 2020 nous a encore plus rapproché (forcément, dans un 75 mètres²…) 😉

couple canapé terrasse
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *